L’Union internationale pour la conservation de la nature recrute un coordinateur de project CBSL IP Guinée Equatoriale, Yaoundé, Cameroun

Poste vacant n°:5841
Unité:Unité Programme Cameroun
Organisation:International Union for Conservation of Nature (IUCN)
Lieu:Bureau Programme du Cameroun, Yaoundé, Cameroun
Supervision:Chef de Programme Cameroun
Taux d’activité:100%
Grade:P2
Date d’entrée prévue:1. février 2022
Type de contrat:Determiné (12 mois avec possibilité de renouvellement)
Date limite:14. janvier 2022

Contexte :

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est une union de Membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie. Créée en 1948, l’UICN s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle compte avec l’expérience, les ressources et le poids de ses 1400 organisations Membres et les compétences de plus de 15 000 experts. Elle fait aujourd’hui autorité au niveau international sur l’état de la nature et des ressources naturelles dans le monde et sur les mesures pour les préserver. Nos experts se divisent en six Commissions, dédiées à la sauvegarde des espèces, au droit de l’environnement, aux aires protégées, aux politiques économiques et sociales, à la gestion des écosystèmes, et à l’éducation et la communication.

Le projet proposé, financé par le FEM, intitulé « Renforcement de la gestion durable des forêts par la planification intégrée de l’utilisation des terres, l’amélioration des moyens de subsistance et la conservation de la biodiversité dans les paysages transfrontaliers de Monte Alen et Rio Campo en Guinée équatoriale » est mis en œuvre par l’UICN, en collaboration avec une série d’acteurs nationaux dont INDEFOR-AP et INCOMA.

L’objectif du projet est de « conserver et gérer durablement la biodiversité et les écosystèmes forestiers dans les paysages transfrontaliers de Monte Alen et Rio Campo en Guinée équatoriale”, par le biais d’une approche inclusive du paysage, d’une planification efficace de l’utilisation des terres, d’une gestion améliorée des zones protégées et des options de moyens de subsistance durables.

Les interventions du projet entreprises au niveau des deux paysage (Monte Alen et Rio Campo) et au niveau local conduiront à une réduction de l’exploitation forestière non durable et du braconnage, ainsi qu’à une meilleure planification de l’utilisation des terres. Ces interventions auront des avantages importants pour la conservation de la biodiversité, le fonctionnement des écosystèmes et la séquestration du carbone. Le projet contribuera à la protection d’un écosystème forestier mondialement reconnu, les forêts du bassin du Congo, qui revêtent une importance nationale, régionale et mondiale, contre une nouvelle perte de biodiversité.

En outre, le projet encouragera et soutiendra les activités de conservation, y compris la collaboration transfrontalière de conservation, et l’amélioration de la gouvernance des zones protégées. Il s’agira notamment de combler les lacunes actuelles en matière de connaissances et les capacités insuffisantes des parties prenantes concernées.

Description du Poste :

Pour conduire la mise en œuvre des activités du projet, l’UICN cherche un (e) Coordonnateur (trice) national du projet expérimenté (e) dans le domaine de la conservation et des aires protégées, de la gestion des ressources naturelles et de l’environnement. Il ou elle sera placé (e) sous la supervision du bureau de l’UICN Cameroun.

 

Responsabilités Principales :

Le coordinateur de projet sera placé (e) sous la supervision directe du Chef de Programme UICN Cameroun et sera chargé d’assurer l’exécution du projet, avec des activités pertinentes menées par les différentes parties prenantes, et de veiller à ce que les rapports nécessaires soient rédigés.

Le/la Coordinateur ou Coordinatrice de Projet sera chargé(e) de la mise en œuvre technique et administrative, ainsi que de la valorisation des réalisations du projet et la mise en cohérence avec d’autres initiatives nationales et régionales comme l’exige le cadre de gestion du projet.

Le/la Coordinateur ou Coordinatrice de Projet sera chargé(e) d’:

(i) Assurer la mise en œuvre efficiente et efficace des activités et l’atteinte effective des objectifs du projet, en particulier de :

  • La mise en place des structures et des outils prévues dans les livrables du projet ;
  • Le suivi et l’évaluation du projet ;
  • La coordination du suivi des différents contrats avec les partenaires d’exécution (INDEFOR-AP, INCOMA, PNUD) et des autres Partenariats ;
  • L’exécution et le suivi du plan de communication du Projet ;
  • La préparation et amélioration des documents produits par les membres de l’équipe UICN et partenaires pour la mise en œuvre des activités du projet ;
  • L’organisation d’évènements, de rencontres, d’ateliers techniques ;
  • L’exécution des taches par la mise à disposition de son expertise personnelle.

(ii) Assurer la conformité de l’exécution des activités avec le contrat et le document de projet :

  • Le respect des mesures de sauvegardes sociales et environnementales dans la mise en œuvre du Projet ;
  • La planification et la mise en œuvre du projet à un taux régulier ;
  • La conformité des processus de passation de marché ;
  • Le rapportage périodique ;
  • L’équité, en particulier le respect du genre et vis-à-vis des populations autochtones dans le cadre du projet.

(iii) Assurer la valorisation des expériences et des résultats du projet au niveau national, régional et global :

  • L’identification, la valorisation et la diffusion des changements positifs ;
  • La diffusion des connaissances générées par le projet à travers l’ensemble de ses cibles et à travers les médias courants de l’UICN et le Secrétariat GEF ;
  • La visibilité du Projet dans le domaine des projets environnementaux au niveau global.

(iv) Contribuer à la pérennisation des activités du Projet :

  • L’identification et à la formulation de nouvelles initiatives ;
  • La production des rapports périodiques du Projet à l’équipe de supervision.

Tâches Spécifiques :

Coordination technique :

  • Planification et suivi de la mise en œuvre du programme de travail de l’équipe du projet ;
  • Mise en place et opérationnalisation du système de suivi et évaluation du Projet ;
  • Mise en place et opérationnalisation de la stratégie de communication et de partage de connaissances et d’apprentissage du Projet en coordination avec les autres initiatives du pays et les outils de l’UICN ;
  • Suivi, documentation et rapportage des progrès du projet dans son ensemble ;
  • Identification et documentation des leçons apprises et des impacts du projet, tant au niveau local, national et régional ;
  • Planification et facilitation des différentes rencontres de coordination et de planification du projet tant avec les partenaires d’exécution, les autres Partenaires et bénéficiaires du projet ;
  • Panification et suivi de la mise en œuvre des mesures prévues en ce qui concerne les sauvegardes sociales et environnementales du projet ;
  • Maintien et animation des relations de travail entre l’UICN, le Ministère en charge de l’Environnement, ainsi que d’autres Administrations sectorielles concernées par le Projet ;
  • Aider dans la préparation des évaluations internes et externes du Projet par l’élaboration des Termes de Référence et la participation aux missions de terrain, mission de supervision, mission d’évaluation ;
  • Fournir une structure de gestion pour le développement et la mise en œuvre du projet conformément aux règles et procédures du FEM/UICN et conforme aux instructions fournies par le Comité de pilotage ;
  • Consolider les plans de travail annuel et budget issus des unités nationales de mise en œuvre du projet ;
  • Préparer les documents de la composante technique régionale.

Gestion administrative et financière :

  • Assurer la supervision, la gestion et le suivi administratif et financier quotidiens, dans le strict respect des dispositions du manuel de procédures du projet, les procédures du GEF et celles de l’UICN ;
  • Superviser la documentation et la gestion de l’information financière et administrative, et assurer le rapportage financier à temps et de qualité ;
  • Assurer la mise à jour fréquente des données du projet sur le Project & Programme Portal de l’UICN, suivant le calendrier établi et en réponses aux demandes ;
  • Établir et gérer les relations contractuelles avec les partenaires d’exécution du projet ;
  • Organiser, gérer et maintenir les données et assurer la documentation du projet de manière ordonnée, cohérente et facilement exploitable, pour les besoins suivi-évaluation, d’audit et de transparence ;
  • Faciliter les missions de revue, d’évaluation (interne et externe) et d’audit du projet.

Développement des projets :

  • Faciliter la formulation de propositions de projet dans le but de développer le portefeuille du programme en Guinée Équatoriale ;
  • Contribuer dans l’organisation des formations, des ateliers, des séminaires et des réunions.

 

Qualifications et compétences exigées :

  • Être titulaire d’un diplôme d’études supérieures (bac + 5 au moins), dans un des domaines de l’environnement ou de la gestion durable des forêts, avec de bonnes connaissances des enjeux de la conservation de la nature et la gestion durable des ressources naturelles ;
  • Très bonne connaissance d’une langue espagnole et français. La maitrise de l’anglait sera un atout ;
  • Une bonne maitrise de l’utilisation des outils informatiques pour la saisie et l’analyse des données (MS Excel, Access, SPSS etc..), communication (Power Point etc..), la rédaction des rapports et autres supports (Ms Word).

Expérience souhaitée :

  • Au moins 07 ans d’expérience dans la gestion de projets, le développement et de mise en œuvre des plans de suivi-évaluation technique et financier des projets ;
  • Une connaissance sur le cycle des projets FEM ainsi les règles et procédures ;
  • Avoir géré et été impliqué dans un projet FEM par le passé sera un atout ;
  • Être capable de travailler en équipe et en réseaux ;
  • Une bonne connaissance des standards environnementales et sociaux de la Banque Mondiales ou de toute autre organisation internationale et de ses applications en matière d’environnement, de délocalisation des communautés, des populations autochtones, de santé et de sécurité, d’évaluation des incidences sur l’environnement, d’évaluation des risques, de santé et de sécurité au travail, de diligence raisonnable, etc. ;
  • Expérience démontrable dans la conception et la mise en œuvre de stratégies ou de plan de gestion des connaissances et dans le suivi de projets, en particulier avec la méthode du cadre logique ;
  • Disponibilité à voyager régulièrement dans les pays d’intervention du projet, et parfois dans des conditions difficiles ;
  • Expérience ou expertise démontrable dans le domaine de la gestion de conflits, dans l’économie environnementale, le développement durable, le foncier et les conflits d’usages.

CANDIDATURES :

Les personnes intéressées sont priées de postuler par le biais du « Système de gestion des ressources humaines », en ouvrant l’annonce de poste vacant et cliquant sur le bouton « Apply ».

Chaque candidat(e) doit créer son propre compte dans le système. Aucune postulation ne sera acceptée aprés la date de clôture. Les candidatures sont recevables jusqu’à 24h00 en Suisse (GMT + 1h / GMT + 2h pendant la période d’heure d’été, DST). Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront personnellement contactés pour participer aux entretiens.

D’autres postes vacants sont annoncés sur le site web de l’UICN: http://www.iucn.org/involved/jobs/

À propos de l’UICN :

L’UICN est une union de Membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie.

Créée en 1948, l’UICN s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle compte avec l’expérience, les ressources et le poids de ses plus de 1300 organisations Membres et les compétences de ses plus de 10 000 experts. Elle est l’un des principaux fournisseurs de données, d’évaluations et d’analyses sur la conservation. Sa taille lui permet de jouer le rôle d’incubateur et de référentiel fiable de bonnes pratiques, d’outils et de normes internationales.

L’UICN offre un espace neutre où diverses parties prenantes – gouvernements, ONG, scientifiques, entreprises, communautés locales, groupes de populations autochtones, organisations caritatives et autres – peuvent travailler ensemble pour élaborer et mettre en œuvre des solutions pour lutter contre les défis environnementaux et obtenir un développement durable.

Travaillant de concert avec de nombreux partenaires et soutiens, l’UICN met en œuvre un portefeuille vaste et divers de projets liés à la conservation dans le monde. Associant les connaissances scientifiques les plus pointues et le savoir traditionnel des communautés locales, ces projets visent à mettre un terme à la disparition des habitats, à restaurer les écosystèmes et à améliorer le bien-être des populations.

http://www.uicn.org/fr
https://twitter.com/IUCN/

Postuler ici