Recrutement d’un(e) assistant (e) technique principal(e) au projet d’appui au développement de la formation continue dans la filière foret-bois en Afrique centrale (ADEFAC)

Contexte et justification :

Le bassin du Congo abrite le second plus grand ensemble forestier tropical du monde d’un seul tenant après celui du bassin amazonien. Les forêts y jouent un rôle fondamental dans le développement socioéconomique de l’Afrique centrale. Ces forêts offrent des moyens de subsistance à plus de 60 millions de personnes qui y vivent, ou résident à proximité, et remplissent des fonctions sociales et culturelles essentielles aux populations locales et autochtones. Elles contribuent aussi plus indirectement à alimenter 40 millions de personnes, parmi les populations les plus pauvres, qui vivent dans les centres urbains proches de ces domaines forestiers. Elles hébergent une faune et une flore riches et originales, et jouent un rôle essentiel dans la régulation du système climatique continental et mondial. Face à ces enjeux, les pays de la sous-région (COMIFAC) et leurs partenaires techniques et financiers (PFBC) ont pris des engagements concertés et identifié des axes stratégiques d’intervention pour « concilier les impératifs de développement économique et social avec la conservation des écosystèmes forestiers, dans le cadre d’une coopération sous-régionale et internationale bien comprise ».

La filière forêt/bois, de l’exploitation en amont à la transformation en aval, représente pour les pays du bassin du Congo un secteur économique très important, tant au niveau des emplois (environ 25% des emplois formels) que de sa contribution à l’économie (7% du PIB en moyenne). Dans ce cadre le développement d’une offre de formation continue sur ces domaines, aujourd’hui très insuffisante, constitue un enjeu majeur pour répondre aux besoins de la filière forêt-bois, à la fois en termes de niveaux de qualification à former (ouvriers qualifiés, agents de maîtrise) que de modalités d’accès aux qualifications (durée de la formation, acquisition de compétences professionnelles pratiques).

Depuis 2005, le RIFFEAC a été reconnu par la COMIFAC comme la plateforme régionale pour la mise en œuvre de l’axe « formation et renforcement des capacités ». Afin d’accompagner le développement d’une offre de formation continue sur la filière forêt-bois en partenariat avec le secteur privé forestier, l’AFD a octroyé au RIFFEAC en 2013 une subvention de 1,5MEUR. Cet appui s’est formalisé par le Projet d’appui au renforcement de l’adéquation formation-emploi en Afrique centrale (PARAFE), dont la mise en œuvre s’est clôturée au 31 décembre 2018. La période d’achèvement de ce projet a permis de recueillir l’expression claire d’une demande des acteurs impliqués pour poursuivre et passer à l’échelle les appuis à la formation continue dans le secteur forêt-environnement en Afrique centrale, en (i) touchant plus de pays bénéficiaires, (ii) élargissant les actions à l’aval de la filière et (iii) intégrant de fait une plus grande diversité d’acteurs (institutionnels, politiques, académiques et économiques) à différents niveaux (local, national, régional) ; avec un impact plus large que le PARAFE.

Prévu pour une durée de cinq ans (2020-2024) avec une subvention de 5MEUR de l’AFD, le projet d’Appui au Développement de la Formation continue dans la filière forêt-bois en Afrique Centrale (ADEFAC) a pour finalité de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois dans les pays d’Afrique centrale, permettant d’améliorer l’employabilité et les qualifications des acteurs, et de valoriser la filière économique. Il se déroulera sur 4 pays prioritairement, le Cameroun, le Gabon, le Congo et la RDC.

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

  • OS1 : les acteurs de la filière forêt-bois sont capables de mieux identifier et structurer leurs besoins en formation continue et développent une fonction formation dans l’entreprise et/ou au niveau des groupements ou syndicats professionnels ;
  • OS2 : un mécanisme pérenne de mise en œuvre et de certification de l’offre de formation continue est développé, en réponse aux attentes des acteurs de la filière forêt-bois ;
  • OS3 : les conditions de pérennisation institutionnelle et financière de la formation continue pour la filière forêt-bois en Afrique centrale sont identifiées, en lien avec les dynamiques régionales et nationales.

Le projet se décline en trois composantes dont les principaux volets sont présentés ci-dessous. La description détaillée du projet est disponible dans la convention de financement CZZZ2499.

Composante 1 : Amélioration et pérennisation du dispositif de formation continue pour la filière forêt-bois en Afrique centrale :

Volets :

  • Identification, structuration et actualisation des besoins en formation continue des milieux professionnels de la filière forêt-bois ;
  • Adaptation et renforcement d’une offre de formation continue certifiée, en réponse aux besoins des milieux professionnels ;
  • Identification des modalités de pérennisation institutionnelle et financière du dispositif régional de formation continue, en cohérence avec les systèmes nationaux.

Composante 2 : Déploiement de l’offre de formation continue dans les pays sélectionnés de la sous-région Afrique centrale :

Volets :

  • Conception du dispositif d’organisation, de mise en œuvre et d’évaluation des formations continues ;
  • Organisation des actions de formation continue.

Composante 3 : Passage à l’échelle, mise en œuvre et gestion du projet :

Volets :

  • Mise en place de l’équipe d’exécution technique du projet et assistance technique complémentaire ;
  • Conduite des actions préparatoires au passage à l’échelle du projet ADEFAC ;
  • Gestion, suivi-évaluation, capitalisation et communication du projet

La Maitrise d’Ouvrage sera assurée par le RIFFEAC. Les fonds du projet seront gérés par l’ATIBT, qui assumera le rôle de maîtrise d’ouvrage déléguée ainsi que la responsabilité de la gestion du projet.

Le Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale (RIFFEAC) créé à Libreville 2001, est le partenaire de la COMIFAC depuis 2006.

C’est une plate-forme de collaboration constituée de 26 institutions de formation forestière et environnementale d’Afrique Centrale, réparties dans 9 pays de l’espace COMIFAC (Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, RCA, RDC, Rwanda, Tchad).

Sa mission est l’appui à la COMIFAC dans la mise en œuvre de l’axe transversal n°.1 du Plan de Convergence révisé de la COMIFAC sur le renforcement des capacités en l’occurrence la formation, la recherche et la communication. Ce lien a été formalisé par la signature d’un protocole de collaboration entre la COMIFAC et le RIFFEAC.

L’Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT) a pour vocation d’être au service de la filière des bois tropicaux, de la forêt jusqu’au consommateur final. Elle joue un rôle moteur dans la mise en œuvre de projets internationaux dédiés à la gestion durable et responsable des forêts tropicales.

Ainsi, l’association agit sur les axes suivants :

  • promouvoir les bois tropicaux ;
  • diffuser des informations sur les essences commercialisables ;
  • obtenir des renseignements commerciaux sur les poids, mesurages, frets maritimes et contrats ;
  • Etudier tous les moyens susceptibles d’accroître la production, la commercialisation et l’emploi rationnel des essences sur le marché local ou international.

L’exécution du projet sera assurée par une équipe d’exécution technique (EET) mise en place par l’ATIBT. Cette équipe sera composée de cinq (05) postes suivants : Assistance Technique Principale (ATP), Responsable projet siège ATIBT, Assistance Technique Communication et Suivi-évaluation (AT C-SE), Assistance Administrative et Logistique et Assistant(e) Technique Appui à gestion de projet Congo (AT Congo).

Description du poste :

L’ATP est responsable de la mise en œuvre des activités (50%) et de la gestion technique et financière (50%) du projet ADEFAC, chargé de la planification, de la coordination, de la mise en œuvre technique et du suivi technique et financier de toutes les activités prévues dans le cadre du projet.

L’ATP est recruté par la maîtrise d’ouvrage déléguée, l’ATIBT, sous l’autorité et la supervision à laquelle il est rattaché.

L’ATP supervise l’ensemble des membres de l’équipe d’exécution technique du projet. Il/elle collabore étroitement avec la coordination du RIFFEAC (coordonnateur et responsable financier), maîtrise d’ouvrage du projet et assure des interactions étroites avec son correspondant au siège de l’ATIBT (le Responsable siège projet ATIBT).

Activités principales :

  • Contribuer activement à la préparation, à la mise en œuvre et au suivi de la bonne réalisation de l’ensemble des actions techniques du projet, déclinées dans les différentes composantes et volets présentés ci-dessus, en particulier :
  • Assurer et maintenir les liens, la cohérence et la synergie entre les activités relevant de différentes composantes et volets du projet ;
  • Planifier,  mettre en  œuvre et  suivre  les  activités du  projet  dans  les  pays  concernés (Cameroun, Congo, Gabon et RDC et éventuellement d’autres pays du Bassin du Congo) ;
  • Travers un Plan Annuel de Travail Budgétisé ;
  • Assurer l’identification  et  la  mobilisation  des  partenaires  du  projet  (groupements professionnels, entreprises, institutions de formation, pouvoirs publics, etc.) ;
  • Accompagner la construction et le déploiement de l’offre de formation continue : proposer des modalités de mise en œuvre des modules ; mettre en place un dispositif de suivi, d’évaluation et de révision des modules ; accompagner le déploiement des modules selon un dispositif de formation-action (identification des formateurs et des formateurs-tuteurs, appui à la rédaction de TDR, organisation des missions et activités, etc.) ;
  • Participer au renforcement des acteurs et partenaires du projet (institutions de formation, groupements et entreprises, etc.) sur les questions de formation professionnelle continue ;
  • Appuyer l’intégration et la structuration de la fonction formation au sein des entreprises et leurs groupements par des actions d’accompagnement, de formation, de tutorat, etc.
  • Coordonner et suivre les expertises court-terme mobilisées : recrutement de(s) Opérateur(s) ; rédaction des TDR, identification des experts, suivi des contrats ; planification et organisation des missions ; communication inter-ACTC ; suivi et validation des missions ; capitalisation et diffusion de l’information et des résultats des activités ; etc.) ; avec l’appui de la coordination du projet à l’ATIBT ;
  • Accompagner le  RIFFEAC  et  l’ATIBT  dans  les  activités de  présentation,  plaidoyer, promotion et pérennisation post-projet.
  • Supervision de l’AT Communication-Suivi-évaluation, de l’AT au Congo, de l’Assistant(e) administratif(ve) et logistique et d’un chauffeur ;
  • Travail en étroite collaboration avec le Responsable siège du projet, notamment en vue de mobiliser les expertises court-terme nécessaire à la bonne réalisation du projet ;

Gestion administrative et financière et suivi des activités du projet :

  • Collaborer étroitement avec la maîtrise d’ouvrage (coordination du RIFFEAC) et la maîtrise d’ouvrage déléguée (ATIBT) ;
  • Rendre des comptes à la Maîtrise d’Ouvrage et Maîtrise d’Ouvrage Déléguée sur la bonne mise en œuvre, technique et financière, du projet ;
  • Elaborer et mettre en place les outils, procédures et documents de gestion administrative, financière et organisationnelle du projet : Document Programme d’Exécution Technique et Financière, manuel de procédures administratives, comptables et financières du projet, plan de passation de marché et outils / modèles associés, cadre logique, plan de travail annuel budgétisé, dispositif de suivi évaluation du projet, documents types, etc ;
  • Accompagner la mise en place d’un système de gestion et de suivi-évaluation du projet : identification des membres du Comité de Pilotage (COPIL), planification et mise en place des comités de pilotage, rédaction et diffusion des documents de suivi ; recrutement des structures en charge des audits comptables et financiers ; recrutement de l’opérateur(s) en charge des évaluations ;
  • Fournir à l’ensemble des collaborateurs de l’EET et aux partenaires du projet les informations nécessaires à la planification et l’organisation logistique et administrative des activités ;
  • Assurer la  production,  le  suivi  et  la  transmission  des  rapports  techniques  mensuels, semestriels et annuels à la maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’ouvrage déléguée, en conformité avec les dispositions conventionnelles et du manuel des procédures du projet ;
  • Superviser la planification et la gestion financière du projet avec l’appui du Responsable Financier du RIFFEAC et en lien avec le responsable / coordonnateur du projet basé au siège de l’ATIBT, et assurer le suivi, la rédaction et la transmission des rapports financiers à la maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’ouvrage déléguée ;
  • Superviser l’ensemble des membres de l’EET (planification des activités, suivi, reporting réguliers, etc.) dont il/elle assurera le processus d’évaluation annuelle, en lien avec le RIFFEAC, pour mesurer leur performance, définir les objectifs pour la période à venir et ajuster les fiches de postes, etc ;
  • Superviser le responsable financier du RIFFEAC en ce qui concerne la gestion financière du projet, sous la direction de la Maîtrise d’Ouvrage.

Communication et animation de partenariats :

  • Identifier les partenaires cibles et mettre en place les conventions de partenariat dans le cadre du projet ;
  • Maintenir une bonne et régulière circulation des informations auprès des partenaires internes et externes du projet ;
  • Clarifier et communiquer largement sur les objectifs et la démarche du projet auprès des acteurs du secteur forêt-bois (partenaires institutionnels, acteurs publics, opérateurs privés, groupements professionnels, etc.) ;
  • Organiser et animer des réunions, ateliers et séances de travail

Qualification et expérience professionnelle :

  • Avoir des compétences avérées et une expérience significative (au moins 5 années dans chaque et 10 ans au total) et ayant produit des résultats probants dans les domaines suivants :
  • Gestion de projet d’appui au développement dans les pays en développement, sur le secteur de la formation en lien avec les besoins des milieux professionnels ;
  • Gestion de projets relatifs au développement de la filière forêt-bois (en zone tropicale de préférence), incluant les composantes formation / RH / renforcement de capacités / gestion prévisionnelle des emplois et des compétences…;
  • Avoir un Master (Bac+5) minimum dans une thématique en cohérence avec l’objectif du projet (ex : gestion de projet, ingénierie de formation, sciences de l’éducation, développement international, etc.) ;
  • Avoir une expérience pratique dans la coordination d’équipes multidisciplinaires, la gestion des projets et le travail à distance.

Compétences et connaissances requises :

  • Spécialiste en gestion de projet (planification, gestion, suivi-évaluation, etc.), bonne maîtrise des procédures des Partenaires Techniques et Financiers, une bonne connaissance des procédures de l’AFD serait un plus ;
  • Bonne connaissance des problématiques de formation continue et renforcement des capacités ;
  • Connaissance du contexte et des acteurs de la filière forêt-bois en Afrique Centrale ;
  • Capacité à identifier les priorités stratégiques et opérationnelles ;
  • Capacité à planifier et coordonner des activités multi-acteurs et multi-pays ;
  • Sens du dialogue, excellentes capacités d’écoute, excellent relationnel et aisance dans un environnement multi-acteurs ;
  • Capacité à agir et réagir dans des environnements multi-acteurs, capacités d’anticipation et d’action, parfois dans l’urgence, et capacité à trouver des solutions ;
  • Bonne capacités de synthèse et de rédaction ;
  • Excellente autonomie dans le travail ;
  • Capacité de présentation orale et d’animation d’ateliers et réunions.

Date de disponibilité : mars 2020

Délai de recevabilité des dossiers de candidature : 30 janvier 2020

Période de contrat : 1 an renouvelable

Lieu d’affectation : Yaoundé, ou encore l’une des capitales de l’un des pays concernés par le projet, avec des déplacements dans les zones du projet

Dépôt des candidatures :

Composition (exigée) des dossiers de candidature :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un CV (2 pages maxi) ;
  • Trois (03) références professionnelles.

Toutes les candidatures seront uniquement reçues par benoit.jobbeduval@atibt.org avec copie à kachaka_sudi@yahoo.com votre email : « Assistant(e)Technique Principal(e) au projet ADEFAC »).

Les candidatures féminines sont fortement encouragées! email à l’adresse suivante : (Veuillez mentionner en objet de