Il s’agit d’une évaluation inscrite au plan d’évaluation du bureau du PNUD Mali. En plus de la conformité à la politique de l’organisation qui rend obligatoire les évaluations prévues par un accord de participation aux coûts.

Aussi, conformément aux dispositions du document de projet (ProDoc), en termes de suivi-évaluation, le Projet doit faire l’objet d’une évaluation finale.

L’évaluation envisagée par le PNUD vise les objectifs spécifiques suivants :

  • Apprécier le niveau des résultats atteints par rapport aux objectifs définis par le projet et déclinés dans le Document de Projet et l’impact réel des interventions sur les partenaires bénéficiaires, y compris la pertinence de la théorie du changement ;
  • Apprécier la qualité du partenariat par des résultats concrets entre le PNUD et les autres Partenaires Techniques et Financiers intervenant dans le projet d’une part, le partenariat entre le PNUD et les institutions nationales impliquées dans le processus électoral (le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, la Délégation Générale aux Élections, la Commission Électorale Nationale Indépendante, la Cour Constitutionnelle) d’autre part ;
  • Évaluer le niveau de satisfaction en relation avec les résultats obtenus des différents acteurs clés en lien avec le Projet ;
  • Tirer les leçons de l’accompagnement tant positives que négatives de l’expérience de mise en œuvre durant la vie du Projet d’appui aux élections en période de crise institutionnelle, sociale et politique ;
  • Évaluer la pertinence, l’efficacité voire l’efficience et l’effet des actions menées par le Projet en rapport avec les objectifs visés en période de crise ;
  • Formuler des recommandations pour informer des acquis en renforcement des capacités par les Organes de Gestion des Élections et de l’état des besoins complémentaires par la partie nationale en matière de gestion du processus électoral ;
  • Mettre en exergue et analyser les résultats atteints par le projet sur la base des indicateurs initialement définis ;
  • Accroître la redevabilité et l’apprentissage au sein du bureau et de l’organisation.

L’évaluation approfondira la réflexion autour des 7 critères de qualité et notamment sur les questions suivantes :

Pertinence :

  • Dans quelles mesures le projet est-il adapté aux besoins des bénéficiaires ;
  • Dans quelles mesures le projet est-il aligné aux politiques, aux stratégies et aux priorités nationales ? Dans quelle mesure le projet est-il resté pertinent aux priorités nationales malgré l’évolution du contexte socio politique  ;
  • Dans quelle mesure la théorie du changement est-elle développée dans le Prodoc ;
  • Dans quelles mesures le projet est-il aligné au mandat et aux priorités du Système des Nations Unies en général (effet UNDAF) et du PNUD en particulier (effet CPD) ;
  • Dans quelles mesures le projet est-il aligné au mandat et aux priorités des autres Partenaires Techniques et Financiers (PTFs) ;
  • Les Produits du projet, leurs indicateurs et leurs cibles sont-ils pertinents et appropriés à la situation de développement dans le Pays ;
  • Les produits développés sont-ils pertinents pour réaliser l’Effet ;
  • Les indicateurs de suivi évaluation sont-ils appropriés pour rattacher les produits à l’Effet escompté.

Efficacité :

  • Quel est le niveau actuel de réalisation des produits du projet ;
  • Dans quelle mesure les résultats escomptés du projet ont-ils été réalisés ou des progrès ont-ils été accomplis en vue de la réalisation des effets souhaités ? Quels sont les principaux facteurs (positifs ou négatifs), internes ou externes à l’intervention du PNUD, qui ont affecté la mise en œuvre du projet ;
  • Comment ces facteurs ont-ils pu limiter ou faciliter les progrès vers la réalisation des objectifs du projet ;
  • Les structures de gestion mises en place ainsi que les méthodes de travail développées aussi bien par le PNUD que par ses partenaires, ont-elles été appropriées et efficaces ;
  • Les mécanismes adéquats de suivi ont-ils été mis en place vis-à-vis des résultats attendus ;
  • Dans quelle mesure les résultats ont-ils contribué à l’équité de genre ;
  • Comment les produits délivrés par le PNUD ont-ils impacté les effets et de quelle manière se sont-ils révélés efficaces.

Efficience :

  • Les résultats du projet ont-ils été réalisés à des coûts acceptables, comparés à d’autres projets similaires ;
  • Était-il possible d’avoir les mêmes résultats en utilisant moins de ressources ? pourquoi ;
  • Les différentes ressources (humaines, matérielles et financières) requises du PNUD, des bailleurs et participation du gouvernement ont-elles été anticipées, mobilisées dans les délais appropriés et suffisants ;
  • Comment le PNUD a-t-il promu l’égalité entre les genres, les droits de l’homme et le développement humain dans la réalisation des produits.

Durabilité :

  • Dans quelle mesure les questions de durabilité ont-elles été intégrées dans le cadre de la conception du projet ;
  • Les capacités humaines et les systèmes de gestion renforcés, ainsi que les innovations apportées dans le code électoral vont-elles profiter dans le futur à la partie nationale pour les échéances électorales à venir ;
  • Quelle garantie existe pour la pérennisation des acquis du PACE 2018-2019 et des applications au développement socio-économique du Mali  ;
  • Quels pourraient être les obstacles à la pérennisation des acquis et comment les surmonter ;
  • Le projet a-t-il adéquatement documenté ses progrès, ses résultats, défis et leçons apprises.

Impact : Quels changements (ou signes précoces de changements), attendus ou non, découlent de la mise en œuvre du PACE 2018-2019.

Dans quelle mesure les mécanismes et politiques mis en place permettent-ils de pérenniser les résultats obtenus en matière d’égalité de genre, d’autonomisation des femmes, de droits fondamentaux et de développement humain ?

PRODUITS LIVRABLES :

  • Rapport préliminaire d’évaluation ;
  • Rapport provisoire de l’évaluation ;
  • Rapport d’évaluation final.

EXIGENCES EN MATIÈRE DE SUIVI/RAPPORTS : un rapport provisoire (avec une présentation, à exposer lors de la réunion de débriefing), sera soumis au commanditaire et comprendra les conclusions préliminaires ainsi que des recommandations après les rencontres et entretiens avec les acteurs concernés, les partenaires techniques et financiers et les personnes ressources. Les commentaires et autres amendements consolidés seront transmis par le PNUD à l’équipe en charge de l’évaluation.

Compétences :

  • Avoir au moins 5 années d’expérience professionnelle dans le domaine de l’évaluation des projets/programmes, y compris les évaluations thématiques ;
  • Au moins 3 ans d’expérience dans les domaines en rapport avec la bonne gouvernance démocratique, tels que les médias, la société civile, les partis politiques, l’éducation civique, la formation, les droits de l’homme, le genre, la prévention des conflits et le développement ;
  • Bonne connaissance des mécanismes d’évaluation technique et financière des projets de développement, particulièrement des projets d’assistance électorale ;
  • 2 ans minimum dans les missions d’évaluation similaires conduites au niveau national est indispensable ;
  • La connaissance du contexte électoral Malien sera considérée comme un plus ;
  • Aptitude à suivre systématiquement l’exécution des plans et actions si nécessaires et utilise le temps efficacement ;
  • Une expérience avec le PNUD ou une agence du système des Nations Unies constituerait un atout essentiel ;
  • Bonne maîtrise de l’outil informatique.

Titulaire d’un diplôme universitaire ou spécialisé de niveau au moins équivalent à un Bac + 4 en sciences économiques, sociales, juridiques, politiques ou toute autre discipline similaire.

Postuler ici