Titre du poste : Chargé principal des partenariats public-privé et des chaînes de valeur – AHAI

Grade : PL4

Poste N° : 50001113

Référence : ADB/20/162

Date de clôture : 19-déc-2020

Lieu d’affectation : Pretoria, Afrique du sud

 

 

Objectifs

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les Pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, Cinq grandes priorités (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiées, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

Le complexe :

La Vice-présidence pour l’agriculture et le développement humain et social est un complexe sectoriel dont les activités s’articulent autour de deux des cinq grandes priorités (High 5) de la Stratégie décennale de la Banque, à savoir « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ». Le Complexe a pour principaux objectifs : i) l’élaboration de politiques et de stratégies ; ii) la mise à la disposition des régions d’une expertise sectorielle pointue, en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées pour leur expertise en ce qui concerne les transactions complexes ; iii) l’élaboration de nouveaux instruments de financement ; et (iv) la représentation de la Banque auprès de parties prenantes externes afin de promouvoir ses actions visant à « Nourrir l’Afrique » et à « Améliorer la qualité de la vie des populations africaines ».

Le département/la division qui recrute :

Le rôle du Département de l’agriculture et de l’agro-industrie est de fournir un appui à la réalisation des objectifs de la stratégie dénommée « Nourrir l’Afrique » : Stratégie pour la transformation agricole en Afrique 2016-2025. Cette stratégie vise à mettre un terme à la faim et à la pauvreté en milieu rural durant la prochaine décennie grâce à l’autosuffisance dans dix-huit (18) chaînes de valeur de denrées prioritaires spécifiques aux zones agroécologiques du continent. Le département de l’Agriculture et de l’agro-industrie travaille en étroite collaboration avec le département du Financement agricole et du développement rural et les directions régionales pour contribuer à la mise en œuvre de la stratégie « Nourrir l’Afrique ».

La division de l’Agriculture et de l’agro-industrie pour la région du Sud (AHAI-S), rattachée à la direction régionale de Développement et de prestation de services pour l’Afrique australe (RDGS), a pour responsabilité d’assurer la mise en œuvre de la stratégie « Nourrir l’Afrique » dans la région de l’Afrique australe. Elle est également responsable de la coopération au développement agricole entre la Banque et 13 pays, à savoir l’Afrique du Sud, l’Angola, le Botswana, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, Maurice, le Mozambique, la Namibie, Sao Tomé-et-Principe, le Swaziland, la Zambie et le Zimbabwe, ainsi qu’avec le secrétariat de la SADC en vue de la promotion de l’intégration régionale.

Le poste :

Le Chargé principal des partenariats public-privé et des chaînes de valeur relève du Chef de division régional, AHAI-S. Les principaux objectifs de son travail sont axés sur le développement et la mise à niveau des chaînes de valeur essentielles définies au titre de la stratégie « Nourrir l’Afrique », principalement par le biais des accords PPP.

Il devra travailler au-delà des frontières techniques, géographiques et institutionnelles pour soutenir l’offre de solutions de développement à divers clients de l’espace rural (et urbain) et des secteurs public et privé, conformément au programme de développement agricole, d’agrobusiness et d’agro-industrie du groupe de la BAD. En utilisant une approche de chaîne de valeur, le titulaire du poste soutiendra l’exécution dudit programme dans la région de l’Afrique australe, se focalisant plus particulièrement sur la fourniture d’un appui technique pour la conception et la supervision de projets qui i) promeuvent le développement des chaînes de valeur, la création de la valeur ajoutée, la transformation primaire et secondaire des cultures, de la pêche et du bétail ; ii) catalysent la participation du secteur privé et sa croissance dans le domaine de l’agro-industrie africaine ; iii) promeuvent la croissance des PME agricoles et la commercialisation de l’agriculture, en traitant en particulier la question des besoins d’accès au financement ; iv) créent des liens de marché de la ferme à l’assiette ; v) facilitent le développement de pôles agricoles et de centres de transformation des produits agricoles ; vi) soutiennent le développement d’un environnement favorable à l’agribusiness, et ; vii) investissent dans les infrastructures matérielles (y compris les routes, les marchés et l’irrigation), les infrastructures non matérielles (le capital humain, à savoir des employés potentiels compétents, les TIC, etc.), et des politiques et réformes favorables, pour la transformation des exploitations agricoles africaines en entreprises viables et rentables. Le Chargé principal des partenariats public-privé et des chaînes de valeur travaillera en étroite collaboration avec les experts du secteur privé de la Banque afin d’accroître les investissements dans le domaine de l’agro-industrie. Il devra développer et coordonner le déploiement de solutions clients ainsi que tous les aspects de la gestion de projet liés au déploiement desdites solutions.

Fonctions et responsabilités :

  1. Fournir un soutien et une expertise technique pour le développement ou la mise à niveau des chaînes de valeur prioritaires, des agropoles, des couloirs et des infrastructures rurales (routes, systèmes énergétiques, réseaux d’eau, installations de stockage et marchés) reliant les petits exploitants agricoles aux marchés dans le cadre de l’ensemble des projets d’infrastructure financés par la Banque ;
  2. Formuler des propositions d’investissements public et privé dans le domaine du développement des chaînes de valeur agricoles et promouvoir un environnement propice à l’investissement et à la participation du secteur privé dans l’agriculture (parcs agro-industriels) ;
  3. Identifier des partenariats public-privé potentiels pour les agropoles/parcs ainsi que des opportunités d’investissement dans les infrastructures rurales faisant partie des principales chaînes de valeur ;
  4. Investir dans des clients stratégiques du secteur privé, des institutions financières et des banques commerciales, des fonds de capital-investissement, des fonds d’investissement et des fonds à impact en vue du financement des agropoles et des infrastructures rurales clés faisant partie des 18 chaînes de valeur agricoles prioritaires ;
  5. Établir des partenariats avec d’autres IFI, des investisseurs, dont ceux en capital risque, des sociétés de capital-investissement et des investisseurs stratégiques, en mettant un accent particulier sur les partenariats public-privé pour les Agropoles et les infrastructures rurales (à l’échelle nationale et régionale) dans le but d’obtenir l’engagement des parties prenantes quant à l’harmonisation des objectifs de développement socio-économique durable ;
  6. Créer un répertoire et gérer un portefeuille solide d’investisseurs existants et potentiels en ce qui concerne les agropoles/parcs et les infrastructures rurales faisant partie des principales chaînes de valeur, dans le but d’assurer un impact durable sur le développement ;
  7. Évaluer, organiser, négocier et conclure des transactions portant sur des titres de créance et de participation ; déployer ses compétences solides en matière de négociation pour développer des solutions et surmonter les différents obstacles pouvant survenir dans toutes les transactions ;
  8. Jouer le rôle de chef de file dans le processus de développement des opérations non souveraines et de soutien à ces opérations en proposant des solutions visant à répondre aux besoins des petits exploitants agricoles et des entreprises productives (en particulier les femmes et les jeunes) ;
  9. Établir et maintenir une solide réserve de possibilités liées aux chaînes de valeur grâce à de nouveaux investissements en actions et en titres de créance, faire le suivi des nouvelles opportunités commerciales et entretenir des contacts étroits avec les clients potentiels dans la région ;
  10. Assurer le suivi et rendre compte de la mise en œuvre des instruments financiers et de leur contribution à la mise en œuvre de la stratégie « Nourrir l’Afrique » ;
  11. Élaborer et mettre en œuvre des systèmes de suivi et d’évaluation des performances et des activités d’établissement de rapports (y compris les indicateurs clés de performance) pour permettre une évaluation transparente des résultats et des impacts des Agropoles et des infrastructures rurales, pour les clients internes et externes.

 

Critères de sélection :

  1. Être titulaire d’au moins un Master 2 ou d’un diplôme équivalent en Finance, en Agroalimentaire ou dans un domaine connexe ;
  2. Justifier d’une expérience professionnelle d’au moins six (6) ans dans le domaine des opérations des banques d’investissement, du consulting ou du capital-investissement/capital-risque, avec un accent particulier sur l’agro-industrie, ainsi qu’une expérience de trois (3) ans dans le développement des chaînes de valeur ou la gestion des accords d’investissement PPP ;
  3. Avoir une solide expérience en matière d’investissements en titres de créance ou de capitaux propres sur les marchés en développement, dans le secteur du capital-risque et dans les pays émergents, y compris une connaissance satisfaisante des politiques et procédures opérationnelles de ces derniers ;
  4. Faire preuve de leadership en ce qui concerne la négociation et la structuration des transactions portant sur les titres de créance et de participation, l’examen technique des rapports et la consultation d’autres financiers, entre autres ;
  5. Avoir une bonne connaissance de l’Afrique ainsi que des besoins, des opportunités, des défis et des solutions possibles en matière de développement rural ;
  6. Faire preuve d’une compréhension approfondie des structures des projets, notamment de la planification des projets, de la stratégie de gestion des risques, de la stratégie de gestion de la communication, des processus d’exploitation des enseignements tirés et de passation des pouvoirs, ainsi que d’autres facteurs de réussite, stratégies, politiques, procédures et pratiques essentielles d’autres institutions similaires ;
  7. Démontrer une bonne connaissance et une compréhension assidue des éléments essentiels à la réalisation et à l’évaluation efficace des impacts de développement liés aux investissements agricoles en Afrique ;
  8. Avoir des compétences de négociation très développées dont les résultats positifs avec des homologues de haut niveau, tant internes qu’externes, ne sont plus à démontrer ;
  9. Avoir une bonne connaissance de l’exécution et de la structuration des investissements en titres de créance et en actions dans les projets et programmes sectoriels assignés ;
  10. Être capable de travailler en réseau pour établir des relations et des partenariats fructueux avec un large éventail de clients, internes et externes, afin d’obtenir des résultats efficaces. Faire preuve de prudence et de compétence dans l’identification de telles relations et de tels partenaires en fonction de la satisfaction des besoins et des intérêts à long terme des clients au sein de l’institution et à l’extérieur de celle‑ci ;
  11. Être capable de communiquer et d’écrire efficacement en portugais et/ou en français, et avoir une bonne connaissance pratique de l’anglais ;
  12. Savoir utiliser les applications courantes de Microsoft Office (Word, Excel, Access, PowerPoint) ; la connaissance de SAP est souhaitable.

Ce poste bénéficie du statut international et ouvre droit aux conditions d’emploi y afférentes.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.

Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

Postuler ici