CV 676 | Inscrits 4685 | Recruteurs 72 | Offres 7239

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

CEECA-ECCAS : Recrutement Coordonnateur du projet d’information satellitaire et météorologique pour la réduction des risques et catastrophes en Afrique Centrale SAWIDRA-AC

Accueil » Offres » Avis de recrutement » CEECA-ECCAS : Recrutement Coordonnateur du projet d’information satellitaire et météorologique pour la réduction des risques et catastrophes en Afrique Centrale SAWIDRA-AC

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 437

Recrutement Coordonnateur du projet d’information satellitaire et météorologique pour la réduction des risques et catastrophes en Afrique Centrale SAWIDRA-AC

Projet d’information satellitaire et météorologique pour la réduction des risques et catastrophes en Afrique Centrale

SAWIDRA-AC

Poste : Coordonnateur de projet

Basé à Douala-Cameroun

Contexte

Plus de 70% des catastrophes naturelles en Afrique Centrale sont d’origine météorologique. Les cadres privilégiés pour l’élaboration des prévisions consensuelles et des systèmes d’informations méritent en ce sens d’être consolidés, afin de permettre aux décideurs de prendre des dispositions qui permettront de minimiser les risques de catastrophes.

Devant la vulnérabilité des secteurs socio-économiques et des systèmes de production africains face à la variabilité et au changement climatiques, de vives préoccupations avaient été exprimées à l’échelle régionale. Cet état de fait avait alors suscité de nombreux appels en vue de l’amélioration des outils d’analyse des données relatives aux changements climatiques pour fournir des informations qui soient crédibles et pour intégrer l’adaptation dans les processus décisionnels. Ceci devant permettre de disposer d’un réseau météorologique fiable et moderne, pouvant générer des données et des informations météorologiques, climatologiques et hydrologiques susceptibles d’être analysées pour évaluer efficacement les risques et prendre des décisions immédiates et appropriées au niveau local, national et régional.

A ce titre, l’essentiel des déclarations et recommandations formulées dans ces différentes sphères de rencontres et de décisions internationales et régionales invitait à la mise en place de Centres Climatiques Régionaux (CCR) dans toutes les Communautés Economiques Régionales (CER) afin de pallier toutes ces menaces climatiques. C’est ainsi que le Centre d’Application et de Prévision Climatologique de l’Afrique Centrale (CAPC-AC), institution spécialisée de la CEEAC basée à Douala au Cameroun a été créée par les Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEEAC lors de leur 16ème Conférence ordinaire à N’Djamena, par Décision N°72/CEEAC/CCEG/XVI/15 du 25 mai 2015. Il a pour but d’apporter un appui substantiel aux Services Météorologiques et Hydrologiques Nationaux (SMHN) de la sous-région en vue de leur intégration effective et efficace dans le domaine climatologique, notamment par le développement de leurs capacités de prévision climatologique et la fourniture de prévisions climatologiques aux Etats membres et autres partenaires.

Le présent projet s’inscrit donc dans le cadre de l’opérationnalisation du CAPC-AC dans une perspective de production des informations satellitaires et météorologiques fiables pour une prise de décision intégrée et éclairée en matière de réduction des risques de catastrophes en Afrique Centrale.

En attendant que le CAPC-AC soit opérationnel, la CEEAC assure en sa qualité d’institution de tutelle, la mise en place des moyens juridiques et logistiques, ainsi que la mobilisation des ressources pour son fonctionnement

Objectifs du projet

L’Objectif Général est de construire la résilience aux catastrophes naturelles dans la région et les pays d’Afrique Centrale.

L’objectif spécifique qui en découle est de renforcer les capacités opérationnelles du CAPC-AC en matière :

  • D’exploitation des Prévisions Numériques du Temps (PNT) en vue de réduire les risques des catastrophes hydrométéorologiques ;
  • De procédures d’exploitation, au niveau des pays (SMHN), des PNT en vue d’améliorer les processus de Réduction des Risques de Catastrophes (RRC) au niveau national ;
  • De prévisions Climatiques Saisonnières d’Afrique Centrale (PRESAC) en étroite relation avec les SMHN et avec le support de l’ACMAD.
  • Critères d’éligibilité des candidats

Les candidats éligibles à cet avis d’appel à candidatures doivent être ressortissants des pays de la CEEAC (Angola, Burundi, Cameroun, République Démocratique du Congo, République du Congo, Guinée Equatoriale, Gabon, République centrafricaine, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Tchad.

Financement 

Les dépenses liées à la prise en charge du personnel à recruter dans le cadre dudit projet seront entièrement financées par les ressources du Fonds spécial Climat (CLIMDEV) géré par la banque Africaine de développement (BAD)

  1. Responsabilités et tâches

Le Coordonnateur du présent projet est chargé, sous l’autorité du Secrétaire Général de la CEEAC ou du Secrétaire exécutif du CAPC-AC le cas échéant, de la supervision de l’ensemble des activités qui contribuent à l’opérationnalisation effective dans la sous-région du Centre d’Application et de Prévision Climatologique de l’Afrique Centrale (CAPC-AC). Il devra également apporter un appui technique et méthodologique aux services météorologiques et hydrologiques nationaux des pays de la CEEAC. Le coordonnateur du projet devra de manière spécifique :

 

  • Elaborer un plan d’opérationnalisation du CAPC-AC en relation avec les autres institutions spécialisées aux niveaux régional et continental ;
  • Développer les méthodologies et les instruments nécessaires à la prévision numérique du temps (PNT) et des Prévisions Climatiques Saisonnières d’Afrique Centrale (PRESAC) en étroite relation avec les SMHN et avec le support de l’ACMAD ;
  • Initier l’exploitation des Prévisions Numériques du Temps (PNT) en vue de réduire les risques des catastrophes hydrométéorologiques ;
  • Apporter l’assistance technique au renforcement des capacités des personnels des systèmes météorologiques nationaux en matière de PNT et de PRESAC ;
  • Démarrer le processus de production et de diffusion des informations climatiques ;
  • Analyser et diffuser les résultats de recherche liés au climat dans la région pour informer les décideurs, les législateurs, les organismes de réglementation ou d’autres parties prenantes sur la dynamique du changement climatique ;
  • Analyser des données scientifiques sur le climat et les changements climatiques (température atmosphérique, pluviométrie, insolation, hygrométrie, ressources en eau, océan, et gaz à effet de serre).
  1. Profil du candidat 

Le coordonnateur devra être un scientifique de haut niveau justifiant d’une longue expérience dans le domaine de la météorologie et du climat et ayant occupé des postes dans des institutions spécialisées ou ayant réalisé les travaux d’importance auprès desdites institutions. Le Coordonnateur sera appelé à modéliser des données pour les prévisions météorologiques et faire des simulations du changement climatique avec les modèles classiques (GCM et watbal) climatique (consacrés par le IPCC des Nations Unies), faire des prévisions, la gestion et l’analyse des impacts, des risques et catastrophes liés aux changements climatiques d’origine anthropique.

  1. Critères de sélection/qualifications

Les candidats doivent :

  • Etre titulaires d’un Master (ou Bac + 5) en sciences météorologiques, en mathématiques et en physiques atmosphériques ou autres sciences connexes ;
  • Avoir une expérience avérée dans les domaines de l’environnement, du climat et de la modélisation ;
  • Avoir une expérience en gestion des projets
  • Avoir une expérience professionnelle d’au moins 10 ans dans les postes auprès d’institutions intervenant dans les domaines de la météorologie et du changement climatique ;
  • Savoir utiliser certaines des données climatiques dans les modèles comme le GCM (General Circulation Model), et watbal (Water Balance Model), pour des simulations et des prédictions climatiques au niveau de la sous-région, des pays, des bassins versants, des impacts, et des prévisions de risques et catastrophes liés aux climats ;
  • Avoir une connaissance des règles et procédures de la BAD et/ou de la CEEAC ;
  • Avoir d’excellentes compétences en communication orale et écrite en une langue de la CEEAC avec une connaissance pratique d’une autre langue. La connaissance de deux des langues de la région serait un atout ;
  • Avoir une bonne maîtrise des logiciels courants (Word, Excel, Access, Powerpoint).
  1. Composition du dossier
  • Une lettre de motivation ;
  • Un CV détaillé du candidat ;
  • Des photocopies légalisées des diplômes et des certificats obtenus ;
  • Tout document prouvant l’expérience professionnelle requise, contrats de travail et postes occupés.
  1. Soumission du dossier

Les demandes doivent être adressées : Monsieur le Secrétaire Général de la CEEEAC : BP. 2112 Libreville –GABON Email : [email protected]. Avec copie à Monsieur Dominique KUITSOU, Coordonnateur des Programmes GRC/ACC e-mail [email protected] et au Dr Flaviane BELVAL e-mail [email protected]

Lieu d’affectation : CAPC-AC, Douala/Cameroun ;

  1. Durée du contratla durée du contrat est deux (02) an renouvelable sur la durée du projet après évaluation satisfaisante des performances.

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité