CV 693 | Inscrits 4866 | Recruteurs 79 | Offres 8035

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Banque africaine de développement recrute un chargé Supérieur de la Structuration et de la Modélisation – PINS 1, Côte d’Ivoire

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Banque africaine de développement recrute un chargé Supérieur de la Structuration et de la Modélisation – PINS 1, Côte d’Ivoire

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 119

Date de clôture : jeudi 13 septembre 2018

Banque africaine de développement recrute  un chargé Supérieur de la Structuration et de la Modélisation – PINS 1, Côte d’Ivoire

 

Titre du poste: Chargé Supérieur de la Structuration et de la Modélisation – PINS 1
Grade: PL5
Poste N°: 50086908
Référence: ADB/18/155
Date de publication: 14/08/2018
Date de clôture: 13/09/2018
Pays: Côte d’Ivoire

Objectifs de la Banque :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

 

Le Complexe :

La Vice-présidence chargée du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation est au cœur de la mission de la Banque visant à développer le secteur privé, à améliorer l’infrastructure et à accélérer l’industrialisation. Les fonctions principales du complexe consistent à : i) renforcer l’environnement propice au développement du secteur privé [et du secteur financier] favorisant une croissance inclusive et un développement durable, ii) soutenir le développement d’infrastructures fiables et durables, y compris les villes et l’aménagement urbain et, iii) mettre l’accent sur les performances industrielles et commerciales en faveur de la transformation structurelle en Afrique. Le complexe s’appuie sur les connaissances, le cofinancement et les partenariats pour attirer le capital privé et travailler avec les gouvernements pour réaliser le programme de développement de la Banque.

 

Le Département/La Division Qui Recrute :

Le Département des opérations non souveraines et appui au secteur privé (PINS) de la Banque a pour rôle de promouvoir le secteur privé dans les pays membres régionaux, en s’assurant de jouer un rôle central dans la mise en place des bases de la mission de développement de la Banque, conformément à la Stratégie décennale et aux initiatives des High 5 de la Banque.

Au sein de PINS, la division de la stratégie et de l’appui aux transactions est chargée de préparer les stratégies, les politiques, les directives et les outils analytiques requis pour le développement du secteur privé. La division assure également la gestion des clients internationaux et effectue des missions spécialisées pour le compte des régions. Elle fournit en outre des conseils ponctuels sur la bancabilité et la structuration des transactions, la modélisation financière et économique, et l’assistance technique pour les opérations du secteur privé.

 

Le Poste :

Les principales responsabilités du titulaire du poste sont les suivantes :

  • Apporter un appui opérationnel à l’équipe d’évaluation des projets sur l’optimisation de la structure financière des transactions.
  • Élaborer et établir des modèles financiers et économiques de projets.
  • Effectuer une analyse financière et socioéconomique intégrée des projets du secteur privé.
  • Offrir un appui pendant la phase de suivi et de supervision du projet, y compris une évaluation des garanties et une analyse de dépréciation.

Fonctions et responsabilités

Sous la direction et la supervision générales du Chargé en chef des transactions du secteur privé, le Chargé supérieur de la structuration et de la modélisation assure les fonctions et les responsabilités suivantes :

  1.  Rédiger des avis en matière de structuration, présenter les solutions proposées pour les investissements faisant l’objet d’examen, clarifier les avantages et les inconvénients des diverses options de structuration.
  2.   Passer en revue les modalités juridiques et financières des investissements et transactions potentiels en vue de réaliser la vente secondaire future des expositions présumées aux investisseurs commerciaux, aux financiers et aux assureurs.
  3. Fournir des conseils en matière de structuration aux chargés d’investissement par un engagement actif dans la présentation de propositions financières aux clients/promoteurs, dans la négociation des mandats de financement, en soulignant les avantages de la syndication des prêts et des services de cofinancement.
  4. Aider à analyser, à comprendre et à se familiariser avec les modèles financiers et économiques préparés par d’autres parties prenantes, y compris les promoteurs/propriétaires de projets.
  5. Déterminer les facteurs de conversion appropriés pour la mise en relation des contraintes socioéconomiques et des flux financiers au niveau des modèles.
  6. Vérifier les modèles financiers et économiques fournis par les promoteurs des projets et/ou autres prêteurs.
  7. Effectuer une analyse de sensibilité sur les modèles financiers, en conformité avec la politique et les directives de la Banque concernant le risque de crédit.
  8. Effectuer une analyse de dépréciation : élaborer, comprendre et expliquer les modèles qui influent sur le calcul des pertes attendues selon la norme IFRS9.

Critères de sélection

  1. Être titulaire au moins d’un Master (ou d’un diplôme universitaire équivalent) en ingénierie, finances ou économie.
  2.   Justifier d’au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente au sein de la Banque ou dans une institution similaire et/ou dans le conseil stratégique, le développement des entreprises, la structuration juridique et la structuration des transactions ; avoir de l’expérience dans un cabinet d’investissement ou de conseil de haut niveau (comme l’un des quatre grands) serait un atout important.
  3. Avoir une bonne connaissance des options sur mesure de structuration des transactions pour les investissements sectoriels.
  4. Posséder une solide expérience en matière d’évaluation des investissements, de financement de projets et/ou de financement d’entreprise ainsi qu’en matière d’évaluation.
  5. Démontrer une expérience dans le domaine de la finance, de la comptabilité et de la modélisation des flux de trésorerie financière.
  6. Avoir une capacité avérée à acquérir de nouvelles compétences (en particulier dans les secteurs juridiques, de l’investissement, du capital-risque, de la technologie et les secteurs innovants).
  7. Avoir une capacité avérée à intégrer les indicateurs sociaux, environnementaux et économiques dans les feuilles de calcul des projets.
  8. Être capable de s’adapter aux besoins en évolution rapide de l’écosystème des opérations non souveraines.
  9. Il n’est pas essentiel pour le titulaire d’avoir une connaissance des questions de développement économique international, mais cela constituerait un atout.
  10. Faire preuve d’initiative et d’innovation dans la recherche de solutions aux besoins des clients.
  11. Être capable de répondre rapidement aux situations nouvelles et d’anticiper de nouveaux problèmes.
  12. Posséder une qualification professionnelle (CFA, ACA, ACCA, etc.) constituerait un grand atout.
  13. Démontrer une expérience en matière de calcul des pertes attendues. Une exposition antérieure aux normes IFRS9 est fortement souhaitable.
  14. Maîtriser les modèles de prévision des pertes et être capable de comprendre et d’expliquer des calculs avancés et complexes.
  15. Être capable de communiquer de manière efficace (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, de préférence avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.
  16. Savoir utiliser les logiciels standards de la Banque (Word, Excel, Access, PowerPoint). La connaissance de SAP est souhaitable.

Postuler ici

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité