CV 1924 | Recruteurs 271 | Offres 30074

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Alima recrute un coordinateur WASH (H/F), Goma, RDC

Accueil » Avis de recrutement » Offres » Alima recrute un coordinateur WASH (H/F), Goma, RDC
Application Android TchadCarriere

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Alima recrute un coordinateur WASH (H/F), Goma, RDC

 

 

Contexte :

L’ESPRIT ALIMA La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle. Pour accéder aux patients, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante.

 

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action inscrits au sein de notre CHARTE :

  1. Le patient d’abord ;
  2. Révolutionner la médecine humanitaire ;
  3. Responsabilité et liberté ;
  4. Améliorer la qualité de nos actions ;
  5. Faire confiance ;
  6. L’intelligence collective.

 

Soigner – Innover – Ensemble :

Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 4 millions de patients, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 11 pays d’Afrique. En 2018, nous avons développé 41 projets de réponse médicale humanitaire pour répondre aux besoins de populations touchées par les conflits, les épidémies et l’extrême pauvreté. L’ensemble de ces projets se font en appui aux autorités sanitaires nationales à travers près de 330 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 300 centres de santé). Nous travaillons en partenariat, notamment avec des ONGs locales, dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde. Par ailleurs, pour améliorer la réponse humanitaire, nous menons des projets de recherches opérationnelles et cliniques notamment dans le domaine de la lutte contre la malnutrition et les fièvres virales hémorragiques.

 

L’équipe Alima :

Plus de 2000 personnes œuvrent actuellement pour ALIMA. Les équipes terrain, au plus proche des patients, reçoivent leur support des équipes de coordination généralement basées en capitale des pays d’intervention. Celles-ci reçoivent le support des 4 équipes desk et de l’équipe du service urgences et ouvertures basées au siège opérationnel de Dakar, Sénégal. Les équipes de Paris et New-York travaillent activement à la collecte de fonds ainsi qu’à la représentation d’ALIMA. Le reste de la Galaxie ALIMA comprend des individus et des équipes partenaires qui travaillent pour le compte d’autres organisations telles que les ONGs médicales BEFEN, ALERTE Santé, SOS Médecins / KEOOGO, AMCP, les organismes de recherche PACCI, INSERM, les Universités de Bordeaux ou de Copenhague, l’ONG Solidarités International et bien d’autres.

Nos pays d’interventions Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie.

Nos thématiques projets Malnutrition, Santé Maternelle, Santé Primaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Ebola, Choléra, Rougeole, Dengue), Hospitalisation, Urgences, Violences Basées sur le Genre, santé mentale, …

Les programmes ALIMA en RDC :

ALIMA intervient en République Démocratique du Congo depuis août 2011 dans deux domaines relatifs à son expertise : la nutrition et la lutte contre les maladies épidémiques (choléra, rougeole et paludisme). Pour l’ensemble de ses programmes, ALIMA travaille en étroite collaboration avec les autorités sanitaires et administratives congolaises.

A partir de 2013, ALIMA a décidé de concentrer l’ensemble de ses activités sur la lutte contre les maladies épidémiques, en développant un projet de Réponse aux Urgences en Santé et WASH (RUSH) spécifique aux épidémies de rougeole, de paludisme et de choléra. Il s’agit d’équipes d’intervention rapide pluridisciplinaires permettant de renforcer le système de surveillance, augmenter les capacités d’évaluation rapide et assurer la réponse aux urgences en fournissant des soins de santé et des services WASH.

En 2015 ALIMA, toujours à travers ses projets RUSH, a répondu à l’importante flambée épidémique de rougeole fin 2015 dans l’ex-province du Katanga. ALIMA a participé, en coordination avec les autorités et les autres partenaires présents dans la zone, à la riposte vaccinale d’urgence. Ainsi, entre août 2015 et janvier 2016, plus de 285 000 enfants de 6 mois à 10 ans ont été vaccinés contre la rougeole.

En 2016, ALIMA poursuit ses mêmes activités à travers le volet du projet RUSH dans l’ex-Katanga. Quatre interventions ont été menées et ont ainsi permis de prendre en charge 1 400 cas de choléra, plus de 800 cas de rougeole, plus de 30 000 cas de paludisme et de vacciner contre la rougeole plus de 149 000 enfants.  L’année 2016 a été également marquée par une recrudescence des cas de choléra à l’échelle du pays. ALIMA a donc lancé une riposte choléra dans les provinces du Maniema, de la Tshopo et de la Mongala dès novembre 2016.

De janvier à juillet 2017, ALIMA a mené également un projet d’accès aux soins de santé primaire dans la Zone de Santé d’Opienge (province de la Tshopo) pour les populations hôtes et les personnes déplacées par les conflits plus à l’Est. ALIMA a par ailleurs répondu à l’épidémie d’Ebola qui s’est déclarée en mai 2017 dans la province du Bas-Uélé en RDC. Enfin ALIMA a apporté plusieurs réponses aux flambées de choléra à travers le pays dans le Lomami, le Haut Lomami, le Kasaï et la région de Kinshasa. La mission RDC a aussi la spécificité d’avoir un projet de prise en charge des VBG.

De mai à juillet 2018, ALIMA a apporté une réponse urgente à l’épidémie EBOLA dans la province de l’Equateur.

 

Situation actuelle :

Pour 2019 la mission RDC a clôturé le projet Santé Nutrition et le second volet du projet VBG dans deux nouvelles zones dans le Lomami. Et une réponse urgente à l’épidémie de Rougeole dans la zone de santé de Kalonda Ouest.  Sur la zone de santé de Kamwesha ; ALIMA a clôturé une première phase du projet medico nutritionnel (en consortium avec ACF) et grâce au financement d’ECHO ce projet s’est étendu à un appui globale intégrant les soins de santé primaire et les aspects de protection (PEC VBG). En parallèle, le second projet, nommé OPTIMA est une réponse traditionnelle à la malnutrition avec une composante recherche visant à établir un protocole simplifié de la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère et modéré, est en continuation.

Enfin en réponse à l’épidémie d’Ebola déclarée au Nord Kivu depuis le mois d’aout 2018, fort de son expertise dans le domaine, ALIMA a initié une réponse à la maladie à Virus Ebola dans la zone de santé de Béni en mettant en place un CTE sous une approche innovante de la prise en charge médicale avec la CUBE « Chambres d’urgence Biosécurité pour Epidémies », cette intervention a été étendu aux zone de santé de Katwa et Mambasa (en province d’Ituri). En associant un volet de recherche spécifique à Ebola dont RCT et EVISTA. Au mois de septembre ALIMA a fait la passation du CTE à MSF France et continue le support à travers les projets de recherches (RCT et EVISTA).

L’épidémie MVE a déstabilisé et déstructuré complètement le système de santé, ALIMA après avoir réalisé deux évaluations (Septembre et Octobre), a avec le financement d’ECHO, ALIMA en consortium avec COOPI ont lancé depuis Novembre 2019 un projet intégré Santé-Protection sur la zone de santé de Beni pour une période de 12 mois. C’est un projet de Réponse multisectorielle en santé, nutrition et protection au profit des populations vulnérables affectées par la crise dans la Zone de Santé de Béni au Nord Kivu, RDC. Alima est le lead dans ce consortium.

Vu le contexte actuel lié au COVID-19, ALIMA commence une activité de PEC COVID-19 à Beni à la demande de la Division Provinciale de la Santé. Cette partie du projet est gérée par la mission avec le Services des Urgences à Dakar.

Lieu de mission : Le poste sera basé à Goma (Province du Nord Kivu, RDC) avec des déplacements sur le terrain et Kinshasa.

 

Liens fonctionnels et hiérarchiques :

  • Il/elle rend compte au chef de mission ALIMA ;
  • Il/elle travaille en collaboration avec le chef de missions, les autres membres de la coordination et les équipes terrain.

 

Missions et activités principales :

Pour l’ensemble des dispositifs et lieux déployés dans le cadre de la PEC de l’épidémie à virus Ebola et autres maladies infectieuses ainsi que toutes autres activités, le Coordinateur/trice doit veiller à ce que la gestion de l’eau, l’hygiène, l’assainissement, et la gestion des déchets soient organisés de telle façon que les objectifs médico-opérationnels soient atteints et que le personnel, les patients et l’environnement à l’intérieur et à l’extérieur de l’unité de traitement ne soient pas exposés à un risque de biosécurité.

Membre de l’équipe médicale, il/elle documente, capitalise et partage l’effectivité des moyens mis en place et garantit la maîtrise biosécuritaire par l’analyse de résultats obtenus. Essentiel à l’objectif de qualité dans la prise en charge des patients et de la protection des personnes, il/elle anticipe, alerte et propose toutes solutions favorisant la réduction de la mortalité et la maîtrise de la menace FHV et autres maladies infectieuses.

