République du Tchad

Unité-Travail-Progrès

Conseil militaire de transition

Présidence du conseil

Primature

Ministère de la santé publique et de la

Solidarité nationale

Secrétariat générale du ministère

Projet régional de renforcement des systèmes de surveillance des maladies en Afrique Centrale

Avis a manifestations d’intérêt

(Service de consultants)

 

 

Le gouvernement de la république du Tchad a sollicité un financement de l’association international du développement de la Banque mondiale (BM) et se propose d’utiliser une partie de ce financement pour le recrutement d’un bureau d’étude pour la réalisation des études techniques, économiques, environnementales et sociales et préparation des dossiers d’appel d’offres ( DAO ) pour les études et le contrôle des travaux de rénovation/réhabilitation de trois laboratoires dont, un au ministère de la santé publique et de la solidarité nationale, deux au ministère de l’élevage et des productions animales.

Le coordonnateur du projet de renforcement des systèmes de surveillance des maladies en Afrique Centrale (REDISSE IV) invite les firmes de consultants «  consultant » admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des services demandés.

Les critères sont :

Le bureau d’études  en génie civil recherché doit avoir au moins 10 ans d’expérience dans le domaine  d’implantation des infrastructures sanitaires en Afrique subsaharienne et ayant réalisé au moins trois missions similaires pour des institutions ou projets financés par les principaux bailleurs de fonds internationaux (Banque mondiale, BAD, fonds mondial, Union européenne, ou autres). La maitrise des directives de la banque mondiale est exigée notamment le nouveau cadre de passation de marché (NCPM).

Le bureau d’études doit disposer d’un personnel clé compètent composé d’un chef de mission, ingénieur en génie civil ayant de connaissance en biomédical. Il doit être nanti d’un DEA au minimum ou d’un diplôme équivalent, et avoir une bonne connaissance dans la gestion des

Laboratoires et des équipements biomédicaux en Afrique. Il doit avoir à son actif une expérience générale de dix ans dont au moins cinq ans dans l’implantation des infrastructures sanitaires en Afrique subsaharienne. Il doit avoir monté au moins deux projets d’infrastructures dans le domaine den la santé humaine et animale.

Un consultant sera sélectionné selon la méthode «  qualification du consultant » (QC) conformément aux procédures de la banque mondiale définies dans les directives : sélection et emploi de consultants par les emprunteurs de la banque mondiale, janvier 2011, version révisée de juillet 2016 et aout 2018.

Il est porté à l’attention des consultants que les dispositions du règlement : sélection et emploi de consultants par les emprunteurs de la banque mondiale dans le cadre des prêt de la BIRD et des crédits et Dons de l’IDA » de juillet 2016 « règlement », relatif aux règles de la banque mondiale en matière de conflit d’intérêts dont applicables.

Les consultants peuvent s’associer avec d’autres firmes pour renforcer leurs compétences respectives en la forme d’un groupement solidaire ou d’un accord de sous-traitant.

Les consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse ci-dessous et aux heures suivantes : 08h00-15h30 du lundi au jeudi et de 8h00-12h30 le vendredi.

Les manifestations d’intérêt écrites doivent être déposées à l’adresse ci-dessous, par courrier ou par courrier électronique au plus tard le 10 aout 2021 à 15h30mn.

Projet régional de renforcement des systèmes de surveillance des maladies en Afrique Centrale (REDISSE IV) quartier BOLOLO, en face de la société nationale d’électricité (SNE) non loin de la place de la Nation Tel : 235 26 73 85.

Email : [email protected] [email protected] [email protected]