CV 695 | Inscrits 4885 | Recruteurs 78 | Offres 8164

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Première Urgence Internationale recrute un(e) coordinateur/trice médical – RCA

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Première Urgence Internationale recrute un(e) coordinateur/trice médical – RCA

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 114

Date de clôture : lundi 31 décembre 2018

Langues parléesFrançais indispensable
FonctionsCoordination, Gestion de projet
ActivitésSanté
ContratCDD
Durée du contratContrat à durée déterminée – 12 mois

Date de prise de poste: novembre 2018

Date limite : 31/12/2018

 

Première Urgence Internationale (PUI) est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique.
L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 200 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. Première Urgence Internationale intervient en appui à près de 7 millions de personnes dans 21 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est, et en France.

 

Situation et besoins humanitaires :

La République Centrafricaine fait partie des pays les plus pauvres du monde. Classé 180ème sur 186 par le PNUD en 2012, 62% de la population y vit avec moins de 1,25 USD par jour. Outre cette pauvreté endémique, depuis mars 2013, le pays traverse l’une des pires crises sociopolitiques de son histoire entraînant conflits armés et exactions intercommunautaires. La faillite de l’État se traduit par le dysfonctionnement des services publics, l’insécurité permanente, et l‘aggravation des tensions entre groupes armés. En mars 2013, le président, François Bozizé, est renversé par une alliance de groupes rebelles (Séléka) qui prennent alors le contrôle du territoire. Michel Djotodia, leader des Séléka est investi Chef de l’Etat et du gouvernement de transition, à la condition de rétablir la sécurité dans le pays. Malgré ses tentatives, le Président ne parvient pas à endiguer la crise et les tensions intercommunautaires entre Séléka et Anti-balaka se propagent à l’ensemble du territoire.

En Janvier 2014, il est donc remplacé par Catherine Samba-Panza, présidente de la transition, période qui doit mener aux élections fin 2015. En février 2016, Faustin Archane TOUADERA est élu président de la République. Les élections ne sont pas une fin en soi, les différentes fractures sociales, les faibles perspectives économiques et les problèmes d’insécurité nécessitent beaucoup d’efforts pour sortir le pays de la crise. Fin mai 2017, on compte plus de 420 000 déplacés dans le pays. Malgré l’intervention de forces internationales (Force française Sangaris et Onusienne MINUSCA) qui a permis une relative accalmie dans la capitale, Bangui, la dégradation de la situation humanitaire est à déplorer. Cette amélioration de la situation sécuritaire a permis à certains déplacés de regagner leur quartier d’origine, cependant ces derniers ont besoin d’une assistance humanitaire pour retourner dans ces quartiers et plusieurs milliers de déplacés sont encore présents dans les sites de déplacés. La sécurité reste toutefois extrêmement volatile. La tension reste vive, exacerbée par les groupes extrémistes chrétiens ou musulmans.

 

Nos actions sur le terrain :

Première Urgence Internationale est présente depuis 2007 en RCA. Première Urgence et Aide Médicale Internationale étaient toutes deux présentes dans le pays avant la fusion effective des deux entités en mai 2011. Depuis, la mission dispose d’un bureau de coordination à Bangui et est intervenue depuis plusieurs bases : Paoua dans le Nord-ouest, Ndélé dans le Nord-est, Bangassou/Rafaï dans le Sud-est et Berberati dans le Sud-ouest. PUI y a développé des projets de sécurité alimentaire, relance économique, réhabilitation d’infrastructures, santé et nutrition.

En 2017, PUI poursuit son assistance en santé, nutrition, sécurité alimentaire et reconstruction auprès des populations vulnérables victimes des conflits armés pour prévenir l’apparition d’une nouvelle crise nutritionnelle au Nord-Est (N’délé), au Sud-Ouest (Berbérati) et à Bangui. Les projets menés sur ces trois bases concernent aussi bien un soutien au système de santé primaire, un appui dans la prévention/le traitement de la malnutrition, que le renforcement des activités agricoles et des moyens d’existence.

A Bangui, PUI mène des activités de santé et de reconstruction’ AGR et THIMO. De plus, PUI gère également une plateforme logistique commune à une vingtaine d’ONG. A Berberati, et plus particulièrement dans la préfecture de la Mambéré Kadéi, PUI a lancé en août 2016, avec le soutien d’OFDA, la seconde phase d’un projet de soutien d’urgence aux moyens d’existence, afin de redynamiser le tissu agricole et économique. Des activités de relance agricole (maraîchères, vivrières et d’élevage) et de relance économique (Cash For Work, Activités Génératrices de Revenus) sont mises en oeuvre. Dans le nord-ouest de la Mambéré Kadéï, dans la zone frontalière, PUI a lancé en 2017 une clinique mobile pour permettre à la population isolée un accès au soin de base. Ce projet a été facilité par le Mécanisme de Réponse Rapide (RRM) qui a pris fin début 2017. En effet, PUI, a affiné sa connaissance de la zone frontalière, qui a longtemps été considérée comme zone grise, mais dans laquelle nous assistons aujourd’hui à des retours de la population centrafricaine qui avait fui au Cameroun durant la crise (2013- 2014).

 

Dans le cadre de nos actions en RCA, nous recherchons un(e) Coordinateur/trice Médical. 

Le/la Coordinateur/rice Médical/e est le/la garant/e de la stratégie médicale de la mission et de la qualité des programmes médicaux en cours et à venir, dans les phases de définition, mise en oeuvre et évaluation. Il/Elle apporte un soutien aux responsables de programmes (CT et RPS) dans une relation fonctionnelle.

 

Principales activités :

Stratégie : Avec le/la Chef de Mission et son adjoint, et en lien fonctionnel étroit avec le service Médical Siège, il/elle contribue à l’élaboration de nouvelles interventions médicales sur la mission. Il/Elle assure une veille épidémiologique sur le pays et en analyse les forces et faiblesses du point de vue santé publique.

Programmes : Il/Elle s’assure de l’adéquation du/des programmes médicaux avec la politique de santé PUI et en contrôle la qualité et l’efficacité.

Représentation : Il/Elle représente l’association auprès des partenaires, autorités et acteurs locaux impliqués dans la mise en oeuvre des programmes de santé nutrition.

Ressources Humaines / Formation : Il/Elle supervise l’équipe de coordination médicale (salariés PUI), apporte son soutien aux responsables de programmes dans le recrutement de profils techniques et supervise les actions de formations techniques à partir des besoins identifiés.

Logistique et administration : Il/Elle assure le respect des procédures logistiques et administratives du/des activités sous sa responsabilité.

Sécurité : Il/Elle contribue au respect des règles de sécurité sur la mission et transmet toutes informations d’ordre sécuritaire au/à la Chef de Mission. Il/Elle assure l’organisation des soins de santé pour les expatriés de la mission.

Capitalisation : Il/Elle assure en collaboration avec les RPS, CT et Adjoint CDM aux programmes, la capitalisation des programmes santé nutrition en cours et à venir (dispositif de suivi évaluation, enquete rapide, Mex, BDD etc.)

Formation médicale ou paramédicale, santé Publique, interne en médecine.

Expérience professionnelle sur un poste similaire.

 

Caractéristiques personnelles attendues (intégration à l’équipe, adéquation au poste et à la mission) :

  • Capacité à travailler de façon autonome avec prise d’initiative et sens des responsabilités ;
  • Bonne résistance au stress ;
  • Sens de la diplomatie et ouverture d’esprit ;
  • Bonne capacité d’analyse ;
  • Organisation et gestion des priorités ;
  • Force de propositions, recherche de solutions ;
  • Capacité à travailler et manager de manière professionnelle et mature ;
  • Capacité à intégrer l’environnement local sous ces aspects politiques, économiques et historiques.

 

Autres :

  • Priorités sur la relance des activités médicales et nutritionnelles de la base de Berberati en participant activement aux activités de plaidoyer pour la recherche de financement ;
  • Approfondir le développement opérationnel et le positionnement stratégique en matière médicale de la mission à l’échelle nationale ;
  • Poursuite et renforcement du processus de capitalisation des données des différents programmes en cours et à venir ;
  • Appui aux RPS de Ndele et Bangui pour la conduite et finalisation des différentes enquêtes prévues dans le cadre des programmes en cours ;
  • Point focal de la consultance Renforcement du système de santé dans la cadre du programme santé/Bangui en cours.

Documents à envoyer

CV et lettre de motivation à l’adresse ci-dessous, avec la mention suivante « RCA_CoordoMed » à [email protected]

 

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité