CV 696 | Inscrits 4901 | Recruteurs 80 | Offres 8201

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Recrutement d’un consultant individuel pour le projet : “Le dividende démographique (DD) et la rentabilité des investissements faits en matière d’autonomisation et de droits des filles et des jeunes femmes dans les pays du G5 Sahel” – Côte d’Ivoire

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Recrutement d’un consultant individuel pour le projet : “Le dividende démographique (DD) et la rentabilité des investissements faits en matière d’autonomisation et de droits des filles et des jeunes femmes dans les pays du G5 Sahel” – Côte d’Ivoire

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 40

Date de clôture : vendredi 14 décembre 2018

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT

Département Genre, Femmes et Société Civile

E-mail : [email protected] avec copie à [email protected] et [email protected]

Téléphone : +225 20263656/20265305

La Banque Africaine de Développement (BAD) invite, par le présent avis, les Consultant(es) Individuel(les) à manifester leur intérêt pour produire un document thématique sur “Le dividende démographique (DD) et la rentabilité des investissements faits en matière d’autonomisation et de droits des filles et des jeunes femmes dans les pays du G5 Sahel”.

  1. Les services prévus au titre de ce recrutement visent à renforcer les efforts articulant le dividende démographique et l’égalité des genres sous l’angle du retour d’investissements faits en matière d’autonomisation et de droits des filles et des jeunes femmes dans les pays du G5 Sahel que sont le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad ;
  2. Le document thématique (Issue Paper) mettra l’accent sur l’articulation entre une approche basée sur les droits et une approche centrée sur des analyses économiques valorisant l’efficacité, le profit et le retour sur investissements. Il précisera aussi les fondements d’une étude exhaustive ultérieure centrée sur les pays du G5 Sahel et sur les gains potentiels dès lors que des investissements intelligents sont faits à la fois sur le court et le long termes en faveur de l’autonomisation et les droits des filles et des jeunes femmes.
  3. Cette mission sera exécutée au cours du premier trimestre 2019.

De façon plus spécifique, les objectifs clé sont :

  1. Articuler trois défis en terme de politiques publiques pour exploiter au mieux le dividende démographique : les politiques économiques (création d’emplois, accès au marché, gouvernance), les politiques de population (migrations et investissements dans les espaces rural et urbain) et les politiques sociales (accès amélioré à l’éducation, la santé, égalité de genre et autonomisation des femmes). Il s’agira de démontrer comment la réalisation du dividende démographique englobe ces trois dimensions;
  2. Faire une revue systématique et complète des publications officielles et de la littérature grise ;

Présenter la justification économique pour investir dans des interventions visant à lutter contre les inégalités de genre et les discriminations :

  1. Analyser les données secondaires et présenter des scenarii de méthodologies de recherche pour analyser les coûts économiques des grossesses des adolescentes et des mariages précoces ;
  2. Définir ce qui peut être mesuré, et comment cela sera mesuré, dans l’étude qui suivra ;
  3. Assurer que la compilation et l’analyse des preuves disponibles dans le document thématique (Issue Paper) s’articulent bien avec l’étude approfondie ultérieure ;
  4. Rédiger avec l’équipe technique un document thématique (Issue Paper) ;
  5. Présenter les conclusions du document thématique, avec l’équipe technique, lors du prochain Sommet Mondial du Genre en 2019 ;
  6. Le Département Genre, Femmes et Société Civile invite les consultant(e)s qualifié(es) à présenter leur candidature en vue de fournir les services décrits ci-dessus. Les consultant(e)s intéressé(es) doivent soumettre les informations sur leur capacité et expérience démontrant qu’ils/elles sont qualifié(es) pour les prestations (documentation, référence de prestations similaires, expérience dans des missions comparables, CV actualisé) ;
  7. Les critères d’éligibilité, l’établissement de la liste restreinte et la procédure de sélection sont conformes aux Règles et Procédures pour le recrutement de consultant financé par la Banque. Il est à noter que la manifestation d’intérêt n’oblige la Banque en aucune manière à sélectionner le(la) consultant(e) sur la liste restreinte ;
  8. La durée estimée des services attendus est de 40 jours ouvrables pendant une période maximum de 3 mois calendaires à partir de Janvier 2019 ;
  9. Les personnes intéressées peuvent obtenir plus d’informations à l’adresse ci-dessous pendant les horaires suivants (9h00. – 17h00 GMT) ;
  10. Les manifestations d’intérêt doivent parvenir à l’adresse ci-dessous au plus tard le vendredi 14 décembre 2018 17h30 GMT avec la mention « Consultance individuelle pour la production du document thématique sur le dividende démographique ».

A l’ attention de :

Koffi Marc Kouakou

Economiste Statisticien Principal en Genre, Groupe Banque Africaine de Développement

Complexe Agriculture et Développement Humain

Immeuble du Centre de commerce International d’Abidjan CCIA

Avenue Jean-Paul II, 01 BP 1387

Tel : +225 20268239/20264246

E-mail: [email protected] avec copie à [email protected] et [email protected]

ETABLISSEMENT DE LA LISTE RESTREINTE

  1. Une liste restreinte de 3 à 6 consultant(e)s individuel(le)s sera établie au terme de la manifestation à intérêt. Les consultant(e)s retenu(e)s seront évalué(e)s sur les critères suivants sur la base des CV et de documents additionnels.
Qualifications générales et aptitude pour la tâche à accomplir40
Expérience dans la tâche précise décrite dans les TDRs40
Expérience dans des institutions internationales10
Compétences en langues (écrite et orale)5
Connaissances pratiques de l’Afrique5

Termes de Référence

Pour la production d’un document thématique (Issue Paper) sur Le dividende démographique (DD) et la rentabilité des investissements faits en matière d’autonomisation et de droits des filles et des jeunes femmes dans les pays du G5 Sahel”.

Contexte et problématique

Depuis quelques décennies, l’importance du dividende démographique pour l’émergence économique de beaucoup de pays est démontrée et solidement documentée par les travaux de recherche. Cependant, les conditions et les investissements nécessaires pour exploiter ce potentiel restent à renforcer, en fonction des spécificités propres aux pays concernés.

En Afrique, 60% de la population est âgée de moins 24 ans,. Il y a cependant des niveaux différents de transition démographique ainsi que des opportunités différentes pour en bénéficier. Ces différences découlent de l’histoire du continent et des pays qui le constituent. Cependant, le paysage contrasté des différentes démographies africaines ne doit pas masquer les défis communs identifiés par l’Union Africaine, la Commission économique des Nations-unies pour l’Afrique, les agences des Nations-unies ainsi que la Banque africaine de développement à travers ses cinq priorités de développement ou TOP 5 .

Pour pleinement saisir la fenêtre d’opportunité que peut représenter le dividende démographique, un nombre de conditions économiques et sociales devront être prises en compte, en particulier la perspective de genre le plus souvent ignorée et en tout cas très largement sous-estimée.

Durant la dernière décennie, le continent africain a connu une croissance économique soutenue. Cela ne s’est cependant pas traduit par des progrès significatifs en terme de diversification économique, de création d’emplois décents et de développement social au bénéfice des populations. Tous les pays africains sont confrontés aux inégalités de genre qui, combinées aux disparités en terme de revenu (niveau de pauvreté), d’ethnicité, d’âge et de localisation géographique (zones rurales et urbaines) exposent les filles et les femmes à de bien plus grandes situations de vulnérabilité que les garçons et les hommes. En particulier, les adolescentes n’ont pas assez de capacités et de latitude en ce qui concerne leur santé sexuelle et reproductive, ce qui limite fortement la réalisation de toutes les opportunités qu’elles peuvent avoir dans leur vie. Cela limite très fortement la situation économique et sociale des femmes, en particulier leur santé, leur éducation, leur emploi, et enfin leur capacité à contribuer aux efforts de leur communauté et de leur pays en faveur du développement.

En Afrique sub-saharienne, les maternités précoces (c’est-à-dire les enfants nés de jeunes mères, le plus souvent hors mariage, entre 15 et 19 ans et encore très fréquemment avant 15 ans) contribuent aux taux élevés de fécondité qui, dans un contexte de sous-développement, ont des conséquences négatives sur la santé des jeunes filles, en augmentant les risques de mortalité et de morbidité maternelle et infantile. Dans les pays du Sahel, les enfants nés de jeunes filles ont plus de risque de mourir en bas âge (x 1,6). Les grossesses précoces représentent aussi un terreau pour les avortements à risques, les violences domestiques, tout en entravant l’éducation des filles.

Les politiques publiques les plus appropriées pour promouvoir et appuyer l’autonomisation, l’éducation et l’emploi des jeunes, en particulier des jeunes filles, sont d’un rendement économique élevé. Les investissements consentis pour l’autonomisation, incluant la santé et les droits sexuels et reproductifs, et une éducation de qualité pour les adolescent(e)s et les jeunes, ont des conséquences sur tout le parcours de vie des femmes. Lorsque de tels investissements touchent toutes les composantes des populations, ils augmentent fortement le niveau du capital humain des pays. Dans les pays qui connaissent une “bosse” démographique de la jeunesse, ces politiques entraînent une plus grande proportion d’individus en meilleure santé et mieux éduqués lorsqu’ils entrent dans leurs années les plus productives.

En ce qui concerne les taux élevés de grossesses des adolescentes (en particulier celles qui présentent des complications sévères), les politiques publiques mises en œuvre au niveau démographique, macro-économique et individuel pourront prendre leur plein effet à deux conditions : (a) que les pratiques traditionnelles (telles que les mariages précoces et/ou forcés; les mutilations génitales féminines – MGF) et les stéréotypes liés aux assignations de genre soient remis en question, (b) que certaines normes familiales, communautaires et sociétales (priorité donnée aux garçons pour l’éducation, acceptation tacite des avortements non sécurisés, place limitée des femmes dans les mécanismes de prise de décision) sont elles aussi largement questionnées. L’autonomisation des femmes est un enjeu critique permettant de réaliser le dividende démographique, en particulier dans les pays où les mariages précoces et/ou forcés et les MGF sont élevés. D’autres normes sociales, dont les inégalités de statut touchant les femmes (statut juridique, propriété de la terre et des biens mobiliers, accès au crédit et aux emplois formels et accès aux services de santé de la reproduction de qualité) devraient être reformulées afin d’assurer que les femmes puissant pleinement participer à la vie économique. Ce sont des prérequis indispensables à la réalisation optimale du dividende démographique, qui ne sera effective que si le renforcement des compétences et des droits sert aux activités productives.

La participation entière et équitable des jeunes femmes dans le processus du développement des pays du G5 Sahel est subordonnée à leur accession aux services essentiels de base tels que l’éducation primaire et secondaire.

Objectifs

L’objectif global de l’étude est d’articuler trois défis en terme de politiques publiques pour exploiter au mieux le dividende démographique : les politiques économiques (création d’emplois, accès au marché, gouvernance), les politiques de population (migrations et investissements dans les espaces rural et urbain) et politiques sociales (accès amélioré à l’éducation, la santé, égalité de genre et autonomisation des femmes). Il s’agira de démontrer comment la réalisation du dividende démographique englobe les trois dimensions. L’étude analysera comment la combinaison des politiques publiques dans ces trois dimensions permet de décider des investissements adéquats à faire lorsque des fenêtres d’opportunités pour le développement existent.

L’étude présentera les arguments économiques étayant les hypothèses que prévenir les grossesses non désirées d’adolescentes et que retarder les mariages précoces et l’âge de procréer permettront de faire baisser le rapport de dépendance, d’augmenter les probabilités pour les filles de rester scolarisées et finalement, accroître la participation des jeunes femmes dans les sociétés en particulier leur contribution à l’amélioration de leur productivité sur le marché du travail.

L’objectif spécifique de l’étude consistera à examiner les différentes étapes du cycle de vie des filles et des femmes, en particulier ce moment de transition entre l’adolescence et l’âge adulte en présentant des analyses liées aux questions suivantes :

  • Quel est le coût économique de l’inaction qui ne prend pas en compte les grossesses d’adolescentes, les mariages précoces, les besoins non satisfaits en matière contraceptive, le décrochage scolaire, la main d’œuvre non qualifiée ?
  • Quelles sont les pertes prévisibles pour les comptes publics des gouvernements ? Quel est l’impact sur les recettes publiques dès lors que ces enjeux sont pris en compte ?
  • Quel est le niveau des investissements nécessaires pour faire face à ces défis ?
  • Quel est le retour sur investissement attendu ?

Un document thématique (Issue Paper) sera produit comme étape préalable d’une telle étude.

Description des principales tâches pour la consultance :

Pour produire le document thématique (Issue Paper), le ou la consultant(e) traitera les points suivants :

  • Faire une revue systématique et complète des publications officielles et de la littérature grise ;
  • Présenter la justification économique pour investir dans des interventions visant à lutter contre les inégalités de genre et les discriminations ;
  • Analyser les données secondaires et présenter des scenarii de méthodologies de recherche pour analyser les coûts économiques des grossesses des adolescentes et des mariages précoces ;
  • Définir ce qui peut être mesuré, et comment cela sera mesuré, dans l’étude qui suivra ;
  • Assurer que la compilation et l’analyse des preuves disponibles dans le document thématique (Issue Paper) s’articulent bien avec l’étude approfondie ultérieure ;
  • Rédiger avec l’équipe technique BAD-FNUAP un document thématique (Issue Paper) ;
  • Présenter les conclusions du document thématique, avec l’équipe technique, lors du prochain Sommet Mondial du Genre en 2019.

D’autres considérations sont à inclure dans le document thématique (Issue Paper), en particulier décrire et quantifier (indicateurs) la population de référente/cible dans les pays du G5 Sahel en proposant des méthodologies adaptées aux trois niveaux suivants :

  • Niveau macro : démonter si/comment les taux nationaux de mariages d’enfants et de grossesses précoces et leurs conséquences socio-économiques, ont des effets indirects sur les pays voisins de la sous-région, justifiant ainsi un focus régional (niveau macro) en ce qui concerne les analyses et les stratégies d’investissements ;
  • Niveau national/communautaire : identifier les facteurs politiques et les motivations présidant aux investissements et aux réflexions en matière de politiques publiques ;
  • Niveau individuel : mettre en évidence les normes sociétales et leurs conséquences sociales. Un autre point important sera la prise en compte de tous les facteurs qui représentent des imites/contraintes à la réalisation de la santé et des droits sexuels et reproductifs, et qui en particulier contribuent aux mariages précoces et aux grossesses des adolescentes.

Méthodologie

La méthodologie à mettre en œuvre pour la préparation du document thématique (Issue Paper) combine revue de littérature des données publiées officielles, revue documentaire, les interactions régulières avec l’équipe technique BAD-FNUAP, les entretiens approfondis avec des personnes ressources (chercheurs, experts du FNUAP, de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement).

Plus particulièrement, pour fournir le produit attendu (Issue Paper), le/la consultant/e pourra entre autres sources1 consulter :

  • Les études du FNUAP sur le coût économique des grossesses des adolescentes en Equateur et au Salvador, montrant une forte corrélation entre les pertes de recettes fiscales et une instruction incomplète des jeunes femmes ;
  • L’étude de la Banque mondiale sur le “coût des mariages d’enfants”, démontrant ’impact significatif et les coûts économiques de ces pratiques ;
  • “Policies Needed to Capture a Demographic Dividend in Sub-Saharan Africa » presented by Hans Groth, MD, World Demographic & Aging Forum (WDA Forum), John F. May, PhD, Georgetown University, Washington, DC, USA and Vincent Turbat, PhD, Georgetown University, Washington ;
  • La stratégie d’intégration régionale des pays du G5 Sahel (Banque Africaine de Développement) ; o La campagne video “The Nike’s Girl Effect”.

Livrable :

Le livrable est un document thématique (Issue Paper – approx. 20 pages), qui met l’accent sur l’articulation entre une approche basée sur les droits et une approche centrée sur des analyses économiques valorisant efficacité, profit et retour sur investissements. Le document thématique (Issue Paper) précisera aussi les fondements d’une étude exhaustive ultérieure centrée sur les pays du G5 Sahel et sur les gains potentiels dès lors que des investissements intelligents sont faits à la fois sur le court terme et le long terme.

Durée :

40 Jours ouvrables entre janvier et mars 2019, le/la consultant(e) préparera et finalisera le document thématique (Issue Paper) qui détaillera le champs et la méthodologie de la future étude. Le document thématique (Issue Paper) sera utilisé comme base de discussions, d’échanges et finalement sera présenté lors du prochain Sommet mondial du genre en 2019 à un panel dédié de partenaires potentiels.

Qualifications et compétences requises :

Les partenaires au développement, les agences gouvernementales et les organisations de la société civile.

Education : Master(s) en économie et/ou sciences sociales (démographie) ou disciplines connexes. Doctorat fortement souhaité. Profil pluridisciplinaire.

 

Expérience :

  • Minimum de 10 ans d’une expérience avérée combinant recherche et développement des capacités dans les domaines de l’égalité de genre, santé de la reproduction, démographie et économie ;
  • Publications avérées sur ces sujets (en anglais et/ou en français) dans des institutions reconnues ;
  • Capacités avérées à rédiger des notes conceptuelles et des documents stratégiques ;
  • Connaissance profonde des contextes socio-culturel, géopolitique, économique et environnemental des pays du G5 Sahel ;
  • Excellentes capacités analytiques et d’écriture en anglais et/ou en français.

 

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité