CV 1306 | Recruteurs 170 | Offres 23322

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

La Banque Africaine de Développement recrute un conseiller de gestion des ressources naturelles , ECNR à Abidjan en Côte D’Ivoire

Accueil » Offres » Avis de recrutement » La Banque Africaine de Développement recrute un conseiller de gestion des ressources naturelles , ECNR à Abidjan en Côte D’Ivoire

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Titre du poste : Conseiller de Gestion des Ressources Naturelles , ECNR

Grade : PL2

Poste N° : 50083908

Référence : ADB/19/209

Date de clôture : 20-nov-2019

Lieu d’affectation : Abidjan, Cote D’ivoire

Objectifs :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux, ou PMR).  Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et avoir un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

Le complexe :

Le Chef économiste et Vice-président chargé de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances est le porte-parole de la Banque pour les questions à caractère économique. La Vice-présidence de la gouvernance économique et la gestion des connaissances a pour rôle : i) d’assurer le leadership et la visibilité de la Banque dans les domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance financière et du développement socio-économique ; de coordonner la production de travaux d’analyse qui éclaireront les politiques opérationnelles ; et ii) de mettre systématiquement l’accent sur le rôle essentiel du savoir, de l’expérience et des enseignements tirés, et sur leur impact tangible sur la transformation durable et inclusive de l’économie en Afrique. ECVP inspirera, générera et fournira un appui direct au Président et à la haute Direction de la Banque sur un large éventail de questions techniques et de gestion dans les vastes domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance des finances publiques, de la gestion et de l’économie sociale.

Le département/la division recruteur :

Au plan externe, le Centre africain des ressources naturelles a pour mission d’aider les pays membres régionaux à améliorer les résultats de développement grâce à une gestion efficace des richesses générées par les ressources naturelles, en mettant à leur disposition des solutions pratiques pour les politiques, les lois et les décisions d’investissement dans les domaines pertinents. En interne, le Centre assure la cohésion des stratégies de la Banque dans les secteurs des ressources naturelles en offrant un cadre unique par lequel l’institution traite les questions liées à la gouvernance des ressources naturelles.

Le poste :

Au sein du département du Centre africain des ressources naturelles, l’expert en chef des ressources renouvelables assure l’orientation stratégique et le leadership opérationnel des programmes du Centre relatifs aux énergies renouvelables et dirige une équipe d’experts chargés d’aider les pays membres régionaux et de soutenir les stratégies de la Banque.

Fonctions et responsabilités :

a) Validation et exécution du programme de travail :

  1. Aider le Directeur à fixer les objectifs de la Division et à veiller à leur alignement sur les priorités stratégiques de la Banque, du Complexe et du Département ;
  2. Mettre en place et suivre le programme de travail de la Division et apporter des changements, si nécessaire ;
  3. Aider le Directeur à gérer les ressources financières de la Division et assurer leur utilisation efficace ;
  4. Rendre compte de l’exécution du programme de travail et proposer des mesures de substitution et de correction le cas échéant ;
  5. Contribuer activement à la conception et au suivi des principaux indicateurs de performance (KPI) de la Division.

b) Supervision technique des activités de la Division :

  1. Fournir des conseils en matière de stratégie et de programmation à l’intention du Directeur et du personnel du Centre sur les toutes les questions concernant les pêches, les forêts, la terre et l’eau en assurant l’intégration des contributions techniques pertinentes aux programmes régionaux ;
  2. Superviser la mise en œuvre de la Stratégie et des plans d’activités du Centre relatifs aux secteurs de la pêche, de la forêt, de la terre et de l’eau en assurant la gestion des domaines d’intervention pertinents conformément aux stratégies de la Banque ;
  3. Superviser les programmes et gérer les ressources consacrées aux activités du Centre dans les domaines de la pêche, de la forêt, de la terre et de l’eau en dirigeant l’équipe des spécialistes des ressources extractives, les consultants et en gérant les budgets ;
  4. Coordonner les activités de conseil portant sur les questions réglementaires liées aux secteurs de la pêche, des forêts, de la terre et de l’eau, y compris les politiques, les lois et les structures institutionnelles en œuvrant avec les bureaux régionaux pour stimuler et satisfaire la demande ;
  5. Superviser la fourniture de conseils stratégiques et techniques concernant les négociations des projets portant sur les pêches, les forêts, la terre et l’eau entre les pays membres régionaux et les investisseurs en assurant la disponibilité de l’expertise technique et des outils de politique afin de guider les stratégies des représentants des pays membres régionaux ;
  6. Collaborer avec des pairs pour comparer l’élaboration des politiques en menant des études comparatives périodiques ;
  7. Combler les lacunes en matière de connaissances et de compétences en pilotant la conception des produits du savoir et des outils de politique visant à aider les pays membres régionaux à renforcer leurs capacités ;
  8. Aider le Directeur à mobiliser les ressources humaines et financières par l’identification et l’établissement de partenariats stratégiques avec les pairs internes et externes dans les pays membres régionaux les communautés économiques régionales, l’industrie et les groupes de réflexion ;
  9. Aider le Directeur à gérer toutes les ressources affectées à des fonctions spécifiques en assurant la disponibilité des ressources humaines et financières afin de réaliser le programme d’activités ;
  10. Suivre de près les tendances internationales et régionales par le biais d’analyse, de réseautage et d’auto-perfectionnement ;
  11. Représenter le Centre en qualité de porte-parole et veiller à la disponibilité des mémoires institutionnels sur les pêches, les forêts, la terre et l’eau au sein du Centre.

c) Gestion des personnes et des talents :

  1. S’assurer que la Division dispose du dosage approprié des compétences à tout moment en vue d’une réalisation efficace des objectifs définis dans le programme d’activités ;
  2. Aider le Directeur à examiner et valider les besoins en dotation de personnel et élaborer, de concert avec le Département des ressources humaines, les plans de recrutement requis ;
  3. Contribuer à évaluer la performance des activités, le potentiel des membres du personnel et déterminer les besoins de formation ;
  4. Mettre en place, avec l’aide du Département des ressources humaines, des mécanismes de gestion des talents afin de constituer une réserve de talents pour assurer la continuité des activités de la Division.

Critères de sélection :

  1. Être titulaire au moins d’un Master ou d’un diplôme équivalent en économie des énergies renouvelables, en conception de politiques ou en gestion des ressources renouvelables ou dans une discipline connexe ;
  2. Une qualification additionnelle telle qu’un PhD serait un avantage ;
  3. Posséder au moins huit (8) années d’expérience professionnelle pertinente dans les ressources renouvelables, les organisations internationales, les cadres de réglementation, le secteur privé ou dans un groupe de réflexion ayant pour centre d’intérêt le secteur et/ou la fonction pertinent(e), dont au moins trois (3) ans à un poste de direction ;
  4. Avoir une expérience dans le secteur privé est un atout supplémentaire ;
  5. Être un agent de changement ayant une bonne connaissance du cadre réglementaire en matière de ressources renouvelables, des initiatives régionales dans le domaine, des programmes de développement de l’Union africaine (UA) et des protocoles pertinents ;
  6. Posséder de solides compétences dans la conception et la mise en œuvre des programmes de conseil et de renforcement des capacités ;
  7. Avoir une bonne compréhension des défis du développement de la région de l’environnement des institutions financières de développement (IFD) et une maîtrise des principes de bonne gouvernance régissant les politiques en matière de ressources naturelles ;
  8. Avoir de solides compétences dans la rédaction de rapport et l’édition ;
  9. Connaitre les acteurs qui influencent les politiques publiques ;
  10. Savoir diriger et à gérer des petites équipes de chercheurs dans des projets et/ou tâches spécifiques et être capable d’introduire des idées et des techniques de recherche innovantes afin d’améliorer les politiques de recherche qui forment le contenu des recherches en matière de développement ;
  11. Posséder de solides capacités d’analyse, de résolution de problème et de gestion de l’innovation ;
  12. Avoir d’excellentes compétences en communication orale et écrite en français comme en anglais et une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;
  13. Savoir utiliser les logiciels standards de la Suite Microsoft Office

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.

Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

 

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment