Appel d’offres pour le recrutement d’un cabinet pour des formations dans les zones d’intervention du projet et pour la promotion de paix et le renforcement de la cohabitation pacifique en milieu scolaire, Tchad


Projet de Renforcement de la Résilience et de la Cohabitation Pacifique au Tchad – PRCPT 

 

TERMES DE REFERENCE POUR DES FORMATIONS DANS LES ZONES D’INTERVENTION DU PROJET ET POUR LA PROMOTION DE PAIX ET LE RENFORCEMENT DE LA COHABITATION PACIFIQUE EN MILIEU SCOLAIRE

 

I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le « Projet de Renforcement de la Résilience et de la Cohabitation Pacifique au Tchad (PRCPT) », cofinancé par l’Union Européenne et le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et mis en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, est un programme qui œuvre pour la sécurité alimentaire, le renforcement de la résilience des populations et la cohabitation pacifique. L’objectif général du projet PRCPT est « d’augmenter la résilience et d’améliorer les opportunités économiques au Tchad afin de réduire les facteurs de déstabilisation transfrontalière ».

Les différents champs d’action du PRCPT sont les suivants :

  • Gouvernance locale et réseautage ;
  • Amélioration de la condition socio-économique des populations ;
  • Amélioration de l’accès aux infrastructures et services sociaux de base ;
  • Promotion du dialogue intercommunautaire et de la paix ;
  • Prévention des risques liés aux catastrophes naturelles.

Le projet intervient dans une soixantaine de cantons répartis sur huit provinces cibles, Chari Baguirmi, Hadjer Lamis, Mayo Kebbi Est, Mayo Kebbi Ouest, Ouaddaï, Salamat, Sila et Tandjilé.

A travers ces différentes composantes, le projet vise à former, accompagner les structures locales (CPA, CDA, associations…), les enseignants, agents de santé, élus locaux et faire la promotion de la paix dans sa zone d’intervention et le renforcement de la cohabitation pacifique en milieu scolaire.

Les prestations sont scindées en 5 lots :

  • Lot 1 : Formation des membres des CPA & CDA dans les zones d’extension du projet ;
  • Lot 2 : Formation des enseignants dans les zones d’intervention du projet ;
  • Lot 3 : Formation continue des personnels de la santé dans les zones d’intervention du projet  ;
  • Lot 4 : Formation des élus locaux et leaders des associations féminines à la gestion des affaires publiques/communales ;
  • Lot 5 : Promotion de la paix et le renforcement de la cohabitation pacifique en milieu scolaire ;

A cet effet, le projet sollicite les prestations des organisations/Bureau d’Etudes/ONG/Association qualifiées et expérimentées œuvrant dans ces domaines.

Un soumissionnaire peut postuler pour tous les lots (1;2 ; 3; 4 & 5) et ne pourra gagner que 2 lots au plus.

Peuvent soumissionner, les structures/organisations/BE/ONG/Associations ayant les dossiers administratifs listés au paragraphe suivant.

 

II. DOSSIERS A FOURNIR

Le dossier de candidature sera constitué d’un unique dossier administratif, d’une offre technique par lot (détaillé à chaque lot) et d’une offre financière par lot (détaillé à chaque lot).

Dossier administratif

  • Bureau d’études / Sociétés :

Le Dossier Administratif est composé des copies des pièces éliminatoires et des pièces complémentaires remplies signées et cachetées.

Pièces éliminatoires : (la non-présence ou la non-validité de l’une de ces pièces, conduit à l’élimination du soumissionnaire pour le reste de l’évaluation). Il s’agit de :

  1. Attestation d’exercice en cours de validité (obligatoire) ;
  2. Extrait du Registre du Commerce et du Crédit Mobilier (RCCM) (obligatoire) ;
  3. Patente de l’année en cours (obligatoire);
  4. Certificat d’Identification fiscale (CIF/NIF) au nom de l’entreprise/BE (obligatoire) ;
  5. Carte du contribuable de l’année en cours au nom de l’entreprise/BE (obligatoire);
  6. Attestation de non-faillite datant de moins de trois mois (obligatoire);
  7. Plan de localisation et adresse complète signé et cacheté par la Direction Générale des impôts (obligatoire);
  8. Attestation de domiciliation bancaire au nom de l’entreprise/BE (obligatoire).
    Pièces complémentaires (fournies par la GIZ et doivent être remplies et signées pour permettre à la GIZ de traiter vos dossiers. Leur présence dans le dossier administratif constitue un atout en cas d’égalité). Toutefois aucun prestataire, fournisseurs ne sera attributaire d’un marché à la GIZ sans avoir adhéré à ces conditions. Il s’agit de :
  9. Déclaration d’intégrité (à remplir signer et cacheter) ;
  10. Fiche d’inscription dans la base de données GIZ dument remplie et signée par les nouveaux prestataires, fournisseurs n’ayant jamais été enregistrés à la GIZ ou le cas échéant ayant changé de coordonnées (statut, adresse, etc.) (à remplir signer et cacheter) ;
  11. Déclaration de consentement concernant la collecte et le traitement des données à caractère personnel (à remplir signer et cacheter) ;
  12. Conditions générales relatives à la fourniture de services et d’ouvrages pour la Deutsche Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH (à parapher chaque page et signer et cacheter la dernière page, précédé de la mention « lu et accepté »).

 

  • Association/ONG:

Le Dossier Administratif est composé des copies des pièces éliminatoires et des pièces complémentaires remplies signées et cachetées.

Pièces éliminatoires : (la non présence ou la non validité de l’une de ces pièces, conduit à l’élimination du soumissionnaire pour le reste de l’évaluation). Il s’agit de :

  1. Règlement intérieur et statut (obligatoire);
  2. L’autorisation de fonctionner (obligatoire) ;
  3. Le Certificat d’Identification Fiscal (CIF/NIF) au nom de l’ONG/Association (obligatoire) ;
  4. Une attestation de reconnaissance par la DONG/DONGAH (obligatoire pour les ONG) ;
  5. PV du dernier Assemblée Générale (obligatoire) ;
  6. Plan de localisation signé par les services des impôts (obligatoire) ;
  7. Attestation de domiciliation bancaire (obligatoire) ;
    Pièces complémentaires (fournies par la GIZ et doivent être remplies et signées pour permettre à la GIZ de traiter vos dossiers. Leur présence dans le dossier administratif constitue un atout en cas d’égalité). Toutefois aucun prestataire, fournisseurs ne sera attributaire d’un marché à la GIZ sans avoir adhéré à ces conditions.
    Il s’agit de :
  8. Déclaration d’intégrité (fournie par la GIZ à signer et remettre dans le dossier administratif : atout) ;
  9. Déclaration de consentement concernant la collecte et le traitement de données à caractère personnel (fournie par la GIZ à signer et remettre dans le dossier administratif : atout) ;
  10. Fiche d’inscription consultant (fournie par la GIZ à signer et remettre dans le dossier administratif : atout);
  11. Conditions générales des contrats (fournie par la GIZ à parapher chaque page, signer, cacheter la dernière page précédée de la mention « lu et accepté » et remettre dans le dossier administratif : atout).

Les pièces ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Dossier administratif pour les formations dans les zones d’intervention du projet et promotion de paix et le renforcement de la cohabitation pacifique en milieu scolaire _ PRCPT ».

 

LOT I : FORMATION DES MEMBRES DE CPA ET CDA DANS LES ZONES D’EXTENSION

A travers la composante de renforcement de la gouvernance locale et du réseautage, le projet vise à accompagner les structures locales [Comité Provincial d’Action Régional (CPA), Comité Départemental d’Action (CDA) etc.] afin de renforcer leurs capacités organisationnelles et techniques pour leurs permettre d’être plus opérationnelles.

L’Arrêté N° 027/PM/2003 du 27 septembre 2003 définit Les attributions et missions du CPA et CDA. Elles consistent à la mise en œuvre de la politique nationale de développement. Les actions visent à concrétiser la politique de décentralisation à travers la facilitation des programmes locaux de développement. De ce fait, le CPA et CDA sont chargés de :

  • Etablir de synthèses régionales et départementale périodiques ;
  • Faire régulièrement la synthèse sur l’exécution des programmes dans le secteur rural et au niveau provincial et départemental ;
  • Coordonner, harmoniser et mettre en cohérence les opérations programmées et la stratégie arrêtée pour le secteur ;
  • Hiérarchiser les priorités d’interventions au niveau provincial et départemental ;
  • Collecter des données sur la situation alimentaire et des catastrophes, les analyser et faire l’alerte précoce ;

Des diagnostics organisationnels des CPA et CDA ont été réalisés dans le cadre de la mise en œuvre des activités de la composante 1 du projet et il ressort de ces analyses que les CPA et CDA ont des difficultés à planifier et coordonner les actions de développements menées au niveau provincial et départemental faute de connaissances en matière de conception, exécution et suivi de projets de développement.

N’ayant pour la plupart bénéficié que d’un partage transversal des formations obtenues (formations en cascades), les membres de CPA et CDA ont de difficultés à être autonomes dans la réalisation des tâches qui leurs sont confiées. En effet, les membres de CPA et CDA manquent d’outils méthodologiques pour la formulation des projets de développement de leurs provinces et départements. Il a été recommandé que les CPA et CDA soient renforcés dans le domaine d’élaboration et de suivi de projet afin d’être à la hauteur de la tâche qui leurs sont assignées.

Pour répondre à cette sollicitation somme toute importante pour une meilleure coordination et harmonisation des programmes et projets de développement au niveau provincial et départemental, le projet sollicite un prestataire pour la formation des membres des CPA et CDA dans sa zone d’intervention sur la conception et suivi de projets de développement.

A. OBJECTIFS DE LA FORMATION

L’objectif général de la formation est de Renforcer les capacités des membres de CPA et CDA en matière de montage technique et financier de projet de développement, ainsi que le suivi et l’évaluation des projets. Il s’agira à cet effet et de manière précise de :

  • Ressortir les Missions et rôles des CPA et CDA ;
  • Définir les techniques de la Gouvernance interne et la Gestion des relations et des dynamiques organisationnelles ;
  • Définir les intérêts d’un projet de développement ;
  • Définir les acteurs d’un projet de développement ;
  • Développer les étapes de la démarche de montage d’un projet, de l’identification à l’évaluation ;
  • Présenter les outils spécifiques sur le montage technique et financier de projet ;
  • Développer l’approche axée sur les résultats dans la planification et la mise en œuvre des projets de développement
  • Présenter une démarche de monitoring et évaluation de projet à la fois simple et souple d’utilisation pour des praticiens non expert de l’évaluation ;
  • Développer un mécanisme de communication pour la mise en œuvre et suivi d’un projet ;

 

B. RESULTATS ATTENDUS

A l’issue de cette formation les participants seront capables de :

  • Connaitre les missions et rôles des CPA et CDA ;
  • Connaitre les intérêts et les acteurs d’un projet de développement ;
  • Maitriser et utiliser les techniques de montage technique et financier de projet de développement ;
  • Utiliser plus efficacement l’approche axée sur les résultats dans la planification et la mise en œuvre des projets et programmes de développement ;
  • Maîtriser les notions et les techniques de base du suivi – évaluation et le mécanisme de communication.

 

C. PRINCIPAUX LIVRABLES

De manière générale, le contractant produira un rapport de la prestation comportant l’ensemble des livrables ci-dessous :

  • Un guide de montage du projet à l’échelle locale ;
  • Modules de Formation sur les techniques de montage technique et financier de projet de développement.
  • Un rapport de formation en version papier et numérique incluant des photos lors des différentes séances.
  • La liste complète des membres de CPA et CDA formés

 

D. METHODOLOGIE DE LA PRESTATION

Dans chaque site, l’atelier de formation se déroulera sur trois journées. L’approche didactique qui sera utilisée pour la formation sera essentiellement participative et inductive. Les formateurs assureront l’animation de l’atelier qui se devra d’être le plus interactif possible. Les acteurs étant des adultes et des professionnels, la méthodologie développée par les consultants devra privilégier une approche fortement participative permettant aux participants d’échanger sur les différents thèmes de formations abordés. L’illustration des modules à travers des cas pratiques et des exemples sera également recherchée.

Une équipe de formateur composé de   deux (2) personnes (Un formateur principal et un formateur assistant) se chargera d’animer l’atelier de formation. Les formations seront dispensées en français et de traduction en arabe local est aussi souhaitée.

 

E. PLAN DE TRAVAIL ET DUREE

La mission commencera par une séance de cadrage avec l’équipe technique du projet pour des informations, la validation de l’approche méthodologique, ainsi que l’harmonisation de l’agenda de travail. La durée totale de la mission est de 29 jours répartis comme :

ActivitésDurée
Phase 1 : Préparation
Echange avec l’équipe technique sur l’approche méthodologique 0,5 jour
Elaboration des modules de formation + guide de montage de projet à l’échelle locale5 jours
Echanges et validation des modules de formation par l’équipe du projet 0,5 jour
Total 1 =06 jours
Phase 2 : Formations
Voyage N’Djamena – Laï01 jour
Formation théorique et pratique03 jours
Voyage Laï – N’Djamena01 jour
Voyage N’Djamena – Goz-Beida01 jour
Formation théorique et pratique03 jours
Voyage Goz-Beïda – Am Timan01 jour
Formation théorique et pratique03 jours
Voyage Am Timan – N’Djamena02 jour
Voyage N’Djamena – Massenya01 jour
Formation théorique et pratique03 jours
Voyage Massenya – N’Djamena01 jour
Total 2 =20 jours
Phase 3 : Rapportage
Rédaction et présentation du rapport final avec intégrations des observations du projet03 jours
Total 3 = 03 jours
Total nombre de jours de la prestation = 9 jours

N.B. : Les déplacements sur le terrain seront assurés par le projet pour des raisons de sécurité. Les matériels pédagogiques (papier, feutres, fournitures de participants…) et la restauration des participants lors de l’atelier de formations sont fournis par le projet. Le logement sera à la charge des consultants et doit être pris en compte dans l’offre financière.

 

F. PROFIL RECHERCHE

a. Stratégie

Le soumissionnaire sera évalué sur sa qualité de présentation (raisonnement, logique, suggestion) (cf. grille d’évaluation ligne 1.1.1) et la méthodologie et calendrier proposés (conception méthodologique) (cf. grille d’évaluation ligne 1.1.2).

 

La mission sera confiée à un prestataire dont les qualifications, compétences et l’expérience (de travail pratique dans le contexte tchadien) sont avérées et prouvées dans le domaine de renforcement de capacités.  Le profil requis de l’équipe de formateurs composé de deux (2) personnes (un formateur principal et formateur assistant) pour assumer la mission se décline comme suit :

b. Formateur-trice principal-e

Formateur-trice principal-e par ailleurs responsable de la mission formation présente le profil suivant :

  • Un diplôme d’études supérieures (≥ Bac + 5) en en gestion de projet, suivi et évaluation, sociologie ou toute autre discipline similaire (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.1) ;
  • Une expérience de 7 ans dans le domaine formation continue des cadres étatiques et de la société civile ( grille d’évaluation ligne 2.1.2)
  • Une expérience significative de 3 ans en formation sur le technique et montage et suivi de projets ( grille d’évaluation ligne 2.1.3) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus des processus participatifs dans le domaine des formations des cadre étatique et de la société civile ( grille d’évaluation ligne 2.1.4) ;
  • Une expérience avérée de 5 ans et plus en termes de conception de méthodologies, coordination d’équipe, réalisation des formations des adultes, (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.5) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus en matière d’évaluation de projets/programmes, des méthodes d’enquête quantitatives et qualitatives et des méthodes de traitement de données, enquête de terrain (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.6) ;
  • Une bonne connaissance sur le sujet la formation dans le contexte tchadien ( grille d’évaluation ligne 2.1.7) ;
  • Une parfaite maitrise de la langue française et connaissance de l’arabe tchadien (bien parlé) (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.8).

 

Il/elle est responsable de :

  • Conduire toute la mission ;
  • Développer les modules de la formation ;
  • Organiser et animer les sessions de formation ;
  • Inspirer, collaborer au développement de concepts, approches créatives et techniques ;
  • Maintenir une communication continue avec l’équipe de la GIZ et favoriser un climat de communication fluide ;
  • Produire les rapports de la mise en œuvre / mission ;
  • Couvrir les autres tâches telles que mentionnées dans les TdR.

 

c. Formateur-trice assistant- e

Formateur-trice assistant – e présente le profil suivant :

  • Une formation de base bilingue (BAC+ 3) ) en en gestion de projet, suivi et évaluation (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.1) ;
  • Une expérience de 3 ans et plus dans le domaine de formation cadres étatiques et de la société civile( grille d’évaluation ligne 2.2.2) ;
  • Expérience avérée de 3 ans et plus dans la conception, préparation animation de session de formation (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.3) ;
  • Une expérience de 3 ans en matière de formation des adultes (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.4);
  • Une bonne connaissance du contexte tchadien en matière formation cadres étatiques et de la société civile(cf. grille d’évaluation ligne 2.2.5) ;
  • Une parfaite maitrise de la langue française et connaissance parfaite de l’arabe tchadien (très bien parlé) (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.6).

Il/elle est responsable de :

  • Appuyer à l’élaboration des modules de formations ;
  • Appuyer à l’organisation et l’animation de la formation ;
  • Documenter tout le déroulement des sessions de formation (photos) ;
  • Contribuer à produire les rapports de la mission.

 

G. DOSSIERS À FOURNIR LOT I

En plus des dossiers administratifs exigés au point II ci-dessus, le dossier à fournir pour ce lot sera constitué d’une offre technique et d’une offre financière.

1. L’offre technique

Elle comprendra :

  • Les CV actualisés des consultants, copies des diplômes obtenus ;
  • Références et attestations d’expériences similaires ;
  • Une description de la méthodologie proposée en langue française avec commentaires, suggestions sur les TDR ;
  • Un plan d’action détaillé/chronogramme pour la réalisation de la prestation ;
  • Attestation d’exécution des prestations similaires.

Les pièces ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Offre technique Formation des membres CPA-CDA _PRCPT ».

2. L’offre financière

Elle comprendra :

  • Une proposition financière détaillée en cohérence avec les éléments budgétaires requis dans le cadre de devis ;
  • L’offre doit être présentée sur entête du soumissionnaire et doit être signée, datée et cachetée. Elle doit être présentée sous la forme du cadre de devis ci-dessous (annexe 1) ;
  • Elle doit être présentée en français et en francs CFA (XAF). La GIZ est exonérée de TVA, veuillez présenter votre offre en hors taxe.

Les pièces et les informations ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Offre financière Formation des membres CPA-CDA _PRCPT ».

Le soumissionnaire doit indiquer en plus du PN° 16.1849.5-003.00 et PN° 16.1849.5-001.00 « GIZ/PRCPT » et du numéro de l’appel d’offre XXXXXXX, les mentions obligatoires ci-dessous sur son offre :

  1. NIF GIZ : 6001557R
  2. Quantité des services et ou bien (Unité)
  3. Dénomination du service : Nature et caractéristiques du service.
  4. Prix unitaire Hors TVA
  5. Date d’émission de l’offre
  6. Numéro de l’offre
  7. Taux et montant de la TVA
  8. Total hors taxes et Montant TTC
  9. Nom et adresse du Soumissionnaire
  10. NIF du soumissionnaire
  11. Validité de l’offre.

 

Annexe 1 : Cadre de devis pour la soumission des offres :

  • Phase I et III: Préparation et rapportage
DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHONORAIRES       
(Tous frais compris)    
– Formateur-trice principal-e

– Formateur-trice assistant- e

Jour

Jour

1

1

9 jrs

9 jrs

  
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

  • Phase II : Formations
DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHONORAIRES (Tous frais compris)     
Jours de voyage ne sont pas comptés    
– Formateur-trice principal-e

– Formateur-trice assistant- e-

Jour

Jour

1

1

12 jrs

12 jrs

  
IIPer diem (pour les 2 formateurs)    
(Petit déjeuner, déjeuner et diner)
·       Jour de voyage (taux réduit)Jour27 jrs*Cf grille GIZ 
·         Jour au terrain (taux plein)212 jrs 
IIINuitées (hébergement)Nuit 217*Cf grille GIZ 
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

NB : Le respect des cadres de devis est obligatoire, toute offre ne respectant pas ce cadre pourra ne pas être évaluée ou soit corrigée conformément à ceux cadres de devis.

 

*Grille GIZ conformément à cette mission :

Chef lieux de ProvincesAutres localités
Taux réduit

(Jour de voyage)

Taux plein

(Jour au terrain)

Taux réduit

(Jour de voyage)

Taux plein

(Jour au terrain)

Jours
12 00018 00010 00015 000
Nuitées
20 00015 000

 

LOT II : FORMATION DES ENSEIGNANTS DANS LES ZONES D’INTERVENTION DU PROJET

A travers la composante 2, Emploi et amélioration de la situation économique, le projet appui la Formation continue des enseignants des écoles et maîtres communautaires dans les zones d’intervention afin d’améliorer l’accès des populations à des services sociaux de qualité. Ces formations s’orientent sur les modules de formations déjà existants du Ministère de l’Education nationale et de Promotion civique.

A notre époque où les systèmes d’éducation subissent des changements profonds et perpétuels, la formation initiale s’avère insuffisante si elle n’est pas complétée par une formation continue. Le Tchad a inscrit la valorisation des ressources humaines au premier rang de ses priorités, et la mise en œuvre de la politique nationale dans le domaine éducatif repose sur les principaux acteurs que sont les enseignants en situation de classe. En effet, l’efficacité de tout système éducatif dépend de plusieurs facteurs dont l’un des plus importants semble être la qualité des enseignants. Cependant, selon les données statistiques, les maitres communautaires (MC) représentent plus de 60% des enseignants du primaire. Cette catégorie d’enseignants se caractérise par un niveau de connaissances générales hétérogène et un manque de formation professionnelle de base. C’est pour pallier cette carence que depuis quelques années, les autorités tchadiennes en charge de l’éducation nationale inscrivent le renforcement des capacités des MC comme une des priorités. La manifestation de cette volonté politique se concrétise à travers le cadre institutionnel et structurel mis en place pour assurer aussi bien la formation initiale que continue dans les Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI) et dans les Centres Départementaux de Formation Continue des Enseignants du Primaire (CDFCEP), sous le contrôle de la Direction de la Formation des Enseignants (DFE).

Malgré ces efforts, les ressources nécessaires à l’exercice correct des compétences des maitres communautaires et enseignants demeurent insuffisantes et la question des capacités pratiques et les connaissances nécessaires à l’exercice de cette profession posent un problème.

Pour remédier à cette situation, des actions ont été menées par plusieurs structures et projets dont le PRCPT pour accompagner certaines écoles dans la réhabilitation ou constructions des salles de classes et renforcement de capacités des enseignants.

A cet effet, le projet sollicite le service d’un prestataire en vue d’assurer la formation continue des enseignants et maîtres communautaires en situation de classe dans les zones d’extension du projet.

 

A. OBJECTIFS DE LA FORMATION

L’objectif général de la formation est de renforcer les capacités pratiques et les connaissances nécessaires des enseignants et maîtres communautaires en cours d’emploi dans les zones du projet.

Objectifs spécifiques :

Il s’agira à cet effet et de manière précise de développer :

  • Les compétences professionnelles de base à l’enseignement/apprentissage en classe ;
  • Les compétences professionnelles relatives à la déontologie à l’école ;
  • Les compétences professionnelles liées à la langue et communication sociale dans le milieu.

 

B. RESULTATS ATTENDUS

Au terme de ces formations continues, enseignants et maîtres communautaires participants à la formation doivent être capable de :

  • Maitriser les contenus des matières fondamentales (langue, mathématiques et sciences) enseignées à l’école ;
  • Mettre en œuvre la pédagogie centrée sur l’élève (pédagogie active et participative) ;
  • Adapter les savoirs/connaissances en fonction des programmes, du niveau et l’âge des enfants ;
  • Organiser la classe ;
  • Intégrer dans les activités d’enseignement/apprentissage les innovations pédagogiques (la santé, la culture de la paix, l’éducation à l’environnement…) ;
  • Évaluer les apprentissages des élèves ;
  • Appliquer les dispositifs des textes légaux en éducation.

 

C. PRINCIPAUX LIVRABLES

De manière générale, le contractant produira un rapport de la prestation comportant l’ensemble des livrables ci-dessous :

  • Les modules de formation sur les différentes thématiques ;
  • Un rapport de formation en version papier et numérique incluant des photos lors des différentes séances.
  • La liste complète des enseignants formés.

D. METHODOLOGIE

L’approche didactique qui sera utilisée pour la formation sera essentiellement participative et inductive. La formation s’étalera sur une durée de trois (03) mois en raison d’une session de deux (02) jours par mois et sera assurée par deux formateurs. Les formateurs assureront l’animation des sessions de formation qui se devront d’être le plus interactif possible. Les acteurs étant des adultes, la méthodologie développée par les formateurs devra privilégier une approche fortement participative permettant aux participants d’échanger sur les différents thèmes de formations abordés.

Pour garantir l’uniformité de la formation dans les différentes zones, les thèmes d’étude seront puisés dans le plan de formation dans les ENI de 2012 et dans les programmes réactualisés de l’enseignement primaire en vigueur. Les Stratégies des formations porteront sur :

  • Cours magistraux;
  • Exploitation des textes portant sur les innovations ;
  • Séance de lecture (individuelle ou collective) ;
  • Exposés débats (personnes ressources ou MC eux-mêmes) ;
  • Travaux de groupes pour les recherches ;
  • Séances de démonstration, de mesurage et de construction des figures géométriques ;
  • Simulation;

Les Formations seront assurées par les formateurs agréés des services spécifiques des formations continues de l’éducation nationale. Les modules seront dispensés de manière alternée entre les deux (02) formateurs suivant un planning élaboré à cet effet.

Le contractant déploiera une équipe de deux (2) formateurs/formatrices qui se chargeront des nouvelles zones d’extension du projet de manière simultanée.

Au total 550 enseignants et maitres communautaires qui seront formés sur une durée de trois mois en raison de deux jours par mois. Chaque session de formation comportera entre 45 à 50 participants maximum.

Le contractant déploiera deux (2) équipes de deux (2) formateurs/formatrices (un(e) Formateur-trice Principal (e) et un(e) foramteur-trice assistant-e pour chaque zone) qui se chargeront de former les agents de santé et accoucheuse dans les nouvelles zones d’extension du projet de manière simultanée.

a. Zones de la Tandjilé

Zone : Tandjilé
Lieux de formation Nombre enseignant à former Nombre de sessions de formation
Laï1002
Beré501
Kelo1002
Total =2505

 

b. Zones de Chari Baguirmi-Salamat-Sila

Zone 2 : Chari Baguirmi-Salamat-Sila
Lieux de formation Nombre enseignant à former Nombre de sessions de formation
Bousso501
Ba-illi501
Mogo501
Haraze501
Am Dam501
Abdi501
Total =3006

E. PLAN DE TRAVAIL ET DUREE DE LA MISSION

a  : Zones de la Tandjilé

La mission commencera par une séance de travail de cadrage avec l’équipe technique du projet. La durée totale de la mission est de 52 jours répartis comme suit à titre indicatif :

 

MoisActivitésDurée
1er

Mois

Phase 1 : Préparatoire pour toutes les zones
Séance de travail de cadrage avec l’équipe technique du projet 0,5 jour
Adaptation des modules de Formation ; 03 jour
Validation des modules de formation et préparation pratique des sessions de formation : déroulement, agenda, outils pédagogiques etc. 0,5 jour
Total = 04 jours
Phase 2 : Formations
1ère Session de formation
Voyage N’Djamena – Laï 01 jour
Deux séances de Formation théorique et pratique de deux jours chacune. 04 jours
Voyage Laï – Béré et préparation de la formation 01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours 02 jours
Voyage Béré – Kélo et préparation de la formation 01 jour
Deux séances de Formation théorique et pratique de deux jours chacune. 04 jours
Voyage Kélo – N’Djamena 01 jour
Elaboration du rapport de la première session 01 jour
Total = 15 jours
2ème Mois 2ème Session de formation
Voyage N’Djamena – Laï01 jour
Deux séances de Formation théorique et pratique de deux jours chacune.04 jours
Voyage Laï – Béré et préparation de la formation01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Béré – Kélo et préparation de la formation01 jour
Deux séances de Formation théorique et pratique de deux jours chacune.04 jours
Voyage Kélo – N’Djamena01 jour
Elaboration du rapport de la première session01 jour
Total =15 jours
3ème Mois3ème Session de formation
Voyage N’Djamena – Laï01 jour
Deux séances de Formation théorique et pratique de deux jours chacune.04 jours
Voyage Laï – Béré et préparation de la formation01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Béré – Kélo et préparation de la formation01 jour
Deux séances de Formation théorique et pratique de deux jours chacune.04 jours
Voyage Kélo – N’Djamena01 jour
Elaboration du rapport de la première session01 jour
Total =15 jours
Phase 3 : Rapportage
Rédaction et présentation du rapport final avec intégrations des observations du projet03 jours
Total jours de Prestations = 52 jours

b. Zones de Chari Baguirmi-Salamat-Sila

La mission commencera par une séance de travail de cadrage avec l’équipe technique du projet. La durée totale de la mission est de 67 jours répartis comme suit à titre indicatif :

MoisActivitésDurée
1er

Mois

Phase 1 : Préparatoire pour toutes les zones
Séance de travail de cadrage avec l’équipe technique du projet0,5 jour
Adaptation des modules de Formation ;03 jour
Validation des modules de formation et préparation pratique des sessions de formation : déroulement, agenda, outils pédagogiques etc.0,5 jour
Total =04 jours
Phase 2 : Formations
1ère Session de formation
Voyage N’Djamena – Bousso01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Bousso-Mogo et préparation de la formation01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Mogo-Ba-Ili et préparation de la formation01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Ba-Illi – N’Djamena 01 jour
Voyage N’Djamena – Goz-Beïda – Abbi01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Abbi – Goz-Beïda- Am Timan01 jour
Voyage Am Timan – Haraze01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Haraze – Am Timan01 jour
Voyage Am Timan – N’Djamena01 jour
Elaboration du rapport de la première session01 jour
Total =20 jours
2ème Mois2ème Session de formation
Voyage N’Djamena – Bousso01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Bousso-Mogo et préparation de la formation01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Mogo-Ba-Ili et préparation de la formation01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours 02 jours
Voyage Ba-Illi – N’Djamena01 jour
Voyage N’Djamena – Goz-Beïda – Abbi01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Abbi – Goz-Beïda- Am Timan01 jour
Voyage Am Timan – Haraze01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Haraze – Am Timan 01 jour
Voyage Am Timan – N’Djamena01 jour
Elaboration du rapport de la première session01 jour
Total = 20 jours
3ème Mois3ème Session de formation
Voyage N’Djamena – Bousso01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Bousso-Mogo et préparation de la formation01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Mogo-Ba-Ili et préparation de la formation01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Ba-Illi – N’Djamena 01 jour
Voyage N’Djamena – Goz-Beïda – Abbi01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Abbi – Goz-Beïda- Am Timan 01 jour
Voyage Am Timan – Haraze01 jour
Une séance de Formation théorique et pratique de deux jours02 jours
Voyage Haraze – Am Timan01 jour
Voyage Am Timan – N’Djamena 01 jour
Elaboration du rapport de la première session01 jour
Total =20 jours
Phase 3 : Rapportage
Rédaction et présentation du rapport final avec intégrations des observations du projet03 jours
Total jours de Prestations =64 jours

F. PROFIL RECHERCHE

a. Stratégie

Le soumissionnaire sera évalué sur sa qualité de présentation (raisonnement, logique, suggestion) (cf. grille d’évaluation ligne 1.1.1) et la méthodologie et calendrier proposés (conception méthodologique) (cf. grille d’évaluation ligne 1.1.2).

 

La mission sera confiée à un prestataire dont les qualifications, compétences et l’expérience (de travail pratique dans le contexte tchadien) sont avérées et prouvées dans le domaine de renforcement de capacités.

Le profil requis de l’équipe de formateurs composé de deux (2) personnes (un formateur principal et formateur assistant) pour assumer la mission se décline comme suit :

b. Formateur-trice principal-e

Formateur-trice principal-e par ailleurs responsable de la mission formation présente le profil suivant :

  • Un diplôme d’études supérieures (≥Bac + 5) en science de l’éducation, pédagogie ou tout autre diplôme équivalent (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.1) ;
  • Une expérience de 10 ans dans le domaine formation continue des enseignants( grille d’évaluation ligne 2.1.2)
  • Une expérience significative de 5 ans et plus en pédagogie de l’enseignement de base( grille d’évaluation ligne 2.1.3) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus des processus participatifs dans le domaine des formations des enseignants ( grille d’évaluation ligne 2.1.4) ;
  • Une expérience avérée de 5 ans et plus en termes de conception de méthodologies, coordination d’équipe, réalisation des formations des adultes, (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.5) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus en matière d’évaluation de projets/programmes, des méthodes d’enquête quantitatives et qualitatives et des méthodes de traitement de données, enquête de terrain (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.6) ;
  • Une bonne connaissance sur le sujet la formation continue des enseignants dans le contexte tchadien ( grille d’évaluation ligne 2.1.7) ;
  • Une parfaite maitrise de la langue française et connaissance de l’arabe tchadien (bien parlé) (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.8).

 

Il/elle est responsable de :

  • Conduire toute la mission ;
  • Développer et ou adapter les modules de la formation ;
  • Organiser et animer les sessions de formation ;
  • Inspirer, collaborer au développement de concepts, approches créatives et techniques ;
  • Maintenir une communication continue avec l’équipe de la GIZ et favoriser un climat de communication fluide ;
  • Produire les rapports de la mise en œuvre / mission ;
  • Couvrir les autres tâches telles que mentionnées dans les TdR.

 

c. Formateur-trice assistant- e

Formateur-trice assistant – e présente le profil suivant :

  • Une formation de base bilingue (≥BAC+ 3) en science de l’éducation, pédagogie ou tout autre diplôme équivalent (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.1) ;
  • Une expérience de 3 ans et plus dans le domaine de formation continue des enseignants( grille d’évaluation ligne 2.2.2) ;
  • Expérience avérée de 3 ans et plus dans la conception, préparation animation de session de formation (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.3) ;
  • Une expérience de 3 ans en matière de formation continue notamment des maitre communautaire et enseignants bilingue ou arabophone (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.4) ;
  • Une bonne connaissance du contexte tchadien en matière formation continue des enseignants (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.5) ;
  • Une parfaite maitrise de la langue française et connaissance parfaite de l’arabe tchadien (très bien parlé) (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.6).

Il/elle est responsable de :

  • Appuyer à l’élaboration des modules de formations ;
  • Appuyer à l’organisation et l’animation de la formation ;
  • Documenter tout le déroulement des sessions de formation (photos) ;
  • Contribuer à produire les rapports de la mission.

 

B. DOSSIERS A FOURNIR LOT II

En plus des dossiers administratifs exigés au point II ci-dessus, le dossier à fournir pour ce lot sera constitué d’une offre technique et d’une offre financière.

  1. L’offre technique

Elle comprendra :

  • Les CV actualisés des consultants, copies des diplômes obtenus ;
  • Références et attestations d’expériences similaires ;
  • Une description de la méthodologie proposée en langue française avec commentaires, suggestions sur les TDR ;
  • Un plan d’action détaillé/chronogramme pour la réalisation de la prestation ;
  • Attestation d’exécution des prestations similaires.

Les pièces ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Offre technique Formation continue des enseignants _PRCPT ».

 

2. L’offre financière

Elle comprendra :

  • Une proposition financière détaillée en cohérence avec les éléments budgétaires requis dans le cadre de devis ;
  • L’offre doit être présentée sur entête du soumissionnaire et doit être signée, datée et cachetée. Elle doit être présentée sous la forme du cadre de devis ci-dessous (annexe 1) ;
  • Elle doit être présentée en français et en francs CFA (XAF). La GIZ est exonérée de TVA, veuillez présenter votre offre en hors taxe.

Les pièces et les informations ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Offre financière Formation continue des enseignants _PRCPT ».

Le soumissionnaire doit indiquer en plus du PN° 16.1849.5-003.00 et PN° 16.1849.5-001.00 « GIZ/PRCPT » et du numéro de l’appel d’offre xxxx, les mentions obligatoires ci-dessous sur son offre:

  1. NIF GIZ: 6001557R
  2. Quantité des services et ou bien (Unité)
  3. Dénomination du service : Nature et caractéristiques du service.
  4. Prix unitaire Hors TVA
  5. Date d’émission de l’offre
  6. Numéro de l’offre
  7. Taux et montant de la TVA
  8. Total hors taxes et Montant TTC
  9. Nom et adresse du Soumissionnaire
  10. NIF du soumissionnaire
  11. Validité de l’offre.

 

Annexe 1 : Cadre de devis pour la soumission des offres :

a): Zone de la Tandjilé

  • Phase I et III : Préparation et rapportage
DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHonoraires       
(Tous frais compris)    
– Formateur-trice principal-e

– Formateur-trice assistant- e

Jour

Jour

1

1

7

7

  
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

  • Phase II : Formations
DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHonoraires       
(Tous frais compris)    
– Formateur-trice principal-e

– Formateur-trice assistant- e-

Jour

Jour

1

1

33

33

  
IIPer diem (pour les 2 formateurs)    
(Petit déjeuner, déjeuner et diner)
· Jour de voyage (taux réduit)Jour26 *Cf grille GIZ 
·Jour au terrain (chefs-lieux de régions au taux plein)212  
. jour au terrain (autres localités au taux plein)224 
IIINuitées

. hébergement, chefs-lieux de régions

Nuit 212 *Cf grille GIZ 
. hébergement, autres localités227  
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

b): Zones de Chari Baguirmi – Sila et Salamat

  • Phase I et III : Préparation et rapportage
DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHonoraires       
(Tous frais compris)    
– Formateur-trice principal-e

– Formateur-trice assistant- e

Jour

Jour

1

1

7

7

  
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

  • Phase II : Formations
DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHonoraires       
(Tous frais compris)    
– Formateur-trice principal-e

– Formateur-trice assistant- e-

Jour

Jour

1

1

33

33

  
IIPer diem (pour les 2 formateurs)    
(Petit déjeuner, déjeuner et diner)
· Jour de voyage (taux réduit)Jour212 *Cf grille GIZ 
. jour au terrain (autres localités au taux plein)248  
IIINuitées

. hébergement, chefs-lieux de régions

Nuit 26 *Cf grille GIZ 
. hébergement, autres localités248  
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

NB : Le respect des cadres de devis est obligatoire, toute offre ne respectant pas ce cadre pourra ne pas être évaluée ou soit corrigée conformément à ceux cadres de devis.

NB : Si un soumissionnaire arrive à gagner l’ensembles des zones, la Phase préparatoire sera facturée une seule fois. La GIZ se reverse le droit de refaire les calculs des honoraires à cet effet.

*Grille GIZ conformément à cette mission :

Chef lieux de ProvincesAutres localités
Taux réduit

(Jour de voyage)

Taux plein

(Jour au terrain)

Taux réduit

(Jour de voyage)

Taux plein

(Jour au terrain)

Jours
12 00018 00010 00015 000
Nuitées
20 00015 000

 

LOT III : FORMATION CONTINUE DES PERSONNELS DE LA SANTE DANS LES ZONES D’INTERVENTION DU PROJET  

A travers la composante 2, Emploi et amélioration de la situation économique, le projet appui la Formation continue des personnels de la santé notamment les infirmier-e-s, accoucheuses traditionnelles et matrones dans les zones d’intervention afin d’améliorer l’accès des populations à des services sociaux de qualité.

En effet, Le Tchad a un taux de mortalités maternelle et infantile les plus élevées du monde, respectivement de 860 pour 100 000 naissances vivantes, de 72 décès pour 1000 naissances vivantes < 1 an, et de 133 < 5 ans. A ces chiffres s’ajoutent un indice synthétique de fécondité nationale de 6.4 enfants par femme.  22 % de naissances ont eu lieu dans un établissement de santé, 40 % d’enfants de moins de 5 ans ont un retard de croissance (trop court pour l’âge) et 25 % d’enfants ont reçu tous les vaccins recommandés. (EDST 2014-2015). Les chiffres extrêmement élevés de la mortalité maternelle et néonatale placent le Tchad parmi les pays à forte mortalité maternelle et infantile dans le monde. Les causes directes de ce niveau élevé sont dues aux hémorragies (34%) et infections post-partum (33%), éclampsies/pré éclampsie (10,8%) aux dystocies (6,4%).

Dès lors, la prise en charge dans les Centres de Santé est la stratégie prioritaire arrêtée, l’hygiène et la prise en charge des infections des facteurs pouvant diminuer les décès liés aux infections.

En complémentarité et pour augmenter la durabilité des activités de la composante 3 du projet, construction et la réhabilitation des infrastructures de base, le PRCPT souhaite améliorer l’accès aux services sociaux de base dans les provinces d’intervention avec l’organisation d‘une formation continue dans le domaine de la santé.

C’est dans cette optique, que le PRCPT recrute une ONG, Université ou Cabinet spécialisé(e) dans le renforcement des capacités des agents de la santé pour assurer la formation des personnels de santé dans sa zone d’intervention.

 

C. OBJECTIF GLOBAL DE LA PRESTATION

L’objectif visé à travers cette prestation est d’assurer la formation théorique et pratique des personnels de la santé dans les zones d’intervention du projet.

Objectifs spécifiques :

Il s’agira à cet effet et de manière précise de :

  • Élaborer et ou adapter les modules de formations sur la prévention des Infections en milieux hospitalier ;
  • Élaborer un manuel illustré de sensibilisation des accoucheuses traditionnelles et matrones sur les signes de danger de la grossesse et la référence précoce du niveau communautaire vers le centre de santé ;
  • Assurer la formation au niveau provincial destinée aux personnels soignants (infirmier-e-s et sages-femmes) sur la prévention des Infections en milieux hospitalier ;
  • Organiser une sensibilisation spécifique aux centres de santé réhabilités comprenant : Une sensibilisation aux accoucheuses traditionnelles et matrones sur les signes de danger de la grossesse et la référence précoce du niveau communautaire vers le centre de santé.

 

D. RESULTATS ATTENDUS

  • Les participants ont une meilleure connaissance sur la prévention des infections en milieux hospitalier ;
  • Les participants maitrisent les techniques et pratiques de la prévention des infections en milieux hospitalier ;
  • Les participants sont capables d’identifier les signes de danger de la grossesse et la référence précoce du niveau communautaire vers le centre de santé.

 

E RINCIPAUX LIVRABLES

De manière générale, le contractant produira un rapport de la prestation comportant l’ensemble des livrables ci-dessous :

  • Les modules de formation sur la prévention des infections en milieux hospitalier ;
  • Les modules de formation sur les signes de danger de la grossesse et la référence précoce du niveau communautaire vers le centre de santé
  • Un manuel simplifié sur la prévention des infections en milieux hospitalier et signes de danger de la grossesse et la référence précoce du niveau communautaire vers le centre de santé
  • Un rapport de formation en version papier et numérique incluant des photos.

D. METHODOLOGIE DE LA FORMATION

Les ateliers de formation regrouperont les personnels soignants des centres de santé tans disque les séances des sensibilisations spécifiques s’adressons aux matrones et accoucheuses traditionnelles dans les zones des centres de santé appuyés par le projet.

L’approche didactique qui sera utilisée pour la formation sera essentiellement participative et inductive. Elle s’appuiera sur le vécu des personnels soignants en matière prévention des infections en milieux hospitalier et signes de danger de la grossesse. Il s’agira d’amener les personnels soignants, matrones et accoucheuses traditionnelles à faire une introspection de leur propre vécu d’agents de santé afin de partager leurs expériences dans le domaine. Les exposés techniques seront faits par les formateurs. Ils sont complétés le cas échant par des travaux pratiques. Les études de cas exposés par les participants (échanges et partage d’expériences) de différentes zones d’intervention permettront de compléter l’éventail des connaissances reçues et d’illustrer la diversité de la problématique à travers les différents contextes locaux.

La formation se déroulera en deux sessions : la première de trois (3) jours et la seconde de deux (2) jours. Chaque session de formation regroupera une quarantaine de participants. Les formateurs assureront l’animation des sessions de formation qui se devront d’être le plus interactif possible. Les participants étant des adultes, la méthodologie développée par les formateurs devra privilégier une approche fortement participative permettant aux participants d’échanger sur les différents thèmes de formations abordés.

Les séances de sensibilisation quant à elles, se dérouleront en une (1) journée dans chaque zone.

Le contractant déploiera deux (2) équipes de deux (2) formateurs/formatrices (un(e) Formateur-trice Principal (e) et un(e) foramteur-trice assistant-e pour chaque zone) qui se chargeront de former les agents de santé et accoucheuse dans les nouvelles zones d’extension du projet de manière simultanée. 

ActivitésCiblesLieuDurée
Activité 1 : Formation des personnels de santé sur la prévention des infections en milieux hospitalier (eau et assainissement, nettoyage du matériel, normes environnementales etc.)381 personnels soignants des centres de santé. 

Bousso, Haraze, Goz-Beida, Laï, Beré et Kelo

 0 3 jours
Activité 2 : Sensibilisation des accoucheuses traditionnelles et matrones sur les signes de danger de la grossesse211 matrones et accoucheuses traditionnelles (soit 35 par province) sont sensibilisées01 jour
Activité 3 : Formation des personnels de santé sur Hygiène environnementale et Energie381 personnels soignants des centres de santé (soit 50 par province)02 jours

 

E. PLAN DE TRAVAIL ET DUREE DE LA MISSION

La mission commencera par une séance de travail de cadrage avec l’équipe technique du projet. La durée totale de la mission est de 90 jours maximum répartis comme suit à titre indicatif :

MoisActivitésDurée
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1er

Mois

2ème mois

Phase 1 : Préparatoire pour toutes les zones
Séance de travail de cadrage avec l’équipe technique du projet 0,5 jour
Elaboration/adaptation des modules de Formation ;

Elaboration d’un manuel illustré de sensibilisation

 05 jour
Validation des modules de formation et préparation pratique des sessions de formation : déroulement, agenda, outils pédagogiques etc.0,5 jour
Total =06 jours
Phase 2 : Formations
PREMIERE VAGUE DE FORMATIONS
Zone 1 : Chari Baguirmi – Sila et Salamat
Voyage N’Djamena – Bousso01 jour
Formation théorique et pratique de personnels soignants 1ère session03 jours
Formation théorique et pratique de personnels soignants 2ème session 03 jours
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones 01 jour
Voyage Bousso – N’Djamena01 jour
Voyage N’Djamena – Goz-Beida01 jour
Formation théorique et pratique de personnels soignants03 jours
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Goz-Beida – Am Timan – Haraze02 jours
Formation théorique et pratique de personnels soignants03 jour
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Haraze – N’Djamena02 jour
Total =22 jours
 Zone 2 : Tandjilé  
Voyage N’Djamena – Laï01 jour
Formation théorique et pratique de personnels soignants 1ère session03 jours
Formation théorique et pratique de personnels soignants 2ème session03 jours
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Laï – Béré01 jour
Formation théorique et pratique de personnels soignants03 jours
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Béré – Kélo03 jours
Formation théorique et pratique de personnels soignants03 jours
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Kélo – N’Djamena 01 jour
Total =21 jours

 

Rédaction et présentation du rapport intermédiaire02 jours
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3ème mois

DEUXIEME VAGUE DE FORMATIONS
Zone 1 : Chari Baguirmi – Sila et Salamat
Voyage N’Djamena – Bousso01 jour
Formation théorique et pratique de personnels soignants 1ère session02 jours
Formation théorique et pratique de personnels soignants 2ème session 02 jours
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Bousso – N’Djamena01 jour
Voyage N’Djamena – Goz-Beida 01 jour
Formation théorique et pratique de personnels soignants02 jours
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Goz-Beida – Am Timan – Haraze02 jours
Formation théorique et pratique de personnels soignants02 jour
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Haraze – N’Djamena02 jour
Total =18 jours
 Zone 2 : Tandjilé  
Voyage N’Djamena – Laï01 jour
Formation théorique et pratique de personnels soignants 1ère session 02 jours
Formation théorique et pratique de personnels soignants 2ème session02 jours
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Laï – Béré01 jour
Formation théorique et pratique de personnels soignants02 jours
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Béré – Kélo02 jours
Formation théorique et pratique de personnels soignants02 jours
Sensibilisation accoucheuses traditionnelles et matrones01 jour
Voyage Kélo – N’Djamena01 jour
Total =16 jours
Phase 3 : Rapportage
Rédaction et présentation du rapport intermédiaire après la première vaque de formation02 jours
Rédaction et présentation du rapport final avec intégrations des observations du projet03 jours
Total =05 jours
Total jours de Prestations =0 jours

N.B : Le déplacement sur le terrain de l’équipe des formateurs sera assuré par le projet pour des questions de sécurité et de respect de calendrier de la formation. Les matériels pédagogiques (papier, feutres, fournitures de participant, la location de salle, la restauration et frais de séjours des participants) sont fournis par le projet. Le logement, perdiem et honoraire des formateurs seront à la charge de contractant et doivent être pris en compte dans l’offre financière. Les jours de voyages ne doivent pas être comptabilisés comme honoraire mais plutôt en termes de perdiem selon la grille de la GIZ (cf. cadre de devis ci-dessous).

 

F. CONDITIONS DE COLLABORATION

Le prestataire travaillera en étroite collaboration avec la GIZ en tant que responsable de l’exécution.  Des réunions de mise au point avec la GIZ seront organisées entre lui et les représentants de la GIZ dans les différentes antennes pour s’assurer des avancées de l’activité. L’équipe de la mission sera libre de discuter avec les autorités compétentes locales et tous les acteurs impliqués domaine de la santé mais ne sera pas habilité à prendre des engagements au nom de la GIZ.

 

G. PROFIL RECHERCHE

a. Stratégie

Le soumissionnaire sera évalué sur sa qualité de présentation (raisonnement, logique, suggestion) (cf. grille d’évaluation ligne 1.1.1) et la méthodologie et calendrier proposés (conception méthodologique) (cf. grille d’évaluation ligne 1.1.2).

 

La mission sera confiée à une ONG, une Université ou un Cabinet/Bureau d’étude et de formations dont les qualifications, compétences et l’expérience (de travail pratique dans le contexte tchadien) sont avérées et prouvées dans le domaine de renforcement de capacités.

Le profil requis des équipes de formateurs composées de deux (2) personnes/lot (un formateur principal et formateur assistant) pour assumer la mission se décline comme suit :

b. Deux Formateurs-trices principaux-les

Les deux Formateurs-trices principaux-les par ailleurs responsables chacun-e de deux zones de formation présentent le profil suivant :

  • Doctorat en médecine générale ou tout autre diplôme équivalent en santé publique (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.1/2.2.1) ;
  • Une expérience de cinq (5) ans et plus dans le domaine de l’encadrement en soins infirmier et formation continue des personnels soignants et sages-femmes ( grille d’évaluation ligne 2.1.2/2.2.2)
  • Une expérience significative de 5 ans et plus en matière de supervision et stratégie de renforcement de capacités (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.3/2.2.3) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus dans l’utilisation des modules de formations du service de la santé publique au Tchad (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.4/2.2.4) ;
  • Une expérience avérée de 5 ans et plus en termes de conception de méthodologies, coordination d’équipe, réalisation des formations des adultes, (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.5/2.2.5) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus en matière d’évaluation de projets/programmes, des méthodes d’enquête quantitatives et qualitatives et des méthodes de traitement de données, enquête de terrain (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.6/2.2.6) ;
  • Une bonne connaissance sur le sujet de la prévention des infections en milieux hospitaliers dans le contexte tchadien ( grille d’évaluation ligne 2.1.7/2.2.7) ;
  • Une parfaite maitrise de la langue française et connaissance de l’arabe tchadien (parlé) (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.8/2.2.8).

 

Il/elle est responsable de :

  • Conduire toute la mission ;
  • Développer les modules de la formation ;
  • Élaborer un manuel illustré de sensibilisation des accoucheuses traditionnelles et matrones ;
  • Organiser et animer les sessions de formation ;
  • Inspirer, collaborer au développement de concepts, approches créatives et techniques ;
  • Maintenir une communication continue avec l’équipe de la GIZ et favoriser un climat de communication fluide ;
  • Produire les rapports de la mise en œuvre / mission ;
  • Couvrir les autres tâches telles que mentionnées dans les TdR.

 

c. Deux Formateur-trice assistant- e-s

Formateur-trice assistant – e présente le profil suivant :

  • Une formation de base en médecine générale (BAC+ 5) ou tout autre diplôme équivalent (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.1/2.4.1) ;
  • Une expérience de 3 ans et plus dans le domaine de l’encadrement en soins infirmier et formation continue des personnels soignants et sages-femmes (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.2/2.4.2) ;
  • Expérience avérée de 3 ans et plus dans la conception, préparation animation de session de formation (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.3/2.4.3) ;
  • Une expérience de 3 ans en matière de formation continue des personnels soignants (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.4/2.4.4) ;
  • Une bonne connaissance du contexte tchadien en matière de santé publique (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.5/2.4.5) ;
  • Une parfaite maitrise de la langue française et connaissance parfaite de l’arabe tchadien (parlé) (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.6/2.4.6).

Il/elle est responsable de :

  • Appuyer à l’élaboration des modules de formations ;
  • Appuyer à l’organisation et l’animation de la formation ;
  • Documenter tout le déroulement des sessions de formation (photos) ;
  • Contribuer à produire les rapports de la mission.

NB : Toute proposition de consultant(e)s ayant des compétences et qualifications moins que celles citées ci-dessus est éliminatoire.

 

H. DOSSIERS A FOURNIR LOT III

En plus des dossiers administratifs exigés au point II ci-dessus, le dossier à fournir pour ce lot sera constitué d’une offre technique et d’une offre financière.

  1. L’offre technique

Elle comprendra :

  • Les CV actualisés des consultants, copies des diplômes obtenus ;
  • Références et attestations d’expériences similaires ;
  • Une description de la méthodologie proposée en langue française avec commentaires, suggestions sur les TDR ;
  • Un plan d’action détaillé/chronogramme pour la réalisation de la prestation.
  • Attestation d’exécution des prestations similaires.

Les pièces ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Offre technique Formation continue personnel de la santé _PRCPT ».

  1. L’offre financière

Elle comprendra :

  • Une proposition financière détaillée en cohérence avec les éléments budgétaires requis dans le cadre de devis ;
  • L’offre doit être présentée sur entête du soumissionnaire et doit être signée, datée et cachetée. Elle doit être présentée sous la forme du cadre de devis ci-dessous (annexe 1) ;
  • Elle doit être présentée en français et en francs CFA (XAF). La GIZ est exonérée de TVA, veuillez présenter votre offre en hors taxe.

 

Les pièces et les informations ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Offre financière Formation continue personnel de la santé _PRCPT ».

Le soumissionnaire doit indiquer en plus du PN° 16.1849.5-003.00 et PN° 16.1849.5-001.00 « GIZ/PRCPT » et du numéro de l’appel d’offre xxxx, les mentions obligatoires ci-dessous sur son offre :

  1. NIF GIZ : 6001557R
  2. Quantité des services et ou bien (Unité)
  3. Dénomination du service : Nature et caractéristiques du service.
  4. Prix unitaire Hors TVA
  5. Date d’émission de l’offre
  6. Numéro de l’offre
  7. Taux et montant de la TVA
  8. Total hors taxes et Montant TTC
  9. Nom et adresse du Soumissionnaire
  10. NIF du soumissionnaire
  11. Validité de l’offre.

Annexe 1 : Cadre de devis pour la soumission des offres :

 

  • Phase I et III : Préparation et rapportage
DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHonoraires       
(Tous frais compris)    
– Formateurs-trices principaux-les

– Formateurs-trices assistant- e-s

Jour

Jour

2

2

11

11

  
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

  • Phase II : Formations

a. Première vague de Formations

Zone 1 : Chari Baguirmi – Sila et Salamat

DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHonoraires       
(Tous frais compris)    
– Formateur-trice principal-e

– Formateur-trice assistant- e-

Jour

Jour

2

2

15

15

  
IIPer diem (pour les 2 formateurs)    
(Petit déjeuner, déjeuner et diner)
· Jour de voyage (taux réduit)Jour204*Cf grille GIZ 
· Jour au terrain (chef lieux de région au taux plein)205 
 . Jour au terrain (autres localités au taux plein)213 
IIINuitées (hébergement, chef-lieu de région)Nuit 205*Cf grille GIZ 
Nuitées (hébergement, autres localités)215 
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

Zone 2 : Tandjilé

DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHonoraires       
(Tous frais compris)    
– Formateur-trice principal-e

– Formateur-trice assistant- e-

Jour

Jour

2

2

17

17

  
IIPer diem (pour les 2 formateurs)  
(Petit déjeuner, déjeuner et diner)
· Jour de voyage (taux réduit)Jour202*Cf grille GIZ 
· Jour au terrain (chef-lieu de région au taux plein )207 
 · Jour au terrain (autres localités au taux plein )212 
IIINuitées (hébergement, chef-lieu de region)Nuit 207*Cf grille GIZ 
Nuitées (hébergement, autres localités)213 
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

b. Deuxième vague de Formations

Zone 1 : Chari Baguirmi – Sila et Salamat

DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHonoraires       
(Tous frais compris)    
– Formateur-trice principal-e

– Formateur-trice assistant- e-

Jour

Jour

2

2

11

11

  
IIPer diem (pour les 2 formateurs)   
(Petit déjeuner, déjeuner et diner)
·   Jour de voyage (taux réduit)Jour204*Cf grille GIZ 
· Jour au terrain (chef-lieu de région au taux plein )203 
 · Jour au terrain (autres localités au taux plein )211 
IIINuitées (hébergement, chef-lieu de region)Nuit203 *Cf grille GIZ 
Nuitées (hébergement, autres localités)213 
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

Zone 2 : Tandjilé

DésignationUnitéNombre de personneQtéPrix unitaireMontant
IHonoraires       
(Tous frais compris)    
– Formateur-trice principal-e

– Formateur-trice assistant- e-

Jour

Jour

2

2

16

16

IIPer diem (pour les 2 formateurs) 
(Petit déjeuner, déjeuner et diner)
· Jour de voyage (taux réduit)Jour202*Cf grille GIZ
· Jour au terrain (chef-lieu de région au taux plein )205
 · Jour au terrain (autres localités au taux plein )209
IIINuitées (hébergement, chef-lieu de region)Nuit205*Cf grille GIZ
Nuitées (hébergement, autres localités) 210
TOTAL 
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

NB : Le respect des cadres de devis est obligatoire, toute offre ne respectant pas ce cadre pourra ne pas être évaluée ou soit corrigée conformément à ceux cadres de devis.

 

*Grille GIZ conformément à cette mission :

Chef lieux de ProvincesAutres localités
Taux réduit

(Jour de voyage)

Taux plein

(Jour au terrain)

Taux réduit

(Jour de voyage)

Taux plein

(Jour au terrain)

Jours
12 00018 00010 00015 000
Nuitées
20 00015 000

 

LOT 4 : FORMATION DES ELUS LOCAUX ET LEADERS DES ASSOCIATIONS FEMININES A LA GESTION DES AFFAIRES PUBLIQUES/COMMUNALES 

À travers la Composante 1 : Gouvernance locale et réseautage, le projet accompagne les structures locales (CCD, CRA, CDA, communes, etc.) afin de renforcer leurs capacités organisationnelles et techniques pour leur permettre d’être plus opérationnelles et améliorer ainsi la gouvernance locale.

Depuis son indépendance le Tchad comme beaucoup de pays africains n’a connu qu’un système administratif central dans lequel l’Etat avait le monopole de tout le processus de développement et les citoyens étaient les bénéficiaires passifs ou obligés. Cela s’est traduit par un déficit dans la recherche de la participation des populations à la gestion des affaires publiques et leur représentation dans les instances de décision.

Avec l’avènement de la démocratie et du multipartisme en 1990, la problématique de la participation des citoyens à la gestion des affaires qui s’est posé a été prise en compte par la nouvelle réforme administrative : la décentralisation. Celle-ci est entrée dans sa phase active depuis les élections communales au Tchad de 1992.

La réussite de la décentralisation suppose la présence de citoyens et citoyennes connaissant leurs droits et devoirs, jouent pleinement leurs rôles. Cependant les femmes qui constituent la majorité de la population avec plus de 52 % sont en marge du processus qui vise le développement local à travers la participation de tous les citoyens et citoyennes. Depuis le début du processus de la décentralisation jusqu’à nos jours, les femmes dans les différentes Communes du Tchad n’avaient bénéficié de formation en la matière. Bref beaucoup étaient dans l’ignorance par rapport aux réalités de la décentralisation.

C’est dans cette optique, que le PRCPT sollicite la prestation d’un Bureau d’études ou ONG nationale pour la formation des élus locaux et des leaders des groupements et associations féminins sur la participation citoyenne et à la gestion communale.

F. OBJECTIFS DE LA FORMATION

L’objectif principal de la formation est de doter les membres des comités de gestion des associations et groupements des femmes et les élus locaux de connaissances et d’aptitudes leur permettant de s’impliquer efficacement dans la gestion des affaires publiques de leur commune. Il s’agira de manière précise de :

  • Renforcer les femmes à pouvoir représenter efficacement leurs intérêts au niveau communal ;
  • Permettre aux femmes de connaître la commune, ses organes, ses ressources, ses acteurs et son fonctionnement;
  • Doter les femmes leaders et élus communaux de connaissances en matière de principes et techniques de gestion budgétaires des communes ;
  • Préparer les femmes à mieux exercer leurs rôles dans le cadre de la gestion financière quotidienne et de proximité ;
  • Faire comprendre aux femmes le concept du développement local ses enjeux et ses liens avec la décentralisation ;
  • Identifier les acteurs du développement local et leurs rôles et déterminer la place de la femme dans le développement local.

 

G. RESULTATS ATTENDUS

  • Les participantes ont une meilleure connaissance de la commune, ses organes, ses ressources, ses acteurs et son fonctionnement ;
  • Les participantes maitrisent les étapes, principes et techniques de gestion budgétaires des communes ;
  • Les participantes ont une meilleure connaissance du concept du développement local ses enjeux et ses liens avec la décentralisation ;
  • Les expériences réussies en matière de la participation citoyenne ont été mises en exergue pour faciliter le transfert du savoir-faire entre les communes ;
  • Les participantes sont capables de définir les acteurs du développement local et leurs rôles et déterminer la place de la femme dans le développement local.

 

H. PRINCIPAUX LIVRABLES

De manière générale, le contractant produira un rapport de la prestation comportant l’ensemble des livrables ci-dessous :

  • Les modules de formation sur la gestion des affaires publiques notamment la gestion communale
  • Un rapport de formation en version papier et numérique incluant des photos.

 

I. METHODOLOGIE DE LA FORMATION

L’approche didactique qui sera utilisée pour la formation sera essentiellement participative et spirale qui part des connaissances et expériences des participantes sur la problématique pour aboutir au contenu des thèmes. Il s’agira d’amener des élus locaux et des leaders des groupements et associations féminins à faire une introspection de leur propre vécu afin de partager leurs expériences dans le domaine. Les exposés techniques portant la commune, ses organes, ses ressources, ses acteurs, son fonctionnement et l’implication de la femme seront faits par les formateurs. Ils sont complétés le cas échant par des travaux pratiques concernant notamment la maitrise des outils. Les études de cas exposés par les participantes (échange et partage d’expériences) de différentes communes permettront de compléter l’éventail des connaissances reçues et d’illustrer la diversité de la problématique à travers les différents contextes locaux.

La formation se déroulera en trois (03) jours et regroupera une quarantaine de participantes. Le prestataire assurera l’animation de la session de formation qui se devra d’être le plus interactif possible. Les participantes étant des adultes, la méthodologie développée par les formateurs devra privilégier une approche fortement participative permettant aux participantes d’échanger sur les différents thèmes abordés.

NB : Le contractant déploiera une équipe de deux (2) formateurs/formatrices qui se chargeront de la formation de manière simultanée dans deux zones.

 

J. PARTICIPANTS ET LIEUX DE FORMATIONS :

L’atelier de formation regroupera les élus locaux (les maires, conseillères municipales) leaders des groupements et associations féminins, une femme membre du CDA.

Lieux de formation Participantes venues de communes de :
Am TimanAboudeia, Am Timan, Haraze.
BongorBongor, Fianga, Gounou Gaya.
Goz-BeidaGoz-Beïda, Abdi, Am-Dam.
LaïBéré, Kelo, Laï.
MassenyaBa-Illi, Bousso, Massenya, Mogo.
PalaLéré, Pala.

 

K. PLAN DE TRAVAIL ET DUREE DE LA MISSION

La mission commencera par une séance de travail de cadrage avec l’équipe technique du projet. La durée totale de la mission est de 35 jours répartis comme suit :

ACTIVITES DUREE
Phase 1 : Préparation
Séance de travail de cadrage avec l’équipe technique du projet0.5 jour
Elaboration et validation des modules illustrés sur la gestion des affaires publiques et des communes (version Word et Power point)03 jours
Validation des modules et Préparation pratique de la session de formation : agenda de formation, outils pédagogiques etc.0.5 jour
Total = 04 jours
Phase 2 : Déroulement de la formation
Zone 1
Voyage N’Djamena – Bongor 01 jour
Session de Formation théorique et pratique 03 jours
Voyage Bongor – Pala 01 jour
Session de Formation théorique et pratique 03 jours
Voyage Pala – Laï 01 jour
Session de Formation théorique et pratique03 jours
Voyage Laï – N’Djamena 01 jour
Total zone 1 =13 jours
Zone 2
Voyage N’Djamena- Massenya01 jour
Session de Formation théorique et pratique 03 jours
Voyage Massenya – N’Djamena 01 jour
Voyage N’Djamena – Goz Beïda 02 jours
Session de Formation théorique et pratique 03 jours
Voyage Goz Beïda- Am Timan01 jour
Session de Formation théorique et pratique 03 jours
Voyage Am Timan – N’Djamena 01 jour
Total zone 2 = 15 jours
Phase 3 : Rapportage
Rédaction et présentation du rapport final provisoire2,5 jours
Présentation du rapport final avec intégrations des observations du projet0,5 jour
Total = 03 jours
TOTAL JOURS DE PRESTATION = 35 jours

N.B : Le déplacement sur le terrain de l’équipe des formateurs sera assuré par le prestataire à travers une location de véhicules. Les matériels pédagogiques (papier, feutres, fournitures de participant, la location de salle, la restauration et frais de séjours des participants) sont fournis par le projet. Le logement, perdiem et honoraire des formateurs seront à la charge de contractant et doivent être pris en compte dans l’offre financière. Les jours de voyages ne doivent pas être comptabilisés comme honoraire mais plutôt en termes de perdiem selon la grille de la GIZ (cf. cadre de devis ci-dessous).

 

L. PROFIL RECHERCHE

a. Stratégie

Le soumissionnaire sera évalué sur sa qualité de présentation (raisonnement, logique, suggestion) (cf. grille d’évaluation ligne 1.1.1) et la méthodologie et calendrier proposés (conception méthodologique) (cf. grille d’évaluation ligne 1.1.2).

 

La mission sera confiée à un prestataire dont les qualifications, compétences et l’expérience (de travail pratique dans le contexte tchadien) sont avérées et prouvées dans le domaine de renforcement de capacités des élus locaux. Il doit justifier d’une expérience convaincante dans la réalisation de missions similaires et disposer de qualités en andragogie. La connaissance de lois et règlement sur la décentralisation au Tchad constitue un atout.

L’équipe des formateurs composé de quatre (4) personnes (Deux formateurs principaux et deux formateurs assistants) doit répondre au profil suivant :

b. Deux Formateur-trice principal-e (un(e) Formateur-trice par une zone)

Formateur-trice principal-e par ailleurs responsable de l’activité présente le profil suivant :

  • Un diplôme d’études supérieures (Bac + 5) en Gestion publique et gouvernance, Droit publique, décentralisation ou tout autre diplôme équivalent ( grille d’évaluation ligne 2.1.1/2.2.1) ;
  • De 5 ans d’expériences professionnelles, compétences et expériences appropriées et démontrables dans le domaine de renforcement de capabilités sur les thématiques liées à la gestion des affaires publiques/communales ( grille d’évaluation ligne 2.1.2/2.2.2) ;
  • Une expérience significative de 5 ans et plus en matière de supervision et stratégie de renforcement de capacités (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.3/2.2.3) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus dans l’utilisation des lois et règlements sur la décentralisation au Tchad (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.4/2.2.4) ;
  • Une expérience avérée de 5 ans et plus en termes de conception de méthodologies, coordination d’équipe, réalisation des formations des adultes, (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.5/2.2.5) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus en matière d’accompagnement des leaders de la société civile au Tchad notamment les femmes (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.6/2.2.6) ;
  • Une expérience d’au moins 3 ans sur le sujet de l’équité des sexes et sensibilité pour les questions du genre ;
  • Une bonne connaissance des zones d’intervention du PRCPT et du contexte tchadien (au moins une année d’expérience dans la conduite d’une mission similaire dans les zones concernées (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.7/2.2.7) ;
  • Une parfaite maitrise de la langue française et connaissance de l’arabe tchadien (parlé) (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.8/2.2.8).

 

Il/elle est responsable de :

  • Conduire toute la mission ;
  • Développer les modules de la formation ;
  • Organiser et animer les sessions de formation ;
  • Inspirer, collaborer au développement de concepts, approches créatives et techniques ;
  • Maintenir une communication continue avec l’équipe de la GIZ et favoriser un climat de communication fluide ;
  • Produire les rapports de la mise en œuvre / mission ;
  • Couvrir les autres tâches telles que mentionnées dans les TdR.

 

c. Deux Formateur-trice assistant – e (un(e) Formateur-trice par une zone)

Formateur-trice assistant – e présente le profil suivant :

  • Un diplôme d’études supérieures (Bac + 3), Décentralisation, Droit publique, sociologie ou tout autre diplôme équivalent (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.1/2.4.1) ;
  • Une expérience de 2 ans et plus dans le domaine de renforcement de capabilités (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.2/2.4.2) ;
  • Expérience avérée de 3 ans et plus dans la conception, préparation animation de session de formation (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.3/2.4.3) ;
  • Une expérience de 3 ans et plus en matière dans l’utilisation des lois et règlements sur la décentralisation au Tchad (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.4/2.4.4) ;
  • Une bonne connaissance des zones d’intervention du PRCPT et du contexte tchadien (au moins une année d’expérience dans la conduite d’une mission similaire dans les zones concernées (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.5/2.4.5) ;
  • Une parfaite maitrise de la langue française et connaissance de l’arabe tchadien (parlé) (cf. grille d’évaluation ligne 2.3.6/2.4.6).

Il/elle est responsable de :

  • Appuyer à l’élaboration des modules de formations ;
  • Appuyer à l’organisation et l’animation de la formation ;
  • Documenter tout le déroulement des sessions de formation (photos) ;
  • Contribuer à produire les rapports de la mission.

 

NB : Toute proposition de consultant(e)s ayant des compétences et qualifications moins que celles citées ci-dessus sont éliminatoires. Les deux équipes de formateurs doivent être bien distincte.

 

B. DOSSIERS À FOURNIR LOT IV

En plus des dossiers administratifs exigés au point II ci-dessus, le dossier à fournir pour ce lot sera constitué d’une offre technique et d’une offre financière.

  1. L’offre technique.

Elle comprendra :

  • Les CV actualisés du formateurs et copies des diplômes obtenus ;
  • Références et attestations d’expériences similaires pour les formateurs ;
  • Une description de la méthodologie proposée en langue française avec commentaires/suggestions sur les TDR ;
  • Un plan d’action détaillé/chronogramme pour la réalisation de la prestation ;
  • Attestation d’exécution des prestations similaires.

Les pièces ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Offre technique formation des élus locaux et leaders féminins _PRCPT ».

 

  1. L’offre financière :

Elle comprendra :

  • Une proposition financière détaillée en cohérence avec les éléments budgétaires requis dans le cadre de devis ;
  • L’offre doit être présentée sur entête du soumissionnaire et doit être signée, datée et cachetée. Elle doit être présentée sous la forme du cadre de devis ci-dessous (annexe 1)
  • Elle doit être présentée en français et en Francs CFA (XAF). La GIZ est exonérée de TVA, veuillez présenter votre offre en hors taxe.

Les pièces ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Offre financière formation des élus locaux et leaders féminins _PRCPT ».

Le soumissionnaire doit indiquer en plus du PN° 16.1849.5-003.00 et PN° 16.1849.5-001.00 « GIZ/PRCPT » et du numéro de l’appel d’offre xxxx, les mentions obligatoires ci-dessous sur son offre :

  1. NIF GIZ : 6001557R
  2. Quantité des services et ou bien (Unité)
  3. Dénomination du service : Nature et caractéristiques du service.
  4. Prix unitaire Hors TVA
  5. Date d’émission de l’offre
  6. Numéro de l’offre
  7. Taux et montant de la TVA
  8. Total hors taxes et Montant TTC
  9. Nom et adresse du Soumissionnaire
  10. NIF du soumissionnaire
  11. Validité de l’offre.

 

Annexe 1 : Cadre de devis pour la soumission des offres :

 

  1. Préparation et rapportage
Désignation Unité Nombre/ personne Qté Prix unitaire Montant
I Honoraires  

(Tous frais compris)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               

Formateur-trice principal-eJour27 jours  
Formateur-trice assistant-eJour27 jours 
 TOTAL =  
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

  1. Déroulement de la formation

2.1. Zone 1

Désignation Unité Nombre/ personne Qté Prix unitaire Montant
I Honoraires  

(Tous frais compris)

Jour de voyage ne sont pas comptés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               

Formateur-trice principal-eJour19 jours  
Formateur-trice assistant-eJour19 jours 
II

 

Per diem Formateurs (Petit déjeuner, déjeuner et diner)     
· Jour de voyage (taux réduit)Jour202 jours*Grille GIZ 
· Jour au terrain (taux plein)Jour211 jours*Grille GIZ 
Nuitées (hébergement)Nuit212 jours*Grille GIZ 
IIILocation de véhicule (À justifier par une facture (tous frais compris)Jour113 jours 
 TOTAL =  
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

2.2. Zone 2

Désignation Unité Nombre/ personne Qté Prix unitaire Montant
I Honoraires  

(Tous frais compris)

Jour de voyage ne sont pas comptés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               

Formateur-trice principal-eJour19 jours  
Formateur-trice assistant-eJour19 jours 
II

 

Per diem Formateurs (Petit déjeuner, déjeuner et diner)     
· Jour de voyage (taux réduit)Jour202 jours*Grille GIZ 
· Jour au terrain (taux plein)Jour213jours*Grille GIZ 
Nuitées (hébergement)Nuit214 jours*Grille GIZ 
IIILocation de véhicule (À justifier par une facture (tous frais compris)Jour115 jours 
 TOTAL =  
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

NB : Le respect des cadres de devis est obligatoire, toute offre ne respectant pas ce cadre pourra ne pas être évaluée ou soit corrigée conformément à ces cadres de devis.

Récapitulatif de cadre devis :

LibelléMontant
1Préparation et rapportage 
2Déroulement de la formation Zone 1 
3Déroulement de la formation Zone 2 
 TOTAL =
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) :

 

NB : Toutes les offres doivent être recapitulées dans ce tableau afin de permettre leurs évaluations globales.

*Grille GIZ conformément à cette mission :

Chef lieux de ProvincesAutres localités
Taux réduit

(Jour de voyage)

Taux plein

(Jour au terrain)

Taux réduit

(Jour de voyage)

Taux plein

(Jour au terrain)

Jours
12 00018 00010 00015 000
Nuitées
20 00015 000

 

LOT V : PROMOTION DE LA PAIX ET LE RENFORCEMENT DE LA COHABITATION PACIFIQUE EN MILIEU SCOLAIRE

A travers la composante 4 axée sur la promotion du dialogue intercommunautaire et la paix, le projet vise à encourager les initiatives de paix entre les communautés. Le projet appuie les écoles à travers les formations, les activités culturelles, les jeux-concours, sensibilisation au vivre ensemble. L´insertion des modules d´éducation civique les 50 écoles de toutes confessions confondues et laïques de zones d’intervenions du projet apporte un meilleur entendement des élèves de leur rôle comme citoyens et souligne l´importance de la cohabitation pacifique. Les modules de formation englobent entre autres la promotion du respect mutuel, de la cohabitation pacifique, du partage des valeurs fondamentales et d’une histoire commune. À la fin des modules de formation des jeux concours sur le respect mutuel et la cohabitation pacifique seront organisés dans les écoles concernées. Afin que les élèves soient vraiment engagés dans la prise de conscience sur leur propre rôle en tant que promoteur de la paix, le projet accompagne chaque école cible à mettre en place un club « d’Enfants porteurs de paix ». Cette action vise à promouvoir l’article 12 de la Convention Internationale des Droits des Enfants sur le droit de participation des mineurs. Les enfants porteurs de paix seront impliqués dans la mitigation des petits conflits et disputes et dans la promotion de la culture de la paix au niveau de l’école et tiendront un cahier de conflits recensés dans les écoles afin d’en analyser les causes et leur fréquence.

C’est dans cette optique, que le PRCPT cherche à recruter une Association, Une ONG ou Bureau d’Etude, expérimentée dans le domaine de sensibilisation à la paix en milieu scolaire.

A. OBJECTIF GLOBAL DE LA PRESTATION

L’objectif visé à travers cette prestation est la promotion de paix et de dialogue pour le renforcement de la cohabitation pacifique en milieu scolaire des zones d’intervention du projet.

Objectifs spécifiques :

Plus spécifiquement, il s’agit de :

  • Insérer des modules d’éducation civique dans les établissements scolaires des zones cibles ;
  • Mettre ne place et/ou redynamiser le club des « enfants porteurs de paix » dans les écoles cibles
  • Former les « enfants porteurs de paix » dans les écoles cibles ;
  • Former des enseignants (enseignants des écoles publiques, privées et coraniques) sur la culture de la paix ;
  • Organiser de jeux concours sur la tolérance et la cohabitation pacifique ;
  • Organiser de théâtres et de causeries éducatifs et récréatifs pour la vulgarisation de la culture de la paix en milieu scolaire ;
  • Organiser des campagnes de sensibilisation à la scolarisation avec un focus sur la paix et la non-violence avec organisation de caravane de sensibilisation à la paix ;
  • Produire et distribuer des kits pour la paix ;
  • Animer et suivre les actions éducatives paix et dialogue.

 

B. RESULTATS ATTENDUS

Les résultats de cette prestation devront améliorer la promotion de paix et de dialogue pour le renforcement de la cohabitation pacifique en milieu scolaire :

  • Les modules d’éducation civique sont insérés dans les établissements scolaires des zones cibles ;
  • Les clubs des « enfants porteurs de paix » sont mis en place et/ou redynamisés dans les écoles cibles ;
  • Les « enfants porteurs de paix » dans les écoles cibles sont formés sur leurs rôles ;
  • Les enseignants (enseignants des écoles publiques, privées et coraniques) sont formés sur la culture de la paix ;
  • Des jeux Concours sur la tolérance et la cohabitation pacifique, de théâtres et de causeries éducatifs et récréatifs pour la vulgarisation de la culture de la paix sont organisés en milieu scolaire ;
  • Des campagnes de sensibilisation à la scolarisation avec un focus sur la paix et la non-violence avec organisation de caravane de sensibilisation à la paix sont organisés ;
  • Des kits pour la paix sont produits et distribués ;

 

C. LIVRABLES DE LA PRESTATION

  • Une synthèse mensuelle des réalisations ;
  • Un rapport trimestriel d’avancement des activités ;
  • Les modules d’éducation civique
  • Des kits pour la paix ;
  • Un rapport final, incluant les réalisations, les recommandations, les difficultés et des propositions des pistes de solutions à ces difficultés.

 

D. METHODOLOGIE

a. Promotion de la paix à l’école

Sans vouloir trop canaliser la mission, la méthodologie proposée par le projet ci-dessous pourrait servir d’orientation. En général, la méthodologie doit être participative et garantir la représentation de tous les élèves et personnel enseignants des écoles cibles.  Dans chaque école seront organisés des causeries éducatives ou des sketches théâtraux sur le thème de la paix et sur la cohabitation pacifique. Tous les élèves seront impliqués à partir du niveau CP 1 jusqu’au terminal, pour chaque niveau scolaire des différentes activités seront présentés aux étudiants, à partir des devinettes, contes et dessins jusqu’à la réalisation de sketchs et scènes théâtrales. La présentation des sketchs et scènes théâtrales, sera ouverte au public et aura pour l’objectif de sensibiliser non seulement les étudiants mais aussi les parents des élevés et aura des effets positifs sur la cohabitation.

b. Ecoles Cibles

Provinces Anciennes écoles Anciennes écoles Anciennes écoles
Chari Baguirmi152540
Mayo Kebbi Est193150
Mayo Kebbi Ouest323062
Tandjilé03030
Salamat113041
Sila/Ouaddaï103040
Total = 87176263

Le contractant déploiera une équipe composée de sept (07) personnes pour ladite mission : Un Consultant principal, chef de mission et six (6) animateurs (Un(e) animateur-trice pour chaque province chargé-e-s de la mise en œuvre des activités dans leurs zones de responsabilité.

 

E. DUREE ET PLAN DE TRAVAIL

La durée prévue pour la mise en œuvre de cette action est de 6 mois.

Le Consultant principal par ailleurs responsable de l’activité, aura trois (3) jours de travail par semaine et cinq (5) jours de missions par mois excepter le premier mois (10) jours de missions. Les animateurs travaillerons du lundi au vendredi soit cinq (5) jours par semaine. Ils auront dix (10) jours par mois pour les missions de terrains dans les différentes écoles de leurs zones de responsabilité.

  • Calendrier indicatif de la prestation
MoisActivitésDurée (jours de prestation par consultant
Consultant principalAnimateurs-trices
Mois 1Réunion de cadrage avec l’équipe technique à N’Djaména (les animateurs ne sont pas concernés) 01 jour
Atelier d’appréhension de l’équipe de la mise en œuvre 03 jours03 jours
Déploiement des animateurs-trices dans leurs zones de responsabilité et prise de contact avec les autorités locales10 jours 

Prise de contact avec les écoles cibles et mise en œuvre des activités10 jours
Total Mois 114 jours13 jours
Mois 2Supervision et coordinations de la mise en œuvre des activités par le consultant principal : 03 jours de travail par semaine et cinq (05) jours de missions par mois.15 jours
Mise en œuvre des différentes activités dans les écoles cibles24 jours
Total Mois 215 jours24 jours
Mois 3Supervision et coordinations de la mise en œuvre des activités par le consultant principal : 03 jours de travail par semaine et cinq (05) jours de missions par mois.15 jours
Mise en œuvre des différentes activités dans les écoles cibles24 jours
Total Mois 315 jours24 jours
Mois 4Supervision et coordinations de la mise en œuvre des activités par le consultant principal : 03 jours de travail par semaine et cinq (05) jours de missions par mois.15 jours
Mise en œuvre des différentes activités dans les écoles cibles24 jours
Total Mois 415 jours24 jours
Mois 5Supervision et coordinations de la mise en œuvre des activités par le consultant principal : 03 jours de travail par semaine et cinq (05) jours de missions par mois.15 jours
Mise en œuvre des différentes activités dans les écoles cibles24 jours
Total Mois 515 jours24 jours
Mois 6Supervision et coordinations de la mise en œuvre des activités par le consultant principal : 03 jours de travail par semaine et cinq (05) jours de missions par mois.15 jours
Mise en œuvre des différentes activités dans les écoles cibles12 jours
Rédaction et présentation du rapport final avec intégration des observations du projet et Clôture de prestation.05 jours
Total Mois 1120 jours12 jours
TOTAL JOUR DE PRESTATION 94 jours121 jours

N.B. : Les déplacements des animateurs (Un(e) animateur-trice dans leurs zones de responsabilité se feront à bord d’une moto mis à leur disposition par le projet et tiendront le carnet de bord à cet effet.  Cependant les déplacements sur le terrain du Consultant principal se feront à bord d’un véhicule de location (voir le cadre de devis).

Les matériels pédagogiques (papier, feutres, fournitures de participants…), la location de salle et les achats des kits etc. pour les séances de formations, des sensibilisations sont fournies par le projet sur demande.

 

F. CONDITIONS DE COLLABORATION

Le prestataire travaillera en étroite collaboration avec la GIZ en tant que responsable de l’exécution.  Chaque mois, des réunions de coordination avec la GIZ seront organisées entre lui et les représentants de la GIZ dans les différentes antennes pour s’assurer des avancées de l’activité. L’équipe de la mission sera libre de discuter avec les autorités compétentes locales et tous les acteurs locaux de développement mais ne sera pas habilité à prendre des engagements au nom de la GIZ.

 

G. PROFIL RECHERCHE

a. Stratégie

Le soumissionnaire sera évalué sur sa qualité de présentation (raisonnement, logique, suggestion) (cf. grille d’évaluation ligne 1.1.1) et la méthodologie et calendrier proposés (conception méthodologique) (cf. grille d’évaluation ligne 1.1.2).

La mission sera confiée à une association, une ONG et ou bureau d’études dont les qualifications, compétences et expérience en matière de sensibilisation en milieux scolaires à travers les productions culturelles, les formations, causeries débats, campagnes de sensibilisations sont avérées et prouvées. L’association, l’ONG et ou le bureau d’études doit justifier d’une expérience convaincante dans la réalisation de missions similaires. Le profil requis de ces consultants pour assumer la mission se décline comme suit :

b. Un(e) Consultant(e) Principal(e) :

Le/la Consultant(e) Principal(e) par ailleurs responsable d1

e l’activité présente le profil suivant :

  • Un diplôme d’études supérieures (≥Bac + 5) en science de l’éducation, pédagogie ou tout autre diplôme équivalent (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.1) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus dans le domaine d’insertion de modules d’éducation civique dans les écoles, de formation et accompagnement pédagogique des enseignants( grille d’évaluation ligne 2.1.2)
  • Une expérience significative de 5 ans et plus en pédagogie de l’enseignement de base et de la vulgarisation de la culture de la paix ( grille d’évaluation ligne 2.1.3) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus des processus participatifs dans le domaine des formations des enseignants ( grille d’évaluation ligne 2.1.4) ;
  • Une expérience avérée de 5 ans et plus en termes de conception de méthodologies, coordination d’équipe, réalisation des campagnes de sensibilisation en milieux scolaire en faveur des élèves, (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.5) ;
  • Une expérience de 5 ans et plus en matière d’évaluation de projets/programmes, des méthodes d’enquête quantitatives et qualitatives et des méthodes de traitement de données, enquête de terrain (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.6) ;
  • Une bonne connaissance sur le sujet de la lutte contre la violence en milieux scolaire dans le contexte tchadien ( grille d’évaluation ligne 2.1.7) ;
  • Une parfaite maitrise de la langue française et connaissance de l’arabe tchadien (bien parlé) (cf. grille d’évaluation ligne 2.1.8).

 

Il/elle est responsable de :

  • Conduire toute la mission ;
  • Développer et/ou adapter les modules d’éducation civique ;
  • Former les « enfants porteurs de paix » dans les écoles cibles
  • Former des enseignants (enseignants des écoles publiques, privées et coraniques) sur la culture de la paix ;
  • Organiser de jeux concours sur la tolérance et la cohabitation pacifique
  • Organiser de théâtres et de causeries éducatifs et récréatifs pour la vulgarisation de la culture de la paix en milieu scolaire
  • Organiser des campagnes de sensibilisation à la scolarisation avec un focus sur la paix et la non-violence avec organisation de caravane de sensibilisation à la paix
  • Produire et distribuer des kits pour la paix
  • Inspirer, collaborer au développement de concepts, approches créatives et techniques ;
  • Maintenir une communication continue avec l’équipe de la GIZ et favoriser un climat de communication fluide ;
  • Produire les rapports de la mise en œuvre / mission ;
  • Couvrir les autres tâches telles que mentionnées dans les TdR.

 

c. Six (6) Animateurs-trices

Les Animateurs-trices présentent le profil suivant :

  • Une formation de base (≥BAC+ 2) en science de l’éducation, pédagogie de l’enfance, animation culturelle ou tout autre diplôme équivalent (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.1) ;
  • Une expérience de 3 ans et plus dans le domaine d’accompagnent des écoles par des modules d’éducation sur la culture de la paix et cohabitation pacifique ( grille d’évaluation ligne 2.2.2) ;
  • Expérience avérée de 3 ans et plus dans la conception, préparation et animation culturelle en milieu scolaire (jeux concours, théâtres, forum etc.) (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.3) ;
  • Une expérience de 3 ans en matière d’stratégie de veille et d’anticipation des situations de violence dans les établissements scolaires (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.4) ;
  • Une bonne connaissance sur le sujet de la lutte contre la violence en milieux scolaires dans le contexte tchadien ( grille d’évaluation ligne 2.2.5) ;
  • Une parfaite maitrise de la langue française et connaissance parfaite de l’arabe tchadien (bien parlé, et au moins une langue locale de la zone de responsabilité) (cf. grille d’évaluation ligne 2.2.6).

Il/elle est responsable de :

  • Appuyer au développement et adaptation des modules d’éducation civique ;
  • Mettre en place les « enfants porteurs de paix » dans les écoles cibles
  • Appuyer à la formation des enseignants (enseignants des écoles publiques, privées et coraniques) sur la culture de la paix ;
  • Organiser de jeux concours sur la tolérance et la cohabitation pacifique
  • Organiser de théâtres et de causeries éducatifs et récréatifs pour la vulgarisation de la culture de la paix en milieu scolaire
  • Organiser des campagnes de sensibilisation à la scolarisation avec un focus sur la paix et la non-violence avec organisation de caravane de sensibilisation à la paix
  • Produire les rapports de la mise en œuvre / mission ;
  • Couvrir les autres tâches telles que mentionnées dans les TdR.

 

H. DOSSIERS A FOURNIR ET CRITERES D’EVALUATION

En plus des dossiers administratifs exigés au point II ci-dessus, le dossier à fournir pour ce lot sera constitué d’une offre technique et d’une offre financière.

  1. L’offre technique

Elle comprendra :

  • Les CV actualisés des consultants (Principal et Animateurs-animatrices), copies des diplômes obtenus ;
  • Références et attestations d’expériences similaires ;
  • Une description de la méthodologie proposée en langue française avec commentaires, suggestions sur les TDR ;
  • Un plan d’action détaillé/chronogramme pour la réalisation de la prestation ;
  • Attestation d’exécution des prestations similaires.

 

Les pièces ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Offre technique promotion de paix et cohabitation pacifique en milieu scolaire ».

 

  1. L’offre financière

Elle comprendra :

  • Une proposition financière détaillée en cohérence avec les éléments budgétaires requis dans le cadre de devis ;
  • L’offre doit être présentée sur entête du soumissionnaire et doit être signée, datée et cachetée. Elle doit être présentée sous la forme du cadre de devis ci-dessous (annexe 1) ;
  • Elle doit être présentée en français et en francs CFA (XAF). La GIZ est exonérée de TVA, veuillez présenter votre offre en hors taxe.

Les pièces et les informations ci-dessus citées doivent être présentées dans une enveloppe fermée intitulée « Offre financière promotion de paix et cohabitation pacifique en milieu scolaire ».

Le soumissionnaire doit indiquer en plus du PN° 16.1849.5-003.00 et PN° 16.1849.5-001.00 « GIZ/PRCPT » et du numéro de l’appel d’offre xxxx, les mentions obligatoires ci-dessous sur son offre :

  1. NIF GIZ : 6001557R
  2. Quantité des services et ou bien (Unité)
  3. Dénomination du service : Nature et caractéristiques du service.
  4. Prix unitaire Hors TVA
  5. Date d’émission de l’offre
  6. Numéro de l’offre
  7. Taux et montant de la TVA
  8. Total hors taxes et Montant TTC
  9. Nom et adresse du Soumissionnaire
  10. NIF du soumissionnaire
  11. Validité de l’offre.

 

Annexe 1 : Cadre de devis pour la soumission des offres :

Désignation Unité Nombre/ personne Qté Prix unitaire Montant
I Honoraires  

(Tous frais compris)

Les jours de voyage ne sont comptabilisés en termes d’Honoraire mais plus en perdiem

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               

– Consultant principalJour182  
– Animateur-triceJour6109 
II

 

Per diem Consultant principal

(Petit déjeuner, déjeuner et diner)

     
· Jour de voyage (taux réduit)Jour112*Grille GIZ 
· Jour au terrain (taux plein)Jour123*Grille GIZ 
Nuitées (hébergement)Nuit129*Grille GIZ 
IIIPer diem Animateur-trice

(Petit déjeuner, déjeuner et diner)

     
· Jour de voyage (taux réduit)Jour612*Grille GIZ 
· Jour au terrain (taux plein)Jour648*Grille GIZ 
Nuitées (hébergement)Nuit654*Grille GIZ 
IVLocation de véhicule pour les missions de terrain du Consultant senior : À justifier par une facture (tous frais compris)Jour135 
 TOTAL =  
Arrêté le présent devis à la somme de (en lettres) : francs 

NB : Le respect des cadres de devis est obligatoire, toute offre ne respectant pas ce cadre pourra ne pas être évaluée ou soit corrigée conformément à ces cadres de devis.

 

*Grille GIZ conformément à cette mission :

Chef lieux de Provinces
Taux réduit (Jour de voyage)Taux plein (Jour au terrain)
Journée
12 000 FCFA18 000 FCFA
Nuitée
20 000 FCFA
Autres localités
Taux réduit (Jour de voyage)Taux plein (Jour au terrain)
Journée
10 00015 000
Nuitée
15 000

 

III. Critères d’évaluation des offres :

Avant de procéder à l’évaluation détaillée des offres, la GIZ s’assurera que chaque offre remplit les critères de recevabilité, est dûment signée et est présentée dans la langue requise. La GIZ procèdera à l’évaluation de cet appel d’offres en 3 étapes :

a. Évaluation unique des dossiers administratifs

Il sera procédé ici à la vérification de la présence et de la validité des pièces du dossier administratif. L’absence ou la non-validité de l’une des pièces éliminatoires, entraine le rejet de l’offre.

Pour les pièces complémentaires, elles sont obligatoires pour le traitement des dossiers de chaque soumissionnaire. Leurs présences dans le dossier administratif si elles sont déjà remplies et signées, constituent un atout en cas de compétence égale. Si elles n’existent pas, ou pas dument signées dans le dossier administratif, le soumissionnaire serait tenu de le faire dans tous les cas avant le passage à l’étape technique.

Si le nombre minimal de cinq (5) dossiers complets a été atteint, la commission ne procèdera à aucun repêchage. Dans le cas contraire,  la commission procédera au repêchage des soumissionnaires qui ont présenté des dossiers administratifs les plus complets parmi les moins complets et les invitera à compléter les dossiers dans un délai de 24h.

Passé ce délai accordé, même si le nombre minimal n’a pas été atteint,  les dossiers techniques des soumissionnaires ayant présentés les dossiers administratifs aux complets et ceux ayant complétés leurs dossiers administratifs seront remises à l’équipe de l’évaluation technique pour leurs analyses.

 

b. Évaluation des offres techniques par lot (70%)

Les offres techniques seront évaluées selon les critères en annexes :

  • Un minimum de 55 points par lot est nécessaire pour être éligible à l’évaluation financière à condition que les consultants proposés répondent aux exigences fixées ci-dessus en point VIII. Profil recherché ;
  • L’offre technique ne doit comporter aucune information financière.

 

NB : Pour chaque LOT et chaque ZONE, le soumissionnaire devra proposer une équipe différente.

 

c. Évaluation des Offres financières par lot (30%)

Elle prendra en compte les soumissionnaires qualifiés à l’étape technique et se déroulera suivant les étapes suivantes :

  • La vérification de la conformité entre les prix en lettres et ceux en chiffres. S’il y a contradiction entre les prix en lettres et ceux en chiffres, les prix en lettres prévaudront et ceux en chiffres seront corrigés ;
  • La vérification des calculs. Ainsi s’il y a contradiction entre le montant de l’offre et le montant total obtenu par application de la quantité au prix unitaire, ce dernier prévaudra et le montant total sera corrigé.

 

IV.  PONDERATION

Les pondérations se feront par lot comme suit :

  1. Évaluation technique

L’évaluation technique se fera suivant les critères inscrits dans la grille de notation.

La note technique est déterminée selon la formule suivante :

𝐍𝐨𝐭𝐞 𝐓𝐞𝐜𝐡𝐧𝐢𝐪𝐮𝐞 (𝐍𝐓) = 𝐍𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐩𝐨𝐢𝐧𝐭𝐬 𝐨𝐛𝐭𝐞𝐧𝐮𝐬  × 𝟕𝟎 / 𝐌𝐞𝐢𝐥𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐧𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐩𝐨𝐢𝐧𝐭𝐬

 

  1. Évaluation financière

À la suite de la correction des erreurs de calculs arithmétiques, les offres financières seront pondérées de la manière suivante :

 

𝐍𝐨𝐭𝐞 𝐅𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐢è𝐫𝐞 (𝐍𝐅) = 𝐌𝐨𝐧𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐥𝐞 𝐩𝐥𝐮𝐬 𝐛𝐚𝐬 × 𝟑𝟎 / 𝐌𝐨𝐧𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐬𝐨𝐮𝐦𝐢𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧𝐧𝐚𝐢𝐫𝐞

 

  1. Évaluation globale des offres

Elle consistera à attribuer les notes finales aux soumissionnaires ainsi qu’il suit :

Note Globale (NG) = NT + NF

Le soumissionnaire ayant obtenu le maximum de points après l’addition des notes technique et financière par lot, sera déclaré adjudicataire du marché par lot sous réserve qu’il présente sous 72h les originaux de son dossier administratif y compris l’attestation de mise à jour de la CNPS et le quitus fiscal tous deux en cours de validité.

NB :

  1. La GIZ se réserve le droit de vérifier l’authenticité des pièces administratives demandées, auprès des services compétents en charge de délivrance. En cas de non-authenticité de l’une de ces pièces, le soumissionnaire se verra retiré de la liste des soumissionnaires éligibles pour la suite de la procédure. Il sera donc responsable des conséquences qui adviendraient.
  2. L’information sur la fin de la procédure sera communiquée par mail et affiche devant nos Bureaux. Seuls les soumissionnaires ayant d’adresse mail seront informés de la fin de la procédure. Pour ce faire, nous vous invitons à inscrire votre adresse mail fonctionnelle sur la liste de dépôt des offres.

V. CONDITIONS DE SOUMISSION

a)  Droit de réserve

La GIZ se réserve le droit d’accepter ou de rejeter toute offre, d’annuler la procédure d’Appel d’Offres public et de rejeter toutes les offres, à tout moment avant l’attribution du marché, sans encourir pour autant une responsabilité quelconque vis-à-vis des soumissionnaires concernés et sans être tenu d’informer les soumissionnaires affectés des raisons de sa décision.

 

b) Langue et monnaie

Les offres ainsi que toute correspondance échangée entre le soumissionnaire et la GIZ dans le cadre du présent appel d’offres seront rédigées en français.

Les propositions de prix seront libellées dans la monnaie locale du pays dans lequel le marché sera exécuté (en Francs CFA).

 

c) Conditions de recevabilité des offres

L’offre complète doit être dans une enveloppe contenant les dossiers administratifs, les offres techniques et les offres financières. Elles doivent être présentées séparément, chacune dans une enveloppe scellée, avec intitulée « Dossier administratif », « OFFRES TECHNIQUES DES FORMATIONS DANS LES ZONES D’INTERVENTION DU PROJET ET PROMOTION DE PAIX ET LE RENFORCEMENT DE LA COHABITATION PACIFIQUE EN MILIEU SCOLAIRE_PRCPT_LOT … » et « OFFRES FINANCIERES DES FORMATIONS DANS LES ZONES D’INTERVENTION DU PROJET ET PROMOTION DE PAIX ET LE RENFORCEMENT DE LA COHABITATION PACIFIQUE EN MILIEU SCOLAIRE_PRCPT_LOT …  » ; toutes les enveloppes dans une grande enveloppe, portant la mention « APPEL D’OFFRES N° 83395416 : FORMATIONS DANS LES ZONES D’INTERVENTION DU PROJET ET PROMOTION DE PAIX ET LE RENFORCEMENT DE LA COHABITATION PACIFIQUE EN MILIEU SCOLAIRE_PRCPT ».  Les offres doivent être soumises au plus tard le 07/12/2021 à 15h :30mn au Bureau de l’Antenne GIZ à N’Djaména au Tchad, rue 3258, porte 247 au quartier Klémat.

NB : cet appel d’offre est soumis aux conditions générales des contrats de la GIZ (voir annexe).

Pour toute demande de renseignements complémentaire, veuillez-vous adresser à l’adresse mail suivante : [email protected]   ou envoyez une correspondance à l’adresse ci-dessus, l’objet de votre mail ou correspondance doit porter : « Appel d’offres N° 83395416: FORMATIONS DANS LES ZONES D’INTERVENTION DU PROJET ET PROMOTION DE PAIX ET LE RENFORCEMENT DE LA COHABITATION PACIFIQUE EN MILIEU SCOLAIRE_PRCPT». La date limite de demande de clarification est au plus tard le 01/12/2021 à 12h 00 mn. Les réponses aux éventuelles questions de clarifications seront envoyées à tous les soumissionnaires au plus tard le 02/12/2021 à 16h00mn.

 

Fait à N’Djamena, le

 

 

Conseiller Technique Principal

Annexes :

  • Grille d’évaluation lot 1;
  • Grille d’évaluation lot 2;
  • Grille d’évaluation lot 3;
  • Grille d’évaluation lot 4;
  • Grille d’évaluation lot 5 ;
  • Conditions générales des contrats ;
  • Déclaration de consentement de collecte de données à caractère personnel ;
  • Déclaration d’intégrité ;
  • Fiche d’inscription consultant.

Cliquez ici pour télécharger le DAO