CV 672 | Inscrits 4631 | Recruteurs 73 | Offres 7082

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

EXPERTISE FRANCE recrute des Expert.e.s en planification et genre dans les secteurs de l’agriculture, eau, pêche et énergie – Maroc

Accueil » Offres » Avis de recrutement » EXPERTISE FRANCE recrute des Expert.e.s en planification et genre dans les secteurs de l’agriculture, eau, pêche et énergie – Maroc

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 155

Date de clôture : lundi 5 novembre 2018

 

Langues parléesFrançais
FonctionsAutre, Etudes, Recherche, Technicien spécialiste
ActivitésAgriculture, Environnement, Appui institutionnel, Décentralisation, Autre, Economie, Finance, Administration
PaysAfrique, Maroc
ContratCDD

Date limite: 05/11/2018

 

Description

Le Maroc s’est doté d’un cadre légal rendant obligatoire la BSG au niveau national et territorial, et d’une entité institutionnelle : le Centre d’Excellence de la Budgétisation Sensible au Genre du Maroc (CE-BSG) en charge d’accompagner les départements ministériels et les collectivités territoriales dans la mise en place effective et le suivi de la BSG.

Dans le cadre de ce mandat, Expertise France est sollicité pour mener une analyse genre sectorielle au sein de 9 départements ministériels marocains :

  1. Le Ministère de la Santé ;
  2. Le Département de l’Education Nationale du Ministère de l’Education Nationale de la Formation Professionnelle et de la Recherche Scientifique ;
  3. Le Département de la Formation Professionnelle du Ministère de l’Education Nationale de la Formation Professionnelle et de la Recherche Scientifique ;
  4. Le Ministère de l’Energie et des Mines ;
  5. Le Département de l’Agriculture du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts ;
  6. Le Département de la Pêche du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts ;
  7. Le Département de l’Eau du Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau ;
  8. Le Ministère de la Jeunesse et des Sports ;
  9. Le Ministère du Travail et de l’Insertion Professionnelle.

Ces analyses genre serviront de fondement à la programmation et à la budgétisation sensible au genre pour chacun des départements ministériels concernés.

Le(s) consultant(s) missionnés auront ainsi pour double mission :

  1. De favoriser, à travers un diagnostic fin des inégalités femmes-hommes, une programmation et une budgétisation sensibles au genre au sein des départements ministériels accompagnés ;
  2. D’identifier les enseignements de la Budgétisation Sensible au Genre mise en place (sous réserve de mise en place) par les départements ministériels accompagnés.

 

Descriptif de la mission :

Pour chaque secteur, la mission doit réaliser un diagnostic des inégalités entre les femmes et les hommes qui mettra en relief les situations d’inégalités les plus fréquentes dans les secteurs couverts par les départements ministériels accompagnés.

Ce diagnostic devra être réalisé à l’aide :

  • D’une approche complète de collecte et d’analyse de données portant sur des informations aussi bien quantitatives et statistique que qualitatives. Il devra s’appuyer sur la documentation fournie par les départements ministériels dans leur secteur respectif et les données publiées et/ou disponibles au HCP notamment. Les récentes études publiées par les départements et par les conseils consultatifs seront valorisées ;
  • D’une approche participative à travers des entretiens individuels approfondis avec la majorité des hauts responsables du ministère.

Les départements ministériels seront ainsi invités à programmer dans leurs budgets annuels les mesures nécessaires pour enrichir leur base de données désagrégées par sexe dans le but de systématiser la programmation et le suivi des actions basées sur des données réelles et mesurables.

La mission sera composée d’une équipe de 3 experts sectoriels planification et genre, d’un.e expert.e statisticien.ne et d’un.e expert.e en finances publique et budgétisations. L’ensemble de la mission veillera ainsi à réaliser les tâches suivantes :

1.     Réaliser un diagnostic fin des inégalités femmes-hommes pour chaque secteur

  • Identifier les dimensions d’analyse des inégalités femmes-hommes dans le secteur en fonction des missions du département ministériel. Ces dimensions peuvent inclure (liste non exhaustive) ;
  • Participation économique des femmes ;
  • Accès à l’éducation et à la formation ;
  • Accès à la santé ;
  • Accès à la justice ;
  • Participation politique des femmes ;
  • Identifier les liens pouvant exister entre différents secteurs dans l’analyse de ces dimensions (liens intersectoriels/interministériels) ;
  • Collecter et analyser les données sexo-spécifiques disponibles puis identifier les lacunes en données quantitatives et qualitatives et proposer des orientations à court et à moyen terme pour combler le déficit ;
  • Identifier et collecter l’ensemble des indicateurs chiffrés désagrégés par sexe ou sexo-spécifiques nécessaires à la fois à la réalisation d’un état des lieux et à l’identification des causes pour les dimensions identifiées ;
  • Analyser les indicateurs chiffrés collectés pour  ;
  • Identifier les inégalités entre les sexes relatives à chacune des dimensions identifiées ;
  • Identifier et classer les causes de chacune des situations d’inégalités identifiées ;
  • Organiser des Focus Group, impliquant nécessairement des femmes impliquées dans le(s) secteur(s) d’action du département ministériel accompagné, ayant pour but d’étayer, expliquer, et préciser les analyses chiffrées réalisées ;
  • Classer de façon chiffrée les dimensions d’analyse en fonction de ;
  • L’écart de l’inégalité entre les sexes identifié ;
  • L’étendue des inégalités (nombre de population concernée) ;
  • Identifier les contraintes/freins pour chaque secteur à une meilleure prise en compte du genre dans la préparation des politiques publiques sectoriels et/ou à une meilleure institutionnalisation du genre dans l’action des départements ministériels (procédures internes, organisation, outils méthodologiques, critères d’évaluation des investissements, etc…) ;
  • Rédiger un rapport de diagnostic synthétique présentant pour chaque dimension d’analyse identifiée et classé ;
  • Les causes des inégalités hommes-femmes ;
  • L’ampleur de l’inégalité entre les sexes identifiés (écart d’inégalités hommes-femmes) ;
  • L’étendue des inégalités (nombre de population concernée) ;
  • Les causes de ces inégalités ;
  • Les enjeux intersectoriels dans les liens de causalité identifiés.

2.     Réaliser une cartographie des programmes et projets existants au regard de l’analyse des inégalités hommes-femmes conduite.

Pour chaque dimension d’analyse des inégalités hommes-femmes dans le secteur :

  • Collecter l’ensemble des programmes et projets existants (y compris ceux inscrits au sein des projets de performance) au sein du département ministériel accompagné en précisant et chiffrant ;
  • Les causes adressées ;
  • Le montant budgétaire alloué ;
  • L’impact estimé sur la réduction de la cause de l’inégalité sectorielle en lien ;
  • L’impact estimé sur la réduction de l’inégalité sectorielle en lien ;
  • Les objectifs ;
  • Les indicateurs de résultat ;
  • Le taux d’atteinte par rapport aux indicateurs de résultat ;
  • Cartographier les programmes et projets existants en fonction à la fois ;
  • De leur impact estimé sur les inégalités sectorielles en lien ;
  • De leur faisabilité financière et opérationnelle ;
  • De leur inscription dans les projets de performance ;
  • Mesurer le taux de réalisation des programmes et projets existants et analyser les barrières à leur réalisation et les bonnes pratiques ;
  • Rédiger un rapport de recommandations synthétisant ;
  • La cartographie des programmes et projets existants ;
  • Les recommandations ou mesures correctives à mettre en place pour assurer un taux de réalisation et un impact optimal (seuil à chiffrer) sur les inégalités entre les sexes.

3.     Proposer une méthodologie de programmation et de budgétisation sensibles au genre qui permette aux départements ministériels de :

  • Développer des programmes et projets permettant d’avoir le plus d’impact sur les causes des inégalités entre les hommes et les femmes identifiées ;
  • D’identifier les enjeux intersectoriels à prendre en compte pour une meilleure harmonisation/cohérence/coordination des politiques sectorielles ;
  • Estimer de façon fine les coûts annuels et totaux requis pour la mise en place effective de ces programmes et projets ;
  • Formuler des objectifs en lien avec les inégalités entre les hommes et les femmes identifiées ;
  • Identifier les indicateurs d’impact et de résultat en lien avec les inégalités entre les hommes et les femmes identifiées ;
  • Réaliser un suivi et une évaluation de ces indicateurs de résultats.

4.     Préparer et réaliser une séance de restitution au sein de chaque département ministériel réunissant les différentes parties prenantes (personnels en charge des questions de genre, de la programmation et de la budgétisation) en :

  • Elaborant des supports synthétiques restituant les résultats de l’étude qui pourront constituer des outils de travail pour les équipes ministérielles ;
  • Présentant les résultats du diagnostic fin des inégalités hommes-femmes sectorielles menés (comités technique, genre etc…) ;
  • Présentant la méthodologie de programmation et de budgétisation sensibles au genre développé.

 

Expériences / Formation du candidat

Diplôme(s) de l’enseignement supérieur de niveau BAC+5 minimum en sciences sociales, sciences politiques, sciences économiques, droit ou à défaut 10 ans d’expérience dans un domaine pertinent.

 

Expérience professionnelle :

  • Expérience(s) avérée(s) dans l’élaboration et la mise en œuvre de projets / programmes de développement et/ou dans la réalisation de diagnostics sectoriels et/ou de renforcement des capacités en direction de partenaires institutionnels dans l’un des secteurs ciblés (agriculture, eau, pêche, énergie) ;
  • Au moins une expérience significative en matière d’appui institutionnel et/ou planification et suivi de programmes institutionnels dans l’un des secteurs ciblés (agriculture, eau, pêche, énergie).

 

Compétences essentielles :

  • Connaissance fine de l’approche genre fondée sur les droits humains et de la gestion axée sur les résultats (thématique, approche et méthode) appliquée à la planification et à la programmation des politiques et des budgets publics ;
  • Une bonne connaissance des enjeux de développement socio-économiques de la région du Maghreb et de l’Afrique ;
  • Excellentes capacités analytiques et quantitatives ;
  • Excellentes capacités rédactionnelles et de synthèse ;
  • Parfaite maîtrise du pack Microsoft Office : Word, Excel, PowerPoint.

 

Atouts :

  • Une formation spécifique en genre ;
  • Des expériences professionnelles au Maroc.
Durée du contrat
  • Environ 40 jours de mission de terrain (à Rabat) sont à prévoir afin de récolter de l’information et rencontrer les parties prenantes ;
  • Durée de la mission : Environ 60 homme/jours à exécuter entre Décembre 2018 et Mars 2019 (les résultats provisoires des analyses sectorielles doivent être disponibles pour mars 2019). Environ 30 hommes/jours à exécuter entre mars et juin 2019 pour la finalisation de la mission ;
  • Date de prise de fonction : Début décembre 2018.

 

Documents à envoyer
  • CV actualisé mettant en valeur les expérience pertinentes pour la mission (maximum 5 pages).

Merci d’indiquer la référence « Maroc- Expert.e.s sectoriel agriculture, eau, pêche, énergie» dans l’objet de votre mail de candidature.

 

Email : [email protected]

 

 

 

 

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité