CV 696 | Inscrits 4896 | Recruteurs 80 | Offres 8199

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

L’OHADA recherche des candidatures pour le poste d’auditeur interne, Yaoundé, Cameroun

Accueil » Offres » Avis de recrutement » L’OHADA recherche des candidatures pour le poste d’auditeur interne, Yaoundé, Cameroun

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 144

Date de clôture : lundi 5 novembre 2018

L’OHADA recherche des candidatures pour le poste d’Auditeur interne, Yaoundé, Cameroun

POSTE DE REGIME INTERNATIONAL

(Personnel international d’encadrement de catégorie A1)

Le poste est basé à Yaoundé (Cameroun)

La mission a une durée de 4 ans renouvelable une fois

Description

L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a été instituée par le Traité relatif à l’harmonisation du droit des affaires en Afrique, signé le 17 octobre 1993 à Port-Louis (Maurice) et révisé le 17 octobre 2008 à Québec (Canada). C’est une organisation d’intégration qui œuvre pour garantir la sécurité juridique et judiciaire des investisseurs et des entreprises dans ses 17 États membres qui sont aujourd’hui : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée-Bissau, Guinée, Guinée Équatoriale, Mali, Niger, République Centrafricaine, République démocratique du Congo, Sénégal, Tchad, Togo. Les langues de travail sont le français, l’anglais, l’espagnol et le portugais.

 

Mission

Sous la responsabilité du Conseil des Ministres de l’OHADA, l’Auditeur interne est chargé, conformément aux normes internationales pour la pratique professionnelle de l’Audit interne de l’IIA, d’évaluer et de contribuer à l’amélioration du dispositif de contrôle interne de l’OHADA sur la base d’une approche systématique et méthodique du processus de :

  1. gouvernance des Institutions de l’OHADA ;
  2. management des risques ;
  3. contrôle.

 

A-  Gouvernance des Institutions :

  • Évaluer et contribuer à l’amélioration du processus de gouvernance des Institutions de l’OHADA
  • L’Auditeur interne doit évaluer en permanence le processus de gouvernance des Institutions de l’OHADA et formuler des recommandations appropriées en vue de son amélioration. À cet effet, il/elle détermine si le processus répond aux objectifs suivants :
    • promouvoir des règles d’éthique et des valeurs appropriées au sein des Institutions ;
    • garantir une gestion efficace des performances des Institutions, assortie d’une obligation de rendre compte ;
    • communiquer aux directions et aux services concernés des Institutions les informations relatives aux risques et aux contrôles ;
    • fournir une information adéquate au Conseil des Ministres, au management, aux auditeurs externes dont il/elle assure la coordination des activités au sein de l’OHADA.
  • l’Auditeur interne doit évaluer la conception, la mise en œuvre et l’efficacité des objectifs, des programmes et des activités des Institutions liés à l’éthique ;
  • l’Auditeur interne doit évaluer si la gouvernance des systèmes d’information des Institutions soutient et supporte la stratégie et les objectifs de l’OHADA ;
  • l’Auditeur interne doit orienter sa mission de conseil de sorte que ses objectifs soient en cohérence avec les valeurs et objectifs généraux de l’OHADA.

 

B-  Management des risques :

  • Evaluer et contribuer à l’amélioration du processus de management des risques
  • Afin de déterminer si les processus de management des risques sont efficaces, l’Auditeur interne doit s’assurer que :
    • les objectifs des Institutions sont cohérents avec leurs missions et celles de l’OHADA et y contribuer ; o les risques significatifs sont identifiés et évalués ;
    • les modalités de traitement des risques retenues sont appropriées et en adéquation avec l’appétence pour le risque des Institutions et de l’OHADA ;
    • les informations relatives aux risques sont recensées et communiquées en temps opportun au sein des Institutions de l’OHADA pour permettre aux collaborateurs, à leur hiérarchie et au Conseil des Ministres d’exercer leurs responsabilités ;
    • les processus de management des risques sont surveillés par des activités de gestion permanente, par des évaluations spécifiques ou par ces deux moyens.
  • l’Auditeur interne doit évaluer les risques afférents à la gouvernance, aux opérations et aux systèmes d’information de l’Organisation au regard :
    • de la fiabilité et de l’intégrité des informations financières et opérationnelles ;
    • de l’efficacité et de l’efficience des opérations ;
    • de la protection des actifs ;
    • du respect des lois, règlements et contrats.
  • l’Auditeur interne doit évaluer la possibilité de fraude et la manière dont ce risque est géré par les Institutions de l’OHADA ;
  • au cours des missions de conseil, l’Auditeur interne doit couvrir les risques liés aux objectifs de la mission et demeurer vigilant vis-à-vis de l’existence de tout autre risque susceptible d’être significatif ;
  • l’Auditeur interne doit utiliser ses connaissances des risques acquises lors de missions de conseil pour évaluer les processus de management des risques des Institutions et de l’OHADA ;
  • lorsque l’Auditeur interne aide le management dans la conception et l’amélioration des processus de management des risques, il/elle doit s’abstenir d’assumer une responsabilité opérationnelle.

 

C-  Processus de contrôle :

  • L’Auditeur interne doit aider les Institutions de l’OHADA à maintenir un dispositif de contrôle approprié en évaluant son efficacité et son efficience et en encourageant son amélioration continue :
  • l’Auditeur interne doit évaluer la pertinence et l’efficacité du dispositif de contrôle interne choisi pour faire face aux risques relatifs au gouvernement d’entreprise, aux opérations et systèmes d’information de l’Organisation. Cette évaluation doit porter sur les aspects suivants :
    • la fiabilité et l’intégrité des informations financières et opérationnelles ;
    • l’efficacité et l’efficience des opérations ;
    • la protection des actifs ;
    • le respect des lois, règlements et contrats ;
  • l’Auditeur interne doit déterminer dans quelle mesure les buts et objectifs concernant les opérations et les programmes ont été définis et si ces buts et objectifs sont conformes à ceux des Institutions et de l’OHADA ;
  • l’Auditeur interne doit passer en revue les opérations et les programmes afin de déterminer dans quelle mesure les résultats suivent les buts et objectifs établis et si ces opérations et programmes sont mis en œuvre ou réalisés au niveau des Institutions et de l’OHADA comme prévu ;
  • au cours des missions de conseil, l’Auditeur interne doit examiner les dispositifs de contrôle relatifs aux objectifs de la mission et être attentif à l’existence de tout problème de contrôle significatif ;
  • l’Auditeur interne doit utiliser ses connaissances des dispositifs de contrôle acquises lors de missions de conseil lorsqu’ils évaluent les processus de contrôle des Institutions de l’OHADA.

 

QUALIFICATIONS ACADEMIQUES ET PROFESSIONNELLES :

Le candidat devra :

  • être ressortissant de l’un des États membres de l’OHADA ;
  • être titulaire d’un diplôme de niveau BAC+5 minimum en Comptabilité, Finance, Gestion, Audit et contrôle de gestion, ou tout autre diplôme équivalent ;
  • justifier d’une expérience de 10 ans minimum dans l’audit et le contrôle de gestion, contrôle financier et/ou comptable, au sein d’une Administration publique et/ou d’une Organisation Internationale ;
  • justifier d’une excellente connaissance des théories, pratiques et techniques en matière d’audit et contrôle de gestion administrative, financière et comptable des Organisations internationales et des projets financés par les Partenaires Techniques et Financiers;
  • justifier d’une excellente connaissance du Système Comptable OHADA ;
  • avoir une bonne connaissance du français et de l’une des trois autres langues de travail de l’Organisation, à savoir l’anglais, l’espagnol et le portugais ;
  • avoir une bonne capacité managériale ;
  • avoir une bonne capacité de gestion des situations difficiles, et une aptitude à travailler dans un milieu professionnel multiculturel ;
  • avoir le sens de la confidentialité, de la communication, de l’initiative, de l’autonomie et de l’organisation ;
  • avoir une bonne connaissance de l’utilisation des logiciels courants (Word, Excel, Power Point, E-mail et autres outils de communication informatique) ;
  • être âgé de 55 ans au plus au 31 décembre 2018.

 

Dépot de dossiers

  • Les différents postes sont ouverts pour un contrat de quatre [4] ans, renouvelable une fois.
  • Les dossiers de candidature doivent être adressés :
    • À Monsieur le Président du Conseil des Ministres de l’OHADA, pour le poste de Secrétaire Permanent, et
    • À Monsieur le Secrétaire Permanent de l’OHADA, pour tous les autres postes.

La date limite de réception des candidatures est fixée au 05 novembre 2018.

Les dossiers de candidature doivent être envoyés à [email protected] et comporter les pièces suivantes :

  1. une lettre de motivation datée et signée ;
  2. un curriculum vitae détaillé contenant les coordonnées de trois [3] personnes référentes ;
  3. une copie certifiée conforme du ou des diplômes ;
  4. un extrait d’acte de naissance ou tout document en tenant lieu ;
  5. un certificat de nationalité.
  6. un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois [3] mois.
  • Pour avoir plus d’information sur un des postes ci-haut mentionnés, veuillez envoyer vos questions au plus tard le 1er novembre 2018 à l’adresse courriel suivant: [email protected]

 

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité