CARE recrute un(e) assistant(e) du responsable régional de la sécurité, Afrique de l’Ouest

 

 

 

 

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités, CARE recrute un(e) Assistant(e) du Responsable Régional de la Sécurité pour la Région Afrique de l’Ouest (WARMU).

 

 

Résumé du poste :

L’Assistant(e) du Responsable Régional de la Sécurité, sous la supervision du Responsable Régional de la Sécurité (RSM), est principalement chargé(e) d’assister les Bureaux de Pays de CARE (COs) dans la région de l’Afrique de l’Ouest dans la mise en œuvre des protocoles et des procédures de sûreté et de sécurité du personnel. Cela comprendra, sans s’y limiter, la promotion de la sensibilisation du personnel à la sûreté et à la sécurité, les approches professionnelles, la préparation et la gestion, en appui à la mise en œuvre du programme.

Il/elle travaillera en collaboration avec les responsables de la sûreté et de la sécurité (SS) des bureaux de pays (SSM), les conseillers (SSA), les agents (SSO), les points focaux (SSFP) et les directeurs de pays (CD) afin de garantir une norme de gestion des risques toujours acceptable pour minimiser la probabilité et l’impact des menaces potentielles. L’assistant du responsable régional de la sécurité est susceptible d’être fréquemment déployé dans n’importe quel endroit en Afrique de l’Ouest, y compris dans des endroits peu sûrs et à haut risque, pour aider à résoudre les problèmes de sécurité et de sûreté, contribuer à l’élaboration de plans appropriés et/ou fournir une assistance technique. L’assistant du responsable régional de la sécurité aidera le RSM à coordonner et à consolider les rapports, les déclarations et d’autres produits livrables tels que, mais sans s’y limiter, le rapport mensuel sur la sécurité, les rapports SIMSon, les mises à jour de la conformité des indicateurs clés de performance (ICP) et leurs composantes/sorties associées et certaines parties du suivi budgétaire du CSU WARMU. L’assistant du responsable régional de la sécurité remplacera le RSM en son absence.

 

Responsabilités Principales :

  1. Soutien au personnel de sûreté et de sécurité du COAider le personnel du CO SS à développer une compréhension contextuelle de leurs zones d’opérations, conformément aux directives du RSM :
  • Assister le personnel du CO SS dans la préparation, la conduite et le compte rendu des évaluations et des analyses des risques ;
  • Contrôler la bonne mise en œuvre des plans de gestion de la sûreté et de la sécurité (PGSS), y compris les plans d’urgence (PC) ;
  • Aider le personnel du CO SS à se préparer aux événements majeurs et aux incidents critiques ou aux crises qui concernent la SS ;
  • Aider le personnel du CO SS à organiser et à faciliter la formation de sensibilisation à la SS pour les membres du personnel.
  1. Procédures et protocolesEn utilisant les indicateurs clés de performance de CARE Sûreté et Sécurité et d’autres outils, contrôler que les protocoles et les procédures opérationnelles de CARE SS sont en place, sont à jour et sont utilisés ;
  • Informez le personnel du CO SS et le RSM de toute lacune ;
  • Contrôler que les communications et les équipements efficaces sont correctement utilisés et suivent les protocoles SS internationaux et de CARE ;
  • Vérifier que les protocoles SS sont suivis et respectés par tous les membres du personnel, en particulier en ce qui concerne les voyages, la sécurité médicale et personnelle ;
  • Rapporter toute non-conformité ou déviation au personnel CO SS, CD et RSM ;
  • Fournir des conseils au personnel du CO SS pour mettre à jour les informations sur la situation des SS au CD et au RSM et surveiller de près tout risque potentiel pour le personnel ou les actifs de CARE ;
  • Aider à l’évacuation d’urgence dans n’importe lequel des bureaux de CARE en cas de danger potentiel ;
  • Conseiller le personnel SS du CO et les CD sur les actions appropriées pendant un incident critique ;
  • Aider à l’investigation des incidents SS où un membre de CARE peut être impliqué ;
  • Se déployer auprès du CO si nécessaire pour aider à gérer l’incident critique.
  1. Communication et rapportsContrôler que le personnel du CO SS soumet des rapports réguliers tels que le rapport mensuel de sécurité. L’ARSM est chargé de consolider le RSM pour la région et de le présenter au RSM, à temps pour approbation et soumission au CSU :
  • Communiquer les mises à jour et/ou les alertes relatives à la SS au personnel du CO SS ;
  • Le gestionnaire adjoint de la sécurité régionale s’assurera que les rapports d’incidents, y compris SIMSon et les autres rapports de sécurité générés dans WARMU, sont conformes aux normes de CI  ;
  • Surveiller les restrictions de voyage sur le portail de sûreté et de sécurité de CI et faire des mises à jour en consultation avec les CO si elles sont expirées ou s’il y a des événements importants ;
  • Maintenir la section WARMU de la base de données en ligne du CSU (Archer) et d’autres outils.
  1. Logistique de sûreté et de sécurité, budgets et formation- Surveiller toute lacune dans le soutien logistique et conseiller le personnel du CO SS et le CD/SMT sur les mesures appropriées :
  • Conseiller le personnel du CO SS sur les outils et procédures de budgétisation de la sécurité au niveau du projet et du CO. – Contrôler la rentabilité et l’efficacité de la logistique de la SS ;
  • Fournir et participer à la formation en matière de sûreté et de sécurité dans le cadre du CSU. La formation peut inclure : la sensibilisation à la sécurité, HEAT, SRT, les premiers secours (TMAT), la gestion de crise, l’orientation SSFP et toute autre formation qui pourrait être requise.
  1. Représentation, Coordination et Consolidation :
  • Le gestionnaire adjoint de la sécurité régionale s’assurera que les séances d’orientation et d’information à l’intention des visiteurs et des nouveaux arrivants sont mises à jour et conformes aux normes du Service de la sécurité intérieure. ;
  • L’assistant du directeur régional de la sécurité sera le principal point de contact du CSU WARMU en l’absence du RSM.

 

Qualifications, Compétences, Expériences; Education Requis :

Diplôme universitaire :

  • Le niveau d’études peut être assoupli pour les candidats expérimentés ;
  • Preuve du développement de compétences professionnelles dans le domaine de la sécurité, des crises et de la gestion des risques ;
  • Compétences linguistiques : Excellente maîtrise de l’anglais et du français écrit et oral ;
  • Compétences informatiques : Connaissances de base et compétences opérationnelles en matière de traitement de texte et de connectivité Internet ;
  • Désirés : Maitrise dans une discipline pertinente en matière de sécurité ou de développement international ;
  • Expériences Requises : 5 ans d’expérience dans l’assistance à une organisation humanitaire ou de développement dans le cadre d’un programme de sûreté et de sécurité ou une expérience équivalente dans les secteurs public ou privé et à un niveau de gestion et/ou de supervision ;
  • Formation technique spécialisée dans le domaine de la sûreté et de la sécurité, telle qu’une formation dans le domaine des ONG, de la sécurité dans le secteur privé, de la sécurité publique, de l’armée ou de la police, à un niveau d’encadrement ;
  • Expérience avérée de la gestion des risques, telle que l’évaluation des risques, la sensibilisation du personnel et la gestion des incidents dans le contexte des ONG ;
  • Expérience en dehors du pays de résidence dans un contexte de sûreté et de sécurité au niveau de la direction ;
  • Expérience de la fourniture d’un soutien en matière de sécurité à plusieurs pays en même temps. Formation spécifique à la sécurité des ONG (par exemple, RedR Security Management HEAT, Risk Management ou une formation similaire).

Qualification en tant que formateur en matière de sûreté et de sécurité).

  • Gestion de la sûreté et de la sécurité ;
  • Collecte d’informations, enquêtes, analyses, évaluations et rapports.

Désirées :

  • Formation spécifique à bve la sécurité
  • Collecte d’informations, enquêtes, analyses, évaluations et rapports.

 

Dossiers de candidature :

Les dossiers de candidatures comprenant• une lettre de motivation adressée au Directeur Pays de CARE International au Tchad, et • un curriculum vitae détaillé avec trois personnes de références professionnelles (Tél. et mails obligatoires) : – précisez les dates de début et de fin de chaque poste occupé (jour, mois, année) ;- calculez vos expériences en lien avec le poste (nombre d’années et de mois).peuvent être déposés dans tous les bureaux de CARE au Tchad (N’Djamena, Goré, Biltine, Maro, Moissala, Abéché, Doba, Sarh, Laï, Guéréda, Ngouri, Baga Sola).

Prière mentionner sur l’enveloppe « Assistant(e) du Responsable Régional de la Sécurité pour la Région Afrique de l’Ouest (WARMU), Juin 2021 », ainsi que le numéro d’ordre du dossier de candidature.

Clôture : 16/06/2021 à 12 h 00

NB :

  1. Toutes fausse déclaration sur la fiche de dépôt ou dans le dossier du/la candidat(e) expose son auteur à l’annulation de sa candidature ou à son renvoi s’il (si elle) est recruté(e) ;
  2. Seules les candidatures qui correspondent au profil et expériences recherchés, seront retenues pour la suite de la procédure ;
  3. Les copies authentifiées des diplômes par l’ONECS (Bac et autres diplômes supérieurs) seront exigées à la fin du processus au (à la) candidat(e) retenu(e) pour le poste. Prière se préparer en conséquence.

Fait à N’Djamena, le 09/06/2021

Le Directeur de Pays

p.i Jean-Michel Vigreux