Le/la Coordinateur/trice WASH doit prendre connaissance de toutes les informations et protocoles liés à l’entretien et l’approvisionnement WASH des CUBE (Chambre d’Urgence Biosécurisée). Il/elle doit demander conseil quand il en a besoin au groupe d’expertise CTAM (Centre de Traitement et d’Analyse Mobile) et contribuer au travail de capitalisation sur l’utilisation des CUBE.

 

Responsabilités générales :

  • Le/la coordinateur/trice est conscient des risques liés au travail dans le centre de traitement et d’analyse (CTAM) ;
  • Le/la coordinateur/trice suit toutes les réglementations concernant le contrôle des infections et les mesures de protection et s’assure que ses équipes en ont connaissance, les comprennent et les appliquent ;
  • Responsable de toutes les questions d’eau, d’hygiène, d’assainissement, de biosécurité et de gestion des déchets liées à l’intervention, de leur conception à leur mise en œuvre ;
  • Responsable de la diffusion des supports de connaissances des protocoles et moyens auprès de toutes personnes (patients, accompagnants, personnel, visiteurs) pour en garantir le respect et le bon usage ;
  • Responsable de former des équipes ALIMA et Ministère de la Santé selon le périmètre de notre intervention et / ou les besoins identifiés pendant l’intervention ;
  • Responsable d’établir une bonne coordination / collaboration avec les équipes médicales, psycho-sociales, logistiques, outreach et coordination générale ;
  • Responsable de l’équipe en charge de ces activités ;
  • Participe aux discussions sur la conduite du projet.

Management des équipes :

  • Anticipe les changements d’activité liés à l’évolution attendue de l’épidémie et donc du set up opérationnel / composition d’équipe et affectation ;
  • Alerte tout risque ou comportement d’exposition biosécuritaire et propose des solutions correctives adaptées ;
  • Crée et entretient un climat de confiance au sein de son équipe, afin notamment de s’assurer que chaque membre de son équipe est protégé au mieux, conscient des risques, et en mesure de lui reporter un incident ;
  • Formation continue :
  1. Définit les besoins en formation de son équipe en adéquation avec les objectifs du projet ;
  2. Participe à la formation des membres de son équipe par l’accompagnement dans le travail.
  • Encadrement des équipes :
  1. Organise et supervise le travail des membres de son équipe ;
  2. Anime et organise les réunions régulières de son équipe ;
  3. Organise la circulation de l’information au sein de son équipe ;
  4. Identifie les potentiels au sein du personnel de son activité ;
  5. Fournit un soutien technique et moral continu aux membres de l’équipe.

Approvisionnement en eau :

  • Planifie et organise l’approvisionnement et le traitement de l’eau dans les activités du projet suivant les protocoles :
  1. S’assure que suffisamment d’eau en bouteille est disponible pour l’ensemble des patients, du personnel et des accompagnants dans toutes les structures et moyens appuyés ;
  2. S’assurer que suffisamment d’eau de bonne qualité est disponible pour le fonctionnement des structures de prise en charge (CTA et autres) ainsi que pour l’usage du matériel biomédical ;
  3. S’assure que des quantités suffisantes de solution de désinfection de l’eau sont toujours disponibles et que le protocole de désinfection est adapté à la qualité de l’eau attendue.
  • S’assure du bon entretien du matériel d’approvisionnement installé sur site et planifie les travaux d’entretien avec les techniciens ;
  • S’assure de l’application des consignes de traitement de l’eau et fait évoluer ces consignes en fonction des variations de la qualité de la ressource.

Biosécurité et hygiène :

  • S’assure que les règles de biosécurité et d’hygiène adaptées à chaque zone sont connues, comprises et appliquées pour toutes personnes (zone bas risque, zone haut risque, lieu de vie, moyen de transport…) ;
  • En priorité, il garantit la maîtrise du risque biosécuritaire et l’applications des moyens convenus :
  1. Dans les flux des patients, du personnel et des accompagnants (souvent contacts) par l’application des fréquences et niveaux de décontamination des zones ;
  2. Dans le port des moyens de protection par type d’activités et de personnel en charge ;
  3. Dans l’usage protocolaire du port et du déshabillage des PPE ;
  4. Dans l’application des règles de décontamination du matériel biomédical avec l’équipe médicale ;
  5. Dans le fonctionnement de la pression négative des CUBE ;
  6. Dans l’usage du CUBE, principalement au niveau de la paroi de soins et celui de l’espace du patient
  • S’assure de la bonne application des protocoles EHA en cas de medévac et de la biosécurité du PIC
  • Veille à la bonne application des règles d’hygiène dans l’alimentation des patients et du personnel
  • S’assure que les protocoles et procédures de désinfection chlorée, hydro-alcoolique et peroxyde d’hydrogène sont appliqués à chaque risque
  • Veille à la bonne application des règles d’hygiène des lieux de vie et de travail en épidémie de FHV
  • S’assure que tout type d’incident est rapporté immédiatement, ce qui requiert un niveau de communication et de confiance élevé qu’il est important de contribuer à créer et entretenir

Assainissement :

  • Garantie les procédures strictes et adaptées dans la collecte jusqu’au point d’élimination de tout liquide biologique qu’il soit issu des personnes, des activités de soins, de laboratoire et de nettoyage ;
  • Planification, construction et entretien des latrines et douches pour les patients, le personnel et les accompagnants en nombre suffisant ;
  • Planification, construction et entretien des zones et moyens de lavage adaptées à chaque besoin selon le risque ;
  • Planification, construction et entretien des zones de cuisine ;
  • Planifie et organise la mise en place de systèmes d’évacuation et de traitement des eaux usées selon leur nature et leur provenance (eaux de lavage, eaux de cuisine, eaux de toilettes, eaux de douches, etc…) ;
  • S’assure que l’ensemble de ces zones sont bien entretenues, nettoyées et désinfectées correctement, par des équipes bien formées et bien protégées.

Gestion des déchets :

  • S’assure que les déchets sont collectés, manipulés, transportés et éliminés en toute sécurité et conformément aux protocoles appropriés ;
  • S’assure notamment et spécifiquement de la bonne gestion des déchets médicaux et de l’adaptation des choix de gestion selon le type et la quantité de déchet ;
  • Vielle particulièrement à la maîtrise de la gestion des déchets liquides ;
  • Met en place les protocoles en matière de traitement et d’élimination des déchets selon leur nature (coupants/tranchants, déchets organiques, déchets « soft »), forme les différents intervenants et veille à sa bonne application.

Lutte anti-vectorielle : Planifie et met en œuvre les mesures nécessaires pour lutter contre les différents vecteurs en fonction de l’environnement et des individus et adapte en conséquence les moyens à mettre en œuvre (action chimique et/ou non chimique).

Gestion des stocks :

  • Responsable de la bonne gestion du stock du matériel stratégique nécessaire à la mise en œuvre de la biosécurité : combinaison PPE, matériels et produits de nettoyage et désinfection, dont les produits spécifiques pour la désinfection des CUB, en lien avec le log appro, le responsable du stock logistique et le référent technique logistique CTA ;
  • Coordonne et anticipe la consommation et les commandes de matériel de protection en collaboration avec le responsable médical du CTA.

Budget :

  • Travaille en collaboration étroite avec l’équipe finances afin de bien dimensionner et ajuster le budget nécessaire à l’activité et à son évolution
  • Maîtrise son budget et sa consommation
  • Tire la sonnette d’alarme en cas de dépassement imminent ou à venir.

Expériences / Formation :

  • Un très bon niveau de connaissances techniques sur tous les aspects WASH mentionnés ci-dessus ;
  • Expérience de travail sur une riposte Ebola ou Fièvre Hémorragique Virale et bonne capacité de transférer ses connaissances (formation, accompagnement) ;
  • Bonne capacité de communication à envie d’apprendre de nouvelles choses et n’hésites pas à demander aide et conseils ;
  • Comprendre que les 2 priorités sont : les patients et la protection des personnes qui les entourent (soignants, hygiénistes, accompagnants, etc.) ;
  • Posséder un très bon niveau d’anticipation basé sur la compréhension des besoins médicaux et opérationnels et donc un intérêt pour comprendre une telle épidémie (chaînes de transmission, données épidémio, contexte, etc.…) ;
  • Bonne connaissance des protocoles et installations de gestion des différents types de déchets médicaux est un plus.

Langues : La maîtrise du français et de l’anglais (lu, écrit, parlé) est indispensable.

Salaire :

Durée du contrat : Contrat de droit français d’une durée de 3 mois (renouvelable selon l’évolution des besoins).

ALIMA prend en charge :

  • Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission ;
  • Hébergement en maison collective sur le site de la mission ;
  • La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droit ;
  • L’assurance rapatriement pour l’employé.

Comment postuler :

Envoyez vite votre CV et Lettre de Motivation en ligne avant le 03/06/2020.

Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée.

ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue.

Seules les candidatures complètes (CV + Lettre de Motivation) seront étudiées.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Tweets

Publicité

Ils recrutent en ce moment