CV 1181 | Recruteurs 164 | Offres 22247

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Recrutement d’un administrateur principal chargé des affaires humanitaires (Chef adjoint de Bureau), P5 (Temporary Job Opening) à Bangui en RCA

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Recrutement d’un administrateur principal chargé des affaires humanitaires (Chef adjoint de Bureau), P5 (Temporary Job Opening) à Bangui en RCA

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Recrutement d’un administrateur principal chargé des affaires humanitaires (Chef adjoint de Bureau), P5 (Temporary Job Opening) à Bangui en RCA

Intitulé publication:Administrateur principal chargé des affaires humanitaires (Chef adjoint de Bureau), P5 (Temporary Job Opening)
Intitulé code d’emploi:Spécialiste des affaires humanitaires hors classe
Département / Bureau:Bureau de la coordination des affaires humanitaires
Lieu d’affectation:BANGUI
Période de candidature:08 octobre 2019 – 21 octobre 2019
No de l’appel á candidature:19-Humanitarian Affairs-OCHA-124780-J-Bangui (X)
Staffing ExerciseN/A

 

Valeurs fondamentales de l’ONU : intégrité, professionnalisme, respect de la diversité

Cadre organisationnel :

Ce poste est à pourvoir au Bureau de la coordination des affaires humanitaires à Khartoum (Soudan). Le titulaire du poste fait rapport au Chef du Bureau de la coordination des affaires humanitaires au Soudan.

 

Responsabilités :

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, et sous la direction générale du Directeur de la Division de la coordination et des interventions (Bureau de la coordination des affaires humanitaires), ainsi que celle du Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire des Nations Unies, le titulaire s’acquitte des fonctions ci-après :

  • Fournir des avis techniques et directifs autorisés au Chef du Bureau, à l’équipe de pays pour l’action humanitaire, au Coordonnateur de l’action humanitaire, à la direction du Bureau de la coordination des affaires humanitaires et d’autres organismes des Nations Unies, aux agents des États Membres et aux organisations internationales et régionales concernant les programmes, les projets et les questions à incidence majeure sur l’action humanitaire, les secours d’urgence et les systèmes d’intervention et de gestion en cas de catastrophes ;
  • Surveiller l’exécution du mandat humanitaire de l’institution ; orienter la conception et l’évolution de l’approche des Nations Unies en matière d’affaires humanitaires ; concevoir et mettre en œuvre des changements majeurs de politique et de programme afin de traiter les questions nationales, régionales et internationales d’affaires humanitaires, y compris les aspects liés à la problématique hommes-femmes ; conceptualiser l’établissement de liens avec les fonctions politiques et celles de maintien de la paix au Secrétariat ;
  • Arrêter des stratégies et des procédures cohérentes d’intervention en cas de problèmes humanitaires et de catastrophe et veiller à leur application, ainsi que de la planification des interventions d’urgence et d’autres mesures visant à assurer une meilleure préparation ;
  • Conceptualiser, élaborer et gérer des projets importants ; animer et diriger une équipe multiorganisations chargée de missions d’évaluation en cas de catastrophe et d’autres missions ; lancer, mobiliser et coordonner des actions internationales d’aide humanitaire et de secours d’urgence dans des situations exceptionnellement complexes ou en cas de catastrophe majeure ; assurer l’appui nécessaire (personnel, financement, matériel spécialisé, fournitures, etc.) ; dresser à l’intention de la communauté internationale des comptes rendus évaluant la situation et indiquant les besoins non satisfaits des pays sinistrés ;
  • Gérer l’élaboration du Plan de travail du système des Nations Unies et de ses partenaires pour le Soudan ; veiller à la bonne affectation et au bon emploi des contributions des donateurs canalisées par l’intermédiaire du Bureau ;
  • Diriger les activités de renforcement des capacités, en particulier celles visant à renforcer les capacités des homologues gouvernementaux ; recenser les blocages et lacunes et élaborer des méthodes pour améliorer les systèmes et mécanismes d’intervention, notamment l’assistance technique à la conception d’une coordination spécifique et d’autres systèmes et mécanismes ; organiser des séminaires de formation nationaux et internationaux et y participer en tant que formateur ou expert ;
  • Faire office de chargé de liaison avec les institutions extérieures au système des Nations Unies, notamment avec les hauts responsables des gouvernements hôtes, les représentants des donateurs et d’organisations non gouvernementales, les médias, etc., en situation d’urgence ;
  • Établir un budget et un cadre général (plan de travail) des résultats internes du Bureau ;
  • Animer et diriger une équipe de fonctionnaires ; superviser, le cas échéant, les activités correspondant à un secteur d’activités distinct ou équivalent ; planifier et assigner les tâches ; conseiller, encadrer et évaluer le personnel ; participer au recrutement, à la sélection et à la formation du personnel nouveau et à l’élaboration de programmes de formation ;
  • Gérer ou présider le Groupe de coordination intersecteur du Soudan ; orienter et conseiller l’équipe de pays pour l’action humanitaire en matière d’amélioration de la coordination par groupe sectoriel. Organiser ou présider des réunions, conférences et équipes de travail internationales ; présenter les vues et les politiques du groupe ou de l’institution ;
  • Entreprendre, superviser et parachever la rédaction d’exposés de position et de présentations connexes destinés à l’équipe de pays pour l’action humanitaire ou au Bureau ; préparer divers types de rapports, documents, principes directeurs, documents destinés aux organes délibérants, déclarations, présentations, etc. à l’intention des cadres supérieurs.

 

Compétences :

Professionnalisme : Connaissance d’une vaste gamme de questions concernant l’aide humanitaire, les secours d’urgence et les questions humanitaires connexes. Aptitude à conseiller l’équipe dirigeante et les autres hauts responsables en ce qui concerne les moyens et techniques applicables pour traiter de questions très complexes ou délicates. Maîtrise intellectuelle démontrée ; capacité d’analyse conceptuelle et stratégique et aptitude à analyser et à évaluer de manière approfondie les aspects critiques de questions et problèmes très divers dans les domaines des affaires humanitaires et des secours d’urgence. Créativité et esprit d’innovation, aptitude à apprécier de soi-même et sens de la discrétion lors de la formulation d’avis et de solutions à des problèmes ou des questions politiques, opérationnelles ou autres. Aptitude à négocier, à convaincre et à emporter l’adhésion sur des questions complexes. Aptitude à travailler dans des circonstances extrêmement contraignantes, parfois dans un cadre très stressant (troubles civils, catastrophes naturelles et situations de misère, par exemple). Connaissance des mandats, politiques et directives institutionnels relatifs aux affaires humanitaires et connaissance poussée des organismes des Nations Unies. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise. Prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes-femmes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

Aptitude à planifier et à organiser : Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Sens des Responsabilités : Assumer toutes ses responsabilités et honorer ses engagements ; livrer les produits dont on a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en se tenant aux normes de qualité ; se conformer aux règles et procédures de l’Organisation ; soutenir ses subordonnés, les encadrer et assumer la responsabilité des tâches qui leur sont déléguées ; prendre personnellement la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.

Qualités de chef : Servir de modèle à son entourage ; armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés ; s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises ; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis ; prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable ; s’investir dans le changement et le progrès ; ne pas se cantonner dans le statu quo ; avoir le courage de prendre des positions impopulaires. Fournir des directives et prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes-femmes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités ; faire la preuve d’une bonne connaissance des stratégies visant à équilibrer les effectifs masculins et féminins et manifester la volonté d’atteindre cet objectif.

Sûreté de jugement/aptitude à decider : Discerner les éléments clefs dans les situations complexes et aller rapidement au cœur du problème ; recueillir toute l’information nécessaire avant de prendre une décision ; s’interroger sur l’incidence à la fois bénéfique et préjudiciable que les décisions peuvent avoir avant de se déterminer ; ne prendre de décisions qu’après en avoir mesuré les conséquences pour autrui et pour l’Organisation ; ne proposer de lignes d’action ou formuler de recommandations qu’en toute connaissance de cause ; vérifier les hypothèses en les confrontant aux faits ; s’assurer que les dispositions qu’il est envisagé de prendre répondent aux besoins explicitement ou implicitement exprimés ; savoir prendre des décisions douloureuses quand les circonstances l’exigent.

 

Formation :

Diplôme universitaire du niveau de la maîtrise en sciences politiques, sciences sociales, administration publique, études internationales, économie, ingénierie, sciences de la terre ou dans une discipline apparentée. À défaut, un diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

 

Expérience professionnelle :

  • A minimum of ten (10) years of progressively responsible experience in humanitarian affairs, emergency preparedness, crisis/emergency relief management, rehabilitation, development, or other related area is required ;
  • Five (5) years of relevant experience at the international level is required ;
  • Field experience in the coordination of a humanitarian response in a context of complex emergency or natural disaster is required ;
  • Experience in the UN Common System, humanitarian coordination and access negotiation is desirable ;
  • Management experience at a senior level is desirable.

 

Experience in Africa is desirable :

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise de l’anglais est indispensable. La connaissance de l’arabe est souhaitable.

Méthode d’évaluation

Les candidats qualifiés pourront être invités à participer à une évaluation, puis, éventuellement, à un entretien axé sur les compétences.

 

Notice spéciale :

Ce poste est financé pour une durée limitée d’un an avec une possibilité de prolongement. L’engagement ne sera prolongé que si le mandat est prorogé et si les fonds nécessaires sont disponibles. Les fonctionnaires sont soumis à l’autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils sont censés changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles et procédures en vigueur. Pour pouvoir poser leur candidature, les fonctionnaires du Secrétariat doivent avoir à leur actif le nombre requis de mutations latérales, seront indiquées dans la notice personnelle et la lettre de couverture.

 

Charte des Nations Unies :

Les candidats devront répondre aux exigences de l’Article 101, paragraphe 3, de la Charte ainsi qu’aux conditions requises pour le poste. Les Nations Unies s’attendent aux plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité chez l’ensemble de son personnel, ce qui inclut le respect des droits de l’homme et du droit humanitaire. En conséquence, les candidats pourront être sujets à des procédures de vérification contrôlant, sans s’y limiter, leur perpétration, ou accusation de perpétration, de délit et/ou de violation des droits de l’homme et du droit humanitaire international.Aucune restriction ne sera imposée par l’Organisation à l’accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. (Charte des Nations Unies – Chapitre III, Article 8). Le Secrétariat des Nations Unies est un espace non-fumeurs.Les candidats sont invités à suivre attentivement toutes les instructions disponibles sur la plate-forme de recrutement en ligne, inspira. Pour des conseils plus détaillés, les candidats peuvent se référer à « Aperçu… Procédure de dépôt de candidature » et le manuel d’instruction pour les candidats, qui peut être consulté en cliquant sur “Manuels” sur le côté supérieur droit du navigateur Web d’inspira dans la page principale de l’utilisateur.Les candidatures déposées font l’objet d’une présélection automatisée selon les critères d’évaluation publiés de l’Appel à Candidature (AC) et sur la base des informations fournies par les candidats. Concernant les exigences de l’Appel à candidature, Les candidats doivent fournir des informations complètes et précises/exactes relatives à leurs qualifications, dont leur formation, leur expérience professionnelle et leurs connaissances linguistiques. Chaque candidat doit garder à l’esprit que tout dépôt de candidatures incomplètes ou incorrectes/erronées peut les rendre irrecevables dans le cadre de l’appel à candidatures. Une pré-sélection et évaluation des candidatures seront effectuées en fonctions des informations fournies. Une fois déposées, les candidatures ne peuvent pas être modifiées. Les personnes dont la candidature est retenue pour la sélection feront l’objet d’une procédure de vérification des références afin de s’assurer de l’exactitude des informations fournies dans la candidature. Les appels à candidature publiés sur le Portail des carrières sont retirés à minuit (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien, formation, etc.), et elle ne demande aucune information bancaire.

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment