CV 1025 | Recruteurs 142 | Offres 20187

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

L’Uninon Africaine recrute un fonctionnaire chargé des politiques – Ethiopie

Accueil » Offres » Avis de recrutement » L’Uninon Africaine recrute un fonctionnaire chargé des politiques – Ethiopie

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

L’Uninon Africaine recrute un fonctionnaire chargé des politiques – Ethiopie

Organisation :

Créée en tant qu’organisation continentale panafricaine unique en son genre, l’Union africaine est chargée de conduire le processus d’intégration rapide et de développement durable de l’Afrique par la promotion de l’unité, de la solidarité, de la cohésion et de la coopération entre les peuples et les États africains, ainsi que par l’établissement d’un nouveau partenariat avec les autres régions du monde. Le Siège de l’Union africaine est établi à Addis-Abeba, la capitale de l’Éthiopie.

L’eau est un produit indispensable au développement de l’Afrique, y compris pour la réalisation de l’Agenda 2063. C’est un facteur de production dans l’agriculture, un intrant dans la production d’énergie, qui est crucial pour le transport et surtout essentiel pour la survie de l’humanité. L’eau est également une ressource rare dans la plupart des régions d’Afrique, en particulier en Afrique du Nord, Afrique de l’Ouest et Afrique australe. Ce phénomène est également exacerbé par les effets de la variabilité du climat et du changement climatique.

Étant donné les ressources en eau limitées et l’inégale répartition de celles-ci en Afrique, il est essentiel de gérer l’eau de manière durable. Cela implique la gestion des cours d’eau transfrontières et des eaux souterraines étant donné le rôle crucial qu’ils jouent dans l’approvisionnement en eau et la chaîne de création de valeurs. La gestion des cours d’eau transfrontières nécessite la mise en place d’institutions et de structures gouvernementales appropriées pour prévenir les conflits potentiels entre les nations.

Les ressources en eau peuvent également être une source de maladies si elles sont exposées à la contamination et à la pollution. L’eau est indispensable à l’hygiène de l’homme et une vie saine. L’approvisionnement en eau potable est important pour avoir un continent en bonne santé. Des politiques et des programmes transformateurs sont nécessaires pour concrétiser la Vision africaine de l’eau 2025 et les engagements de Sharma el Sheikh.

La recherche et la collecte de données sont également fondamentales pour réaliser des processus décisionnels éclairés dans la gestion durable des ressources en eau en Afrique. Cela va de pair avec la nécessité d’un suivi

et de l’établissement de rapports sur la mise en œuvre des divers instruments relatifs à l’eau et du suivi de la réalisation de l’ODD

Garantir l’accès de tous à des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement.

L’Union africaine invite, par conséquent, les citoyens des États membres de l’Union africaine à faire acte de candidature au poste de Fonctionnaire politique.

Tâches :

Principales fonctions et responsabilités : Le titulaire du poste assume les tâches suivantes :

  • Apporter son soutien à l’établissement de rapports, à la budgétisation et à l’élaboration de programmes de travail liés à l’approvisionnement en eau et à l’assainissement, en consultation avec le Chef de Division ;
  • Aider à la formulation des stratégies, des politiques et des plans d’action appropriés liés à l’approvisionnement en eau et à l’assainissement ;
  • Contribuer aux activités de sensibilisation sur les problèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement en Afrique ;
  • Promouvoir la publication de directives et de fiches sur les aspects scientifiques, politiques et économiques liés à l’approvisionnement en eau et à l’assainissement ;
  • Aider à l’élaboration de positions africaines communes sur l’approvisionnement en eau et l’assainissement, et contribuer à leur promotion ;
  • Assurer avec les États membres, les CER et les parties prenantes concernées, y compris avec les organisations internationales, les partenaires au développement la liaison sur les questions liées à l’approvisionnement en eau et à l’assainissement ;
  • Aider à la formulation de propositions de projets et de programmes et participer à la mise en œuvre ;
  • Aider à la coordination des différents efforts déployés en matière d’accès à l’eau et d’assainissement, assurer l’établissement de liens et de synergies assortis de la complémentarité des différents secteurs, initiatives et collaborations ;
  • Aider les États membres et les CER dans la mise en œuvre de mesures d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ses effets sur le secteur de l’eau et de l’assainissement, y compris la mise en œuvre des mesures liées aux contributions déterminées au niveau national et à l’ensemble de l’Accord de Paris sur le changement climatique ;
  • Appuyer la production et la soumission de rapports d’activité périodiques sur l’approvisionnement en eau et l’assainissement ;
  • Fournir un soutien technique aux demandes de mobilisation des ressources en faveur de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement ;
  • Soutenir la Commission dans les efforts qu’elle déploie pour assurer la coordination des négociations et pourparlers au niveau mondial sur l’approvisionnement en eau et l’assainissement ; et
  • Contribuer à la recherche en matière de politique d’approvisionnement en eau et d’assainissement ; et
  • S’acquitter de tout autre tâche qui lui est confiée concernant l’approvisionnement en eau et l’assainissement, ainsi que tout autre tâche liée au mandat de la Commission en général.

Exigences :

Qualifications académiques et expérience professionnelle requises Qualifications universitaires :

Le candidat doit être titulaire d’au moins une Licence en approvisionnement en eau et assainissement, gestion des ressources naturelles, développement durable ou dans tout autre domaine pertinent. Un Master en gestion des ressources en eau, assainissement, développement durable ou gestion des ressources naturelles serait un atout.

Expérience professionnelle :

Le candidat doit avoir au moins 3-4 ans d’expérience pertinente dans le domaine de l’approvisionnement en eau et l’assainissement.

Un candidat titulaire d’un diplôme universitaire de niveau Bac+2 dans le domaine concerné doit avoir au moins 5 ans d’expérience professionnelle pertinente.

De plus, le candidat est tenu d’avoir :

  • Une expérience des processus d’élaboration de politiques internationales, intergouvernementales, régionales et nationales dans le domaine de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement ;
  • Des connaissances et une expérience des négociations régionales et mondiales dans le domaine de l’approvisionnement en eau et l’assainissement, ainsi qu’une expérience avérée dans les négociations diplomatiques ;
  • Des connaissances sur les enjeux liés aux rivières et aux bassins des lacs en ce qui concerne la gestion des ressources en eau ;
  • Une expérience sur les problèmes d’assainissement au niveau national.

Aptitudes et compétences requises :

Compétences fonctionnelles :

  • Maîtrise de l’outil informatique ;
  • Solides compétences en matière de planification et d’organisation ;
  • D’excellentes aptitudes orales, analytiques et rédactionnelles (rédaction et communication), ainsi que des compétences en matière de plaidoyer et de présentation seraient un atout.

Compétences personnelles :

  • Excellentes aptitudes dans les relations interpersonnelles ;
  • Aptitude à travailler dans un environnement multiculturel ;
  • Aptitude à travailler sous pression et à établir et entretenir de bonnes relations de travail efficace avec des collègues de nationalités et de cultures différentes afin de réaliser des objectifs organisationnels.

Connaissances et compétences :

  • Excellentes compétences en communication ;
  • Une connaissance des systèmes et procédures de la Commission de l’Union africaine.

Connaissance des langues :

La maîtrise d’au moins une des langues de travail de l’Union africaine (anglais, français, arabe, portugais) est obligatoire. La maîtrise d’une ou plusieurs autres langues de travail serait un atout.

Durée du contrat :

L’engagement à ce poste se fait sur la base d’un contrat régulier pour une période de 3 ans, dont les 12 premiers mois seront considérés comme une période probatoire. Par la suite, le contrat est renouvelable pour une période de 2 ans, sous réserve de résultats et de réalisations satisfaisants.

Égalité de chances :

La Commission de l’Union africaine est un employeur qui donne l’égalité de chances aux hommes et aux femmes, et les femmes qualifiées sont vivement encouragées à soumettre leurs candidatures.

Les pays les moins représentés :

Les candidats des pays les moins représentés suivants sont encouragés à soumettre leurs candidatures : Érythrée, République centrafricaine, Cap-Vert, Comores, Congo (RDC), Djibouti, Guinée équatoriale, Libéria, Mauritanie, Madagascar, Namibie, République arabe sahraouie, Sao Tomé-et-Principe, Seychelles et Somalie.

Rémunération :

  • titre indicatif, le salaire de base pour ce poste est de 31 073,00 $ EU (P2 Échelon 1) par an. À ce salaire s’ajoutent d’autres émoluments, tels que l’indemnité de poste (46 % du salaire de base), l’indemnité de logement (22 932,00 $ EU par an), l’indemnité pour frais d’études (100 % des frais de scolarité et d’autres frais connexes jusqu’à un maximum de 10 000 $ EU par enfant et par an), pour les fonctionnaires internationaux et de 3 330 $ EU par enfant et par an, pour les fonctionnaires locaux.

Comment soumettre sa candidature :

Les dossiers de candidature, qui doivent parvenir à la Commission au plus tard le 17 june 2019, sont à envoyer

l’adresse du Site de recrutement en ligne de la Commission de l’UA http://www.aucareers.org

  1. Joindre un curriculum vitae détaillé et à jour, avec la liste de 3 références qui connaissent bien l’expérience professionnelle du candidat. Veuillez fournir les coordonnées (numéros de téléphone, adresse électronique).
  2. Une copie du passeport valide.
  3. Copies certifiées conformes des diplômes ou certificats universitaires, le cas échéant (au plus 5 documents au format PDF, et ne dépassant pas 1 Mo).
  4. Sachez que seuls seront retenus les dossiers de candidature dûment remplis.
  5. Seuls les candidats présélectionnés feront l’objet d’une notification.

Les candidatures déposées font l’objet d’une sélection automatisée selon les critères d’évaluation publiés de l’Avis de vacance de poste et sur la base des informations fournies par les candidats. Concernant les exigences de l’Avis de vacance de poste, les candidats doivent fournir des informations complètes et exactes relatives à leurs qualifications, y compris leur formation, leur expérience professionnelle et leurs connaissances linguistiques. Chaque candidat doit garder à l’esprit que tout dépôt de candidatures incomplètes ou incorrectes peut les rendre irrecevables dans le cadre du poste vacant. Une sélection et une évaluation des candidatures seront effectuées en fonction des informations fournies. Une fois déposées, les candidatures ne peuvent pas être modifiées. Les personnes dont la candidature est retenue pour la sélection feront l’objet d’une procédure de vérification des références afin de s’assurer de l’exactitude des informations fournies dans la candidature.

Direction de l’Administration et de la Gestion des Ressources humaines Commission de l’Union africaine

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment