CV 1405 | Recruteurs 184 | Offres 24338

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Avis de recrutement d’un(e) Spécialiste en Sauvegarde Sociale

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Avis de recrutement d’un(e) Spécialiste en Sauvegarde Sociale

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Avis de recrutement d’un(e) Spécialiste en Sauvegarde Sociale

 

1 – CONTEXTE GENERAL DE LA MISSION

Dans le but d’accompagner le développement durable et la compétitivité de la ville d’Abidjan, l’Etat de Côte d’Ivoire a engagé cette dernière décennie une réflexion générale sur l’aménagement urbain, y compris les grands axes routiers et l’organisation du transport urbain du grand Abidjan, pour répondre aux exigences socio-économiques de la métropole abidjanaise. L’élaboration du Schéma Directeur d’Urbanisme du Grand Abidjan (SDUGA) en est la parfaite illustration des ambitions de l’Etat de Côte d’Ivoire pour la ville.

Une bonne intégration du port à la ville est essentielle à la croissance durable de l’Agglomération du Grand Abidjan (AGA). Dans cette optique, il est vital de veiller à des synergies entre ces deux moteurs de développement grâce à une gestion prudente de l’intégration port – ville où un aménagement urbain judicieux garantira un meilleur accès portuaire à l’arrière-pays et une mobilité urbaine efficace.

C’est dans ce contexte que le Gouvernement a initié le Projet d’Intégration Port-ville du Grand Abidjan (PACOGA) avec le concours de la Banque Mondiale, pour appuyer le développement urbain durable de l’agglomération du Grand Abidjan à travers une meilleure intégration du Port dans la ville, permettant d’adresser les insuffisances au niveau des opérations portuaires et des chaînes logistiques, une meilleure planification et gestion de l’espace urbain et une mobilité urbaine durable.

Pour le financement de ce projet, le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire a obtenu de l’Association International pour le Développement (IDA), un crédit de 260,5 millions d’euros (171 milliards de FCFA), complété par une contrepartie Etat de 13,4 millions d’euros (8,8 milliards de FCFA) et une contribution de 57,9 millions d’euros (38 milliards de FCFA) attendu du secteur privé, portant ainsi le coût total du projet à 331,8 millions d‘euros (217,8 milliards FCFA).

L’objectif de développement du projet est d’appuyer l’amélioration de la gestion urbaine, l’efficacité logistique, l’accessibilité au Port d’Abidjan, la mobilité urbaine dans l’Agglomération du Grand Abidjan et apporter une réponse immédiate à une crise ou urgence éligible. Cet objectif de développement sera atteint à travers les axes d’interventions qui visent à (i) renforcer la planification, la gouvernance et les services urbains, (ii) renforcer les infrastructures de transport urbain pour contribuer à l’amélioration de la mobilité urbaine et (iii) développer les services logistiques pour
renforcer la compétitivité du Port d’Abidjan.

Compte tenu des impacts socio-économiques potentiels de certaines activités du projet, le promoteur a réalisé, conformément à la PO 4.12 sur la réinstallation involontaire, un cadre de politique de réinstallation du projet et des Plans d’Actions et de Réinstallation (PAR).

Pour faciliter la mise en oeuvre du Projet, le Gouvernement a confié la gestion fiduciaire à la Cellule de Coordination du Projet de Renaissance des Infrastructures de Côte d’Ivoire (CC-PRICI). A ce titre, la CC-PRICI a en charge la coordination et la gestion des activités du projet, y compris le suivi des mesures de sauvegarde environnementale et sociale.

C’est dans ce cadre que la CC-PRICI se renforce avec le recrutement d’un(e) Spécialiste en sauvegarde Sociale pour assurer la gestion des mesures de sauvegarde sociale lors de la mise en oeuvre du projet.

 

2 – TâCHES ET RESPONSABILITES

Placé sous l’autorité du Coordonnateur de la CC-PRICI et sous la supervision du Coordonnateur adjoint du PACOGA, le (la) Spécialiste en sauvegarde sociale devra veiller au respect des prescriptions sociales et apportera son appui à toutes les activités nécessitant la prise en compte des aspects sociaux. De manière spécifique, le spécialiste en sauvegarde sociale est chargé notamment de :

  • élaborer des TDR, d’effectuer les revues et l’examen des Plans de Déplacement et de réinstallation, et des études sociales ;
  • contribuer à la préparation des Dossiers d’Appel d’Offres (DAO) en veillant à l’insertion, aussi bien dans le DAO que dans les marchés des travaux, des clauses types de sauvegarde relatives au PGES conformément au CGES approuvé par l’IDA ;
  • superviser du point de vue technique l’exécution des activités sociales des entreprises dans le cadre des travaux du PACOGA ;
  • élaborer un rapport d’exécution présentant une analyse globale du niveau de prise en compte du volet social dans le PACOGA dans la perspective de l’élaboration du rapport d’achèvement du projet ;
  • vérifier l’effectivité de réinstallation des populations pour chaque site concerné ainsi que dans les composantes activant la P.04.12 ;
  • veiller à la vulgarisation des CPR au niveau des communes concernées par les activités du Projet, pour une meilleure appropriation des principes qui régissent la réinstallation. A cet effet, des sessions de formation seront animées sur les contenus d’un PAR et les étapes à suivre pour sa mise oeuvre ;
  • identifier les acteurs clés à former dans le cadre du projet ;
  • assister les agences d’exécution et les communes concernées par les activités du Projet, dans la conduite des ateliers de formation tel qu’indiqué dans la section renforcement des capacités du CPR ;
  • évaluer, réexaminer et contrôler, la conformité des activités du Projet avec le CPR ;
  • entreprendre les revues sociales régulières et préparer les rapports de suivi trimestriel/annuel sur les aspects sociaux avant les missions d’appui de la Banque ;
  • s’assurer aussi que les rapports du PACOGA comprennent un chapitre ou une section sur la mise en oeuvre des aspects sociaux des activités et faire ressortir les difficultés et les solutions préconisées ;
  • toute autre responsabilité ou tâche qui pourrait lui être confiée par le
    Coordonnateur allant dans le sens de l’amélioration du suivi du Projet et l’atteinte des objectifs de la Cellule de Coordination du PRICI.

 

3 – QUALIFICATIONS ET EXPERIENCES REQUISES

Le (la) spécialiste en sauvegarde sociale devra :

  • avoir un diplôme de BAC +5 minimum en science sociale et les consultations avec les communautés;
  • ou un Diplôme BAC + 4 minimum en science sociale et les consultations avec les communautés et justifier d’une expérience confirmée de 5 ans minimum dans la réalisation de deux plans d’action de réinstallation de projet d’infrastructures ou avoir mis en oeuvre deux plans d’action de réinstallation ;
  • avoir réalisé au moins une (01) mission spécifique de surveillance sociale de projet financé par la Banque mondiale ou d’autres bailleurs ;
  • avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique (traitement de textes, tableurs, gestion de projet et Internet notamment) ;
  • avoir une bonne expression écrite et orale en français et une excellente capacité d’analyse et de synthèse ;
  • avoir de bonnes dispositions pour le travail en équipe et sous pression ;
  • avoir une aptitude à respecter les budgets et les délais ;
  • faire l’évidence des contacts des références mentionnées dans son CV ;
  • faire la preuve d’attestation/ certificat d’aptitudes dans la mission objet de sa demande.

 

4 – DUREE DE LA MISSION

La durée du contrat du Spécialiste en sauvegarde sociale est d’un (1) an renouvelable sur la durée du projet suivant le contrat qu’il aura signé avec le Coordonnateur de la CC-PRICI en accord avec la Banque mondiale. Le candidat ne sera confirmé qu’après la revue de ses performances sur la période d’essai d’un an. Le renouvellement ne peut intervenir que si l’évaluation des performances sur la période est jugée satisfaisante pour le projet et pour la Banque mondiale. La durée du projet est de sept (07) ans.

 

5 – MÉTHODE DE SÉLECTION

Le (la) Spécialiste en sauvegarde sociale sera recruté (e) sur la base de ses qualifications académiques et expériences professionnelles pertinentes, et de sa capacité à réaliser la mission.
Le recrutement se fera suivant la méthode de Consultant Individuel (CI) sur la base des procédures définies dans les Directives Passation des Marchés dans le cadre du Financement de Projets d’Investissement (FPI) pour les Fournitures, Travaux, Services autres que des Services de Consultants et Services de Consultants de la Banque mondiale version de Juillet 2016, révisée en Novembre 2017 et révisée en Août 2018.

 

6 – DOSSIER DE CANDIDATURE

  • une lettre de motivation manuscrite adressée au Coordonnateur de la Cellule de Coordination du PRICI ;
  • un curriculum vitae détaillé ;
  • les attestations certifiées pour les déclarations figurant dans le CV ;
  • une copie légalisée des diplômes mentionnés dans le CV ;
  • les noms et les coordonnées de trois (3) personnes de référence.

 

NOTA BENE :

Pour ce poste, une expérience dans un projet financé par le Groupe de la Banque mondiale ou un organisme similaire constituerait un avantage.

Les Candidatures féminines sont fortement encouragées ;

Il s’agit de postes à temps plein qui ne peuvent être cumulés avec d’autres fonctions, dans le secteur Privé ou au sein de l’administration. Les candidat(e)s devront être disponibles sans délai pour leur prise de fonction. Les postes sont ouverts aux indépendants et aux agents fonctionnaires de l’Etat de Côte d’Ivoire qui répondent aux critères. Les candidats fonctionnaires devront s’engager à fournir au moment du recrutement une attestation écrite du ministère chargé de l’emploi du fait qu’ils bénéficient d’une mise en disponibilité et qu’ils sont autorisés à travailler à temps complet en dehors de leur poste officiel antérieur.

Seuls les Candidats retenus seront contactés pour la suite de la procédure de sélection.

 

7 – DéPôT DES OFFRES

Les dossiers de candidatures seront élaborés en langue française et devront être soumis au plus tard, le Vendredi 03 Janvier 2020, à 10 heures précises, sous plis fermés avec sur l’enveloppe la mention « Recrutement d’un (e) Spécialiste en Sauvegarde Sociale » et le tout envoyé à l’adresse suivante :

 

Cellule de Coordination du Projet de Renaissance des Infrastructures en Côte d’Ivoire (CC-PRICI)
sise aux Deux-plateaux – Vallon, cité LEMANIA, lot 1802
08 BP 2346 ABIDJAN 08 –Côte d’Ivoire
Tél. : (225) 22 40 90 90 / 91 – Fax : (225) 22 41 35 59
Adresse électronique : gekpini@gmail.com ;
Copies : pkangah@prici.ci et demimohamed@yahoo.fr

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment