CV 694 | Inscrits 4878 | Recruteurs 78 | Offres 8113

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Première Urgence Internationale recrute un(e) che(fe) de mission adjoint(e) programmes – Mali

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Première Urgence Internationale recrute un(e) che(fe) de mission adjoint(e) programmes – Mali

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 71

Date de clôture : lundi 31 décembre 2018

Langues parléesFrançais indispensable
FonctionsCoordination, Gestion de projet
ActivitésEconomie, Finance, Administration
ContratCDD
Durée du contratContrat à durée déterminée – 7 mois

Date de prise de poste: dés que possible

Première Urgence Internationale est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 200 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à peu près de 7 millions de personnes dans 21 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

Situation et besoins humanitaires:

Le Mali compte environ 15 millions d’habitants, mais les 3 régions de Gao, Kidal et Tombouctou, qui représentent les deux tiers de la superficie du pays comptent seulement 10 % de sa population. Les indicateurs de développement humains (PNUD) soulignent les difficultés structurelles auxquelles le Mali est confronté (UNDP, 2014) :

  • Espérance de vie : 55 ans – Mortalité infantile : 128/1000
  • Taux d’alphabétisation des adultes : 33,4%
  • Population en pauvreté multidimensionnelle : 85,5%

La crise politique du Nord Mali de 2012 a affecté le pays de façon générale, et les régions du Nord en sont les plus touchées dont Gao, Tombouctou et Kidal. Cette crise a conduit à une catastrophe humanitaire, résultant à des mouvements de populations vers les pays limitrophes, des pertes matérielles et économiques. En effet plus de 45 750 personnes sont déplacées à l’intérieur du Mali (OCHA, mars 2017), et plus de 141 500 personnes sont réfugiées dans les pays limitrophes (OCHA ; mars 2017). En plus la crise a déstabilisé le système administratif dans ces zones et conduit à un abandon ou relâchement des services publics dont l’éducation, la santé, etc, déstabilisation des collectivités et des échanges commerciaux conduisant à un appauvrissement des populations, particulièrement les femmes et les enfants, des populations déjà vulnérables du fait de leur accès limité aux biens et services.

Aujourd’hui malgré la signature d’un accord, l’insécurité dans le nord demeure une préoccupation pour la stabilisation des zones affectées. Toutefois il y a lieu de noter une avancée dans le rapatriement des réfugiés et le retour des déplacés, dans leurs zones respectives. En effet selon les données d’OCHA en mars 2017, 487 000 personnes sont retournés dans leurs régions d’origine. Dans le secteur de la santé et de la nutrition, le défi demeure grand, du fait d’une part du délabrement des infrastructures sanitaires dans la zone du projet (manque de ressources humaines, financières et matérielles), d’autre part de l’incapacité de l’Etat et des collectivités à pouvoir assurer le relèvement du système, car ne disposant pas de ressources pouvant leur assurer une réappropriation du système de santé communautaire.

 

Nos actions sur le terrain :

Avant la fusion de PU et d’AMI en 2011, AMI était présente à Kidal, entre 1991 et 2001, entre autres pour des actions de formation du personnel de santé, aujourd’hui toujours présents dans la région. Suite à la crise politique du Mali de 2012, PUI a effectué une mission exploratoire en janvier 2013 dans plusieurs régions (Mopti dans un premier temps puis Gao dans un second temps). L’évaluation des besoins du cercle de Bourem a conduit à un financement de la DG ECHO en août 2013. Dans la continuité de ces activités PUI a étendu ces activités au cercle d’Ansongo en mars 201 puis à la région de Kidal en août 2015, laissant la main à la Croix-Rouge Française et Malienne dans le cercle de Bourem. La stratégie de PUI dans ces deux zones a été dans un premier temps d’étendre la couverture de ces zones, puis dans un second temps de diversifier ces activités tout en améliorant la qualité des services de santé et de nutrition.

Cela fait presque 3 ans que PUI est une ONG connue dans ces zones et qui a accès à des zones reculées à travers une acceptation des autorités sanitaires et administratives et de la population.

La stratégie de PUI au Mali, en 2019-2020 s’articule autour de 2 axes : 1) répondre aux besoins de soins de santé en utilisant une approche intégrée; 2) développer une approche transfrontalière dans la zone des 3 frontières.

C’est ainsi que PUI a pu se tourner vers d’autres régions du Nord afin d’évaluer les besoins non couverts par d’autres acteurs.

Des projets ont mis en place à Kidal, financé par l’Union Européenne – DG ECHO. Ces projets, mis en oeuvre dans 8 aires de santé du cercle de Kidal, comporte 2 volets : 1) amélioration de l’accès aux soins dans les CSCOM et par le biais de cliniques mobiles pour le paquet minimum d’activités, la prise en charge de la malnutrition, la SMI y compris le PEV ; 2) prise en charge des cas compliqués pour évacuation/référencement vers le CSREF de Kidal.

C’est dans ce cadre que PUI cherche un/e responsable de base solide et expérimenté/e.

 

Dans le cadre de nos actions sur la mission Mali/3 frontières, nous recherchons un/e CdM adjoint(e) programmes.

Le/la CdM adjoint(e) programmes/qualité assure le suivi des programmes de la mission dans les aspects stratégiques, opérationnels et qualitatifs.

Programmes : Il/Elle coordonne les équipes et s’assure de la bonne mise en oeuvre des programmes dans les aspects opérationnels et qualitatifs (suivi des objectifs, respect des échéances et des lignes budgétaires, capitalisation). IL/Elle coordonne les coordinateurs techniques et les coordinateurs de consortium qui sont sous sa responsabilité.

Qualité : Il/Elle coordonne les équipes en charge du monitoring et évaluation, et s’assure de l’amélioration constante de la qualité des programmes, de l’impact, des rapports et formule des recommandations auprès de la structure.

Évaluation / Stratégie : Il/elle participe à l’élaboration de la stratégie opérationnelle et propose de nouvelles interventions en fonction des besoins identifiés

Ressources Humaines : Il/Elle encadre l’équipe programmes/qualité, assure le suivi fonctionnel des ressources humaines opérant sur les projets, participe au recrutement des équipes programme et supervise l’organisation d’actions de formations à partir des besoins identifiés.

Représentation : Il/Elle assure et coordonne la représentation de PUI, en collaboration avec le CDM, auprès des partenaires, bailleurs et des différentes autorités.

Coordination : Il/Elle assure la bonne circulation des informations entre les équipes terrain et l’équipe de coordination.

Expériences / Formation du candidat

Formation en gestion de projet

Expérience :

  • Minimum 2 ans en tant que responsable de projets en humanitaire
  • Minimum 1 ans en tant que coordinateur technique ou MEAL

Compétences transversales : 

  • Connaissance de programmes Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence, Gestion de camps, WaSH, Transfert monetaire ;
  • Expérience en MEAL ;
  • Excellente qualité rédactionnelle ;
  • Excellente maîtrise théorique et pratique de la gestion de projet, capacités didactiques ;
  • Gestion d’équipeConnaissances approfondies des bailleurs (agences UN surtout UNHCR, ECHO, EuropeAid, BPRM,…).

 

Caractéristiques personnelles attendues (intégration à l’équipe, adéquation au poste et à la mission) :

  • Forte capacité relationnelle, tact et diplomatie associés à une réelle capacité à faire preuve de fermeté ;
  • Leadership et capacité à prendre des décisions ;
  • Capacités d’analyse (discernement, pragmatisme) et de synthèse ;
  • Capacité d’adaptation ;
  • Organisation, rigueur et respect des échéances ;
  • Grande capacité d’écoute et de négociation ;
  • Bon relationnel et bonne communication ;
  • Calme et sang froid ;
  • Résistance au stress ;
  • Sens de l’humour.

Salaire / Indemnité

Salaire Brut Mensuel: de 2 420 à 2 750 Euros selon parcours en Solidarité Internationale + majoration de 50€ par semestre d’ancienneté avec PUI

Frais Pris en Charge: notamment transport AR Domicile / Mission, visas, vaccins…

Assurance comprenant couverture médicale et complémentaire santé, assistance 24/24h, rapatriement et prévoyance

Hébergement en maison collective

Frais de Vie (« Per diem »)

Régime de Break: 5 jours ouvrés à 3 et 9 mois de mission + prime de break

Régime de congés payés: 5 semaines de CP / an + billet A/R au domicile tous les 6 mois

Documents à envoyerMerci d’envoyer CV et Lettre de Motivation à l’adresse ci-dessous, avec la mention suivante « RDC_CDM Adj »
Email de la personne contact[email protected]

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité