CV 903 | Inscrits 6974 | Recruteurs 126 | Offres 16368

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Alima recrute un coordinateur projet – Goundam, Nord Mali

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Alima recrute un coordinateur projet – Goundam, Nord Mali

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 157

Date de clôture : Saturday 22 December 2018

Catégorie: 

Domaines: | | Afficher tout

Regions: | Afficher tout

FonctionsCoordination, Gestion de projet
ActivitésSanté
PaysAfrique, Mali
ContratCDD
Durée du contratType de contrat : CDD de droit Français

Durée du contrat : 6 à 12 mois

 

Présentation ALIMA

L’ESPRIT ALIMA : La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle. Pour accéder aux patients, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante.

Les valeurs et principes de notre action inscrits au sein de notre charte :

  1. Le patient d’abord ;
  2. Révolutionner la médecine humanitaire ;
  3. Responsabilité et liberté ;
  4. Améliorer la qualité de nos actions ;
  5. Faire confiance ;
  6. L’intelligence collective.

Soigner – Innover – Ensemble :

Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 3 millions de patients, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 10 pays d’Afrique. En 2018 nous projetons de travailler dans 41 projets dont 10 projets de recherche axés sur la malnutrition, le virus Ebola et la fièvre de Lassa. L’ensemble de ces projets se feront en appui aux autorités sanitaires nationales à travers plus de 320 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 294 structures de santé). Alima intervient en réponse à des crises humanitaires et les patients sont au cœur de toutes nos actions. Nous travaillons en partenariat dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde.

L’équipe ALIMA : plus de 1800 personnes œuvrent actuellement pour ALIMA. Les équipes terrain, au plus proche des patients, reçoivent leur support des équipes de coordination généralement basées en capitale des pays d’intervention. Celles-ci reçoivent le support des 3 équipes desk et de l’équipe du service urgences et ouvertures basées au siège opérationnel de Dakar, Sénégal.  Les équipes de Paris et New-York travaillent activement à la collecte de fonds ainsi qu’à la représentation d’ALIMA. Le reste de la Galaxie ALIMA comprend des individus et des équipes partenaires qui travaillent pour le compte d’autres organisations telles que les ONGs médicales BEFEN, ALERTE Santé, SOS Médecins / KEOOGO, AMCP, les organismes de recherche PACCI, INSERM, les Universités de Bordeaux ou de Copenhague, l’ONG Solidarités International et bien d’autres. The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale française fondée en 2009. Son objectif est de fournir des soins médicaux de qualité aux personnes les plus vulnérables, tout en faisant évoluer la médecine humanitaire et ses pratiques à travers des projets de recherche et d’innovation.

ALIMA met en œuvre des programmes pour faire face aux crises médicales récurrentes liées au paludisme, à la malnutrition aiguë et aux pathologies pédiatriques associées, mais aussi des programmes de réponse aux urgences telles que les épidémies (Ebola, choléra, rougeole), les conflits armés (Nord Mali, Soudan du Sud) et les déplacements forcés de population (Cameroun, Nigéria).

ALIMA fonde son mode opératoire sur le partenariat, principalement avec des acteurs médicaux nationaux. En mutualisant et capitalisant leurs compétences, ALIMA et ses partenaires permettent l’accès à des soins de qualité au plus grand nombre. En 2012, le partenariat opérationnel a été officialisé avec la création d’une Plateforme des ONG médicales du Sahel constituée de 6 ONG : Keoogo et SOS Médecins (Burkina Faso), Alerte Santé (Tchad), BEFEN (Niger), AMCP (Mali) et ALIMA.

ALIMA participe activement à l’innovation médicale en développant des projets de recherche opérationnelle dans le but d’améliorer les réponses de la médecine humanitaire. ALIMA a ainsi mis en place en 2015 la plateforme de recherche CORAL, en commun avec l’Université de Bordeaux et l’INSERM (France) et l’Institut de recherche PACCI (Côte d’ivoire). Les chercheurs et épidémiologistes mobilisés au sein de CORAL participent au suivi et à la mise en œuvre des 10 projets de recherche en cours dans les pays d’intervention d’ALIMA.

Le siège social d’ALIMA est à Montreuil (France) et le bureau opérationnel est à Dakar (Sénégal). En 2017, l’organisation a travaillé avec plus de 1 500 employés et un budget de 36 millions d’euros. ALIMA a traité plus de 3 millions de patients dans 13 pays depuis sa création en 2009 et a lancé 11 projets de recherche.

Nos pays d’intervention : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud.

Nos thématique projet : Malnutrition, Santé Maternelle, Santé Primaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Ebola, Choléra, Rougeole, Dengue), Hospitalisation, Urgences, Violences Basées sur le Genre, Ouverture/Fermeture.

 

Contexte nord

La situation politique dans la région de Tombouctou a connu une avancée significative avec l’installation et l’opérationnalisation des autorités intérimaires et la mise en route du mécanisme opérationnelle de coordination (MOC). Par contre l’environnement sécuritaire ne cesse de se dégrader. L’insécurité demeure une préoccupation majeure impactant négativement l’accès humanitaires et la protection des civiles. L’axe routier Douentza-Hombori-Gossi-Gao, reste de loin le plus dangereux. Les localités de Tonka, Soumpi et Léré avec la présence de groupes radicaux, dont leur activisme contre les forces régulières et forces internationales,  posent de réels problèmes en matière de protection des civils.

Depuis le mois de juin 2017, les organisations humanitaires sont de plus en plus touchées par les actes de banditismes,  (braquages, vols et enlèvements de véhicules). Le processus du DDR est toujours attendue, malgré l’enregistrement des certains combattants des différents groupes armés signataires et non signataires dans la région de Tombouctou, d’où la libre circulation des armes, ajouté à l’impunité,  favorise la hausse de la criminalité dans cette région. En 2018, presque toutes les ONG œuvrant au nord du Mali ont été  déjà victime de cette criminalité croissante.

Les tensions et violences communautaires dans les régions du centre du pays (Ségou et Mopti) ,  entre Peuls et Bambaras/Dogons  provoques des déplacements de populations dans certains cercles du Nord du Mali, notamment le cercle de Goundam. Selon le rapport CMP du 15 novembre 2018,  20 524 déplacés internes dans la région de Tombouctou, dont  4 222 dans le cercle de Goundam.

Dans la région de Tombouctou, en 2018, 318 657 personnes, soit 36% de la population, sont à risque d’insécurité alimentaire, et  la région se trouve en phase 2, sous-pression. Le district de Goundam est plus durement touché en termes de sécurité alimentaire que son voisin Diré. Goundam fait partie de la zone d’élevage commune à Tombouctou et Gao, où la sécheresse risque d’impacter négativement les ressources.

L’enquête SMART 2018, a montré dans la région de Tombouctou,  une prévalence de MAG de  12,5%, et de MAS de 1,8%, ce qui traduit une situation nutritionnelle sérieuse selon la classification de l’OMS.

ALIMA avec son partenaire national, AMCP est présent depuis 2012 dans la région de Tombouctou (DS de Goundam et Diré), pour répondre aux besoins sanitaires de la population  dans les districts de Diré et Goundam, où l’accès aux soins est fortement affecté par la crise du Nord Mali. Le projet d’A/A en 2019 vise à appuyer les 26 CSCom situés dans les zones Nord et Sud de Goundam (18 déjà appuyés en 2018, auxquels va s’ajouter 8 autres), en plus du CSRéf. Une activité de clinique mobile complète cet appui, afin d’atteindre des zones plus reculées au-delà de 15 Km de CSCom  ou des sites de déplacés (en cas de mouvement de populations).

Depuis avril 2018, une phase de transition a été amorcée dans les 7 CSCom situés au sud de DS de Goundam, comme d’autres districts ; des évaluations ont été menées pour déterminer les centres de santé en capacité de passer à un système de gratuité partielle ou ciblée des soins, afin de recouvrir une partie de leurs coûts et aller ainsi vers plus d’autonomie de l’ECD. Ce processus a été amorcé en juin 2017 à Diré (18 CSCom et CSRéf) et  en avril 2018 au sud de Goundam (7 CSCom). Les restes des CSCom situés au nord de la ville de Goundam, et le CSRéf vont continuer avec la stratégie de la gratuité totale.

__________________________________________________________________________________

Lieu de mission : Mali

Projet : Nord (Goundam)

_______________________________________________________________________________

Typologie du poste :

Poste de responsable Coordinateur

 

Raison d’être du poste

Le Coordinateur Projet est le garant de la sécurité dans toute sa zone d’intervention. Il est responsable de l’encadrement des équipes, du suivi des indicateurs, et  de la communication avec les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux en relation avec le projet au niveau de la zone d’intervention.

 

Liens fonctionnels et hiérarchiques :

  • Il rend compte au chef de mission (Coordinateur Général), basé à Bamako ;
  • Il encadre l’équipe projet (le Référent médical, le responsable logistique, le responsable administration, le responsable des activités nord Goundam) ;
  • Il collabore avec la coordination (médicale, logistique et finances / Ressources Humaines) et les partenaires ;
  • Il collabore avec les autorités politico-administratives et sanitaires du Cercle de Goundam, voire de la région de Tombouctou.

Responsable hiérarchique : Chef de Mission (Coordinateur Général)

Référent technique : Chef de Mission (Coordinateur Général)

Missions et activités principales :

Définition et suivi du projet :

  • Identification des besoins de santé des populations, en collaboration avec son Référent Médical ;
  • Analyse du contexte (environnement, acteurs, sécurité, négociations d’accès…) et les enjeux humanitaires ;
  • Evaluation des risques et des contraintes, et adaptation du plan d’action en cas d’éléments nouveaux non prévus après consultation avec  la coordination pays ;
  • Supervision de la mise en place d’un système de collecte de données et de surveillance épidémiologique (en accord avec le coordinateur médical) et de son évolution en fonction des besoins ;
  • Contrôle de la poursuite du chronogramme établit et des objectifs fixés ;
  • Evaluations des objectifs du projet et de leurs mises en œuvre  financiers, humains, logistiques…) ;
  • Veille à l’exécution du budget et respect des prévisionnels ;
  • Pertinence et élaboration de rapports réguliers pour la coordination du projet (Sitrep projet Centre, Compte rendu réunion terrain,  Mini MAP, et MAP) ;
  • Organisation de la mémoire du projet en gardant une trace écrite sur son évolution.

Sécurité des équipes :

  • Il est le responsable en matière de sécurité du personnel international (expatrié) et national (staff national) sur le projet ;
  • Evaluation des risques et menaces liées à la mise en œuvre des activités ;
  • Centralisation des informations, vérification de la cohérence et, synthèse afin de faciliter les prises de décisions ;
  • Veille du respect des règles de sécurité du projet et à ce qu’elles soient connues et appliquées par tous ;
  • Information à la coordination pays des comportements individuels ou collectifs en contradiction avec les règles de sécurité ;
  • Signalisation immédiate au chef de Mission (Coordinateur Général), de  tout incident sécuritaire ou menace pouvant avoir un impact sur la sécurité du personnel et/ou des biens d’ALIMA/AMCP ;
  • Compte tenu du contexte et de l’environnement, reste alerte sur les conditions sécurité et réfère tous les évènements de nature sécuritaire immédiatement au Chef de Mission (Coordinateur Général) ;
  • Met en place un réseau de contact sécuritaire en périphérie de la ville de Goundam (sur les axes), principalement  dans toutes  les  communes et sites d’interventions, y compris le nord de Goundam en synergie avec le responsable des activités du grand nord ;
  • Mise à jour de différents documents sécu de son projet, en collaboration avec le Chef de Mission et le CoLog ;
  • Assure le contact avec les différentes autorités politico-administratives dans les mairies et villages de notre intervention. ; et les groupes armés présent  dans nos zones d’interventions.

Encadrement des équipes :

  • Suivi individuel de chaque membre de l’équipe : encadrement, coaching, soutien, conseil et évaluation (Bilan individuel) ;
  • Identification des formations pour ses équipes ;
  • Réalise les POP (plan des objectifs de performance) des membres de l’équipe sous sa responsabilité directe et veille à ce que ceux-ci garantissent les POP pour leurs équipes ;
  • Evaluation (Bilan individuel) de fin de mission des membres de son équipe et soumission à la Coordination ;
  • Prévention et résolution des conflits au sein de son équipe ;
  • Il s’assure que les contraintes liées à la sécurité et à la santé sont comprises par tous ;
  • Planification et animation des réunions de travail avec l’équipe et les partenaires : avancement des projets, sécurité, réunions d’équipe ;
  • Transmission aux équipes des informations et directives données par la coordination et/ou le siège ALIMA ;
  • Planification des remplacements du personnel de son projet ;
  • Rédaction des profils de poste ;
  • Participation à la composition des équipes ;
  • Responsable de l’accueil et du briefing des nouveaux arrivants expatriés ALIMA.

Gestion des moyens matériels et financiers :

  • Supervision de la bonne utilisation des moyens mis à la disposition par ALIMA pour la réalisation du projet, de l’ensemble des commandes (médicales et logistiques) et des achats du projet ;
  • Suivi mensuel  de l’état des dépenses et des engagements du projet et analyse des données financières avec le log-Admin, et le CoFiRH ;
  • Veille au respect des standards dans la gestion administrative du projet.

Expériences / Formation du candidat :

  • Expérience réussie de terrain dans l’aide humanitaire, à un poste équivalent ;
  • Expérience préalable dans des contextes sécuritaires dégradés ++ ;
  • Pas nécessairement une qualification médicale.

 

Langues parlées
  • La maîtrise du français est indispensable ;
  • La connaissance de l’Anglais parlé et écrit est un plus

Qualité du candidat :

  • Capacité d’analyse de contexte vécu, compréhension des enjeux médicaux ;
  • Animation et motivation d’équipes ;
  • Organisation des rôles et délégation de tâches au sein d’une équipe ;
  • Sens des responsabilités et de l’écoute ;
  • Capacité de prise d’initiative et de décision ;
  • Bonne gestion du stress ;
  • Flexibilité et Disponibilité.

Salaire / Indemnité :

Selon grille salariale ALIMA + valorisation de l’expérience + Perdiem

Non Européen : Salaire minimum net 2 300€/mois (contributions à la charge de l’employé)

Européen : Salaire minimum brut 2 354€/mois

ALIMA prend en charge :

  • Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission ;
  • Les frais d’hébergement ;
  • La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits ;
  • L’évacuation pour l’employé et ses ayants droits.

Documents à envoyer :

Pour postuler, merci de nous faire parvenir votre CV et votre réponse aux questions ci-dessous.

Votre candidature est à déposer en ligne sur : http://candidatures.alima.ong/Position/169

  • Qu’est-ce qui vous motive à travailler chez ALIMA au regard de nos opérations et de notre CHARTE https://www.alima-ngo.org/notre-charte ?
  • Décrivez brièvement une expérience vécue dans un contexte sécuritaire volatile qui selon vous a été décisive dans votre parcours de coordinateur de projet ?
  • Quelles sont les 3 qualités principales d’un Coordinateur de Projet compétent sur le projet de Goundam au Mali ?
  • Quel est votre disponibilité pour une prise de poste effective ?
  • Merci d’indiquer les contacts de 2 de vos anciens responsables hiérarchiques et d’1 gestionnaire RH/pool manager.

Le poste est ouvert jusqu’au 22/12/2018. Nous traitons les candidatures au fur et à mesure de leur réception. Si une candidature correspond à nos recherches, l’offre peut donc être clôturée avant terme.

Si votre candidature est retenue, vous serez contacté dans un délais de 3 semaines.

Postuler ici

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment