CV 698 | Inscrits 4916 | Recruteurs 83 | Offres 8333

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

INTERSOS seeks to recruit an officier de protection – République Centrafricaine

Accueil » Offres » Avis de recrutement » INTERSOS seeks to recruit an officier de protection – République Centrafricaine

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 57

Date de clôture : mardi 11 décembre 2018

INTERSOS seeks to recruit an officier de protection – République Centrafricaine

Détails

Type d’offre : Contrat à durée déterminée
Volume de travail : Temps plein
Fonction : Gestion de projet
Lieu de l’emploi : Kaga Bandoro, avec des missions régulières dans les zones d’implémentation du projet et sporadiques à Bangui

Description :

Intitulé du poste : Officier de protection

Code : SR-46-748

Pays : République Centrafricaine

Lieu d’affectation : Kaga Bandoro, avec des missions régulières dans les zones d’implémentation du projet et sporadiques à Bangui

Date de prise de fonction : 01/01/2019

Durée du contrat : 12 mois

Sous la supervision de : Chef de Projet

Supervision directe de : environ 10 staffs

Personnes à charge : No

 

Contexte général du projet :

Depuis décembre 2013, la République centrafricaine est confrontée à une grave crise politique ayant entrainée une crise humanitaire prolongée. En dépit de la transition politique et des élections présidentielles organisées en 2016 et la présence de la MINUSCA depuis 2014, le pays connait encore une forte instabilité sur l’ensemble de son territoire national. On note des mouvements des populations civiles et violations des droits humains suite aux activités des groupes armés encore actifs dans presque toutes les préfectures. Les cas le plus frappants sont ceux des préfectures de de la Kemo, Nana Gribizi, et l’Ouham, ou INTERSOS intervient depuis 2014 à côté du HCR et d’autres bailleurs, pour conduire les activités du monitoring de protection et prendre en charge les plus vulnérable.

Le groupe armé FPRC-MPC né des ex-Seleka contrôle encore la zone de Kaga Bandoro, Kabo et Moyenne Sido, les Anti Balaka éparpillés sur tout le territoire national ont causé de milliers des victimes, la prolifération de groupe et groupuscules armés continue de menacer la sécurité des personnes, en provocant le déplacement de quelque 653.000 individus à l’intérieur de la RCA dans des sites d’accueil, en brousse ou dans les familles d’accueil, et de réfugiés vers les pays voisins.

Les villes sont souvent divisées en deux selon l’appartenance religieuse des uns et des autres comme dans les cas de Kaga-Bandoro et de Kabo. Alors que des graves violations des droits humains continuent à être perpétrées par les groupes armés, le gouvernement a prévus un plan de déploiement des autorités décentralisées de l’état qui malheureusement n’est toujours pas effectif dans beaucoup des localités telles que celle de Kaga-Bandoro.

L’objectif du projet est de renforcer la protection des personnes déplacées internes et retournées, ainsi que des membres de la communauté hôte résidant dans les préfectures de Nana Gribizi, Kémo et Ouham, ceci se fera grâce au monitoring de protection et au monitoring des frontières, qui permettront de connaitre les risque de protection et les violation des droits humains les plus fréquente et d’identifier les cas de protection, y compris SGBV et protection de l’enfance, pour lesquelles la prise en charge holistique se rends nécessaire.

Le projet vise à faire participer les bénéficiaires à l’identification des risques de protection et la prévention, tout en renforçant la réponse par la coordination de tous les acteurs présents dans la zone.

Le monitoring de protection permettra de récolter toutes les informations utiles à l’analyse des violations des droits humains qui sera traduite en plaidoyer vers la communauté humanitaire et le Gouvernement.

 

Objectif général de la position :

L’officier de protection est responsable de la coordination, implémentation et le suivi des activités de monitoring de protection dans les zones d’intervention.

Il/elle sera en charge de garantir la planification cohérente de la mise en œuvre des activités susmentionnées, tout en respectant le planning opérationnel définit en lien avec le Chef de Projet selon le plan de travail établi et le budget alloué pour accomplir les objectifs opérationnel concordés avec UNHCR.

 

Principales responsabilités et tâches :

Coordination des activités de monitoring de protection :

  • Assister le chef de projet à développer, coordonner, planifier, mettre en œuvre le programme de protection dans le Nana Gribizi, la Kemo et le Ouham ;
  • Fournir le suivi technique afin de développer un programme de protection de qualité dans le Nana Gribizi, la Kemo et le Ouham ;
  • Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaires ;
  • Assurer le suivi et évaluation des activités de monitoring de protection à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage en lien avec le Chef de Projet ;
  • Orienter et superviser la mise en œuvre des activités de gestion des cas de protection selon le chronogramme du projet, en mettant l’accent sur les aspects techniques et l’assurance de la qualité grâce à un suivi étroit, à une supervision et à une formation pour le personnel national ;
  • S’assurer que les normes minimales internationales et les standards INTERSOS dans les activités de gestion et prise en charge des cas sont respectés ;
  • Fournir un soutien technique à la documentation des cas de protection selon les formulaires appropriés ;
  • Évaluer les lacunes et les besoins au sein des équipes en ce qui concerne la gestion des cas de protection et fournir un soutien technique ;
  • S’assurer que les données sont collectées régulièrement pour répondre aux indicateurs convenus et que la confidentialité des données est toujours respectée ;
  • Assurer l’incorporation de la protection transversale selon une approche âge, genre, diversité ;
  • Créer la synergie en impliquant le plus possible UNHCR en vue de promouvoir le partage d’informations et proposer une réponse opérationnelle rapide et cohérente aux problèmes de protection identifiés ;
  • Elaborer des politiques, des stratégies et des outils communs d’identification et de résolution des problèmes de protection avec l’appui UNHCR ;
  • Développer la capacité de prévoir et répondre de la manière la plus efficace aux lacunes de protection identifiés et les moyens pour les combler ;
  • Assurer la soumission mensuelle de rapports d’activités au Chef de Projet ;
  • Contribuer à la formulation des rapports narratifs et financiers à soumettre au HCR ;
  • Contribuer à la rédaction dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y inclus l’outil de suivi PAT en ce qui concerne les aspects techniques de protection du projet ;
  • Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) en coordination avec le Chef de Projet ;
  • Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place des activités de monitoring de protection au Chef de Projet et contribuer à l’identification de solutions ;
  • Participer, selon les orientations données par le Chef de Projet, aux réunions de coordination sectorielle au niveau terrain ;
  • Contribuer à la gestion de la sécurité selon les approches établîtes et les outils en utilisation dans la mission.

Gestion des Ressources Humaines :

  • Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet affecté aux activités de monitoring de protection ;
  • Assurer l’évaluation périodique effective et objective de performance du staff sous sa gestion et l’évaluation finale.

Capitalisation et gestion de connaissance :

  • Assurer la capitalisation des expériences et des données de protection obtenues dans le cadre du projet (voir fiche d’activité et fiche Programme sur IMP) ;
  • Identifier les besoins de protection et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain ;
  • Transmettre au Chef de Projet toute documentation photo et vidéo des activités de protection, ainsi que toute information significative sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, collecte des fonds et communication.

Profil recherché :

Education :

  • Diplôme universitaire supérieur en droit, science politique, Sciences sociales, Psychologie, Sciences humaines ou autre domaine pertinent ;
  • Un diplôme universitaire de premier niveau avec une combinaison pertinente de qualifications académiques et d’expérience peut être accepté au lieu du diplôme universitaire supérieur.

Expérience Professionnelle :

  • 3 ans d’expérience professionnelle dans l’humanitaire et au sein d’une ONG internationale dans la gestion des projets de protection ;
  • 2 ans d’expérience internationale dans la gestion des équipes multi disciplinaire dans des situations sécuritaires volatiles ;
  • 2 ans d’expérience dans la gestion des cas VBG.

Exigences professionnelles :

  • Savoir diriger des équipes sur plusieurs zones ;
  • Bonne connaissance des outils de suivi et d’évaluation dans le domaine de la protection ;
  • Bonne connaissance des problématiques liées à protection de l’enfance et éducation alternative ;
  • Savoir prendre en compte les dynamiques culturelles, ethniques et politiques locales ;
  • Capacité à travailler dans un délai serré, avec peu de supervision et sous pression ;
  • Grande capacité de communication, écrite et orale, et à entretenir des relations avec une expérience dans la gestion des équipes de travail ;
  • Aptitude à travailler en équipe et de manière autonome ;
  • Connaissance des procédures et des lignes guides UNHCR ; (souhaitable) ;
  • Précédentes expériences en Afrique (souhaitable).

Langues :

Français courants (parlé, lu, écrit).

 

Qualités requises :

  • Esprit d’adaptation à des conditions de vie simples, à un climat sec chaud/très chaud et à des contraints de sécurité ;
  • Sens de l’organisation, de la gestion et de la planification ;
  • Excellent sens relationnel, diplomatie et approche partenariale ;
  • Flexibilité et capacité de travail dans un contexte difficile, sous pression et dans un milieu souvent non confortable ;
  • Capacité de communication et de travail en équipe et dans un contexte multiculturel ;
  • Aptitude à travailler dans un environnement de sécurité très volatile et dans des conditions de vie basique ;
  • Respect des valeurs/mission INTERSOS.

Pour en savoir plus et pour postuler à cette offre d’emploi, suivre ce lien : https://intersos.knack.com/imp#intersosorg-vacancies/vacancy-details/5bd13e5e9428062cfa72751f/ 

En cas de problèmes avec la plate-forme INTERSOS, les candidats qualifiés sont priés d’envoyer leur CV ainsi qu`une lettre de motivation à : [email protected]. Comme objet du message, veuillez indiquer «SR-46-748 – Officier de Protection – CAR».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d’au moins deux références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité