CV 695 | Inscrits 4883 | Recruteurs 78 | Offres 8164

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Avis de recrutement d’un prestataire pour la réalisation de l’étude de base/référence du Projet GIZ-SAAR/Ouaddaï

Accueil » Offres » Avis d'appel d'offres » Avis de recrutement d’un prestataire pour la réalisation de l’étude de base/référence du Projet GIZ-SAAR/Ouaddaï

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 129

Date de clôture : lundi 10 décembre 2018

TERME DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT
D’UN PRESTATAIRE POUR LA REALISATION DE L’ETUDE DE BASE/ REFERENCE
DU PROJET GIZ- SAAR / OUADDAÏ

 

1. Contexte

Le projet GIZ- SAAR « Sécurité alimentaire et augmentation de la résilience des populations locales et des réfugiés dans la région du Ouaddaï » est financé par le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et mis en œuvre par la GIZ.

L’objectif du projet est d’augmenter la résilience de la population cible de la région du Ouaddaï face aux catastrophes et l´insécurité alimentaire. Ce projet vise l’atteinte des principaux résultats à travers trois (3) volets suivants :

  • Renforcement des capacités des structures clés ;
  • Amélioration de la production agricole/ Sécurité alimentaire ;
  • Renforcement des infrastructures de base.

Le projet intervient dans six (6) cantons de la province du Ouaddaï répartis sur 2 départements : Assoungha et Ouara.

Le projet a une durée totale de 3 ans (Novembre 2017 à Octobre 2020).

C’est dans cette optique que le projet cherche à recruter un prestataire de service (Bureau d’étude) pour une étude de base/référence. Principalement les valeurs de base pour deux indicateurs de la matrice de suivi & évaluation et ce, relatif au champ d’action 1 et 3.

 

2. Objectif

L’objectif principal de cette présente étude est de définir les valeurs initiales pour les indicateurs d’objectif 1 et 3, d’avoir des données de références requises, fiables et détaillées permettant au projet de suivre et d’évaluer son intervention et ses résultats afin de mesurer le progrès accompli à la fin de la mise en œuvre dans la zone d’intervention.

Ces valeurs de référence relative aux indicateurs ci-dessus peuvent servir d’éléments de comparaison de la situation la sécurité alimentaire et nutritionnelle avant et après la mise en œuvre du projet.

Par ailleurs, la consultation permettra, à partir de la situation de référence, de réviser au besoin le cadre logique du projet.

 

3. Résultats attendus 

Un rapport de l’étude, après analyse et validation doit faire ressortir les points clés ci-dessous :

  1. Les valeurs initiales d’indicateur 1 est connu après l’enquête menée en propre conformément à l’échelle FIES (Food Insecurity Expierence Scale). Autrement dit, L’appréciation des foyers monoparentaux, de foyers de réfugiés bénéficiaires sur l’accès aux denrées alimentaires selon l’indice FIES et leur score, selon les catégories et les cantons (au moins 30% des ménages monoparentaux et au moins 20% des ménages réfugiés interviewées) soit connu ;
  2. Les valeurs initiales d’indicateur 3 est connu après l’enquête menée auprès de groupes d’utilisateurs agricoles. Autrement dit, le nombre de membres des groupes d’utilisateurs agricoles qui pratiquent l’agriculture avec au moins deux méthodes innovantes soit connu ;
  3. Les résultats de l’étude devront renseigner sur les 2 aspects : qualitative et quantitative (cf. titre 5) ;
  4. Fournir également toutes autres informations complémentaires jugées utiles et justifiées par les enquêteurs.

 

 

4. Les Indicateurs d’objectif 1 et 3

Indicateur 1

20 % des 2 200 foyers bénéficiaires du projet (dont 30 % de foyers monoparentaux et 20 % de foyers de réfugiés), l’insécurité alimentaire s’est améliorée de 5 % selon l’échelle d’insécurité alimentaire basée sur l’expérience (Food Insécurity Experience Scale, FIES).

Valeur initiale : X %

Valeur cible : X-5 %

 

Indicateur 3

Le nombre de membres des groupes d’utilisateurs agricoles qui pratiquent l’agriculture avec au moins deux méthodes innovantes (irrigation, utilisation de pompes d’irrigation, rotation des cultures, fertilisation, cultures fourragères, semences modernes) augmente de 30 %.

Valeur initiale : X

Valeur cible : X*1,30

 

5. Méthodologie et approche

L’étude de référence devra collecter des informations sur la valeur initiale des indicateurs un (1) et trois (3) au départ qui permettront de renseigner les avancées après la mise en œuvre du projet SAAR. À cet effet, proposera ses propres méthodes et techniques pour répondre à l’objectif de l’étude et partagera avec le projet SAAR/GIZ les critères d’échantillonnage et l’échantillon finalement choisi. Il devra néanmoins prévoir une collecte de données qualitatives à travers l’organisation de focus groups et d’entrevues semi dirigées avec les chefs traditionnels et les représentants des Organisations de Base (OB) ainsi que des entretiens avec des personnes ressources sur les questions de l’insécurité alimentaire et la malnutrition, la cohabitation sociale entre les communautés (autochtones et refugiées), des groupes vulnérables, de la problématique genre et les AGR (activités génératrices de revenus).

Toutefois, si possible, les données quantitatives et qualitatives devront être collectées au même moment dans la zone du projet, afin que les enquêteurs aient la possibilité de confronter directement les résultats et au besoin d’ajuster les questions au niveau des groupes de discussions (si des renseignements plus approfondis sont nécessaires sur certains sujets).

La préparation de l’étude devra intégrer des entretiens avec toutes les parties prenantes du projet afin d’assurer la prise en compte de tous leurs besoins d’information par l’étude de référence.

 

6. Livrables de la consultation

Un rapport de démarrage incluant les questionnaires d’enquête, un résumé de la méthodologie de conduite de l’enquête (méthode choisie pour l’échantillonnage, nombre de personnes interviewées, planning des déplacements), le calendrier de travail définitif, la liste des enquêteurs et des superviseurs engagés et le canevas du rapport (table de matières) qui seront validées par la coordination technique du projet SAAR ;

  • Un rapport provisoire, contenant l’analyse des données (y compris des graphiques pour la visualisation des résultats de l’enquête, en assurant la désagrégation selon sexe (foyers monoparentaux), catégorie social (hôte ou réfugié), tranche âge, canton et des recommandations ;
  • Un rapport définitif, en version papier et électronique, contenant l’analyse des données (y inclus des graphiques pour la visualisation des résultats de l’enquête, en assurant la désagrégation selon sexe, catégorie social (hôte ou réfugié), tranche âge, canton) et des recommandations pour le suivi et l’évaluation ;
  • Les données brutes après enquête (sur fichier) et la version papier des questionnaires remplis.

 

7. Ressources disponibles au projet

Le projet SAAR met à la disposition du prestataire de service les informations collectées et les résultats de l’activité du ciblage mise en œuvre en Août 2018 portant sur la totalité des bénéficiaires de projet.

Le projet SAAR soutient l’organisation logistique et l’organisation des hébergements et visites au terrain en générale. À cet effet le personnel du projet au terrain, les animateurs et animatrices, travailleront étroitement avec le prestataire de service et l’accompagnerait dans le cas échéant.

 

8. Plan de travail et calendrier indicatif

La mission commencera par une séance de travail avec l’équipe technique de projet SAAR pour des informations, la validation de l’approche méthodologique et l’harmonisation de l’agenda de travail. Après la mission du prestataire de service au terrain, suivi par une période de cinq (5) jours servant à l’élaboration du rapport provisoire (cf. plan de travail annexé). Après le reçu de la version commentée par le projet SAAR, le bureau d’étude soumettra le rapport final après deux (2) jours pour sa validation par le projet.

 

9. Durée de la mission des prestataires

La durée proposée pour la consultance est de 25 jours au maximum. Les 29 jours incluent le temps de voyage pour la collecte des données dans la zone d’intervention du projet jusqu’à la remise du rapport finale (cf. plan de travail annexé).

 

 

10. Profil recherche

Le prestataire doit être un Bureau d’Études ou un cabinet ayant une expertise approfondie sur la thématique avec une expérience de travail pratique dans le contexte tchadien. Le représentant du bureau d’étude qui sera le chef de mission ci-après doit avoir le niveau Bac +5 en sciences humaines et au moins (5) ans d’expériences dans la conduite de telles études. En outre, il doit jouir d’une bonne connaissance dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, planification locale. La connaissance de la zone d’intervention du projet serait un atout.

En effet, il doit préalablement établir une méthodologie et coordonner la collecte des données sur le terrain. Pour ce faire, il sera assisté par une équipe d’enquêteurs locaux. Le prestataire doit répondre aux exigences suivantes :

  • Une expérience de travail significative avec les communautés à la base
  • De bonnes connaissances en matière d’évaluation de projets/programmes, des méthodes d’enquête quantitatives et qualitatives et des méthodes de traitement de données
  • Une expérience avérée en matière d’enquêtes sur le terrain, si possible dans le domaine de la sécurité alimentaire ;
  • Une bonne connaissance des zones d’intervention du projet SAAR et du contexte tchadien.
  • Maitrise parfaite de l’arabe tchadien
  • La maitrise des autres langues locales du Ouaddaï (p. ex. Masalit, Assounghori, Maba) sera un atout.

Pour cette mission, le prestataire doit proposer un (01) chef de mission, un (1) superviseur, quatre (04) enquêteurs, pour la mise en œuvre de cette activité : un chef de mission chargé de coordonner toutes les activités et le superviseur ainsi que les enquêteurs.

Profil du superviseur :

  • Diplôme universitaire en sciences humaines, niveau Bac +5 ;
  • Expérience de supervision d’enquête de terrain et d’encadrement d’équipe ;
  • Expérience de participation à des enquêtes ménages et individuelles d’envergure (étude de base) ;
  • Bilingue Français/Arabe (oral) ;
  • Sens des responsabilités ;
  • Bonne esprit d’équipe et de communication ;
  • Bonne présentation et capacité de négociation ;
  • Prêt à se déplacer/voyager en zone rurale.

 

Profil des enquêteurs

  • Avoir au minimum un baccalauréat ou tout diplôme équivalent, etc.
  • Avoir participé à une enquête au moins en qualité d’agent enquêteur ;
  • Avoir l’aptitude à collecter les données fiables auprès des enquêtés ;
  • Bonne maîtrise du français (orale et écrite) ;
  • Parler couramment l’arabe local et/ou le maba (orale) ;
  • Être motivé(e) à vivre dans et avec la communauté pendant la période d’enquête.

 

11. Dossiers à fournir et critères d’évaluation de l’offre

  1. Dossiers à fournir
  • Une enveloppe fermée intitulée « dossier administratif » qui doit comporter les éléments suivants :
  • Attestation d’exercice liée à l’activité demandée en cours de validité ;
  • Extrait du Registre de Commerce et de Crédit Mobilier (RCCM) en cours de validité ;
  • Patente de l’année cours ;
  • CIF au nom de la société valide ;
  • Carte du contribuable de l’année en cours ;
  • Attestation de non faillite et de non liquidation à jour.
  • Plan de localisation signé par l’administration en charge ;
  • Attestation de domiciliation bancaire au nom de la société.

Avant attribution du marché, le prestataire retenu devra présenter les originaux de tous les dossiers administratifs cités ci-haut ainsi que les pièces suivantes :

  • Attestation de mise à jour CNPS en cours de validité ;
  • Quitus fiscal à jour ;
  • Une enveloppe fermée intitulée « offre technique » qui doit comporter les éléments suivants:
  • Une note méthodologique décrivant l’approche et les outils préconisés pour la réalisation de la mission avec un agenda d’exécution ;
  • Un CV actualisé et détaillé des personnes désignées pour la mission. ;
  • Les copies des documents de qualifications (licences, diplômes, Master I ou II) ;
  • Les attestations d’exécutions de mission d’évaluation ;
  • Une proposition financière détaillée.

 

NB : Au cas où pour des raisons justifiées le personnel prévu devrait être remplacé, l’accord du projet doit être recherché sous forme écrite et jointe à la soumission, sous peine de non considération du CV en question.

  • Une enveloppe fermée intitulée « offre financière» qui doit comporter les éléments suivants :
  • Une proposition financière détaillée en cohérence avec les éléments budgétaires requis dans le cadre de devis ;
  • L’offre doit être présentée sur t’entête du soumissionnaire et doit être signée, datée et cachetée. Elle doit être présentée sous la forme du tableau ci-dessous :

 

 

Cadre de devis :

  • OFFRE FINANCIERE/2018-12/GIZ-SAAR/EVALUATION ETUDE DE BASE/REFERENCE 
Désignation de la prestationUnitéQPrix Unitaire en F/CFA

Prix Total en F/CFA

1Honoraires du Chef de missionJ29  
2Honoraires du SuperviseurJ23  
3Honoraires des 4 enquêteursJ23  
4Per diem du Chef de mission, jour de voyage aller-retourJ2Cf grille GIZ 
5Per diem du Chef de mission sur le terrainJ21Cf grille GIZ 
6Per diem du Superviseur, jour de voyage aller-retourJ2Cf grille GIZ 
7Per diem du Superviseur sur le terrainJ21Cf grille GIZ 
8Per diem des 4 enquêteurs, jour de voyage aller-retourJ2Cf grille GIZ 
9Per diem des 4 enquêteurs sur le terrainJ22Cf grille GIZ 
10Nuitées du Chef de missionN22Cf grille GIZ 
11Nuitées du SuperviseurN22Cf grille GIZ 
12Nuitées des 4 enquêteursJ23Cf grille GIZ 
13Logistique (1 véhicule et chauffeur)J23  
14Frais de production des plans et rapportForfait1  
TOTAL 
  • Arrêté le présent Devis à la somme de : …………………………………………… francs CFA

 

 

  1. Critères d’évaluation de l’offre de soumission

NB : Ne peuvent être évaluées que les candidatures complètes c’est-à-dire comprenant, un dossier administratif, une offre technique et une offre financière.

Avant de procéder à l’évaluation détaillée des offres, la GIZ s’assurera que chaque offre remplit les critères de recevabilité, est dûment signée et est présentée dans la langue requise.

L’évaluation des offres se fera suivant les trois (3) principales étapes ci-dessous :

 

  • Dossier administratif

La présence et la validité des pièces demandées dans la composition des dossiers administratifs ci-haut seront vérifiées. L’absence ou la non validité d’une pièce pourrait entrainer le rejet des autres offres du prestataire.

Sauf les prestataires ayant présentés tous les dossiers administratifs complets et à jour pourront passer aux étapes suivantes.

 

 

  • Offre technique

L’offre technique devra répondre aux critères suivants :

  • Pertinence de la réponse de l’offre en termes d’analyse critique et d’adaptation du TDR ;
  • Pertinence : méthodologie/approche adoptée, programme proposé (plan de travail, et techniques d’approches utilisées) ;
  • Expérience et expertise du représentant de bureau d’étude : qualification, expériences, références dans le domaine de l’évaluation.

 

L’évaluation technique sera conduite sur la base des critères définis dans la grille d’évaluation technique présentée dans le tableau ci-après :

Critère d’évaluationPoints max.
Méthodologie et approche adoptée, l’identification des étapes du processus, programme proposé (plan de travail et techniques d’approches utilisées)

–        Plan de travail & calendrier

Moyen = 10  ; Assez bien = 15 points ; Bien= 20 points ; Excellent= 25 points

–        Techniques d’approche & outils

Moyen = 10 points ; Assez bien = 15 points ; Bien= 20 points ; Excellent= 25 points

 

 

 

 

50

Expérience et expertise à justifier des personnes désignées pour la mission

–        Qualification/éducation (basé sur les diplômes) 

Diplôme universitaire/ou de spécialisation Licence= 15 points ; Maitrise = 20 points ; Master II/DESS= 25 points

 

–        Expériences (basé sur le CV détaillé) 

Expériences de 5-6ans= 18 points ; 6-9 ans= 20 points ; + de 9 ans= 25 points

 

 


50

 

NB : Seuls les soumissionnaires ayant totalisé une note minimale de 75 points sur 100 seront retenus pour l’étape suivante.

  • Offre financière

Elle prendra en compte les soumissionnaires qualifiés à l’étape technique et se déroulera suivant les étapes suivantes :

–  La vérification de la conformité entre les prix en lettres et ceux en chiffres. S’il y a contradiction entre les prix en lettres et ceux en chiffres, les prix en lettres prévaudront et ceux en chiffres seront corrigés ;

–  La vérification des calculs. Ainsi s’il y a contradiction entre le montant total de l’offre et le montant total obtenu par application de la quantité au prix unitaire, ce dernier prévaudra et le montant total sera corrigé.

 

12. Pondération

12.1. Évaluation technique

L’évaluation technique se fera suivant les critères inscrits dans la grille de notation.

La note technique est déterminée selon la formule suivante :

  Note Technique (NT) = (Nombre de points obtenus / Meilleur nombre de points) x 70

 

12.2. Évaluation financière

À la suite de la correction des erreurs de calculs arithmétiques, les offres financières seront pondérées de la manière suivante :

   Note Financière (NT) = (Montant le plus bas / Montant du Soumissionnaire) x 30

 

12.3. Évaluation globale des offres

Elle consistera à attribuer les notes finales aux soumissionnaires ainsi qu’il suit :

Note Globale (NG) = NT + NF

Le soumissionnaire ayant obtenu le maximum de points après l’addition des notes technique et financière, sera déclaré adjudicataire du marché.

 

13. Informations supplémentaires

Si le bureau d’étude retenu réside en dehors d’Abèche le déplacement N’Djamena – Abéché – N’Djamena sera assuré par la GIZ SAAR. Le logement sera à la charge du bureau d’étude/cabinet et doit être pris en compte dans l’offre financière.

 

14. Condition de soumission

14. 1. Droit de réserve

La GIZ se réserve le droit d’accepter ou de rejeter toute offre, d’annuler la procédure d’Appel d’Offres public et de rejeter toutes les offres, à tout moment avant l’attribution du marché, sans encourir pour autant une responsabilité quelconque vis-à-vis des soumissionnaires concernés et sans être tenu d’informer les soumissionnaires affectés des raisons de sa décision.

14.2. Langue et monnaie

Les offres ainsi que toute correspondance échangée entre le soumissionnaire et la GIZ dans le cadre du présent appel d’offres seront rédigées en français.

Les propositions de prix seront libellées dans la monnaie locale du pays dans lequel le marché sera exécuté (en Francs CFA).

14.3. Délai de recevabilité des dossiers

Les offres doivent être soumises au plus tard le 17 décembre 2018 à 15h30mn au Bureau de l’Antenne GIZ à N’Djaména au Tchad, rue 3258, porte 247 au quartier Klémat.

14.4. Conditions de recevabilité des offres

Le dossier administratif, l’offre technique et l’offre financière doivent être présentés séparément, chacun dans une enveloppe scellée, avec intitulée, « Dossier administratif » « Offre technique » et « Offre financière » ; toutes les trois (3) enveloppes dans une grande enveloppe, portant la mention « APPEL D’OFFRES PUBLICS N° 83309854 : RECRUTEMENT D’UN PRESTATAIRE POUR LA REALISATION DE L’ETUDE DE BASE/ REFERENCE DU PROJET GIZ- SAAR / OUADDAÏ ».

NB : cet appel d’offre est soumis aux conditions générales des contrats de la GIZ (voir annexe)

Pour toute demande de renseignements complémentaire, veuillez-vous adresser à l’adresse mail suivante : [email protected]  ; ou envoyez une correspondance à l’adresse ci-dessus. La date limite de demande de clarification est au plus tard le 10.12.2018 à 16h00mn.

 

Fait à N’Djaména, le

Télécharger TdR Etudes de bases.pdf

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité