Appel à manifestation d’intérêt pour apporter une expertise dans la mise en œuvre de l’académie du leadership et de l’encadrement de la banque africaine de développement, Côte d’Ivoire

APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT

BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Département de la gestion des ressources humaines (CHHR)

Avenue Joseph Anoma 01 BP 1387 Abidjan Côte d’Ivoire

APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT POUR APPORTER UNE EXPERTISE DANS LA MISE EN OEUVRE DE L’ACADÉMIE DU LEADERSHIP ET DE L’ENCADREMENT DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

ADB/EOI/CHHR/2021/001

 

 

  1. Créée en 1964, la Banque africaine de développement (« la Banque ») est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et avoir un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines ;
  1. S’appuyant sur la stratégie décennale (2013-2022), la stratégie de la Banque en matière de gestion des personnes (2021-2025) vise à promouvoir le développement du leadership en préparant la future génération de cadres qui seront responsables des ressources humaines. À la BAD, nous affirmons que les gens sont le cœur de l’organisation. Nos effectifs forment le socle de notre capacité à réussir notre mission et à atteindre notre objectif. Notre nouvelle stratégie en matière de ressources humaines (2021-2025), l’évolution des mentalités, ainsi que la volonté de prospérer dans la « nouvelle normalité » dictent une approche dédiée et systématique vis-à-vis de l’apprentissage et du développement à la BAD ;
  1. La stratégie de la BAD en faveur de l’apprentissage et du développement comporte quatre composantes :
  • L’académie d’administration et d’analyse L’académie des opérations ;
  • L’académie d’excellence dans le financement du développement L’académie du leadership et de l’encadrement ;
  • Cette dernière composante, l’académie du leadership et de l’encadrement, constitue l’objet de cette mission.
  1. Ces académies visent à construire une institution plus forte en i) renforçant les capacités humaines ; ii) améliorant l’efficacité organisationnelle ; iii) augmentant la qualité et l’impact ; et iv) assurant la viabilité financière de la Banque. L’académie du leadership et de l’encadrement a pour objectif d’aider les membres du personnel de direction de la Banque à renforcer leurs compétences en leadership et en gestion des personnes grâce à une approche systématique du développement du leadership ;
  2. Les services à couvrir incluront donc, sans s’y limiter :

Co-création, avec l’aide de la Banque, du cursus de l’académie du leadership et de l’encadrement. Les compétences clés ci-après seront abordées :

Pour les cadres supérieurs :

  • Piloter les transformations, les innovations, les transitions et le changement ;
  • Gérer le changement de poste, de chef de division à directeur/directrice ;
  • Concevoir et gérer la stratégie, la mission et les structures organisationnelles de l’institution ;
  • Piloter la performance organisationnelle ;
  • Pour les chefs de division et le personnel à fort potentiel ;
  • Se comprendre soi-même, comprendre les autres et le contexte de l’institution ;
  • Inculquer une mission et une vision convaincantes ;
  • Guider la performance individuelle et collective ;
  • Établir des relations et les responsabilités de chacun ;
  • Déterminer l’approche adéquate pour la prestation de services et identifier les outils qui seront utilisés pour doter les bénéficiaires visés des compétences requises ;
  • Identifier les modules de formation appropriés pour améliorer la performance individuelle et collective, et aider la Banque à atteindre ses objectifs et à traiter ses priorités ;
  • Lancer une phase pilote durant laquelle les programmes seront proposés au public cible et évaluer les résultats obtenus ;
  • En fonction de l’évaluation de la phase pilote, mettre en œuvre les programmes à l’échelle de la Banque auprès du public pertinent ;
  • Organiser des réunions de bilan périodiques avec les bénéficiaires pour affiner les programmes, s’assurer qu’ils répondent aux besoins d’apprentissage de l’institution et des individus et proposer des mesures correctives ;
  • Etablir un cadre de performance en matière de leadership pour contrôler le retour sur investissement de l’académie du leadership et de l’encadrement.
  1. Le Département des ressources humaines (CHHR) invite les entités aptes à fournir les services décrits ci-dessus à exprimer leur intérêt. Les entités admissibles intéressées doivent fournir, entre autres, des informations sur leurs qualifications et leur expérience, démontrant leur capacité à fournir les services décrits (documentation, références pour des services similaires, expérience dans des missions comparables, disponibilité du personnel qualifié, etc.). Tout le personnel utilisé par l’entité doit avoir les qualifications spécifiées dans les termes de référence ci-joints.

L’entité doit pouvoir présenter des preuves attestant que son personnel a déjà assumé de telles fonctions pour d’autres organisations internationales.

  1. Critères d’admissibilité des entités :
  •  Doit être enregistrée dans un pays membre de la Banque ;
  • Posséder des antécédents vérifiables en matière de prestation de ce type de services auprès d’autres organisations internationales ;
  • Conformément aux exigences de la Banque en matière de bilinguisme, aux exigences qui lui sont propres et eu égard aux résultats attendus de cette mission, les entités doivent apporter la preuve de leur aptitude à travailler aussi bien en anglais qu’en français.

Le respect des valeurs de base et du Code de conduite est exigé pour cette mission. Si le non-respect de ces normes venait à être constaté à n’importe quel moment au cours de ce contrat, la Banque mettra fin à ses relations avec l’entité sélectionnée et ne pourrait être tenue au paiement d’une quelconque indemnité de résiliation. (La Banque a cinq valeurs de base :

L’excellence : rechercher le plus haut niveau de performance par l’amélioration continue de nos compétences et pratiques de gestion.• L’esprit d’équipe : travailler ensemble dans un esprit de créativité et de respect mutuel afin d’atteindre des

objectifs communs • L’intégrité : observer en toutes circonstances les normes les plus élevées d’éthique, d’honnêteté et de responsabilité • Le professionnalisme : fournir la meilleure qualité de service à nos clients avec le maximum de rigueur et d’efficacité • La transparence : agir avec clarté, équité et objectivité dans l’élaboration, l’interprétation et l’application des politiques et procédures de la Banque.).

L’établissement de la liste restreinte et la procédure de sélection se dérouleront conformément aux règles et procédures de la Banque pour le recrutement de consultants. Veuillez noter que l’intérêt manifesté par une entité n’implique aucune obligation de la part de la Banque, notamment quant à son inclusion dans la liste restreinte.  La Banque a conclu un accord d’exclusion croisée avec d’autres Banques multilatérales de développement (BMD) et Institutions financières internationales (IFI). Les entités ayant été exclues par l’une de ces institutions ne devraient pas exprimer leur intérêt pour cette mission.

  1. Critères de sélection :

La Banque évaluera les propositions conformément aux critères et à la méthode d’évaluation La proposition technique doit décrire l’approche proposée qui sera utilisée pour effectuer la mission conformément aux termes de référence, fournir un aperçu et une brève description des principales tâches impliquées dans le processus, récapituler l’expérience de l’institution dans la réalisation de missions similaires et préciser les ressources humaines et logistiques globales à déployer pour mener à bien la mission.

Les critères d’évaluation sont les suivants :

Critères Points
  (%)
Compréhension des termes de référence (TdR) 10 %
Expérience générale et expertise de l’entité dans le domaine de la mission 35 %
Expérience de travail spécifique avec des BMD ou des institutions financières 20 %
multinationales  
Qualité de la méthodologie proposée 15 %
Qualification, expérience et compétence du personnel clé pour la mission 15 %
Connaissance de la région (environnement d’affectation) 5 %
Total 100 %
  1. La durée estimative des services de cette première mission est de douze (12) mois, renouvelables en fonction des besoins, des disponibilités budgétaires et des performances de la Banque. La date de début de mission devrait être le 1er décembre 2021 ; 
  1. Déclaration d’impartialité : 

Cette offre est publique afin que tous les candidats intéressés soient au même niveau d’information ; aucun candidat ne devra prendre contact avec un représentant de la Banque pour solliciter des informations supplémentaires ou sur les exigences relatives à la présente mission. 

Les copies électroniques zippées des manifestations d’intérêt devront être reçues aux adresses électroniques indiquées ci-dessous, au plus tard le 5 novembre 2021, à 17h00, heure d’Abidjan. 

Mme COULIBALY-N’GUESSAN, Fatoumata

Banque africaine de développement 

Département de la gestion des ressources humaines (CHHR) Division des talents et du développement (CHHR.3)

BP 1387 Rue Joseph Anoma,

Abidjan, Côte d’Ivoire 

Tél : +2252720263324

Courriel : n.f.coulibaly@afdb.org

ET

Mme ADJIBI Olivia Adele

Banque africaine de développement

Département de la gestion des ressources humaines (CHHR)

Division des talents et du développement (CHHR.3)

Avenue Joseph Anoma, Bâtiment du siège 01BP 1387 Abidjan 01, Cote d’Ivoire

Tél : +225 272026 3232

Courriel : o.adjibi@afdb.org

BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Département de la gestion des ressources humaines (CHHR)

Avenue Joseph Anoma 01 BP 1387 Abidjan, Côte d’Ivoire

TERMES DE RÉFÉRENCE

SÉLECTION D’UNE ENTITÉ POUR APPORTER UNE EXPERTISE DANS LA MISE EN OEUVRE DE L’ACADÉMIE DU LEADERSHIP ET DE L’ENCADREMENT DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

CONTEXTE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (« la Banque ») est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et avoir un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

S’appuyant sur la stratégie décennale (2013-2022), la stratégie de la Banque en matière de gestion des personnes (2021-2025) vise à promouvoir le développement du leadership en préparant la future génération de cadres qui seront responsables des ressources humaines.

La BAD, nous affirmons que les gens sont le cœur de l’organisation. Nos effectifs forment le socle de notre capacité à réussir notre mission et à atteindre notre objectif. Notre nouvelle stratégie en matière de ressources humaines (2021-2025), l’évolution des mentalités, ainsi que la volonté de prospérer dans la « nouvelle normalité » dictent une approche dédiée et systématique vis-à-vis de l’apprentissage et du développement à la BAD.

La stratégie de la BAD en faveur de l’apprentissage et du développement comporte quatre composantes :

  1. L’académie d’administration et d’analyse ;
  2. L’académie des opérations ;
  3. L’académie d’excellence dans le financement du développement ;
  4. L’académie du leadership et de l’encadrement.

Cette dernière composante, l’académie du leadership et de l’encadrement, constitue l’objet de cette mission.

OBJECTIFS :

Ces académies visent à construire une institution plus forte en i) renforçant les capacités humaines ; améliorant l’efficacité organisationnelle ; iii) augmentant la qualité et l’impact ; et iv) assurant la viabilité financière de la Banque. L’académie du leadership et de l’encadrement a pour objectif d’aider les membres du personnel de direction de la Banque à renforcer leurs compétences en leadership et en gestion des personnes grâce à une approche systématique du développement du leadership.

PORTÉE DE LA MISSION :

La Banque cherche à désigner une entité qui apportera son expertise dans la mise en œuvre de son académie du leadership et de l’encadrement. Le public cible de cette académie est le personnel occupant un poste de direction et d’encadrement, qui comprend les cadres supérieurs (vice-présidents et directeurs) et les chefs de division. Grâce à cette initiative, toutes les fonctions de cette famille d’emplois recevront un soutien approprié en matière d’apprentissage et de développement (des enseignements de base aux programmes les plus élaborés). L’académie servira également à identifier et à encourager le personnel à fort potentiel qui constituera la future équipe de direction et d’encadrement de la Banque.

L’entité sélectionnée devra assumer les responsabilités et s’acquitter des tâches ci-dessous :

Co-création, avec l’aide de la Banque, du cursus de l’académie du leadership et de l’encadrement. Voici certaines des compétences clés qui seront abordées :

Pour les cadres supérieurs :

  • Piloter les transformations, les innovations, les transitions et le changement ;
  • Gérer l’intégration dans l’équipe de direction et d’encadrement ;
  • Concevoir et gérer la stratégie, la mission et les structures organisationnelles de l’institution ;
  • Piloter la performance organisationnelle ;
  • Pour les chefs de division et le personnel à fort potentiel ;
  • Se comprendre soi-même, comprendre les autres et le contexte de l’institution ;
  • Inculquer une mission et une vision convaincantes ;
  • Guider la performance individuelle et collective ;
  • Établir des relations et les responsabilités de chacun ;
  • Déterminer l’approche adéquate pour la prestation de services et identifier les outils qui seront utilisés pour doter les bénéficiaires visés des compétences requises ;
  • Identifier les modules de formation appropriés pour améliorer la performance individuelle et collective, et aider la Banque à atteindre ses objectifs et à traiter ses priorités ;
  • Lancer une phase pilote durant laquelle les programmes seront proposés au public cible et évaluer les résultats obtenus ;
  • En fonction de l’évaluation de la phase pilote, mettre en œuvre les programmes à l’échelle de la Banque auprès du public pertinent ;
  • Organiser des réunions de bilan périodiques avec les bénéficiaires pour affiner les programmes, s’assurer qu’ils répondent aux besoins d’apprentissage de l’institution et des individus et proposer des mesures correctives ;
  • Établir un cadre de performance en matière de leadership pour contrôler le retour sur investissement de l’académie du leadership et de l’encadrement.

Trois acteurs clés participeront à cet important processus de transformation de l’apprentissage. Il s’agit du Comité de gestion des talents en matière de leadership et d’encadrement (Comité GTLE), des équipes de direction des complexes et du Département des ressources humaines.

 Le Comité GTLE fournira une approche institutionnelle pour définir les compétences et les normes requises en matière d’encadrement. Il définira également des plans de carrière clairs pour les cadres de la Banque et sera responsable de la gestion de la planification de la relève pour les postes de cette famille d’emplois.

 Il effectuera des analyses périodiques des besoins d’apprentissage à l’échelle de la Banque et élaborera des programmes d’apprentissage appropriés pour cette famille d’emplois.

En s’appuyant sur les travaux du Comité GTLE, les équipes de direction des complexes élaboreront et mettront en œuvre leurs plans annuels respectifs d’apprentissage et de développement.

Le Département des ressources humaines gérera et exécutera également tous les programmes de mentorat et de coaching de la Banque.

PRODUITS LIVRABLES ATTENDUS :

Le programme de l’académie du leadership et de l’encadrement sera mis en place par phases. i) Les phases 1 à 3 cibleront les cadres supérieurs et les chefs de division ; ii) la phase 4 sera dédiée au leadership des femmes ; iii) La phase 5 se concentrera sur les cadres supérieurs. Chacune de ces phases est composée de différents modules. Voici les produits livrables attendus :

  • Programme agréé de développement du leadership et des capacités d’encadrement ;
  • Catalogue des modules de formation ;
  • Lancement du programme pilote de développement du leadership et des capacités d’encadrement ;
  • Rapport d’évaluation de la phase pilote ;
  • Mise en œuvre des différentes phases du programme ;
  • Rapports réguliers sur l’avancement et sur le retour sur investissement de l’initiative.

ARRANGEMENT INSTITUTIONNEL/LIENS HIÉRARCHIQUES :

 Les documents et renseignements pertinents de la Banque qui faciliteront l’exécution efficace des tâches de la mission seront fournis à l’entité retenue.

 La Banque désignera une équipe interne chargée de collaborer avec l’entité. Elle lui fournira un résumé des problèmes soulevés et toute aide supplémentaire qui lui permettra de remplir sa mission.

 La Banque aidera à organiser des réunions entre l’entité et les parties prenantes concernées, le cas échéant.

 L’entité désignera parmi son équipe de spécialistes, un expert référent qui sera en charge des produits livrables et qui coordonnera l’ensemble des activités.

 L’équipe de l’entité travaillera sous la supervision du Département des ressources humaines.

DURÉE DE LA MISSION :

La durée totale du contrat sera de douze (12) mois, à compter de la date de début de la mission. Cette durée pourra être renouvelée en fonction des besoins, des disponibilités budgétaires et des performances de la Banque. La date de début prévue est le 1er décembre 2021 et la date d’achèvement devrait survenir en décembre 2022.

QUALIFICATIONS REQUISES :

L’entité aura les qualifications requises et sera professionnellement compétente pour s’acquitter des tâches et des responsabilités liées à la mission. Chacun des experts clés auxquels l’entité fera appel possèdera les qualifications suivantes :

Éducation :

Chacun des experts doit avoir au moins un Master en développement du leadership, développement organisationnel, gestion des ressources humaines, apprentissage et développement, gestion des talents, gestion du changement, ou dans des domaines connexes.

Expérience professionnelle :

Chacun des experts doit avoir au moins 7 ans d’expérience pertinente dans l’apprentissage et le développement, le leadership ou le développement des compétences d’encadrement.

Compétences :

  •  Avoir de l’expérience dans l’élaboration de programmes de développement du leadership et des compétences d’encadrement ;
  •  Avoir déjà travaillé avec la Banque et divers bailleurs de fonds internationaux est un atout ;
  • Savoir faire preuve de flexibilité et d’innovation, et avoir une expérience en Afrique. Posséder d’excellentes compétences en communication ;
  • Connaître les technologies d’apprentissage à distance/en ligne ;
  • Très bien connaître les principes et les pratiques de l’apprentissage pour un public adulte. Être capable de planifier son travail, rendre compte de l’avancement du projet et fournir des résultats en temps opportun ;
  •  Avoir d’excellentes capacités d’analyse et d’évaluation ;
  •  Avoir la nationalité d’un pays membre de la Banque et avoir son activité enregistrée dans un pays membre de la Banque.

 

Compétences linguistiques :

Conformément aux exigences de la Banque en matière de bilinguisme, aux exigences qui lui sont propres et eu égard aux résultats attendus de cette mission, les entités doivent apporter la preuve de leur aptitude à travailler aussi bien en anglais qu’en français.

EXCLUSIVITÉ :

En acceptant les clauses et conditions du contrat, l’entité sélectionnée reconnaîtra que la BAD ne lui a accordé aucune forme d’exclusivité pour ces services, et que la Banque a le droit, à tout moment, de signer des contrats ou des accords pour la fourniture d’autres services, identiques ou similaires aux services décrits dans les présents termes de référence.