CV 1938 | Recruteurs 271 | Offres 30119

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Recrutement d’un spécialiste des affaires humanitaires, P3, Toumbouctou, Mali

Accueil » Avis de recrutement » Offres » Recrutement d’un spécialiste des affaires humanitaires, P3, Toumbouctou, Mali
Application Android TchadCarriere

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Recrutement d’un spécialiste des affaires humanitaires, P3, Toumbouctou, Mali

 

Intitulé publication :Humanitarian Affairs Officer, P3 (Temporary Job Opening)
Intitulé code d’emploi : Spécialiste des affaires humanitaires
Département / Bureau :Bureau de la coordination des affaires humanitaires
Lieu d’affectation :TOMBOUCTOU
Période de candidature :15 mai 2020 – 21 mai 2020
No de l’appel á candidature :20-Humanitarian Affairs-OCHA-136008-J-Tombouctou (X)
Staffing ExerciseN/A

 

Valeurs fondamentales de l’ONU : intégrité, professionnalisme, respect de la diversité.

Cadre organisationnel :

Ce poste est à pourvoir au sein du Bureau de la coordination des affaires humanitaires à Bamako (Mali). Le titulaire fait rapport au Chef adjoint du Bureau.

Responsabilités :

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le spécialiste des affaires humanitaires sera amené à accomplir les fonctions ci-après :
  • Surveiller et analyser l’évolution de la situation humanitaire, des secours en cas de catastrophe et de la gestion des catastrophes ainsi que des situations d’urgence dans la zone désigné, et en rendre compte ;
  • Organiser et réaliser des études sur les questions ayant trait aux affaires humanitaires, aux secours d’urgence et sur d’autres questions connexes ;
  • Organiser le suivi, en particulier des réunions interinstitutions d’examen technique pour appuyer l’élaboration de politiques et la prise de décisions sur des questions importantes ;
  • Élaborer des comptes rendus d’activité en insistant sur les facteurs opérationnels qui ont une incidence sur la situation humanitaire et l’action à engager ;
  • Établir ou concourir à l’établissement de divers rapports, documents et communications, notamment élaborer des sections d’études, de notes d’informations, de directives, de documents parlementaires, d’exposés, d’études de cas, de présentations, de correspondances, etc. ;
  • Aider à élaborer, mettre en œuvre et suivre le plan de travail humanitaire du Bureau, généralement énoncé dans le Plan d’action humanitaire commun et la procédure d’appel global ;
  • Veiller à l’existence de mécanismes appropriés de suivi et de rapport ; donner des informations et des avis sur un ensemble de sujets connexes ;
  • Examiner, en émettant des avis, les questions de politique générale touchant la défense des principes humanitaires, et assurer l’acheminement efficace de l’assistance humanitaire ;
  • Agir en partenariat avec les autres organismes humanitaires en vue d’élaborer et évaluer des programmes d’assistance humanitaire et d’assistance d’urgence et de contribuer à la prise en compte dans ces activités des derniers résultats, enseignements, principes directeurs, notamment de la problématique hommes-femmes ;
  • Fournir, selon que de besoin, un solide appui aux groupes de travail sectoriels et faciliter les échanges sur les questions intersectorielles ;
  • Établir et maintenir des contacts avec les représentants des pouvoirs publics, les autres organismes des Nations Unies, les organisations non gouvernementales, les missions diplomatiques, les médias, etc. ;
  • Appuyer les activités de sensibilisation touchant aux questions ayant une incidence sur les besoins humanitaires et les efforts d’interventions, notamment en collectant des informations et en assurant la liaison avec les partenaires humanitaires, les représentants des autorités et les médias ;
  • Gérer la production des appels à l’assistance internationale ;
  • Veiller à la bonne affectation et au bon emploi des contributions des donateurs canalisées par l’intermédiaire du Bureau de la coordination des affaires humanitaires ;
  • Mettre en place et fournir un appui aux missions d’assistance technique et autres missions sur le terrain (ex. : participer à des déplacements sur le terrain pour entreprendre un examen approfondi des mécanismes de travail des pays) ;
  • Organiser des groupes de travail, réunions, conférences et consultations avec les autres institutions et partenaires sur les questions humanitaires et les secours d’urgence, et y participer ;
  • S’acquitter de toutes autres tâches qui pourraient lui être confiées.

 

Compétences :

Professionnalisme : Connaissance des questions d’assistance humanitaire, de secours d’urgence et questions connexes relatives aux droits de l’homme, en particulier s’agissant des approches et techniques à mettre en œuvre dans des cas difficiles ; capacité analytique, en particulier aptitude à analyser et exposer les aspects humanitaires des problèmes qui impliquent une réponse coordonnée des Nations Unies ; aptitude à discerner les questions et à appliquer judicieusement les connaissances techniques à la solution de problèmes difficiles ; très bonnes qualifications en matière de recherche, et notamment aptitude à évaluer et intégrer des informations de sources diverses et à mesurer les impacts sur la situation en matière de droits humanitaires dans le pays ou la zone désignés ; aptitude à travailler dans des circonstances extrêmement contraignantes, parfois dans un cadre très stressant (troubles civils, catastrophes naturelles, situations de détresse humaine)aptitude à fournir des orientations au personnel nouvellement recruté ou moins expérimenté.

Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise ; prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes-femmes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

APTITUDE À LA COMMUNICATION : S’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit ; écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient ; poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue ; adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse ; partager l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant.

APTITUDE À PLANIFIER ET À ORGANISER : Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et des mesures et les modifier s’il y a lieu; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

 

Formation :

Diplôme universitaire du niveau de la maîtrise en sciences politiques, sciences sociales, administration publique, études internationales, économie, ingénierie, sciences de la terre ou de toute autre discipline apparentée. À défaut, un diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

 

Expérience professionnelle :

  • A minimum of five (5) years of progressively responsible experience in humanitarian affairs, emergency preparedness, crisis/emergency relief management, rehabilitation, development, or other related area is required ;
  • Three (3) years of experience at the international level is required ;
  • Field experience in the coordination of a humanitarian response in a context of complex emergency or natural disaster is required ;
  • Experience in the Sahel region or other similar setting is desirable ;
  • Experience in the United Nations Common System or other international organization is desirable ;
  • Experience in a peacekeeping context and interacting with international security forces is desirable.

 

Connaissances linguistiques :

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. La maîtrise de l’anglais et du français est indispensable. La connaissance d’une autre langue officielle de l’Organisation des Nations Unies est un atout.

 

Méthode d’évaluation :

Les candidats qualifiés sont susceptibles d’être invités à participer à un test puis, éventuellement, à un entretien axé sur les compétences.

 

Notice spéciale :

Ce poste est financé pour une durée déterminée d’un an. L’engagement ne sera prolongé que si le mandat est prorogé et si les fonds nécessaires sont disponibles. Les fonctionnaires sont soumis à l’autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils sont censés changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles en vigueur.

 

Charte des Nations Unies :

Aucune restriction ne sera imposée par l’Organisation à l’accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. (Charte des Nations Unies – Chapitre III, Article 8). Le Secrétariat des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Aucun frais de dossier

L’ONU ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien, formation, etc.), et elle ne demande aucune information bancaire.

 

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Tweets

Publicité

Ils recrutent en ce moment