CV 1405 | Recruteurs 184 | Offres 24338

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Première Urgence Internationale recrute un(e) coordinateur(trice) médical à Niamey au Niger

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Première Urgence Internationale recrute un(e) coordinateur(trice) médical à Niamey au Niger

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Expérience0 à 3 ans
FonctionsGestion de projets/programmes
Secteurs d’activitéGestion crise / post-crise

Description :

Date d’arrivée : Dés que Possible

Durée de la mission : 12 mois 

Lieu : Niamey, Niger

 

PUI :

Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 200 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 6 millions de personnes dans 22 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

Découvrez nos valeurs et notre histoire. 

 

Situation et besoins humanitaires :

Le Niger connait depuis plusieurs décennies une situation de vulnérabilité entrainant de forts besoins humanitaires pour sa population. Classé 187e sur 188 au classement de l’indice de développement humain, et avec le taux de fécondité le plus élevé au monde (7,6 enfants par femme), le Niger accumule depuis des décennies les difficultés récurrentes des zones sahéliennes : malnutrition chronique, épidémies, accès difficile à l’éducation, insécurité alimentaire, inondations récurrentes et mouvements de population. A la fois nourries par ces problématiques et venant les exacerber, plusieurs crises régionales impactent depuis le début des années 2010 le pays :

  • Déstabilisation régionale depuis la chute du régime Kadhafi en Libye ;
  • Déstabilisation du nord-Mali et du nord Burkina Faso ;
  • Guérilla avec Boko Haram au nord-est du Nigéria ;
  • Et enfin afflux de migrants massif souhaitant se rendre en Europe et traversant le désert.

Depuis 2015, le Niger s’est en effet engagé dans une guerre contre Boko Haram suite aux premières attaques de l’organisation contre des civils nigériens. Le conflit a fortement déstabilisé le sud-est, lieu des combats armés – émergence de tensions inter-communautaires et exacerbation des violences dues à l’accès aux ressources.

Plus récemment, déjà affaibli par la crise régionale du Bassin du Lac Tchad et par les nombreux déplacements de populations réfugiés ou migrantes qui se croisent sur son territoire, le Niger subit directement les effets de la crise malienne et du confit en cours sur ce territoire directement frontalier sur les provinces du Tillabéri et de Tahoua. Depuis les premiers afflux de réfugiés maliens au Niger en 2012, et face à une re-concentration du conflit sur des poches maliennes, le territoire nigérien est de nouveau secoué par des incursions sur son territoire. Dans une région déjà sensible du fait des problématiques structurelles et des difficultés d’accès aux services publics, et foyers de plusieurs risques épidémiques en raison de la nature géographique et des dynamiques sociales, la zone voit aujourd’hui sa couverture en soins de santé primaire baisser de jours en jours.

 

Nos actions sur le terrain :

PUI a pour vocation de répondre à l’ensemble des besoins de base non couverts des populations les plus vulnérables.

AU Niger l’accès aux soins de santé primaire est au cœur de la stratégie de PUI qui peut cependant travailler également pour d’autre secteur (EHA, sécurité alimentaire…) lorsque ces secteurs contribuent à l’amélioration de la santé ou de l’accès aux soins des personnes les plus vulnérables et afin de réaliser une approche intégrée.

Suite à une évaluation en 2017, PUI a lancé un projet à Ouallam dans la région du Tillabéri au Niger. Suite à une seconde évaluation en décembre 2018, PUI a développé 2 propositions de projets (ECHO et OFDA) afin de répondre aux besoins en santé primaire à Ouallam et Torodi.

Dans le cadre de nos activités au Niger, nous recherchons un(e) Coordinateur/trice médical.

Le/la Coordinateur/rice Médical/e est le/la garant/e de la stratégie médicale de la mission et de la qualité des programmes médicaux en cours et à venir, dans les phases de définition, mise en œuvre et évaluation. Il/Elle apporte un soutien aux responsables de programmes (Coordinateurs/trices terrain et responsables de programmes) dans une relation fonctionnelle :

  • Stratégie : Avec le/la CDM, et en lien fonctionnel étroit avec le service Médical Siège, il/elle contribue à l’élaboration de nouvelles interventions médicales sur la mission. Il/Elle assure une veille épidémiologique sur le pays et en analyse les forces et faiblesses du point de vue santé publique ;
  • Programmes : Il/Elle s’assure de l’adéquation du/des programmes médicaux avec la politique de santé PUI et en contrôle la qualité et l’efficacité ;
  • Représentation : Il/Elle représente l’association auprès des partenaires, autorités et acteurs locaux impliqués dans la mise en œuvre des programmes médicaux ;
  • Ressources Humaines / Formation : Il/Elle supervise l’équipe de coordination médicale (salariés PUI), apporte son soutien aux responsables de programmes dans le recrutement de profils techniques et supervise les actions de formations techniques à partir des besoins identifiés ;
  • Logistique et administration : Il/Elle assure le respect des procédures logistiques et administratives du/des activités sous sa responsabilité ;
  • Sécurité : Il/Elle contribue au respect des règles de sécurité sur la mission et transmet toutes informations d’ordre sécuritaire au/à la CDM et au référent sécurité de la mission. Il/Elle participe à l’identification des structures médicales pour les employés, met en place les kits de premiers secours/kits pharmacies, et conseille les expatriés ayant besoin de soins médicaux.

Merci de consulter la fiche de poste ci-dessous pour tous les détails nécessaires.

Et pour rester informé des nouvelles offres en continu, rejoignez le groupe Facebook My Job On The Field.

Expériences / Formation du candidat :

Formation : Formation médicale/ Formation paramédicale + Santé Publique Interne en médecine

Expériences : Au moins 1 expérience technique à l’international.

Connaissances et aptitudes : 

  • Bonne qualité rédactionnelle ;
  • Connaissances en gestion de projets.

Langues Parlées : Français et Anglais obligatoire.

Salaire / Indemnité :

  • Contrat à Durée Déterminée : 12 mois ;
  • Date d’arrivée souhaitée : Dès que Possible ;
  • Salaire brut mensuel : de 2 200 à 2 530 Euros selon parcours en Solidarité Internationale + majoration de 50€ par semestre d’ancienneté avec PUI ;
  • Frais pris en charge notamment transport AR Domicile / Mission, visas, vaccins…;
  • Assurance comprenant couverture médicale et complémentaire santé, assistante 24/24, rapatriement et prévoyance ;
  • Hébergement en maison collective ;
  • Frais de Vie (« Per diem ») ;
  • Régime de Break : 5 jours ouvrés à 3 et 9 mois de mission + prime de break ;
  • Régime de congés payés: 5 semaines de CP/an + billet A/R au domicile tous les 6 mois.

Comment postuler :

Pour candidater, merci de suivre ce lien et de remplir le formulaire.

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment