CV 1964 | Recruteurs 273 | Offres 30383

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Intersos recrute un chef de projet – Protection de l’enfance, Baga Sola, Tchad

Accueil » Avis de recrutement » Offres » Intersos recrute un chef de projet – Protection de l’enfance, Baga Sola, Tchad
Application Android TchadCarriere

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Intersos recrute un chef de projet – Protection de l’enfance, Baga Sola, Tchad

 

Contexte :

INTERSOS est une Organisation Humanitaire Non Gouvernementale, à but non lucratif, qui a l’objectif d’assister les victimes de désastres naturelles et de conflits armés. INTERSOS base son action sur les valeurs de la solidarité, de la justice, de la dignité humaine, de l’égalité des droits et des opportunités pour tous les peuples, du respect des diversités, de la cohabitation, de l’attention aux groups sociales les plus vulnérables.

  

Termes de référence :

Intitulé du poste : Chef de Projet – Protection de l’enfance

Code : SR-31-1491

Pays : Tchad

Lieu d’affectation : Baga Sola, dans la province du Lac avec des missions régulières à Bol et Liwa et des missions sporadiques sur Ndjamena

Date de prise de fonction : 01/05/2020

Durée du contrat : 12 mois

Sous la supervision de : Chef de Mission

Supervision directe de : 25 staffs nationaux

Personnes à charge : No

Contexte général du projet :

Le conflit dans le bassin du lac Tchad s’est intensifié au cours des trois dernières années en raison des attaques croissantes de Boko Haram et la région est rendue encore plus vulnérable par l’afflux de personnes déplacées qui accentuent la pression sur les ressources déjà rares et la faiblesse des infrastructures de base. Les déplacements sont aggravés par les incidents de protection consécutifs aux attaques récurrentes des groupes armés (une population déplacée totale de 178 928 individus a été identifié par la note de synthèse plaidoyer du Plan Provincial de Sécurité et de Développement (PPSD) du Lac 2019-2023).

Tous ces événements rendent la situation en matière de protection de l’enfance assez compliquée : les communautés hôtes aussi bien que les PDIs ont souligné ne pas être au courant de mécanisme de prise en charge des cas des ES/ENA.

Les formes les plus fréquentes de violence citées sont le mariage d’enfant et forcé, les violences sexuelles, les violences psychologiques, le déni d’accès aux ressources et aux opportunités pour les femmes. Les cas des VGB sont pris en charge par les centres de santé existants – de façon très limitée, car il y a des faibles capacités (1. manque de ressources humaines/intrants et des moyens financiers pour payer les soins appropriés, 2. problèmes liés à la distance à parcourir pour atteindre les structures fonctionnelles). L’appui psycho-social est, en générale, fait par les familles des victimes/survivants d’une manière traditionnelle, afin d’éviter la stigmatisation de la part de la communauté. Cette assistance communautaire semble être pourvue de façon ad-hoc et ne suit pas de protocoles particuliers donc la pertinence, l’efficacité et l’efficience varient grandement en fonction des compétences de l’individu prestataire de l’aide. Selon les entretiens menés par INTERSOS dans la zone, nonobstant certains leaders religieux ou membres de la communauté fassent preuves de bonnes intentions, l’offre de ce soutien psycho-social communautaire reste limitée et elle n’arrive pas à couvrir tous les besoins.

Il a été également relevé le manque de services à travers lesquels adresser les cas à risque d’exploitation, abus, discrimination, violence et stigmatisation de la part de la communauté, ainsi que le manque de prise en charge des cas de VBG. Dans la ville de Bol, il y a des groupes d’enfants qui vivent regroupés dans des quartiers périphériques et qui viennent en masse au centre-ville pour mener de petites activités de survie. Bien que des chiffres n’existe pas, la délégation de l’action sociale a souligné ces cas, qui selon elles doivent être pris en compte. Pour la plupart, ils mènent de petits commerces, la mendicité ou travaux dans les restaurants comme laveurs d’assiettes etc. sans aucune supervision et/ou soutien des adultes. Suite à la situation d’insécurité permanente, les structures d’accueil et prise en charge des enfants à risque identifiés sont quasi inexistantes. Le taux d’enregistrement des faits d’état civil est de 2,8%. Ce taux alarmant est un indicateur du risque d’apatridie que court bon nombre de tchadiens, faute de documents. Ce non-respect de droit est un facteur de risque si rien n’est fait.

INTERSOS a planifié une action à deux niveaux, axée sur des mécanismes de prévention et sensibilisation, réponse et coordination en intégrant une réponse adaptée aux survivants de violence et à la protection de l’enfance. A travers les 6 espaces amis d’enfants construits par le projet, les enfants auront une espace où des activités ludiques et récréatives seront mises en place, tout au long à une assistance psychosocial. Une assistance directe aux ES/ENA, à travers l’identification des familles d’accueil temporaire et un soutien économique de base (kit en nature) seront aussi assurés. Les cas individuels seront pris en charge selon les standards de la gestion des cas de protection de l’enfant et bénéficieront de soutien psychosocial et d’appui matériel individuel selon les besoins au cas par cas. INTERSOS facilitera l’accès aux actes de naissances pour les enfants qui seront identifié dans ce besoin Les activités de sensibilisation qui se concentreront sur les thématiques de protection de l’enfant (risques liés aux mines terrestres, les restes des engins de guerre et les engins explosifs improvisés, le mariage d’enfants, l’enregistrement des naissances, etc.) seront mises en place en respectant les mesures de prévention au COVID-19 (distance de sécurité, protection du staff avec masques et gants, rassemblements de 20 personnes au maximum etc.), également les EAE seront équipé avec des points lave-mains, des thermomètres et toute mesure de mitigation du risque de Covid-19 sera prise en compte. INTERSOS propose une intervention visant à améliorer la protection des enfants séparés (ES), des enfants non accompagnés (ENA) et des survivants à la violence (inclus la VBG) à travers des mécanismes de prévention, réponse et coordination. Enfin si les activités de prise en charge individuelle ne pouvaient pas être faite face-à-face à cause des risques de coronavirus, elles seraient maintenues à distance (PSS individuel et référencement par téléphone jusqu’à reprise normale des activités).

Objectif général de la position :

  • Le/la Chef de Projet est responsable de la coordination, implémentation et le suivi des activités dans la zone citées ci-haut d’intervention ;
  • Il/elle sera en charge de garantir la planification cohérente de la mise en œuvre des activités du projet, tout en respectant le planning opérationnel définit en lien avec la Coordination de la mission.

Principales responsabilités et tâches

Coordination du Projet :

  • Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités du projet, en collaboration avec la Coordination de la mission et l’ensemble de son équipe ;
  • Garantir la gestion opérationnelle, financière et programmatique en collaboration avec les membres de l’équipe ;
  • Assurer la coordination avec les partenaires et partie prenante (acteurs humanitaires, autorités administratives), avec les représentants des bailleurs et autres acteurs présents sur le terrain ;
  • Assurer la coordination du projet en collaboration avec les membres de l’équipe à travers le monitoring des activités commun ;
  • Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaire ;
  • Assurer le suivi et évaluation des activités à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage en lien avec la Coordination de mission ;
  • Assurer la soumission mensuelle de rapports d’activités à la Coordination de la mission ;
  • Préserver le mandat du RRM, tel que défini par le Groupe sectoriel et dans le Cadre Commun RRM, dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités ;
  • Organiser de façon hebdomadaire une rencontre avec le groupe opérationnel du RRM ;
  • Partager régulièrement et de manière transparente les informations relatives aux activités des acteurs ;
  • Participer à la coordination des interventions entre les acteurs RRM intervenant dans la région ;
  • Rapporter les interventions de manière continue et effectuer un plaidoyer sectoriel auprès des Groupes de Travail, notamment pour la mise en œuvre des recommandations des MSA non couvertes par le RRM, et la reprise des activités sectorielles après la fin de l’intervention RRM ;
  • Partager et organiser des sessions d’échanges techniques (dont renforcement des capacités en continu) entre acteurs ;
  • Réaliser des retours d’expérience, notamment sur la base des recommandations des monitorings post intervention/PIM (sur les outils, les interventions Protection etc.) en interne et en externe auprès des Groupes de Travail et Clusters ;
  • Harmoniser et partager les rapports MSA/ERP/Flash/PIM/PDM, partager et suivre les recommandations en interne et externe ;
  • Produire et partager les Rapports des réunions, au plus tard 48h après la tenue des réunions ;
  • Assurer le suivi régulier des recommandations issues de leurs rencontres et la mise en œuvre des orientations du GS ;
  • Contribuer à la mise à jour mensuelle des 5W à partager avec le cluster ;
  • Assurer la soumission dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y inclus l’outil de suivi PAT ;
  • Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) en coordination avec la Coordination de la mission et les autres chefs de projet ;
  • Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place du projet à la Coordination de la mission et contribuer à l’identification de solutions ;
  • Participer aux réunions de coordination sectorielle au niveau terrain ;
  • Contribuer à la gestion de la sécurité selon les approches établies et les outils en utilisation dans la mission.

Gestion administrative du projet :

  • Assurer une gestion appropriée des fonds du projet (mettre à jour la planification financière du projet sur base mensuelle ; chaque mois ;
  • Assurer le suivi des dépenses du projet en collaboration avec l’administration (projet et Pays) ;
  • Proposer des réajustements budgétaires à l’administration (projet et Pays) en cas de nécessité, etc. ;
  • Assurer la liaison avec l’équipe logistique pour les achats du projet, afin de garantir une correcte application des procédures d’achat d’ INTERSOS et du bailleur.

Gestion des Ressources Humaines :

  • Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet selon les besoins ;
  • Assurer l’évaluation effective et objective de performance du staff sous sa gestion chaque 3 mois et l’évaluation finale ;
  • Superviser et gérer l’équipe de projet et assurer la formation continue en collaboration avec la Coordination Mission.

Capitalisation et gestion de connaissance :

  • Assurer la capitalisation des expériences et des données obtenues dans le cadre du projet ;(Voir fiche d’activité et fiche Programme sur IMP) ;
  • Identifier les besoins et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain ;
  • Transmettre à la Coordination de la Mission toute documentation photo et vidéo des activités, ainsi que toute informations significatives sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, collecte des fonds et communication.

Expériences / Formation :

Profil requis :

Education :

  • Diplôme universitaire supérieur en droit, science politique, Sciences sociales, Psychologie, Sciences humaines ou autre domaine pertinent ;
  • Un diplôme universitaire de premier niveau avec une combinaison pertinente de qualifications académiques et d’expérience peut être accepté au lieu du diplôme universitaire supérieur.

Expérience Professionnelle : Minimum 4 ans d’expérience dans la gestion de projets dans le secteur humanitaire. Excellente compétence professionnelle dans le secteur de Protection et une grande capacité rédactionnelle. Connaissance du mécanisme de réponse rapide (RRM).

Exigences professionnelles :

  • Esprit d’adaptation à des conditions de vie simples, à un climat sec chaud/très chaud et à des contraints de sécurité ;
  • Sens de l’organisation, de la gestion et de la planification ;
  • Excellent sens relationnel, diplomatie et approche partenariale ;
  • Flexibilité et capacité de travail dans un contexte difficile, sous pression et dans un milieu souvent inconfortable ;
  • Capacité de communication et de travail en équipe et dans un contexte multiculturel ;
  • Aptitude à travailler dans un environnement de sécurité très volatile et dans des conditions de vie basique ;
  • Respect des valeurs/mission INTERSOS.

Langues :

  • Français courants (parlé, lu, écrit) ;
  • Bonne connaissance de l’anglais et/ou italien (souhaitable).

Qualités requises :

  • Il/elle ne devrait pas être un étranger remarquable ;
  • De sexe féminin de préférence (gestion GBV).

Comment postuler :

Les candidats intéressés sont invités à postuler en suivant le lien ci-dessous :

 

Postuler ici

Veuillez noter que notre processus de candidature est composé de 3 étapes très rapidess’inscrire (incluant votre nom, mail, mot de passe, nationalité et adresse Skype), se connecter et postuler en joignant CV et lettre de motivation en version PDF. Avec cette plateforme les candidats pourront suivre l’historique de leurs candidatures avec INTERSOS.

Si vous rencontrez de graves difficultés à postuler via notre plateforme, vous pouvez envoyer un email à recruitment@intersos.org joignant votre CV et votre lettre de motivation (les deux en version PDF) avec comme objet du message: « Platform issue  SR-31-1491  Chef de Projet Protection de lenfance  Tchad ».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d’au moins deux références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Tweets

Publicité

Ils recrutent en ce moment