CV 862 | Inscrits 6795 | Recruteurs 117 | Offres 14946

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Recrutement de deux (02) Consultants nationaux en vue de la réactualisation du plan d’actions national de Madagascar relatif à la résolution 1325

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Recrutement de deux (02) Consultants nationaux en vue de la réactualisation du plan d’actions national de Madagascar relatif à la résolution 1325

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Recrutement de deux (02) Consultants nationaux en vue de la réactualisation du plan d’actions national de Madagascar relatif à la résolution 1325

Procurement Process :RFP – Request for proposal
Office :Antananarivo – MADAGASCAR
Deadline :02-May-19
Development Area :CONSULTANTS
Reference Number :54988
Link to Atlas Project :
00088839 – APPUI RECONCILIATION NATIONALE ET CONSOLIDATION PAIX
Documents :
Notice de Selection et Termes de Référence-300-PAN-2019
Conditions Générales des Consultants

 

Overview :

Notice de sélection :

Recrutement de deux (02) Consultants nationaux en vue de la réactualisation du plan d’actions national de Madagascar relatif à la résolution 1325

Référence du dossier : 300/IC/PNUD/2019

Délai de réception des offres :  02 Mai 2019

Pays : Madagascar

Intitulé de la mission : Réactualisation du plan d’actions national de Madagascar relatif à la résolution 1325

Type de Contrat : Contrat Individuel

Niveau de poste et d’expérience : National

Durée de la mission : 48 jours ouvrables, étalés sur 3 mois

Type et Lieu d’affectation :  Antananarivo

Prière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail [email protected] avec mention de la référence et intitulé du dossier ou encore à l’adresse ci-dessous :

Programme des Nations Unies pour le Développement

Maison Commune des Nations Unies,

Rue Dr Rasseta, Route de Majunga

Andraharo, Antananarivo

Votre proposition devra être reçue au plus tard le 02 Mai 2019, à 15h00, heure d’Antananarivo.

N’hésitez pas à écrire à l’adresse [email protected] pour toute information complémentaire.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Les Termes de Référence sont joints en annexe 01 de cette notice pour plus de détail sur la mission.

Ils décrivent principalement le contexte de la mission, les responsabilités assignées à la mission, les produits attendus de la mission ainsi que le profil des candidats recherchés.

Contexte et justification :

Depuis son indépendance, Madagascar a été secoué par des crises politiques cycliques : (1972, 1991-92, 2001-2002 et 2009-2014). Celle de 2009 a prélevé un lourd tribut sur l’économie et la population, en particulier sur les couches les plus vulnérables de la société malgache.

Les conflits n’ont pas de genre, d’aucuns diront. Pourtant, ils n’affectent pas les hommes et les femmes de la même manière ni dans les mêmes proportions. Derrière les statistiques sur le taux d’augmentation des violences, de pertes d’emplois, de déscolarisation des jeunes filles, d’exploitation sexuelle, de la migration et traite des personnes, … se cachent des réalités différemment vécues par les hommes et par les femmes. Le faible statut social ainsi que l’extrême violence dont les femmes sont particulièrement victimes en période de conflit, ne sont que les prolongements des discriminations qu’elles vivent même en temps de relative normalité.

Or, plusieurs instruments internationaux confirment l’importance des principes de l’égalité et de parité entre homme et femme. Parmi ces instruments figurent la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF), la Déclaration et le Programme d’action de Beijing et particulièrement la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU sur le « Genre, Paix et Sécurité ». Cette Résolution promeut la prévention et la protection des droits de la femme ainsi que sa pleine participation à tous les processus et démarches de recherche de paix, de stabilité et de réconciliation.

C’est dans cette logique que les réseaux des femmes malagasy, en partenariat avec le Ministère en charge du Genre, l’Alliance pour le Protocole de la SADC sur le Genre et le Développement, le PNUD, l’UNFPA, la BAD, l’UNWomen Afrique Australe avec l’appui technique de l’ISS South-Africa ont pris l’initiative d’élaborer un plan d’actions national pour la mise en œuvre de la Résolution 1325.

Pour ce faire, deux ateliers à l’échelle nationale ont été organisés successivement à Antananarivo. Le premier, sous le thème « Femmes et Construction de la paix », s’est tenu les 9, 10 et 11 novembre 2011 à l’Hôtel Colbert. Le 3ème jour de l’atelier a été consacré à une table ronde entre les parties politiques, et qui a vu la participation active des 4 mouvances, principales parties prenantes de la crise de 2009, chose irréalisable dans le temps. Les femmes ont réussi là où les hommes ont échoué.

L’une des recommandations de ce 1er atelier était l’élaboration d’un plan d’actions national relatif à la Résolution 1325 « Genre, Paix et Sécurité », d’où l’organisation dusecond atelier axé sur la rédaction dudit plan et qui a vu la participation des représentants des 22 régions de Madagascar, toujours à l’Hôtel Colbert les 4, 5 et 6 Septembre 2012.

Par la suite, en octobre 2014, une mission conjointe a été menée par différentes entités : l’Union Africaine, le Système des Nations-Unies, l’Union Européenne, la Communauté de Développement de l’Afrique Australe, l’Organisation Internationale de la Francophonie et l’African Security Sector Network pour évaluer le secteur de la sécurité à Madagascar.

En février 2015, Madagascar a été déclaré éligible par le Secrétaire Général de l’ONU pour le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix, (Peace Bulding Funds ou PBF), suite à une demande émise par le Président de la République.

Le Plan Prioritaire pour la Consolidation de la Paix à Madagascar, élaboré suite à une analyse de moteurs et dynamiques de conflits, dans le cadre duquel s’inscrivent les appuis des agences des Nations Unies, a défini trois domaines prioritaires, dont le deuxième qui porte sur l’appui à la Réforme du Secteur de la Sécurité. La Résolution 1325 s’inscrit pleinement dans ledit cadre de cette réforme.

Au regard de l’augmentation incessante de l’insécurité et de la recrudescence des violences dont les femmes et les jeunes filles sont souvent les principales victimes, le Ministère en charge de la condition féminine, avec l’appui technique et financier de l’UN WOMEN, du PNUD, de l’UNFPA, de l’EISA, prévoit la finalisation et la validation de ce plan d’actions national relatif à la Résolution 1325 pour la période allant de 2019 à 2030.

 

Objet de consultation :

Doter Madagascar d’un plan d’actions national relatif à la Résolution 1325, promouvant la prévention et protection des femmes et des jeunes filles en cas de conflits, et permettant leur participation aux processus de négociation, de reconstruction et de consolidation de la paix

De façon spécifique, il s’agira de :

  • Recruter un groupe de deux (2) consultants nationaux qui vont travailler étroitement avec le consultant international pour appuyer techniquement le Ministère dans la réactualisation du Plan d’Actions National 1325, jusqu’à sa finalisation ;
  • Réactualiser et finaliser le Plan d’Actions National (sur la Résolution 1325) budgétisé, pour la période allant de 2019 à 2030.

Résultats attendus :

  • Un groupe de consultants nationaux (composé de 02 consultants) qui vont travailler avec le consultant international pour assurer la réactualisation, la budgétisation et la finalisation du Plan d’Actions National (PAN) sur la Résolution 1325 de Madagascar  est recruté ;
  • A l’issue de l’atelier de consultation nationale, les réalités de chaque région sont recueillies pour la réactualisation dudit plan ;
  • Des ateliers de validation pour chaque étape du processus de réactualisation sont organisés avec le comité ad’hoc ;
  • Un atelier de validation du draft PAN est organisé et des recommandations intégrées ;
  • Le PAN sur la Résolution 1325 de Madagascar (pour la période allant de 2019 à 2030) budgétisé, finalisé et présenté aux Parlement ;
  • Une réunion de mobilisation de ressources s’est tenue avec les différents Partenaires Technique et Financiers, bailleurs, le Ministère de l’Economie et Plan, le Ministère en charge du Budget et le Ministère des Affaires Etrangères pour la mise en œuvre du PAN validé.

 

Activités à réaliser par le groupe de consultants nationaux :

Le groupe de consultants nationaux (composé de 02 consultants) travaillera en tandem avec un/e consultant/e international/e, recruté/e.

Sous la supervision du Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme, du point focal « Genre » du PNUD, et le Comité Ad’hoc, le groupe de consultants nationaux en collaboration étroite avec le consultant international, entreprendra les prestations suivantes :

  • Mener un atelier de consultation nationale afin de recueillir les données des 22 régions suivant les thématiques à traiter dans le plan d’action national pour validation au Comité Ad ‘Hoc. Le Comité Ad ‘Hoc regroupe les représentants des Départements ministériels et les représentants des Organisation de la Société Civile œuvrant dans la promotion du genre et de la paix. Il assurera le contrôle-qualité de tous les produits de la mission de consultation en collaboration avec le MPPSPF, le PNUD et les autres PTF œuvrant dans le domaine du genre et de la sécurité ;
  • Réactualiser et budgétiser le draft du Plan d’Actions National 1325 de Madagascar pour la période allant de 2019 à 2030 à partir des données et recommandations issues de l’atelier de consultation nationale ;
  • Organiser et mener des réunions et des travaux de validation, en étroite collaboration avec le Comité Ad ‘Hoc ;
  • Organiser un atelier de validation du PAN 1325 de Madagascar budgétisé pour la période allant de 2019 à 2030 ;
  • Elaborer les documents pour la mobilisation des ressources et les divers activités de plaidoyer (gouvernement- parlementaire- PTF, …)
  • Organiser une réunion de mobilisation de ressources pour financement de la mise en œuvre du PAN validé.

 

Livrables :

  • Rapport de l’atelier de consultation nationale résumant les données collectées des régions suivant les thématiques à traiter dans le plan d’action national après validation du Comité Ad ‘Hoc ;
  • Plan d’action national budgétisé après validation du Comité Ad ‘Hoc (version électronique et imprimée) ;
  • Documents de communication pour les différentes actions de plaidoyer pour l’adoption et la mise en œuvre du PAN 1325.

Note : Les livrables sont à rédiger en français.

 

Durée de la consultation :

La durée totale de mission du groupe de consultants nationaux est de 48 jours, étalés sur 3 mois

Activités et LivrablesDurée estimée du travailValidation
Signature de contrat1 MPPSPF, PTF
Validation du Plan de conduite de l‘atelier de consultation nationale et des séances de réunion avec le Comité Ad ‘Hoc2MPPSPF, PTF
Réunion d’initiation du Comité ad’hoc avec les consultants1MPPSPF, PTF
Préparation de l’atelier de consultation nationale résumant les données collectées des régions suivant les thématiques à traiter dans le plan d’action national après validation du Comité Ad ‘Hoc7MPPSPF et Comité Ad ‘Hoc
Conduite de l’atelier de consultation nationale

Livrable 1 : Rapport de l’atelier de consultation nationale résumant les données collectées des régions suivant les thématiques à traiter dans le plan d’action national après validation du Comité Ad ‘Hoc

2MPPSPF, PTF et Comité Ad ‘Hoc
Elaboration du draft du PAN7 Consultants
Présentation du draft du PAN au Comité ad’hoc + recueil des recommandations1MPPSPF et Comité Ad ‘Hoc
Amélioration de la version du PAN15MPPSPF et Comité Ad ‘Hoc
Présentation du PAN amélioré1MPPSPF et Comité Ad ‘Hoc
Atelier de validation du Plan d’action national budgétisé

Livrable 2 : Plan d’action national budgétisé après validation du Comité Ad ‘Hoc (version électronique et imprimée)

4MPPSPF et Comité Ad ‘Hoc
Plaidoyer parlementaire

Livrable 3 : Documents de communication pour les différentes actions de plaidoyer pour l’adoption et la mise en œuvre du PAN 1325.

4MPPSPF et Comité Ad ‘Hoc
Atelier de mobilisation des ressources3MPPSPF et Comité Ad ‘Hoc

 

Rémunération

Le/la consultant/e international/e sera rémunéré/e par le PNUD en 3 versements de la manière qui suit :

  • 1er versement après achèvement du livrable 1 (30%)
  • 2ème versement après achèvement du livrable 2 (40%)
  •  3ème versement après validation du livrable 3 et présentation du PAN au Parlement et aux Partenaires (30%)

 

Compétences requises et expériences :

Qualifications académiques :

Les deux consultants nationaux doivent :

  • Être titulaire d’au moins un Bac + 4 en Sciences Politiques ou Sociales ou juridiques, ou autres domaines pertinents (fournir une copie du diplôme) ;
  • Au moins une expérience significative dans le domaine de la prévention des conflits et consolidation de la paix intégrant le genre ;
  • Au moins 5 ans d’expériences probantes dans le domaine de la promotion du genre ;
  • Expérience dans l’élaboration de documents stratégiques ou de politiques publiques
  • Langue : une maitrise parfaite de l’anglais (critère exclusif) et du français écrit et oral.

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment