CV 670 | Inscrits 4624 | Recruteurs 73 | Offres 7030

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Groupe Urgence – Réhabilitation – Développement recrute un Référent Gestion adaptative et Apprentissage – Projet RESILAC

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Groupe Urgence – Réhabilitation – Développement recrute un Référent Gestion adaptative et Apprentissage – Projet RESILAC

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 411

Référent Gestion adaptative et Apprentissage – Projet RESILAC

JOB from Groupe Urgence – Réhabilitation – Développement
Closing date: 06 Nov 2017
Experience : 3-4 ans
Fonction : Référent gestion adaptative et apprentissage pour le projet RESILAC, responsable du Pilier 4
Secteur : Humanitaire / Associatif
Siège : Ville/Pays : PLAISIANS (Drôme Provençale), France
Lieu de travail principal : Poste basé à N’Djamena, Tchad, avec déplacements réguliers dans les 4 pays du programme (capitale et région) : Nigéria, Tchad, Cameroun et Niger

Date de commencement : Décembre 2017

Statut : salarié(e) en CDD (18 mois minimum, renouvelable)

Fondé en 1993, le Groupe URD est une association spécialisée dans l’analyse des pratiques et le développement de politiques humanitaires et post-crise. Son rôle est d’accompagner les acteurs dans les processus d’amélioration de la qualité des programmes en menant des activités d’évaluation, de recherche et de formation.

Le Groupe URD participe au projet de « Redressement Economique et Social Inclusif du Lac Tchad » (RESILAC) financé par le Fonds fiduciaire Urgence de l’Union européenne (UE/FFU) et l’AFD. Il est mis en œuvre par un consortium composé d’ACF (chef de file), CARE et le Groupe URD. Ce projet est mis en œuvre dans les pays et régions suivants : Niger / région de DIFFA ; Nigéria / Etat de BORNO ; Tchad / région du Lac Tchad ; Cameroun ; région de l’Extrême Nord.

L’objectif global de RESILAC est de contribuer au redressement économique et au renforcement de la résilience et de la cohésion sociale dans les territoires du bassin du lac Tchad les plus impactés par la crise du Lac Tchad[1] et au changement climatique.

Le projet s’articule autour de 4 piliers :

  • Pilier 1 / Renforcement du capital humain et de la cohésion sociale
  • Pilier 2/ Appui durable à la petite économie locale
  • Pilier 3/ Renforcement des capacités et appui institutionnel
  • Pilier 4/ Production de connaissances et démarche sensible au conflit

Le Groupe URD est responsable du quatrième pilier de RESILAC en tant que gestionnaire de connaissance.

Le nouveau poste de référent suivi, évaluation, redevabilité et apprentissage (référent MEAL[2]) est ouvert dans le cadre des activités du Groupe URD autour du pilier 4 du projet RESILAC.

Le Groupe URD recherche des personnes engagées et désireuses de s’investir dans ce programme, pour les activités de suivi, d’évaluation, de redevabilité, de capitalisation et d’apprentissage collectif dans le cadre du projet RESILAC.

La personne retenue travaillera en collaboration avec le référent Siège « gestion de la connaissance » du Groupe URD et sous la supervision du coordinateur régional. Elle intégrera l’équipe de coordination régionale de RESILAC basée à N’Djamena, composée du :

  • Coordinateur régional (ACF)
  • Responsable Financier et administratif (ACF)
  • Référent technique santé mentale et pratiques de soins (ACF)
  • Référent technique redressement économique (ACF)
  • Référent technique cohésion sociale (CARE)
  • Référent technique renforcement institutionnel (CARE).

Il/elle effectuera des déplacements réguliers dans les pays et régions concernées par la mise en œuvre du projet RESILAC.

Les activités principales du référent MEAL sont les suivantes :

Coordination du mécanisme global de suivi régulier du projet (surveillance du contexte et mesure des acquis du projet)

  • Elaborer le mécanisme global de suivi régulier du projet en lien avec les membres du consortium
  • Organiser et animer des sessions de formation aux responsables de suivi évaluation et les équipe opérationnelles directement concernées des membres du consortium pour assurer une cohérence globale dans la mise en œuvre du mécanisme global de suivi régulier du projet RESILAC.
  • Coordination de la mise en œuvre du mécanisme global de suivi régulier du projet

Evaluation itérative/ Evaluation finale

  • Etablir les termes de références des évaluations itératives (les évaluations itératives seront conduites par des équipes du Groupe URD et couvriront les quatre pays) en lien avec les parties prenantes du projet RESILAC, notamment les Equipes MEAL Pays pour intégrer les préoccupations et intérêts de tous lors des analyses issues des évaluations itératives
  • Etablir les termes de références de l’évaluation finale (l’évaluation finale sera réalisée par une équipe externe indépendante des parties prenantes du projet) en lien avec les parties prenantes du projet RESILAC pour intégrer les préoccupations et intérêts de tous Coordonner l’organisation globale et la mise en œuvre des évaluations itératives
  • Participer à la réalisation des évaluations itératives
  • Accompagner les membres du consortium dans la mise en œuvre des recommandations des évaluation itératives.

Recherche action et capitalisation

  • Coordonner le processus collectif (impliquant les parties principales prenantes du projet) d’identification des sujets de recherche action.
  • Coordonner l’ensemble des activités de recherche du Consortium RESILAC pour assurer une cohérence de l’ensemble du dispositif
  • Coordonner l’élaboration des termes de références des études de dimension régionale présentant un intérêt pour plusieurs parties prenantes, l’identification des équipes et la réalisation des études.
  • Identifier des partenaires potentiels de recherche action et gérer les relations partenariales avec les instituts de recherche dans les pays et régions concernés par le projet.
  • Identifier et documenter des études de cas riches d’enseignement et pertinents pour partage avec l’ensemble de la communauté de l’aide à l’intérieur et à l’extérieur dans les zones d’intervention du projet.

Publication/diffusion

  • Coordonner la publication et la diffusion des leçons apprises du projet et des résultats des études
  • Participer activement aux réunions de coordinations dans les zones d’intervention en soutien aux équipes pays (Coordinateur Pays, responsable suivi évaluation pays).

Activités transversales :

  • Communication régulière avec le siège du Groupe URD et le coordinateur régional. Le référent du pilier 4 s’intégrera au mécanisme de communication de la coordination régionale du RESILAC
  • Veille, suivi et analyse des évolutions et besoins du secteur et des organisations sur les enjeux de suivi, évaluation, redevabilité et apprentissage
  • Appui à la stratégie de communication externe et interne du RESILAC sous la direction du coordinateur régional
  • Participation aux activités du siège du Groupe URD (réunions d’équipe, réflexions stratégiques, etc.)

Formation :

  • Formation de niveau Bac +5 dans les domaines de la gestion de projet humanitaire ou de développement, de sciences politiques, d’économie ou tout autre domaine pertinent pour le projet.

Expérience :

  • Expérience en tant que chargé de suivi, évaluation, redevabilité et apprentissage (3 ans minimum) ;
  • Connaissance du secteur humanitaire / solidarité internationale indispensable ;
  • Expérience de terrain (si possible dans la zone d’intervention du projet) ;
  • Expérience de conduite de travaux d’évaluation, de recherche et publications.

Capacités :

  • Capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction, enclin aux travaux d’écriture ;
  • Connaissance des techniques de participation et de facilitation ;
  • Maîtrise des outils informatiques : suite Office et d’outils et/ou logiciels de gestion de projet ;
  • Excellente capacité d‘écoute, de communication et de négociation ;
  • Capacité à fournir une importante charge de travail, dans un environnement complexe ;
  • Capacité d’organisation et d’autonomie, de priorisation, force de proposition et d’innovation ;
  • Disponibilité pour des déplacements dans des conditions difficiles (inconfort, insécurité, etc.).

Langues :

  • Très bonne maîtrise de l’anglais et du français (oral ET écrit), la maîtrise des langues locales de la zone d’intervention serait un plus.

Conditions :

  • Temps plein ;
  • Poste en CDD (18 mois minimum renouvelable), basé à N’Djamena avec déplacements réguliers dans les 4 pays du programme (capitales et région) : Nigéria, Tchad, Cameroun et Niger ;
  • Statut cadre ;
  • Salaire en fonction de l’expérience et la formation, basé sur la grille salariale du Groupe URD.

[1] Crise du lac Tchad caractérisée par les attaques de Boko Haram et autres violences armées

[2] Monitoring, Evaluation, Accountability and Learning

Dossier

Envoyer votre CV et lettre de motivation à [email protected] avant le 6 novembre 2017

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité