CV 1822 | Recruteurs 249 | Offres 28101

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

L’ONG Initiative Développement recrute un responsable de programme filière Ylang-Ylang – Développement écoresponsable (FYDECO), Mutsamudu, Comores

Accueil » Offres » Avis de recrutement » L’ONG Initiative Développement recrute un responsable de programme filière Ylang-Ylang – Développement écoresponsable (FYDECO), Mutsamudu, Comores

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

L’ONG Initiative Développement recrute un responsable de programme filière Ylang-Ylang – Développement écoresponsable (FYDECO), Mutsamudu, Comores

 

Contexte :

Poste à pourvoir fin mai / début juin 2020 après une semaine de briefing au siège.

L’ONG Initiative Développement (ID) www.id-ong.org est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services essentiels (santé ; éducation ; eau, assainissement et déchets ; climat, énergie et forêts, développement local). Aujourd’hui, ID intervient à travers 23 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2018 : 5 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

ID est intervenu en Union des Comores depuis 1996 sur plusieurs secteurs stratégiques (Accès à l’eau potable, Energie, Education, Santé et Développement Local) et principalement sur l’île d’Anjouan. Actuellement ID mène deux projets énergie : le FYDECO et un programme d’appui à une filière de cuiseurs économes domestiques mené depuis 2015 (le FCE – Filière Cuiseurs Econome). ID mène également 2 projets d’accès à l’eau potable.

Le Projet FYDECO (Filière Ylang-Ylang – Développement Écoresponsable) :

L’Union des Comores est un des pays les plus pauvres au monde avec près de 65% de la population vivant avec moins de deux dollars par jour. Parallèlement, la dégradation croissante de l’environnement est également une problématique préoccupante. L’huile essentielle (HE) d’ylang-ylang représente aujourd’hui 15 à 20% des recettes d’exportation de biens du pays. Très prisée par l’industrie cosmétique internationale et plus spécifiquement française, les Comores en sont le premier exportateur au monde. L’île d’Anjouan produisant 80% des huiles essentielles d’ylang-ylang comoriennes, les impacts environnementaux sur ce territoire restreint sont importants. En effet la très large majorité des distillateurs utilise la ressource en bois pour mener à bien le processus de distillation.

Le projet FYDECO est dans la 3ème et dernière phase (avril 2019 à mars 2022) d’une intervention initiée en 2013 qui a pour objet d’accompagner les acteurs de la filière ylang-ylang principalement sur l’île d’Anjouan et également sur l’île de Mohéli afin que ce secteur soit un moteur pour un développement économique durable.

Il s’articule autour de trois principaux volets :

  • Le volet efficacité énergétique avec la mise en place d’une filière autonome de production et de diffusion d’Unités de Distillation à Foyer Econome-UDAFE (environ 70 unités diffusées sur les îles d’Anjouan et de Mohéli avec une efficacité énergétique de 50 %). Ce volet est mis en œuvre en partenariat avec l’ONG Planète Bois et l’entreprise comorienne ASP (Atelier Soudure Professionnelle). Ce volet contient également un aspect recherche et développement afin de développer une nouvelle version des UDAFE à très haute performance énergétique ;
  • Le volet reboisement ayant permis le développement d’un plan d’approvisionnement en bois et le reboisement de 50 000 arbres. Ce volet est mis en œuvre en partenariat avec l’association nationale Dahari.
  • Le volet accompagnement des acteurs de la filière amont et liens avec les acteurs de la filière aval ayant abouti entre autre à la création d’un cadre de concertation au niveau national sur la filière ylang et à la mise en œuvre d’une Approche Orientée Changement (AOC) afin de favoriser la structuration de cette dernière. Ce volet est mis en œuvre en partenariat avec l’association 2Mains. Une interprofession est en cours de création.

Dans le cadre du projet un partenariat a également été établi avec l’association Cœur de Forêt à Madagascar. ID apporte un appui technique à distance pour la mise en place d’unités de distillation à foyer économe dans le cadre de leurs activités à Antsirabe.

Il s’agit donc d’un projet pionnier en termes d’efficacité énergétique à usage productif dans le secteur de la distillation et d’accompagnement des acteurs d’une filière de rente stratégique pour le développement des Comores. Ce projet phare reçoit aujourd’hui un accueil très favorable aussi bien auprès des acteurs amont et aval de la filière que de différentes partie-prenantes aux Comores et sur le plan international. Il bénéficie également de plusieurs partenariats noués tant aux Comores (Dahari, 2Mains, Faculté de Sciences et Techniques, ASP) qu‘à l’international (ONG Planète Bois, ONG Cœur de Forêt) et avec le soutien de plusieurs partenaires financiers (AFD, FFEM, Givaudan, Léa Nature, UE-COI, SRC Trading, etc.).

En qualité de responsable programme votre principal défi sera d’en faire une référence dans une perspective de réplication. En effet cette phase de clôture de 3 ans d’une intervention de 9 ans présentant de forts enjeux tant en terme d’accompagnement des différents volets du programme en lien avec la stratégie de sortie d’ID, que de capitalisation et de réplication notamment dans la zone « Océan indien ».

Par ailleurs vous serez amené à contribuer à des actions (études de faisabilité, mission d’appui) dans le cadre des pistes potentielles de réplication du projet en Océan indien.

Vos principales missions et responsabilités en tant que responsable de programme seront les suivantes :

  • Planifier, coordonner et superviser l’ensemble des activités ;
  • Manager l’équipe (8 personnes) dans une optique de renforcement et d’autonomisation des ressources (expertises en interne ou externe) à mobiliser aussi en appui ponctuel ;
  • Assurer les relations et la coordination avec les partenaires opérationnels ;
  • Assurer la gestion administrative, financière (budget annuel d’environ 450 000 €) et logistique du programme ;
  • Participer à la rédaction des demandes de financement et au reporting bailleurs ;
  • Assurer le reporting auprès du.de la directeur.rice pays et du siège d’ID ;
  • Assurer le lien fonctionnel technique avec le ou la chargé.e de mission thématique du siège.

Pour mettre en œuvre ce programme ambitieux, vous vous appuierez sur :

Une équipe compétente composée d’un coordinateur d’équipe et de 5 animateurs (3 animateurs techniciens et 2 animateurs filière en charge du suivi et de la formation des acteurs), d’un chauffeur logisticien, d’un comptable mutualisé avec un autre programme, d’une VSI expatriée en charge des aspects énergétiques et environnementaux. L’équipe est basée à Mutsamudu, Ile d’ Anjouan.

Un administrateur financier, basé à Mutsamudu,  qui assiste le.a RP dans la gestion financière du programme.

Des partenaires compétents et expérimentés : l’ONG nationale Dahari (partenaire depuis 2017) pour la mise en œuvre du volet reboisement, l’association 2Mains (partenaire depuis 2017) pour la mise en place de l’interprofession notamment ; Planète Bois, plateforme française de mobilisation d’expertise de technologue avec un savoir-faire unique en conception d’équipement à combustion bois de haute performance en contexte pays du Sud pour la poursuite de la R&D.

De l’appui de différents services et thématiques du siège :

La thématique Climat, Energie et Forêt (CEF) avec :

  • Une chargée de mission qui apporte un appui technique au.à la RP aussi bien sur les aspects thématiques (R&D, énergie, forêt,…), que sur la structuration de la filière ;
  • Une chargée de capitalisation en charge d’appuyer les différents chantiers de capitalisation.

Le Pôle transversal Partenariat, Autonomisation et Renforcement des Acteurs (PAR) ayant une expertise sur la méthodologie Approche Orientée Changement (AOC) accompagne sa mise en œuvre.

Des documents de capitalisation réalisés pendant les phases 1 et 2 du projet portant sur :

  • Les aspects techniques de la distillation, de l’installation des foyers et du contrôle qualité ainsi que sur une étude approfondie de la filière et de la base de données actualisée annuellement ;
  • Les aspects touchant au reboisement ;
  • Les aspects socio-économiques de l’organisation de la filière.

Supervision : Une Directrice Pays basée à Moroni (Grande Comore) assure la supervision la supervision globale des programmes d’ID aux Comores et à Madagascar et donc du FYDECO et porte la relation avec les partenaires financiers (en lien étroit avec le siège) ; elle est présente de façon régulière et fréquente à Anjouan.

Divers :

  • Le.a RP se déplace parfois sur le terrain en accompagnement des équipes pour rencontrer les groupements partenaires et participer aux activités ;
  • Des déplacements sont à prévoir sur les îles de Mohéli et à Madagascar dans le cadre des extensions possibles du programme ;
  • Le.a RP se rend de manière ponctuelle à Moroni sur Grande Comore afin de rencontrer les bailleurs et partenaires.

 

Conditions de vie et sécurité :

Le poste est basé à Mutsamudu, principale ville de l’île d’Anjouan. Reliée en liaison directe par avion à Mohéli, Mayotte et Moroni. Malgré des tensions politiques et institutionnelles, l’île propose un environnement de vie sûr, avec un risque d’insécurité très faible.

L’approvisionnement en eau et électricité n’est pas garanti en continu partout. L’accès à la 4G est disponible de manière stable.

Situé sur une petite île, la diversité des activités est limitée et les contraintes d’approvisionnements logistiques importantes (coût de la vie, pénurie, etc.). L’accès au soin est aussi réduit, mais avec une possibilité d’évacuation sanitaire à Mayotte en cas d’urgence.

Expériences / Formation :

  • Expérience exigée en gestion de projet d’au moins 3 ans ;
  • Formation supérieure (Bac + 5) en lien avec les thématiques du programme (gestion de projet, agronomie, environnement, développement rural, énergie, etc.) ;
  • Expérience de travail en PED exigée ;
  • Connaissances souhaitées et fort intérêt pour les thématiques du projet : filières de rente, énergies rurales, efficacité énergétique, reboisement, protection de l’environnement.

Salaire :

Salaire brut entre 1700 et 2200 euros bruts selon profil ; Indemnité de vie mensuelle de 710 € par mois. Protection médicale et sociale complète.

Comment postuler :

Envoyer CV et lettre de motivation à l’adresse suivante : recrut153@id-ong.org

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment