CV 696 | Inscrits 4899 | Recruteurs 80 | Offres 8201

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

La Banque africaine de développement recrute un Chargé supérieur du risque opérationnel, Côte d’Ivoire

Accueil » Offres » Avis de recrutement » La Banque africaine de développement recrute un Chargé supérieur du risque opérationnel, Côte d’Ivoire

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 88

Date de clôture : jeudi 27 septembre 2018

La Banque africaine de développement recrute un Chargé supérieur du risque opérationnel, Côte d’Ivoire

 

Titre du poste: Chargé supérieur du risque opérationnel
Grade: PL5
Poste N°: 50071251
Référence: ADB/18/164
Date de publication: 28/08/2018
Date de clôture: 27/09/2018
Pays: Côte d’Ivoire

Postuler ICI

Objectifs

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution de développement panafricaine qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

Le complexe :

Le Président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous la direction des Conseils d’administration, le Président pilote les affaires de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement. Il gère les opérations et activités conformément aux accords portant création de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement. Le Président supervise plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du président (PRST0), le Département de l’évaluation indépendante du développement (BDEV), le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC), l’Unité de la vérification de la conformité et médiation (BCRM), le Secrétariat du conseil d’appel des sanctions (BSAB), le Tribunal administratif (BATR), le Bureau de l’auditeur général (PAGL), la Direction de la gestion des risques du groupe (PGRF), le Conseil juridique général et services juridiques (PGCL), le Département de la communication et des relations extérieures (PCER), le Bureau de l’intégrité du personnel et de l’éthique (PETH) et le Bureau du Secrétaire général et Secrétariat général (PSEG).

Le département recruteur :

La Division du risque opérationnel s’inscrit dans le cadre du mandat global de la Fonction de gestion des risques du Groupe de la Banque (PGRF) qui évalue tous les risques (crédit, marchés et opérations), mesure leur impact sur la capacité de la Banque à supporter les risques et propose des techniques d’atténuation des risques. PGRF.2 a essentiellement deux mandats : la gestion du risque opérationnel et les essais des contrôles internes.

Au titre de son mandat de mise en œuvre du cadre de gestion du risque opérationnel au sein de la Banque, PGRF.2 travaille avec les différentes unités opérationnelles à l’identification, à la gestion et à l’atténuation des risques liés à l’inadéquation ou à la défaillance des processus, des personnes et des systèmes internes, ou encore à des événements externes ayant un impact financier potentiel ou susceptibles de nuire à la réputation de la Banque.

PGRF.2 est chargé de la mise en œuvre du cadre intégré de contrôle interne COSO. La mise en œuvre du cadre COSO vise à améliorer la fiabilité de l’information financière, le respect des lois et règlements applicables ainsi que l’efficacité et l’efficience des opérations de la Banque. Sur cette base, la Direction émettra l’attestation annuelle de l’efficacité des contrôles internes sur l’établissement de rapports financiers, dont les auditeurs externes se serviront pour exprimer leur opinion.

Le poste

Le/la Chargé (e) supérieur(e) du risque opérationnel aura à :

  • Apporter son aide à la mise en œuvre du cadre de gestion des risques opérationnels, y compris la préparation des politiques et procédures connexes, l’implication des unités opérationnelles dans l’identification et l’évaluation des risques liés aux processus opérationnels de la Banque, l’évaluation des contrôles mis en place pour atténuer ces risques, la collaboration avec les unités opérationnelles pour renforcer les contrôles, le suivi des risques opérationnels, l’analyse des incidents et l’identification des principaux indicateurs de risque à prendre en compte dans le tableau de bord des risques.
  • Contribuer à la mise en œuvre du cadre intégré de contrôle interne COSO en définissant les processus des états financiers, en identifiant les risques inhérents et en veillant à ce qu’il y ait en place, des contrôles adéquats pour atténuer ces risques et des essais périodiques des contrôles pour s’assurer de leur efficacité. C’est sur cette base que les auditeurs externes certifieront l’efficacité des contrôles internes sur l’information financière dans le cadre de l’audit annuel des états financiers de la Banque.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision et l’autorité du Chef de l’Unité Gestion des risques opérationnels, le/la Chargé(e) supérieur(e) du risque opérationnel assumera les fonctions suivantes :

Gestion du risque opérationnel

  1. Aider à la planification, à la gestion du cadre de gestion du risque opérationnel de la Banque et apporter un appui continu pour sa mise en œuvre ;
  2. Fournir aux unités opérationnelles et d’appui, des orientations et un soutien pour s’assurer de la bonne gestion, de l’identification, de la mesure et du suivi du risque opérationnel de la Banque ;
  3. Animer les ateliers d’auto-évaluation des risques et du contrôle (RCSA) au profit des unités opérationnelles de la Banque, en travaillant avec elles à l’identification et au suivi des principaux indicateurs de risque pertinents ;
  4. Aider les unités opérationnelles à définir les principaux indicateurs de risque pour tous les risques clés de l’entreprise, à créer et présenter les principaux indicateurs de risques dans le tableau de bord prévu à cet effet ;
  5. Assurer le suivi avec les unités opérationnelles pour concevoir et mettre en œuvre des contrôles et des plans d’action permettant d’atténuer les risques opérationnels et assurer ainsi la bonne marche des activités de la Banque ;
  6. Analyser les incidents liés au risque opérationnel ;
  7. Préparer des rapports sur les risques opérationnels à l’intention de la direction ;
  8. Mener toute autre activité connexe.

Contrôle interne de l’information financière (ICFR)

  1. Contribuer à la conception et à la préparation du programme de travail annuel de la Banque en matière de contrôle interne en utilisant le cadre de contrôle interne COSO et le processus d’auto-évaluation du contrôle (CSA) ;
  2. Prendre part à l’exercice périodique d’évaluation des risques qui permet d’identifier les processus clés des états financiers, les risques majeurs inhérents à ces processus et les principaux mécanismes de contrôle pour atténuer ces risques, et servir ainsi de base à l’élaboration des plans annuels d’essai des contrôles et de remédiation ;
  3. Piloter la mise à jour de la documentation sur le contrôle interne, passer en revue les contrôles et tester les principaux contrôles dans le cadre du processus annuel d’attestation des contrôles internes ;
  4. Concevoir une matrice des risques et des contrôles pour les processus opérationnels clés qui servent de base à l’exercice d’évaluation des risques qui a pour objet d’identifier les principaux contrôles devant faire l’objet d’essais périodiques ;
  5. Utiliser des scripts d’essai conçus pour tester les contrôles clés identifiés lors de l’exercice d’évaluation des risques et compiler les résultats des essais périodiques des contrôles, en travaillant avec les unités opérationnelles pour remédier aux contrôles inefficaces ;
  6. Rendre compte de l’examen périodique de l’efficacité du contrôle par les unités opérationnelles de la Banque et suivre l’exécution des plans d’amélioration du contrôle interne par les unités organisationnelles de la Banque ;
  7. Assurer la liaison avec les auditeurs externes pour certifier l’efficacité des contrôles internes de l’information financière de la Banque dans le cadre de l’audit annuel de ses états financiers ;
  8. Mener toute autre activité connexe.

Critères de sélection

  1. Être titulaire d’une maîtrise ou d’un diplôme équivalent en comptabilité, finance, audit, administration des affaires ou économie. L’adhésion à une association professionnelle de comptables reconnue au plan international (CA, CPA, ACCA, CIA, CISA) ou une qualification d’expert-comptable, constituerait un avantage.
  2. Justifier d’au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente, y compris une expérience en audit/comptabilité publique auprès d’un cabinet réputé et une expérience des systèmes institutionnels de contrôle et d’information financière.
  3. Avoir une bonne connaissance et compréhension de l’analyse des processus opérationnels, de la planification, de la programmation du travail, de la budgétisation et de la gestion financière.
  4. Avoir une expérience avérée de la gestion des risques opérationnels ainsi que des questions de comptabilité technique et d’information financière.
  5. Être apte à travailler en équipe et à entretenir des relations interpersonnelles ; être réactif et soucieux des délais ; avoir des compétences de communication ; avoir une orientation-client et la capacité à résoudre des problèmes.
  6. Faire preuve d’une bonne connaissance du cadre intégré de contrôle interne COSO et de la méthodologie de gestion des risques opérationnels.
  7. Être capable de travailler avec peu ou pas de supervision dans un environnement multiculturel et d’établir des relations de travail efficaces avec les clients et les collègues.
  8. Être capable de travailler dans un environnement exigeant avec des délais serrés, tant avec les clients qu’avec les membres de l’équipe, ce qui exige de grandes qualités d’influence.
  9. Être apte à communiquer efficacement en anglais et/ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.
  10. Maîtriser les logiciels courants de la Banque, notamment Word, Excel, Access, Visio, PowerPoint, SAP et SUMMIT.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI INTERNATIONAL Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct [email protected]

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité