CV 1289 | Recruteurs 164 | Offres 23082

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Médecins du Monde Belgique recrute un responsable de volet santé mentale et soutien psychosocial à Agadez au Niger

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Médecins du Monde Belgique recrute un responsable de volet santé mentale et soutien psychosocial à Agadez au Niger

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Médecins du Monde Belgique recrute un responsable de volet santé mentale et soutien psychosocial à Agadez au Niger

Médecins du Monde :

Médecins du Monde (MdM) est une association médicale de solidarité internationale active dans plus de 70 pays. A l’international, les équipes de Médecins du Monde soignent les populations les plus vulnérables ainsi que les victimes de conflits armés ou de catastrophes naturelles. En Europe, nous luttons contre l’exclusion afin que la santé soit un droit fondamental pour toute personne, indépendamment de son lieu de naissance, de son sexe, de son ethnie, de sa condition sociale ou de sa religion.

Association indépendante, Médecins du Monde agit au-delà du soin. Elle dénonce les atteintes à la dignité et aux droits de l’homme et se bat pour améliorer la situation des populations. MdM ne mène pas seulement des actions d’urgence, mais aussi des programmes de long terme. L’association maintient ses activités au-delà des crises afin de participer à l’effort de reconstruction d’un pays. Sur place, la formation des équipes médicales et les liens avec les partenaires locaux garantissent le suivi des projets dans la durée.

Contexte :

En raison de sa position géographique, le Niger constitue un point central dans l’histoire des migrations contemporaines. Agadez, région située dans le Nord du Niger est un point névralgique de migration pour les jeunes d’Afrique subsaharienne. Selon l’OIM (Organisation internationale pour les migrations), en 2016, le flux de migrant.e.s. était d’environ 300.000. Globalement trois catégories de personnes en migration ont pu être identifiées; les migrant.e.s en partance pour l’Algérie ou la Lybie souhaitant éventuellement rejoindre l’Europe; les migrant.e.s refoulé.e.s d’Algérie; les migrant.e.s venu.e.s de Lybie demandeurs d’asile ou de statut de réfugié.e.s dont la plupart sont des Soudanais. Depuis 2017, le nombre de migrant.e.s est en nette diminution. Cependant, la réalité des situations vécues par les migrant.e.s reste dramatique. Dans la ville d’Agadez, les migrants vivent dans « des ghettos » dans des conditions de vie précaires et avec un accès limité à des soins de santé de bonne qualité. Le flux migratoire s’accompagne d’un corollaire de travail de sexe, de violences sexuelles, physiques mais aussi psychologiques en particulier à l’encontre des femmes.

En plus des migrants en transit dans les ghettos, on y rencontre « les refoulés d’Algérie et de la Libye ». Dans le cadre du contrôle migratoire, l’Algérie expulse de manière régulière plusieurs centaines de migrants qui arrivent à Agadez dans de mauvaises conditions sanitaires et psychologiques.

La santé et la migration est une des 4 thématiques prioritaires sur lesquelles MdM travaille à travers le monde. Or la situation sanitaire du Niger est caractérisée par de multiples défis à relever, en particulier dans le domaine de la santé mentale. Ainsi, plus de 70% de la population vit en milieu rural et l’ensemble des spécialistes en santé mentale exercent en milieu urbain. Cette situation fait que très peu de malades peuvent avoir accès aux services de santé mentale. MdM-Be a priorisé de renforcer les services publics de manière structurelle afin de toucher l’ensemble de la population locale.

 

Description du projet :

Médecins du Monde Belgique, dans sa première phase d’un programme triennal (2014-2016) financé par la Direction de la Coopération au Développement belge (DGD) au Niger, a mis en œuvre un programme permettant d’augmenter l’utilisation des services de soins de santé sexuelle et reproductive dans le District sanitaire d’Agadez Commune et de renforcer l’accès aux soins médicaux et psychologiques pour les populations migrantes en transit. Poursuivant les efforts entamés, l’objectif du présent programme d’une durée de 5 ans (2017-2021) toujours financé par la DGD, est de contribuer à la réduction de la mortalité et de la morbidité des populations locales vulnérables (femmes et enfants de moins de 5 ans) et migrantes par l’amélioration de la qualité et de l’accessibilité des services de santé.

Un focus particulier est mis sur les Violences basées sur le genre (VBG) liées à la migration et dans les communautés, qui constitue une thématique transversale prioritaire pour MdM dans l’ensemble de ses projets.

Le « Programme de renforcement des capacités du système de santé dans le district Agadez commune et le Centre de la Santé de la Mère et de l’Enfant » s’appuie sur 3 axes : une action sur l’offre de soins via le renforcement du système de santé, une action sur la demande de soins via des actions communautaires et une action de plaidoyer pour une meilleure protection des migrants et une levée des barrières à l’accès aux soins (notamment financières).

Afin d’atteindre l’objectif général, le projet repose sur 5 résultats :

Résultat 1 : La stratégie nationale de promotion de la santé communautaire est appuyée dans la zone d’intervention du programme

Résultat 2 : Les structures de santé soutenues assurent des soins de santé préventifs accessibles et de bonne qualité aux populations se trouvant dans la zone d’intervention du programme

Résultat 3 : Les structures de santé soutenues assurent des soins de santé curatifs accessibles et de bonne qualité aux populations se trouvant dans la zone d’intervention du programme

Résultat 4 : Les compétences managériales et les capacités techniques de l’Équipe Cadre du District (ECD) sanitaire et du Centre de Santé Mère et Enfant (CSME) sont renforcées

Résultat 5 : Les décideurs politiques et administratifs établissent une planification visant à dégager des moyens pour améliorer le respect des droits à la santé et l’accès aux soins des populations vulnérables (migrants, femmes, enfants de moins de 5 ans)

Au niveau opérationnel, le projet comporte 4 volets :

  • Volet Santé sexuelle et de la reproduction (SSR) ;
  • Volet Migrants ;
  • Volet Communautaire ;
  • Volet Santé mentale et soutien psychosocial en transversal (SMSPS).

Depuis le lancement de son projet en 2015, en se basant sur la pyramide sanitaire, MdM.Be au Niger met en place des activités de santé mentale et de soutien psychosocial transversales au projet, au plus proche des populations migrantes et des populations locales avec un focus sur les VBG. Cette expérience est en phase de capitalisation et MdM.Be au Niger effectue en parallèle, un travail de consolidation de sa stratégie en santé mentale et soutien psychosocial en se référant à la pyramide IASC.

 

Responsabilités, fonctions et tâches du poste :

Sous la responsabilité hiérarchique du coordinateur de programme (CP), en lien fonctionnel avec le coordinateur médical, en lien collaboratif avec les responsables des autres volets du projet et les équipes de terrain, les partenaires et les populations ciblées, le ou la psychologue Responsable de volet Santé mentale et soutien psychosocial (SMSPS) aura la responsabilité d’assurer une approche globale dans la détection et la prise en charge intégrée des besoins en santé mentale des populations migrantes et locales, avec un focus sur les VBG et de garantir la qualité des interventions psychosociales du projet ainsi que leur pérennité. Il assumera les fonctions suivantes :

 

Fonction de prise en charge psychosociale et psychologique :

En collaboration directe avec les responsables des autres volets et les équipes de terrain (travailleurs sociaux migrants et les éducateurs communautaires) :

  • Identifier et soutenir les populations migrantes et locales en détresse psychologique consécutive à la violence subie et à tout événement potentiellement traumatique (deuil, expulsion à répétition, précarité, etc.) ;
  • Evaluer les besoins psychosociaux et psychologiques et définir la meilleure réponse (traitement et stratégie) ;
  • Diagnostiquer les éventuels troubles psychiatriques et accompagner les référencements vers l’Unité psychiatrique du CHR ;
  • Appuyer le volet SSR dans la prise en charge psychosociale et psychologique des cas de violences basées sur le genre dont les violences sexuelles et des cas de psychose puerpérale, en parfaite collaboration avec les gynécologues du CSME ;
  • Soutenir les actions au niveau du Centre Amis des Jeunes de Dagamanett dans le domaine de soutien psychologique aux jeunes et adolescents ;
  • Organiser régulièrement des réunions sur la gestion de cas et le circuit de référencement avec les autres volets ;
  • Mettre en place un mécanisme externe de supervision émotionnelle des équipes de terrain de MdM ;
  • Etre force de proposition pour la consolidation et la pérennisation des activités de prise en charge psychologique et psychosociale.

Fonction de renforcement des capacités :

En articulation avec le plan stratégique national en santé mentale, en collaboration avec les responsables des autres volets et en coordination avec les acteurs en santé mentale :

  • Contribuer à la validation et dissémination du Protocole national de prise en charge des survivant(e)s de VBG, en appui au MSP ;
  • Contribuer à l’élaboration de modules de formation et participer à la formation et au coaching des agents de santé des structures partenaires (CSI, CSME, CHR, …) et du staff MdM dans l’identification, le référencement et le contre-référencement des victimes de violences et de traumatismes liés à la migration ;
  • Organiser des sessions de psychoéducation avec les pairs des différentes groupes cibles : migrants, population locale ;
  • Assurer un accompagnement de proximité des équipes de terrain MdM lors des interventions psychosociales dans les ghettos et dans les communautés (sensibilisation communautaire, groupe de parole, activités récréatives, entretien individuel basé sur l’écoute active, référencement et suivi des cas) ;
  • Organiser régulièrement des séances d’analyse de la pratique professionnelle avec les travailleurs sociaux et les éducateurs communautaires MdM ;
  • Mettre en place des sessions de gestion du stress au travail pour l’ensemble du personnel et autres formations selon les besoins identifiés ;
  • Être force de proposition pour la pérennisation des activités de renforcement des capacités.

Fonction de plaidoyer :

En articulation avec le plan stratégique national en santé mentale, et en collaboration avec le responsable reporting et plaidoyer et la gestionnaire des données, avec validation du CP et du coordinateur médical :

  • Participer à la rédaction de notes de plaidoyer en santé mentale ;
  • Assurer un recueil de témoignages ;
  • Participer activement aux journées internationales de santé mentale et de lutte contre les VBG (et autres si pertinent), en collaboration avec les acteurs du secteur ;
  • Être force de proposition pour les orientations du programme en vue d’initier des activités de plaidoyer sur la question de la migration et des VBG.

Fonction de coordination et de représentation :

En collaboration avec le coordinateur de programme et le coordinateur médical :

  • Participer aux réunions de coordination et groupes de travail des acteurs intervenant en SMSPS auprès des populations migrantes et locales avec un focus sur les VBG au niveau régional et national ;
  • Identifier les synergies possibles avec d’autres acteurs en santé mentale ;
  • Assurer la représentation de MdM au niveau national sur la santé mentale et communiquer sur les activités psychosociales de MdM liées à la migration et aux VBG.

Fonction de rapportage, de documentation et de capitalisation :

  • Documenter le nombre de cas repérés, entretiens menés, référencements, recueil de données etc ;
  • Identifier, mettre en œuvre et assurer le suivi des indicateurs de suivi du volet SMSPS ;
  • Rédiger les rapports hebdomadaires et mensuels d’activités de prise en charge psychologique/psychosociale ;
  • Transmettre les données au data selon la récolte des données mise en place ;
  • Participer à la capitalisation des interventions en santé mentale.

Assurer toute autre tâche normalement assignée et relevant de sa compétence dont les recrutements

 

Pré requis :

Diplôme en psychologie clinique/psychologie sociale (au moins Bac+3)

 

Expériences :

  • Avoir des connaissances auprès d’un public en migration et/ ou dans un contexte interculturel ;
  • Avoir une expérience d’au moins 5 ans dans le domaine de la prise en charge psychologique et psychosociale de victimes de traumatismes psychologiques dont les violences basées sur le genre ;
  • Avoir une expérience d’au moins 3 ans dans le renforcement des capacités en SMSPS auprès des populations en situation de vulnérabilité ;
  • Avoir une expérience de travail en contexte humanitaire d’au moins 2 ans.

 

Compétences :

  • Excellentes capacités de transfert de compétences ;
  • Etre formé à la prise en charge du syndrome de stress post traumatique est un plus (thérapie brève ou approche psychodynamique) ;
  • Langues : le français (obligatoire), l’anglais est un plus ;
  • La connaissance de plus d’une langue locale (Haoussa, Zerma, Tamasheq) est un atout ;
  • Connaissance de la zone d’Agadez est un plus ;
  • Complément: package MS Office & e-mail.

 

Qualités :

  • Sens du travail en équipe ;
  • Adaptabilité interculturelle, flexibilité, tolérance, empathie ;
  • Capacité de travailler en autonomie ;
  • Capacité à travailler sous stress ;
  • Esprit de synthèse et d’analyse ;
  • Être dynamique et porteur d’idées ou suggestions nouvelles ;
  • Adhésion aux valeurs de MdM Be.

MdM est engagée dans la lutte contre la corruption, la fraude, l’exploitation et les abus sexuels.

MdM s’engage pour l’insertion des personnes en situation de handicap et lutte contre toutes les discriminations. Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Dossiers de candidature :

Intéressé(e) ? Adressez votre candidature (CV, une lettre de motivation et la carte d’inscription à l’ANPE) au plus tard le 28 octobre 2019 à l’adresse suivante recrutement.niger@medecinsdumonde.be

NB : Seuls les candidats retenus seront contactés.

MdM se réserve la possibilité de finaliser un recrutement avant la date de clôture de réception des candidatures. Merci de votre compréhension.

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment