CV 1924 | Recruteurs 271 | Offres 30075

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

UNICEF recrute un consultant national en appui à la mise en oeuvre de l’approche “Communauté amie des enfants” et le monitorage à temps réel, Burkina Faso

Accueil » Avis d'appel d'offres » Offres » UNICEF recrute un consultant national en appui à la mise en oeuvre de l’approche “Communauté amie des enfants” et le monitorage à temps réel, Burkina Faso
Application Android TchadCarriere

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

UNICEF recrute un consultant national en appui à la mise en oeuvre de l’approche “Communauté amie des enfants” et le monitorage à temps réel, Burkina Faso

 

Job no : 531159

Work type : Consultancy

Level : NO-3

Location : Burkina Faso

Categories : Health

 

Postuler ici

 

Contexte :

Au cours de la dernière décennie, le Burkina Faso, à l’instar de la plupart des pays en développement a réalisé des progrès significatifs dans l’amélioration de la situation sanitaire des enfants. Bien que le pays n’ait pas atteint les objectifs de millénaire pour le développement, on note entre autres que la mortalité infantile a été significativement réduite, et que des efforts sont faits dans le domaine de la santé, nutrition, eau, hygiène et assainissement pour améliorer la santé des enfants. Cependant, le Burkina Faso reste parmi les pays avec un risque de mortalité infantile très élevé. Ce risque fait partie des multiples privations dont souffre l’enfant burkinabè. Plusieurs approches sont proposées pour corriger ces privations : malheureusement, celle-ci sont très souvent restées verticales, et mise en oeuvre en fonction du choix et des priorités des partenaires d’appui. Cette forte mortalité est imputable à des affections évitables (fièvre/paludisme, infections respiratoires aigües, diarrhée, malnutrition) par des mesures simples ou peu couteuses dont la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME) avec sa composante communautaire. L’intégration de la santé communautaire dans les systèmes de santé des pays à ressources limitées est une condition essentielle pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD). A cet effet, le Burkina Faso, conformément à ses engagements nationaux et internationaux, accorde une place de choix à la promotion des services de santé communautaire en accord avec sa politique sectorielle de la santé 2017-2026. Depuis 2016, le pays est fortement engagé dans l’institutionnalisation du programme de santé communautaire, qui inclut la prise en charge des cas de maladie au niveau communautaire dans le cadre de la prestation de services. Cela s’est concrétisé par le recrutement de 17 668 agents de santé à base communautaire (ASBC) qui reçoivent une motivation financière mensuelle de 20 000 F CFA par mois.

De nombreux défis demeurent dans la mise en oeuvre de l’iCCM tels que la qualité limitée des soins fournis par les ASBC, la faible qualité et fréquence de la supervision, les fréquentes ruptures de stock de médicaments et la difficulté de réapprovisionnement en médicaments.

Cependant, les services fournis par les relais communautaires sont encore principalement axés sur les soins de santé. Il y a très peu d’intégration d’autres secteurs notamment l’eau, hygiène et assainissement, la nutrition, la lutte contre le VIH/PTME, l’enregistrement des naissances et de l’état civil et le développement du jeune enfant.

Pour éviter cette perte d’opportunité, et sur la base de la plateforme communautaire de santé existante, le Burkina Faso mettra en oeuvre l’approche innovante qui est l’initiative « Communautés Amies des Enfants (CFC) qui offrira un ensemble de services essentiels intégrés pour les enfants avec l’appui technique du Bureau régional de l’UNICEF à Dakar (WCARO)

 

Justification :

L’UNICEF Burkina Faso, à l’instar de cinq autres pays (Egypte, Erythrée, Pakistan, Myanmar, Libéria) en 2019, a bénéficié d’un financement pour faire progresser les soins de santé primaires (SSP (Primary Health Care (PHC)) au niveau communautaire à travers des approches multisectorielles. Ce financement sera utilisé pour la mise en oeuvre de l’initiative l’approche innovante de « Communautés amies des enfants (Child Friendly Communities ou CFC) » en instaurant un système de monitorage en temps réel des services sociaux de base aussi bien au niveau de la communauté qu’au niveau des structures de santé. L’objectif programmatique du CFC est de fournir un ensemble intégré d’interventions multisectorielles axées sur l’enfant, notamment dans les domaines de la santé, de la nutrition, du développement de la petite enfance (DPE), de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH), de la protection de l’enfance (enregistrement des naissances et décès) et de la communication pour le développement (C4D) ; cela permettra de corriger plusieurs privations des enfants en établissant des structures communautaires qui intègrent toutes les approches proposées pour corriger ces privations de manière holistique. Le système de Monitorage en temps réel (Real Time Monitoring ou RTM) est conçu pour renforcer les principaux piliers du système de santé pour améliorer la couverture effective des interventions à haut impact sur la santé des enfants et renforcer la redevabilité. Ce système s’articule autour de trois axes d’intervention à savoir : (i) le renforcement de la gouvernance locale et donc la responsabilisation de la communauté ; (ii) le prépositionnement des médicaments essentiels au niveau communautaire, avec un système de gestion approprié par les structures communautaires ; (iii) la surveillance au niveau communautaire en utilisant le mhealth nouvelle version « Open SRP/CFC-RTM » et des registres communautaires.

A cet effet, le Bureau UNICEF du Burkina Faso sollicite l’appui technique d’un consultant national pour appuyer la région et les districts bénéficiaires dans la mise en oeuvre de l’initiative. Le consultant sera chargé de faciliter la coordination de cette initiative au niveau national et faciliter la documentation de l’initiative au niveau pays. Le consultant travaillera directement sous la guidance de la responsable de l’Unité Santé au niveau de la Section Santé Nutrition.

Les interventions menées dans le cadre de la réalisation de la mission, objet des présents TDR, contribueront à l’atteinte de l’effet et produits ci-après :

Effet 1 : D’ici fin 2020, les femmes en âge de procréer, les femmes enceintes, les nouveau-nés, les enfants de moins de 5 ans (filles et garçons), les adolescentes/adolescents utilisent pleinement les services de santé intégrés de qualité au niveau des formations sanitaires et au niveau communautaire, avec un focus sur les régions les plus défavorisées en matière de santé :

  1. D’ici fin 2020, les agents de santé au niveau des formations sanitaires et communautaires disposent des capacités accrues pour offrir des services de santé intégrés de qualité au profit des mères et leurs nouveau-nés dans les cinq régions prioritaires ;
  2. D’ici fin 2020 les enfants de moins de 5 ans (filles et garçons) dans les cinq régions prioritaires ont un accès accru aux services intégrés de santé infantile de qualité ciblant en particulier la lutte contre les maladies évitables au niveau des formations sanitaires de base et au niveau communautaire ;
  3. D’ici fin 2020, les formations sanitaires et la société civile ont des capacités accrues pour offrir des services de dépistage et de traitement du VIH adaptés aux femmes enceintes, aux adolescent(e)s et enfants (filles et garçons) dans les zones de grande prévalence de l’infection à VIH ;
  4. D’ici fin 2020, les individus, les familles, les prestataires de services de santé et les communautés adhèrent davantage aux pratiques recommandées et aux normes sociales favorables à la santé de la mère, de l’enfant et de l’adolescent avec un focus sur les régions les plus défavorisées.

Zones d’intervention :

Cette initiative sera mise en oeuvre dans trois districts dont un district de la région du Centre Nord (DS Boussouma) et deux districts du Centre Sud (DS Kombissiri et Manga).

7-1 Région du Centre-Sud

La région sanitaire du Centre-Sud comprend les provinces du Zoundwéogo, du Nahouri et du Bazèga avec pour sièges respectifs, Manga, Pô et Kombissiri. Elle compte 3 communes urbaines (Manga, Kombissiri, Pô), 16 communes rurales, 565 villages et une centaine de hameaux de cultures.

Le chef-lieu de la région, Manga, est situé à environ 100 km de Ouagadougou, capitale politique du Burkina Faso. La région est reliée à celle-ci par deux routes nationales (RN 5 et RN 6).

La population actualisée à partir du recensement 2006 de l’INSD/RGPH est estimée à 895 498 habitants en 2019 avec un taux d’accroissement de 3.1%, le taux brut de natalité de 43 pour mille, l’indice synthétique de fécondité est de 6.1enfants par femme en âge de procréer ; le taux de mortalité est de 11.7 pour mille et l’espérance de vie à la naissance est de 58.8 années ; le taux brut de natalité est de 43 pour mille, l’indice synthétique de fécondité est de 6.1. Le taux de mortalité est 11.7 pour mille et l’espérance de vie à la naissance est de 58.8 années.

Les formations sanitaires périphériques de la région mettent en oeuvre le paquet minimum d’activités pour l’amélioration de la santé des enfants de moins de cinq ans dont la PCIME communautaire ; mais la prise en charge en charge communautaire des cas de diarrhée, paludisme et des infections respiratoires aigües/pneumonie n’est pas encore mise en oeuvre dans cette région. la toux par les ASBC en 2018 au niveau des 2 régions.

Selon l’enquête nationale sur la disponibilité, la capacité opérationnelle et la qualité des soins dans les Services de santé (SARA+QOC 2018), la région du Centre-Sud occupe le dernier rang pour certains indicateurs :

  • La disponibilité des services de réanimation néonatale qui est de 8% contre 41% au niveau national ;
  • Score moyen de disponibilité des éléments d’aménagement et de confort indispensable à l’offre de service de qualité (62% contre une moyenne nationale de 74% ;
  • Disponibilité des équipements essentiels pour l’offre de soins 77% contre une moyenne nationale de 84% ;
  • Score moyen de disponibilité des éléments de prévention des infections ;
  • La faiblesse de ces indicateurs explique le choix de la région du Centre-Sud pour a mise en oeuvre de l’initiative.

7.2 District sanitaire de Boussouma/Région du Centre-NordLe district de Boussouma couvre trois communes rurales que sont : les communes de Boussouma, de Korsimoro et de Ziga. Ces communes totalisent 137 villages administratifs et secteurs. Les principales structures administratives sont les préfectures (03), les mairies de communes rurales (03) et les services de sécurité et de défense.

La population de l’aire du district sanitaire de Boussouma est estimée à 226 633 habitants en 2019 selon le RGPH 2006 réactualisé.

Il fait partie des 28 districts appuyés par l’UNICEF depuis de plusieurs années pour la mise en oeuvre du paquet complet de PCIME communautaire (prise en charge communautaire de la diarrhée, du paludisme et la pneumonie, visite aux femmes enceintes et au nouveau-né à domicile). Aussi malgré la mise en oeuvre de plusieurs interventions en faveur des femmes et des enfant les indicateurs devraient être améliorés. En effet il ressort dans le plan d’action 2019 du district qu’en 2017, pour n’en citer que 2, il a été notifié 3 cas de décès maternels (proportion des décès maternels : 45,6 pour 100 000 parturientes) et 1,98 décès néonataux pour 1000 naissances vivantes. Cet état de cause s’expliquerait par les CPN tardives, les pesanteurs socio-culturelles, l’ignorance, le faible taux d’accouchement assisté (63,83%).

La mise du PHC-CFC/RTM dans ce district permettra d’offrir d’intégrer les autres volets du paquet CFC retenu.

 

But et Objectifs :

Objectif Général : Contribuer à la mise en oeuvre, le suivi et la documentation de la mise en oeuvre de l’initiative PHC-CFC/RTM.

Objectifs spécifiques :

  • Conduire le diagnostic communautaires avec les intervenants et en collaboration les acteurs impliqués ;
  • Organiser le suivi régulier de la mise en oeuvre au niveau national avec la Direction de la santé de la Famille/Ministère de la santé, au niveau régional avec les Directions régionales de la santé du Centre-Sud et Centre-Nord, les districts sanitaires de Kombissiri, Manga et Boussouma à travers leurs plans de travail sur le PHC-CFC/RTM ;
  • Préparer et contribuer aux ateliers de revues et de planification des activités pour la période suivante en fonction des performances réalisées et des goulots d’étranglement identifiés ;
  • Concevoir, faire valider une méthodologie de documentation de l’initiative « Real time monitoring » et lancer la documentation proprement dite ;
  • Organiser un atelier de concertation et d’échange et de partage aux niveaux régional et national pour tirer les enseignements de la mise en oeuvre ;
  • Faciliter la génération des évidences et alimenter les échanges au niveau régional et national avec les autres secteurs impliqués ;
  • Participer aux activités de coordination organisées par le Ministère de la santé sur le CFC-RTM ;
  • Documenter tous les processus du CFC-RTM.

 

Conditions de Travail :

Le/la consultant (e) va intégrer l’équipe de Santé/UNICEF, travaillera en étroite collaboration avec les Sections Santé-Nutrition, C4D, Wash et Protection, avec des missions fréquentes sur le terrain.

Durant la période du contrat, le/la consultant(e) sera assujetti(e) aux dispositions en vigueur à l’UNICEF relatives à la sécurité, au respect des règles, normes et procédures régissant le personnel des Nations Unies et l’UNICEF en particulier.

Le/la consultant(e) sera tenu(e) responsable d’amener son propre ordinateur et autres équipements informatiques standards pour effectuer son travail. Les services de soutien (moyens logistiques, espace de travail, fournitures de bureau) seront fournis par l’UNICEF mais les appels téléphoniques personnels seront intégralement à la charge du Consultant. L’UNICEF apportera un appui logistique pour la réalisation des visites de terrain.

Le/la consultants (e) sera payé(e) sur la base des honoraires convenus dans l’offre financière acceptée par l’UNICEF et le/la consultant (e). Il ou elle percevra des per diem pour tout déplacement sur le terrain dans le cadre des activités qu’il ou elle aura à effectuer selon les règles et procédures de l’organisation et le barème des per diem en vigueur.

NB : En cas de transfert bancaire sur un compte à l’étranger, les frais et charges seront imputés au consultant.

 

Principales tâches :

  • La durée de contrat est estimée à 6 mois et si la performance est évaluée satisfaisante ce contrat pourra être renouvelé en tenant compte des besoins d’appui qui pourront être estimés après cette période ;
  • Elaborer le planning détaillé de la consultation ;
  • Conduire le diagnostic communautaire/évaluation de base pour la finalisation du plan opérationnel de mise en oeuvre du PHC-CFC/RTM ;
  • Concevoir, faire valider une méthodologie de documentation de l’initiative PHC-CFC/RTM lancer la documentation proprement dite ;
  • Finaliser la note conceptuelle pour l’utilisation de la nouvelle technologie de pour la collecte et analyse des données l’information ;
  • Préparer et contribuer aux ateliers de revues et de planification des activités pour la période suivante en fonction des performances réalisées et des goulots d’étranglement identifiés ;
  • Organiser au moins une fois par mois des visites de terrain pour le suivi de la mise en oeuvre au niveau national avec le Ministère de la santé, les districts sanitaires de Kombissiri, Manga, Boussouma et les directions régionales de la santé du Centre-Sud et du Centre-Nord ;
  • Contribuer à l’organisation des rencontres de suivi et du Comité national de suivi de la mise en oeuvre du PHC-CFC/RTM aux sorties conjointes de suivi de la mise en oeuvre du CFC-RTM avec élaboration des rapports y relatifs ;
  • Interagir avec les autres pays ainsi que le bureau régional pour les évaluations de base et le suivi de la mise en oeuvre de cette initiative ;
  • Faciliter la génération des évidences, leur utilisation et alimenter les échanges au niveau régional et national en collaboration avec tous les acteurs impliqués dans la mise en oeuvre du PHC-CFC/RTM ;
  • Documenter tous les processus de la mise en oeuvre du CFC-RTM et Les leçons sont tirées sur les aspects communautaires et documentées pour la mise à échelle de l’approche et pour le partage de l’expérience ;
  • Préparer et contribuer à organiser l’atelier national de présentation du bilan de la mise en oeuvre du Projet PHC-CFC/RTM ;
  • Elaborer un rapport final de la consultation avec des recommandations pour une poursuite de la mise en oeuvre efficiente au Burkina Faso.

 

Lignes de supervision :

Le consultant ou la consultante sera sous la supervision de la responsable de l’Unité santé . Le superviseur va aider le/la consultant (e ) à s’intégrer dans son environnement de travail, et suivra l’évolution des travaux du consultant. L’évaluation du consultant se fera conjointement par le superviseur.

 

Qualifications et Connaissances :

  • Avoir un diplôme universitaire (Master au moins) en sociologie, anthropologie, sciences sociales, Doctorat en médecine; une spécialisation en santé publique ou autre discipline connexe serait un atout ;
  • Au minimum de huit (8) ans d’expérience en santé publique ou domaine connexe, avec une bonne connaisse du système de santé du Burkina Faso ;
  • Bonne expérience dans le développement des systèmes de monitorage au niveau décentralisé ;
  • Bonne expérience dans le développement du système communautaire ;
  • Expérience dans le renforcement de la participation communautaire dans un projet de développement ;
  • Avoir une expérience dans les domaines de participation et développement communautaire et du renforcement des capacités des acteurs ;
  • Maîtrise du français écrit et parlé. Une bonne connaissance de l’anglais serait un atout ;
  • Maîtrise d’au moins une langue nationale du Burkina Faso ;
  • Pouvoir travailler dans un environnement international et multiculturel ;
  • Pouvoir travailler de façon indépendante et en équipe ;
  • Avoir de bonnes aptitudes en communication écrite et orale ;
  • Avoir une bonne capacité d’utilisation de l’outil informatique et des technologies de l’information et la communication ;
  • Être en mesure de respecter les délais.

Autres formalités administratives :

Le/la consultant (e) devra fournir avant signature du contrat les documents suivants :

  • 1 formulaire « Health Statement » dûment rempli et visé ;
  • 1 formulaire « Good Standing » dûment rempli et visé ;
  • 1 formulaire de désignation des bénéficiaires pour l’assurance MAIP ;
  • 1 preuve d’assurance maladie pour la période de la consultation ;
  • 1 formulaire « Vendor » dûment rempli et signé ;
  • 1 Relevé d’Identité bancaire ;
  • 1 copie du passeport ;
  • 1 copie du certificat de formation en ligne « Bsafe» ;
  • 1 copie du certificat de formation en ligne « Ethics and Integrity at UNICEF» ;
  • 1 copie du certificat de formation en ligne « Prevention of Sexual Harassment and Abuse of Authority » ;
  • 1 copie du certificat de formation en ligne « Prevention of Sexual Exploitation and Abuse ».

 

Dossier de candidature :

Les candidats intéressés feront une offre technique et une offre financière. L’offre technique inclura un CV ou toute documentation justifiant de la qualification du consultant et des expériences préalables requises. Elle comprendra également une proposition de méthodologie incluant la compréhension des termes de références, un chronogramme indicatif de réalisation de la mission, et un rapport de mission conduite antérieurement par le ou la consultante. L’offre financière devra être détaillée (honoraires et les DSA), exprimée en FCFA. Ces deux propositions serviront de base pour la sélection du consultant suivant les modalités ci-dessous arrêtées.

 

Applications close : 22 May 2020 11:55 PM Greenwich Standard Time.

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF par mail.

Tweets

Publicité

Ils recrutent en ce moment