CV 1181 | Recruteurs 164 | Offres 22247

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Sélection d’un (01) bureau d’étude ou Association nationale pour le renforcement des compétences de base en Adaptation aux Changements Climatiques des administrateurs locaux, des représentants par commune des organisations professionnelles et communautaires et des ONG – Madagascar 

Accueil » Offres » Avis de recrutement » Sélection d’un (01) bureau d’étude ou Association nationale pour le renforcement des compétences de base en Adaptation aux Changements Climatiques des administrateurs locaux, des représentants par commune des organisations professionnelles et communautaires et des ONG – Madagascar 

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Sélection d’un (01) bureau d’étude ou Association nationale pour le renforcement des compétences de base en Adaptation aux Changements Climatiques des administrateurs locaux, des représentants par commune des organisations professionnelles et communautaires et des ONG – Madagascar

Procurement Process :RFP – Request for proposal
Office :Madagascar – MADAGASCAR
Deadline :16-Jul-19
Posted on :08-Jul-19
Development Area :OTHER
Reference Number :57251
Link to Atlas Project : 00090256 – Amélioration des capacités d’adaptation et de résilience
Documents : Demande de proposition et Termes de références-615-2019

Overview :

Chère Madame/Cher Monsieur,

Nous vous demandons de bien vouloir nous adresser votre soumission au titre de : Sélection d’un (01) bureau d’étude ou Association nationale pour le renforcement des compétences de base en Adaptation aux Changements Climatiques des administrateurs locaux, des représentants par commune des organisations professionnelles et communautaires et des ONG qui soutiennent le développement rural, et production de support sur les technologies d’adaptation identifiées.

suivant les Termes de Référence (TDRs) ci-joint (Annexe 1).

Veuillez utiliser le formulaire figurant dans l’annexe 2 jointe aux présentes pour les besoins de la préparation de votre soumission.

Les offres techniques et financières sous plis fermés peuvent être déposées jusqu’au 16 Juillet 2019 à 15h00, heure de Antananarivoà l’adresse suivante :

Par courrier/ Messager/remise en main propre : 

PNUD – PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT

MAISON COMMUNE DES NATIONS UNIES 3ème ETAGE

BP 1348 – RUE DR RASETA, ROUTE DE MAJUNGA

ANTANANARIVO/MADAGASCAR

Relatif au Recrutement d’une Association nationale pour le renforcement des compétences de base en Adaptation aux Changements Climatiques des administrateurs locaux, des représentants par commune des organisations professionnelles et communautaires et des ONG qui soutiennent le développement rural, et production de support sur les technologies d’adaptation identifiées.

Type de contrat       : Contrat de service professionnel

Langues exigées    : Français et Malagasy

Durée                          : 125 jours ouvrés répartis en 8 mois

Lieu de travail          : Antananarivo et dans les 5 régions d’intervention du projet.

Date limite                 :

Supervision              : Directeur national du projet et Coordonnateur national du projet

Contexte et justification :

A Madagascar, les secteurs économiques les plus touchés par les effets néfastes du changement climatique sont l’agriculture, l’élevage, la foresterie, les ressources en eau, la pêche et la santé. Pour profiter de moyens de subsistance durables dans un contexte de changement climatique, les populations locales des régions Analamanga, Atsinanana, Androy, Anosy et Atsimo Andrefana doivent trouver un moyen pour renforcer leurs capacités d’adaptation et de résilience. À cet effet, plusieurs obstacles doivent être surmontés : la pression anthropique sur les ressources naturelles, le manque de capacités techniques et financières, l’accès difficile au crédit et aux intrants, le manque d’infrastructures d’eau et d’assainissement, le manque d’informations agro-météorologiques et climatiques pour informer les processus de décision sur l’adaptation au changement climatique, le manque de sensibilisation sur les impacts du changement climatique et des options d’adaptation possibles de la part des décideurs et le manque de coordination des interventions d’adaptation entre les secteurs.

C’est ainsi que le Gouvernement malagasy à travers le Ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD) a bénéficié de l’appui financier du Fonds pour l’Environnement Mondial/Least Developed Countries Fund (FEM/LDCF) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour mettre en œuvre le projet intitulé « Amélioration des capacités d’adaptation et de résilience des communautés rurales face au changement climatique (PACARC) dans les Régions Analamanga, Atsinanana, Anosy, Androy, Atsimo Andrefana» à Madagascar, dont la structure de rattachement est le Bureau National des Changements Climatiques, du carbone et de la Réduction des émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts (BNCC-REDD+). Ce projet contribue aux priorités du PANA ou Programme d’Action Nationale d’Adaptation au changement climatique en visant l’objectif global de renforcer les capacités des communautés vulnérables des cinq régions, notamment Androy, Anosy, Atsinanana, Analamanga et Atsimo Andrefana, confrontées aux menaces supplémentaires dues au changement et à la variabilité climatiques sur les opportunités de moyens de subsistance. Dans ce sens, il vise à répondre aux différents obstacles sus-énumérés par la réalisation des trois principaux résultats suivants.

Le premier résultat vise à accroître la prise de conscience et renforcer les capacités des décideurs, des techniciens et des communautés vulnérables en termes d’Adaptation au Changement Climatique (ACC). Cet appui en sensibilisation contribuera à créer un cadre politique solide, y compris les aspects de l’ACC, et de construire une capacité technique vitale sur lesquelles on peut fonder la mise en œuvre d’autres composantes du projet. Ce premier résultat permettra la mise en place des bases institutionnelles, structurelles et techniques nécessaires pour diffuser les mesures et les technologies d’adaptation appropriées. Le deuxième résultat vise à assurer la collecte et la production d’informations climatiques et météorologiques fiables. Diffuser cette information de manière qui répond aux besoins des utilisateurs finaux favorisera la prise de décisions éclairées en ce qui concerne le climat et les conditions météorologiques. Enfin, le troisième résultat vise à transférer les mesures d’adaptation, les options et technologies aux communautés vulnérables dans les régions sélectionnées à l’aide d’une approche participative, en s’appuyant sur les capacités renforcées obtenus grâce à la première composante, et les informations et les prévisions agrométéorologique produites par la deuxième composante.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la première composante du projet, un consultant international en adaptation au changement climatique et renforcement des capacités a été recruté par le projet pour assurer le renforcement de capacité des cadres techniques et des techniciens provenant des Directions Régionales concernées sur la base d’un document de diagonostic des besoins de connaissance des concecrnés établi par le projet. Il a été ressorti de cette formation différentes options technologiques d’adaptations identifiées avec les participants de la formation. Par ailleurs, une autre étude a déjà été lancée par le projet pour identifier également des options technologiques adaptées pour chaque région d’intervention.

C’est dans ce cadre qu’un(e) consultant(e) ou groupes de consultants ou un bureau d’études ou une association sera recruté(e) pour assurer la formation en malagasy pour les administrateurs locaux, les représentants par commune des organisations professionnelles et communautaires et les ONG qui soutiennent le développement rural, et pour l’élaboration des supports sur les technologies d’adaptation identifiées pour l’utilisation des techniciens et bénéficiaires au niveau local.

Objectifs du mandat :

L’objectif général de la mission est de renforcer les capacités des administrateurs locaux, des représentants par commune des organisations professionnelles et communautaires et des ONG qui soutiennent le développement rural en matière d’adaptation au changement climatique, et d’élaborer des supports sur les technologies d’adaptation en version malagasy, en tenant compte de leurs positions et besoins spécifiques tels qu’identifiés dans l’étude des besoins en renforcement des capacités réalisée par le projet, et du contenu de formation en français destinés aux décideurs et techniciens.

Le consultant / groupes de consultants / bureau d’études ou association devra effectuer la formation en malagasy, en mettant les actions pertinentes aux groupes cibles de chaque région et avec les objectifs suivants :

  • Acquérir des connaissances de bases, des savoirs et savoir-faire, les bases de la science des changements climatiques en matière d’ACC afin de réfléchir sur les problèmes actuels en matière d’ACC, et de proposer des actions d’ACC appropriées pour chaque région ;
  • Développer les capacités techniques en matière de méthodologie de mise en œuvre des activités d’ACC : Analyser les principaux défis et possibilités pour prendre des mesures de lutte contre le changement climatique, l’analyse de vulnérabilité et les résiliences face aux changements climatiques ;
  • Présenter les différentes orientations et politiques nationales sur les changements climatiques
  • Décrire les effets attendus des changements climatiques et le rôle de l’adaptation ;
  • Expliquer les raisons de l’atténuation des changements climatiques et proposer des mesures dans les principaux secteurs ;
  • Développer les technologies d’adaptation appropriées à la Région concernée suite à l’analyse de vulnérabilité.

Résultats attendus :

Grâce à ces formations, les administrateurs locaux, les représentants par commune des organisations professionnelles et communautaires et les ONG qui soutiennent le développement rural doivent pouvoir démontrer une bonne maitrise de ce que comprend la notion d’adaptation au changement climatique, les orientations nationales sur l’adaptation, et pouvoir utiliser ces connaissances dans la mise en œuvre des options technologiques d’adaptation identifiée et qui sont développées dans un support approprié en malagasy.

Activités :

Sous l’autorité du Directeur National du projet et sous la coordination du Coordonnateur National et en étroite collaboration avec les 5 points focaux régionaux, les consultants entreprendront les activités suivantes :

Par rapport au renforcement de capacité :

  • Appropriation et adaptation du module de formation déjà développé[1] par le projet et définition précise du public visé dans chaque région, en étroite collaboration avec le Coordonnateur national et les 5 points focaux régionaux ;
  • Préparation des supports pédagogiques en version malagasy (présentations PowerPoint, exercices pour les travaux de groupes, etc.), à soumettre pour validation à l’équipe projet. Les formations devront inclure un travail pratique sur une proposition d’un plan d’action reflétant l’utilisation des connaissances dans l’avenir ;
  • Organisation des sessions de formation dans les 5 régions du projet, en étroite collaboration avec l’équipe projet (soit 25 jours de formation au total) ;
  • Rapport sur les retours et leçons apprises lors de ces sessions de formation.

Par rapport à la production de support sur les technologies d’adaptation :

  • Mener les consultations au niveau national et régional des entités concernées par le projet PACARC afin d’identifier les besoins en matière de diffusion de l’information (technologies et mesures identifiées) afin d’accroître la visibilité de l’impact des technologies et mesures identifiées par le projet ;
  • Identifier les besoins – à court terme, moyen terme et long terme – en matière d’information à diffuser (technologies et mesures identifiées) ;
  • Catégoriser et classer par ordre de priorité les outils identifiés selon l’importance, la pertinence par rapport aux différentes catégories des bénéficiaires cibles ;
  • Proposer le format de support adapté aux besoins et en malagasy (officiel et suivant les dialectes des régions concernées) ;
  • Elaborer un plan (d’action) de communication et de diffusion de l’information sur les technologies et mesures identifiées avec une budgétisation des activités ;
  • Etablir un programme détaillé de diffusion de l’information sur les technologies et mesures identifiées avec la liste des outils retenus ;
  • Proposer de façon précise les bénéficiaires potentiels de la diffusion des technologies et mesures identifiées par le projet et justifier les propositions ;
  • Organiser et animer un atelier de validation des résultats et élaborer le compte rendu de l’atelier ;
  • Elaborer les rapports.

Récapitulatif des produits livrables :

Les livrables de la prestation ainsi que leurs délais de livraison sont récapitulés dans le tableau ci-après :

Produits livrablesDate de livraison
1Rapport de démarrage incluant :

  • Un résumé des acteurs/personnes qui participeront aux formations ;
  • Le détail des outils/supports de formation proposés en malagasy ;
  • Un calendrier du planning de formation proposé (en démarrant par la capitale de manière à pouvoir ajuster ensuite pour les 4 régions en fonction des besoins).
3 semaines après le début du contrat
2
  • Rapport de formation dans les régions d’intervention, leçons apprises et adaptations nécessaires incluant les informations sur les personnes disposant les capacités pour mettre en œuvre, suivre et évaluer les stratégies et les mesures d’adaptation après la formation ;
  • Proposition de format pour les supports à faire ;
  • Plan de communication et de diffusion de l’information sur les technologies et mesures identifiées avec une budgétisation des activités
3 mois après le début de la mission
3
  • Supports sur les technologies finalisées ;
  • Rapport d’atelier de validation ;
  • Rapport final de prestation avec tous les annexes.
Au plus tard 7 mois après le début de la mission

Rémunération :

Le/la consultant/e ou bureau d’études ou association sera rémunéré/e par le PNUD en 3 versements de la manière qui suit :

  • 50%    à la validation de la note de démarrage (livrable 1) ;
  • 30%    à la validation du rapport de formation et les plans de communication (livrable 2) ;
  • 20%    à l’approbation des supports sur les technologies et rapport final (livrable 3).

Prise en charge des dépenses et remboursements :

Le/la consultant/e sera responsable de toutes les dépenses administratives personnelles associées à la mission, y compris les outils et supports de formations. Les frais logistiques liés à l’organisation des formations elles-mêmes seront pris en charge directement par le projet.

Les dépenses liées aux missions en province seront prises en charge par le consultant.

Assignation et plan de travail :

La durée totale de la mission sera de 125 jours ouvrés, répartis sur une période maximale de 8 mois.

Le/la consultant/e aura pour référents le coordonnateur national de projet et le Directeur national du projet et travaillera en étroite collaboration les points focaux régionaux.

Qualifications requises :

Le prestataire devra avoir les connaissances et les expériences suivantes :

  • Avoir une expérience avérée en matière de renforcement des capacités dans le domaine de l’adaptation au changement climatique pour des institutions nationales et régionales/locales ;
  • Avoir au moins 03 ans d’expériences dans le domaine de l’étude.

Le/ la consultant/e proposé devra avoir les connaissances et les expériences suivantes :

  • Avoir un diplôme universitaire au minimum au niveau de la maîtrise, avec une expertise dans le domaine de la gestion de l’environnement, ou la gestion des ressources naturelles en général ;
  • Avoir une expérience avérée en matière de renforcement des capacités dans le domaine de l’adaptation au changement climatique pour des institutions nationales et régionales/locales ;
  • Avoir au moins 10 ans d’expériences professionnelles dont au moins 5 sur des sujets liés à l’adaptation au changement climatique ;
  • Avoir une expérience démontrée dans la création d’outils de formation et l’utilisation de méthodologies participatives et innovantes ;
  • Avoir des expériences dans l’élaboration de divers supports de communication ;
  • Connaissance du système des Nations-Unis, et du PNUD en particulier ;
  • Maîtrise de la langue française, de la langue malagasy ;
  • Connaissance des dialectes de la zone du projet.

Compétence et aptitudes :

  • Excellentes capacités de communication et rédactionnelles ;
  • Construire de solides relations avec le client en mettant l’accent sur l’impact et le résultat pour le client et en répondant positivement aux commentaires ;
  • Capacité à travailler sous pression et lors de situations stressantes ;
  • Capacités d’adaptation personnelle à des contextes variés, y compris dans des zones rurales reculées ;
  • Bonnes aptitudes interpersonnelles et de travail en équipe ;
  • Bonne maîtrise des outils informatiques.

L’offre financière du prestataire est sujette à négociation sur base des barèmes Nations Unies pour les honoraires, DSA et coûts logistiques et en fonction des disponibilités du budget.

Tous les frais liés à cette mission y compris, entre autres, ordinateur, fournitures de bureau, déplacements à Antananarivo et d’autres coûts envisagés sont couverts par le/la consultant/e. Ainsi, le budget proposé devrait inclure toutes les dépenses nécessaires pour atteindre les objectifs d’affectation.

Veuillez noter que la proposition financière est à considérer dans son intégralité et doit tenir compte des frais divers engagés par le/le consultant/e pendant la durée totale du contrat (par exemple, les frais, l’assurance maladie, vaccination, frais de bureau et toutes les autres dépenses pertinentes liées à la performance des services…). Tous les frais de voyage envisagés doivent être inclus dans la proposition financière.

Toute dépense non prévue par les TDR ou explicitement inscrite à l’offre financière telle qu’acceptée par le PNUD, quelle qu’en soit la nature, doit être convenue entre le Bureau du PNUD et le consultant individuel à l’avance, sous peine de ne pas être remboursée.

Les paiements ne seront effectués qu’après la confirmation d’une évaluation satisfaisante du PNUD des prestations et des obligations réalisées par le prestataire.

[1] Voir les modules de formation développées en malagasy

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment