CV 694 | Inscrits 4877 | Recruteurs 78 | Offres 8113

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Recrutement d’un éditeur (Anglais) – Addis Abeba, Ethiopie

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Recrutement d’un éditeur (Anglais) – Addis Abeba, Ethiopie

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 38

Date de clôture : mercredi 16 janvier 2019

Recrutement d’un éditeur (Anglais) – Addis Abeba, Ethiopie

 

Intitulé publication:Éditeur (ANGLAIS), P4
Intitulé code d’emploi:EDITOR
Département / Bureau:Commission économique pour l’Afrique
Lieu d’affectation:ADDIS ABABA
Période de candidature:03 décembre 2018 – 16 janvier 2019
No de l’appel á candidature:18-Language-ECA-105581-R-Addis Ababa (L)
Staffing ExerciseN/A

 

Cadre organisationnel

Créée en 1958 par le Conseil économique et social de l’ONU comme l’une de ses cinq commissions économiques régionales, la CEA a pour mandat d’appuyer le développement socioéconomique de ses États membres, d’encourager l’intégration régionale et de favoriser la coopération internationale pour le développement de l’Afrique. Regroupant 54 États membres et agissant à la fois en tant qu’organisme régional des Nations Unies et en tant que composante clé du paysage institutionnel africain, la CEA est bien placée pour contribuer de façon exceptionnelle à la résolution des problèmes de développement du continent. Son objectif stratégique s’articule autour de la conception d’idées et d’actions en faveur d’une Afrique renforcée, inclusive et transformée, dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Programme 2030) et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, grâce à ses trois fonctions essentielles qui sont d’être un organe de réflexion, d’organiser des réunions et de mener des opérations.

Le poste est à pourvoir à la Section des publications, au sein de la Division de l’information et de la gestion du savoir de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), à Addis-Abeba. Le titulaire travaille sous la direction générale du Chef de la Section des publications de la CEA, et est directement placé sous la supervision du Chef du Groupe anglais de traduction et d’édition.

 

Responsabilités :

Dans la limite des pouvoirs qui lui sont délégués, le/la titulaire s’acquitte des fonctions ci-après :

  • Éditer des documents complexes ou politiquement délicats, normalement sans révision, pour garantir la précision, la clarté, l’uniformité et la conformité avec les normes, la politique et la pratique de l’ONU ;
  • Exécuter des travaux d’édition plus poussés si nécessaire, y compris la reformulation, le résumé et la restructuration des textes pour les rendre plus lisibles et pour en améliorer l’agencement logique ;
  • Consulter les départements dont émanent les documents et faire des recherches pour lever les ambiguïtés et rectifier les erreurs de fond ;
  • Produire ou aider à préparer la copie de référence d’un texte pour une équipe multilingue d’éditeurs ;
  • Assister le Chef du Groupe dans la programmation à court, moyen ou long terme du travail de la Section, selon que de besoin ;
  • Aider à établir des directives à l’intention des utilisateurs qui soient conformes aux normes et pratiques de l’Organisation des Nations Unies applicables aux publications ;
  • Remplacer le Chef du Groupe, selon que de besoin, ou centraliser les questions relatives aux technologies de l’information en ce qui concerne les pratiques d’édition et de publication ;
  • Aider les membres du personnel des services organiques et les délégations à rédiger des documents et donner des conseils sur des questions concernant la politique et la pratique de l’édition ;
  • Diriger l’équipe en l’absence du Chef du Groupe, organiser les tâches quotidiennes, fixer et faire respecter les délais et fournir des directives aux membres du Groupe ;
  • Former ou aider à former des éditeurs moins expérimentés ou engagés pour une période de courte durée et réviser leur travail
  • S’acquitter d’autres tâches connexes selon que de besoin.

 

Compétences :

Professionnalisme :

Posséder une connaissance approfondie des politiques, pratiques et techniques de recherche éditoriales en vigueur à l’Organisation des Nations Unies ou dans toute autre organisation internationale du même type ; faire preuve d’excellentes compétences rédactionnelles et analytiques, avoir le sens de la nuance et tenir compte du public auquel on s’adresse ; être capable de repérer les erreurs et les incohérences dans un texte et de trouver des solutions novatrices aux différentes difficultés posées par les textes, tout en respectant les exigences des auteur(e)s ; savoir travailler sous pression et maintenir la vitesse et le volume de production voulus ; faire preuve d’adaptabilité, de discernement et de tact, et posséder de grands talents de négociation ; tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise ; prendre la responsabilité de transversaliser la problématique femmes-hommes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

Aptitude à planifier et à organiser :

Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires et modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Esprit d’équipe

Collaborer avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l’Organisation ; solliciter les apports, apprécier à leur juste valeur les idées et la compétence d’autres membres du personnel et des clients ; accepter les décisions prises de manière consensuelle et s’y plier, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre ; partager les réussites de l’équipe et assumer sa part de responsabilité dans ses échecs.

 

Formation :

Diplôme de premier cycle d’une université ou d’un établissement équivalent. Les candidats à ce poste doivent avoir réussi le concours de recrutement d’éditeurs ou de traducteurs et de rédacteurs de comptes rendus en langue anglaise.

 

Expérience professionnelle :

Au moins cinq années d’expérience de l’édition et/ou de la traduction, dont trois au sein de l’Organisation des Nations Unies. La connaissance d’un large éventail de sujets traités par la Commission économique pour l’Afrique (questions sociales, économiques, financières, administratives, scientifiques et techniques) et une spécialisation reconnue dans un domaine fonctionnel, technique ou administratif sont souhaitables.

 

Connaissances linguistiques :

Une parfaite maîtrise de l’anglais, qui doit être la langue principale du candidat, une excellente connaissance du français et une connaissance d’une autre langue officielle de l’Organisation des Nations Unies, attestées par le concours de l’ONU pour le recrutement d’éditeurs ou de traducteurs et rédacteurs de comptes rendus, sont exigées.

 

Méthode d’évaluation :

Les candidats déjà placés sur l’une des listes de réserve ne feront pas l’objet d’une nouvelle évaluation, et par conséquent ne seront pas invités à passer d’épreuve ni écrite ni orale.

 

Notice spéciale

Les fonctionnaires sont soumis(es) à l’autorité du (de la) Secrétaire général(e), qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils (elles) sont censé(e)s changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles et procédures en vigueur.

Le Secrétariat de l’ONU s’emploie résolument à équilibrer les effectifs masculins et féminins. Les femmes sont vivement encouragées à faire acte de candidature.

Pour ce poste, les personnes originaires des États Membres suivants, qui sont non représentés ou sous-représentés au Secrétariat de l’ONU au 31 août 2018, sont vivement encouragés à faire acte de candidature : Afghanistan, Andorre, Angola, Antigua-et-Barbuda, Arabie saoudite, Bahreïn, Bélarus, Belize, Brésil, Brunéi Darussalam, Cabo Verde, Cambodge, Chine, Chypre, Comores, Dominique, Émirats arabes unis, États fédérés de Micronésie, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie, Gabon, Grenade, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Îles Marshall, Îles Salomon, Indonésie, Japon, Kiribati, Koweït, Lesotho, Libéria, Libye, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Mozambique, Nauru, Norvège, Oman, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Qatar, République arabe syrienne, République bolivarienne du Venezuela, République centrafricaine, République de Corée, République démocratique populaire lao, République islamique d’Iran, République populaire démocratique de Corée, Saint-Vincent-et les Grenadines, Sainte-Lucie, Samoa, Sao Tomé-et-Principe, Soudan du Sud, Suriname, Thaïlande, Timor-Leste, Turkménistan, Tuvalu, Vanuatu.

 

Charte des Nations Unies :

Aucune restriction ne sera imposée par l’Organisation à l’accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. (Charte des Nations Unies – Chapitre III, Article 8). Le Secrétariat des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Aucun frais de dossier

L’ONU ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien, formation, etc.), et elle ne demande aucune information bancaire.

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité