CV 693 | Inscrits 4866 | Recruteurs 79 | Offres 8034

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Première Urgence Internationale recrute un(e) chef(fe) de mission – RDC

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Première Urgence Internationale recrute un(e) chef(fe) de mission – RDC

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 82

Date de clôture : vendredi 30 novembre 2018

Langues parléesFrançais et Anglais
FonctionsCoordination, Gestion de projet, Encadrement, Direction, Organisation, Administration, Ressources Humaines
ActivitésEconomie, Finance, Administration, Ressources Humaines
PaysAfrique, RD Congo
ContratCDD
Durée du contratContrat à Durée Déterminée – 6 mois

Date de prise de poste: Novembre 2018

Date limite : 30/11/2018

Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’Association mène environ 200 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 7 millions de personnes dans 21 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est, et en France.

Découvrez notre histoire et nos valeurs

 

Situation et besoins humanitaires :

La RDC en 2018 fait encore face à une instabilité importante dans l’est du pays (Kivus, Province Orientale et Katanga) en lien avec l’activité prédatrice d’un grand nombre d’acteurs informels associés à des milices armées sur les ressources minières très importantes de la région. Par ailleurs, des enjeux politiques et constitutionnels majeurs risquent de complexifier la grille de lecture des différents conflits encore en cours en 2018. La région entière est à la veille d’événements politiques majeurs (élections, modifications de constitutions) avec des conséquences potentielles sur des déplacements de populations dont certains déjà en cours (RCA, Burundi). Plus récemment la région des Kasaïs est entrée dans un cycle de violences qui affecte déjà plusieurs millions de personnes (dont environ 1.000.000 de déplacés selon les estimations disponibles).

La situation dans la province du Nord-Kivu n’a pas évolué depuis la défaite du mouvement rebelle M23 fin 2013. Les FARDC libérés de leur engagement face au M23 se focalisent actuellement sur d’autres fronts pour lutter contre les nombreux groupes armés actifs dans la région (Maï Maï, APCLS, FDLR, ADF etc…). En outre, les tensions ethniques et les problématiques d’accès à la terre sont sources de tensions particulières dans les zones d’intervention de PUI (Masisi, Rutshuru et Beni).

Dans la province du Tanganyika (sous-région de l’ex-province du Katanga), des conflits ethniques (entre milices Twas –pygmées- et Bantoues) initiés en 2012 ont résulté dans le déplacement souvent préventif de centaines de milliers de personnes. Les zones d’intervention de PUI (ZS de Kiambi, Kabalo et Nyunzu) se caractérisent par un dénuement important de certains groupes (accès limité aux terres agricoles, à l’eau potable, enclavement, récurrence d’épidémies telles que la rougeole et le choléra) exacerbé par les déplacements les plus récents. Malgré un processus de réconciliation en cours la situation reste extrêmement volatile nécessitant un type d’interventions humanitaires très flexible.

Dans la province du Sud-Ubangi, plusieurs camps de réfugiés ont été ouverts dans les territoires de Libenge et de Zongo entre 2012 et 2015 en lien avec la crise en cours en RCA. Depuis 2015, plusieurs vagues de réfugiés se sont succédées et aujourd’hui seul un nombre d’entre eux sont réticents à l’idée de s’installer dans les camps et préfère rester à proximité de la rivière qui constitue une source importante de nourriture. Considérant que la majorité des habitants de la zone de Libenge sont eux-mêmes des « retournés » revenus de la République du Congo en 2012, les tensions entre les populations locales et les réfugiés peuvent également constituer un facteur d’instabilité.

 

Nos actions sur le terrain :

PUI a pour objectif de proposer une réponse intégrée aux crises humanitaires actuelles dans cinq provinces: Tanganyika, Sud Ubangui, Nord Kivu, Bas Congo (Kinshasa) et depuis décembre 2017, Kasaï. PUI agit auprès des populations vulnérables dans des zones fortement touchées par les conflits armés. Par un soutien aux centres de santé dans les régions les plus reculées et difficiles d’accès l’objectif est d’apporter une réponse sanitaire et nutritionnelle d’urgence (appui aux victimes de violences sexuelles) et un appui plus durable au personnel de santé (formations). Parallèlement à cela, l’aide à la relance d’activités agricoles constitue un prolongement logique par rapport à la nature des besoins, l’agriculture et l’élevage représentant l’essentiel de l’économie.

En 2018, PUI souhaite orienter son action vers le renforcement de capacités de résilience des populations ciblées par ses projets, tout en accentuant ses capacités de réponse/positionnement rapide sur les crises d’urgence. La capacité des ménages à résister à un choc et à mettre en place des stratégies d’adaptation et de survie constitue une priorité dans ce type de contexte, dans lequel des problématiques structurelles doivent faire face à des tensions récurrentes débouchant fréquemment sur des conflits armés.

 

Découvrez notre réponse à la crise. 

Dans le cadre de nos actions en RDC, nous recherchons un(e) Chef(fe) de Mission. 

Le/la Chef de Mission est responsable du bon fonctionnement et du développement de la mission.

Principales activités :

Sécurité : Il/Elle est responsable de la sécurité sur la mission.

Programmes : Il/Elle coordonne les équipes et s’assure de la bonne mise en oeuvre des programmes sur la mission, il/elle suit les besoins et propose de nouvelles interventions et pistes de développement pour la mission.

Ressources Humaines : Il/Elle s’assure du bon dimensionnement humain de la mission et encadre les équipes (définition d’objectifs, suivi).

Suivi logistique, administratif et financier : Il/Elle s’assure que les pratiques logistiques et administratives en place respectent les procédures et formats PUI et sont en adéquation avec les règles Bailleurs.

Suivi Médical et technique : Il/Elle s’assure que les pratiques médicales et techniques respectent les procédures et formats PUI et sont en adéquation avec la politique d’intervention PUI.

Représentation : Il/Elle représente l’association auprès des partenaires, bailleurs, médias et des différentes autorités.

Relation avec le siège : Il/Elle assure la bonne circulation des informations entre le siège et le terrain et s’assure du respect des échéances.

Merci de consulter la fiche de poste ci-dessous pour tous les détails nécessaires. 

Et pour rester informé des nouvelles offres en continu, rejoignez le groupe Facebook My Job On The Field.

Formation :

  • Gestion de projet ;
  • Formation en Agro / Watsan / Santé publique / Autres ;
  • Gestion financière ;
  • Gestion des Ressources Humaines ;
  • Logistique et sécurité…

 

Expérience :

  • Min. 5 an d’expérience humanitaire dans la coordination de projets ;
  • Expérience réussie de gestion d’équipe expatriée et de programmes multisectoriels.

 

Informatique : Maîtrise du Pack Office

 

Caractéristiques personnelles attendues (intégration à l’équipe, adéquation au poste et à la mission) :

  • Leadership et capacité à prendre des décisions :
  • Fiabilité et sens des responsabilités :
  • Charisme et capacité à faire vivre l’engagement :
  • Capacité à faire preuve d’autorité, au besoin :
  • Capacités d’analyse (discernement, pragmatisme) et de synthèse :
  • Capacité d’adaptation :
  • Organisation, rigueur et respect des échéances :
  • Résistance au stress en général et en situation d’insécurité en particulier :
  • Grande capacité d’écoute et de négociation :
  • Bon relationnel et bonne communication :
  • Calme et sang froid :
  • Résistance au stress en général et en situation d’insécurité en particulier.

Salaire / Indemnité

  • Salaire Brut Mensuel : de 3190 à 3520 Euros selon parcours en Solidarité Internationale + majoration de 50€ par semestre d’ancienneté avec PUI
  • Frais pris en charge notamment transport AR Domicile / Mission, visas, vaccins…
  • Assurance comprenant couverture médicale et complémentaire santé, assistance 24/24h, rapatriement et prévoyance
  • Hébergement en maison collective (sauf si dispositions particulières)
  • Frais de Vie (« Per diem ») de 700 Euros
  • Poste ouvert aux statuts couple et famille
  • Régime de Break : 5 jours ouvrés à 3 et 9 mois de mission + prime de break
  • Régime de Congés Payés : 5 semaines de CP / an + billet A/R au domicile tous les 6 mois

Documents à envoyer

Merci d’envoyer votre candidature (CV et Lettre de Motivation) à l’adresse ci-dessous, avec la mention suivante « RDC_CDM » [email protected]

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité