CV 693 | Inscrits 4857 | Recruteurs 77 | Offres 8023

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Recrutement d’un(e) consultant(e) International(e) pour l’Analyse de la cartographie des formations confessionnelles et privées et de la réactualisation de la file active des enfants, adolescents et jeunes VIH+ – 2 mois (N’Djamena – Tchad)

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Recrutement d’un(e) consultant(e) International(e) pour l’Analyse de la cartographie des formations confessionnelles et privées et de la réactualisation de la file active des enfants, adolescents et jeunes VIH+ – 2 mois (N’Djamena – Tchad)

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 100

Date de clôture : dimanche 25 novembre 2018

Recrutement d’un(e) consultant(e) International(e) pour l’Analyse de la cartographie des formations confessionnelles et privées et de la réactualisation de la file active des enfants, adolescents et jeunes VIH+ – 2 mois (N’Djamena – Tchad)

Job no : 517871
Work type : Consultancy
Location : Chad
Categories : HIV/AIDS

Apply here

 

UNICEF works in some of the world’s toughest places, to reach the world’s most disadvantaged children. To save their lives. To defend their rights. To help them fulfill their potential.

Across 190 countries and territories, we work for every child, everywhere, every day, to build a better world for everyone.

And we never give up.

 

For every child, [insert tagline]

Le Tchad fait partie des 4 pays prioritaires de l’Afrique centrale et de l’Ouest ; avec la Cote d’Ivoire, le Togo et la RCA qui ont besoin des stratégies d’accélération de la prise en charge pédiatrique du VIH afin de combler les gaps de traitement en ARV des enfants. En effet, bien que la prévalence ait baissé de 3,3% à 1,6% entre 2005 et 2016 ; le Tchad demeure encore en épidémie généralisée.
Selon le Spectrum, sur les 110.000 PVVIH attendus en 2017, 51.868 de patients infectés par le VIH sont sous ARV soit 47,15% parmi lesquels seulement 2082 enfants de moins de 14 ans sous ARV ; soit 4% de la file active.
Le total des enfants infectés au VIH étant estimé à 12.000, les 2082 enfants sous traitement ARVs représentent seulement 18% alors que les femmes enceintes sous ARVs sont passées de 12% en 2014 à 70% (5273/7500) en fin 2017. Les enfants sont très faiblement identifiés et pris en charge alors que les statistiques démontrent que la moitié des enfants infectés par le VIH meurent avant leur 2eme anniversaire de la vie quand ils ne sont pas traités aux ARV.
De multiples goulots entravent l’atteinte des résultats. Parmi ceux-ci on peut citer entre autres :
  • La faiblesse dans l’organisation des structures de prise en charge, la planification et le suivi des activités ;
  • Les outils de collecte non appropriés qui ne tiennent pas compte de l’âge de tous les enfants ;
  • La faiblesse dans la collecte et le rapportage des données sur les enfants ;
  • La faiblesse dans le système des approvisionnements des intrants ;
  • La faiblesse des ressources humaines en quantité et qualité, dans la prise en charge pédiatrique ;
  • La faiblesse dans le diagnostic précoce et le dépistage aux autres portes d’entrée et de prise en charge des enfants ;
  • La faiblesse dans la demande et l’offre du dépistage communautaire ;
  • Les difficultés dans l’identification des enfants dans le contexte de la stigmatisation et la discrimination des personnes vivant avec le VIH et le sida, en particulier les mères des enfants ;
  • Les pesanteurs culturelles qui limitent les consultations prénatales, l’accouchement assisté et la consultation post-natale ; opportunités de contact avec le couple-mère -enfant ;
  • La faiblesse de l’intégration des résultats des activités des structures privées et confessionnelles, des services SMNI et des communautaires.

Sans un changement drastique dans les stratégies actuelles de la prise en charge des enfants, il n’y aura pas d’amélioration sensible des indicateurs ni d’amélioration dans la réduction de la mortalité et morbidité des enfants affectés et infectés par le VIH. Le graphique ci-dessous montre le gap significatif dans le dépistage et la prise en charge des enfants.Sources : Base des données du PSLS/IST couplée à EPP/Spectrum_ fichier 2017

En fin 2017, seuls 2082 enfants de moins de 14 ans sont sous traitement et le gap à combler est de 7638. Ce chiffre pourrait être sous-estimé car le circuit de collecte des données prend très peu en compte les données des structures privées et confessionnelles d’une part, mais aussi la collecte dans les FOSA publique accuse des faiblesses faute d’outils de collecte appropriés et au vu des capacités limitées.

 

How can you make a difference?

Les objectifs de l’analyse :
2.1. Objectifs généraux :
Faire une analyse situationnelle rapide pour disposer des informations de base pour le développement et l’intégration des activités des formations sanitaires privées et confessionnelles dans les interventions des programmes nationaux VIH en particulier celle de la PTME/PECP.
Actualiser la file active pédiatrique des enfants de 0-14 ans, adolescentes 15-19ans et jeunes de 20-24ans sous TARV d’ici la fin de l’année 2018.
2.2. Objectifs spécifiques
  • Etablir une cartographie des formations sanitaires (FOSA) privées et confessionnelles et identifier celles offrant les services de PTME/PECP du VIH dans les 23 provinces pour mieux intégrer la prise en charge pédiatrique et la PTME ;
  • Faire une analyse des interventions des FOSAs en lien avec le paquet d’intervention de la PECP ;
  • Examiner les besoins de renforcement des capacités (formations, outils, intrants) requis pour la fourniture des services effectifs intégrés ;
  • Actualiser la file active et fournir les valeurs des indicateurs de base en fin 2018 pour le suivi des indicateurs de la cascade PECP vers l’atteinte des 90-90-90.

Taches

  • Elaborer des outils de formation et de collecte de données en rapport avec les deux objectifs de l’étude c’est à dire l’analyse de la file active et l’état de situation des formations sanitaires confessionnelles et privées intégrant la PTME/PECP ;
  • Animer un atelier de consensus sur la méthodologie et les outils d’enquête ;
  • Elaborer un canevas ou outil de synthèse des données de l’étude ;
  • Elaborer un chronogramme des activités pour réaliser les deux produits attendus ;
  • Organiser, superviser et coordonner les enquêtes de collecte des données sur les enfants, les adolescents et les jeunes, l’analyse et l’interprétation des résultats en appui à la Coordination du programme Sectorielle de Lutte contre le sida (PSLS) du Ministère de la Santé ;
  • Mener les descentes sur terrain pour accompagner les enquêteurs dans leur travail et assurer le contrôle de qualité du travail réalisé et des données ;
  • Etablir 2 rapports : (i) Analyse de situation et cartographie des FOSAs confessionnelles engagés dans la PTME/PECP ; (ii) Rapport sur la file active des enfants, des adolescents et des jeunes vivant avec le VIH/SIDA au Tchad en 2018 ;
  • MI. Méthodologie ;
  • Le/la Consultant (e) élaborera une note de cadrage : qui présente la méthodologie de l’étude et explique clairement comment l’approche proposée apportera les réponses aux questions et permettra de réaliser l’objectif de l’étude. La note doit contenir les outils de collecte de données ainsi que le plan d’analyse. Elle comprendra également une proposition de chronogramme détaillé des activités et de soumission des livrables. Ce document constituera la première base sur laquelle le consultant et les responsables de l’étude se mettront d’accord. Cet important document sera examiné et validé par le comité technique qui sera mis en place par le MSP/PSLS en collaboration avec l’UNICEF ;
  • Le consultant fera un rapport synthétique des conclusions de cet atelier de cadrage et s’assurera que l’équipe du PSLS mettent les outils d’enquête à la disposition des enquêteurs ;
  • Le/la consultant(e) travaillera avec une équipe d’enquêteurs qui collecteront les données de la cascade dans les FOSA, les compileront et analyseront sous sa supervision/ coordination. Il/elle travaillera en étroite collaboration avec les services du MSP (PSLS et coordination PTME) et avec le CNLS. Le PSLS, chef de file pour les soins des PVVIH, disposera du financement destiné aux enquêtes, à la production des outils et des rapports ;
  • Le Consultant/la consultante supervisera et coordonnera l’ensemble du travail, en étroite collaboration avec le Coordonnateur de l’étude désigné par le PSLS et seraresponsable de la qualité du travail qu’il présentera au Comité technique de pilotage de l’Analyse mis en place à cet effet ;
  • Le Consultant/la consultante élaborera un premier draft du rapport avec une présentation PowerPoint à utiliser au cours d’une session de restitution devant les acteurs dans le domaine de la PTME/SMNI et PECP ;
  • Le consultant intégrera les commentaires reçus à l’issue de la présentation lors de la validation technique et produira les 2 rapports définitifs.

 

To qualify as an advocate for every child you will have…

  • Avoir un diplôme universitaire de niveau Bac + 5 au mois avec un profil de Sante Publique, Epidémiologie ou autres sciences similaires ;
  • Avoir une bonne expérience d’au moins 5 ans en Prévention du VIH/SIDA, en PTME /PECP en particulier et être à jour sur les nouvelles approches de planification en matière de prise en charge du sida pédiatrique ;
  • Avoir une expérience en enquêtes sur le VIH/SIDA, avec une participation à la reconstitution de la file active ;
  • Avoir une connaissance du Tchad et une expérience de travail dans le contexte tchadien sera un atout.

Compétences requises :

Compétences fondamentales : Communication, Travail en équipe, Orienté vers les résultats
Compétences fonctionnelles : Formulation de stratégies et conceptualisation, Capacité d’analyse, Expertise technique, Capacité de planification et d’organisation, Capacité d’apprendre et d’opérer des recherches

Supervision

Le Titulaire du poste travaillera sous la supervision conjointe directe de l’UNICEF qui appuie l’étude représentée par le Responsable de l’Unité VIH/SIDA et du chef de section Survie de l’enfant ; et par le Coordonnateur national de l’étude au PSLS.
Un comité technique pour la validation de toutes les phases de l’études et pour les produits a été mis en place

 

For every Child, you demonstrate…

UNICEF’s core values of Commitment, Diversity and Integrity and core competencies in Communication, Working with People and Drive for Results.

The competencies required for this post are….

View our competency framework at http://www.unicef.org/about/employ/files/UNICEF_Competencies.pdf

UNICEF is committed to diversity and inclusion within its workforce, and encourages all candidates, irrespective of gender, nationality, religious and ethnic backgrounds, including persons living with disabilities, to apply to become a part of the organization.

UNICEF has a zero-tolerance policy on conduct that is incompatible with the aims and objectives of the United Nations and UNICEF, including sexual exploitation and abuse, sexual harassment, abuse of authority and discrimination. UNICEF also adheres to strict child safeguarding principles. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks, and will be expected to adhere to these standards and principles.

 

Remarks :

Mobility is a condition of international professional employment with UNICEF and an underlying premise of the international civil service.

Only shortlisted candidates will be contacted and advance to the next stage of the selection process.

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité