CV 693 | Inscrits 4857 | Recruteurs 77 | Offres 8018

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

TRIANGLE Génération Humanitaire recrute un(e) chef(fe) de projet eau, hygiène et assainissement- RCA

Accueil » Offres » Avis de recrutement » TRIANGLE Génération Humanitaire recrute un(e) chef(fe) de projet eau, hygiène et assainissement- RCA

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 134

Date de clôture : samedi 15 décembre 2018

 

Présentation de TGH

« Acteur d’une solidarité durable et partagée »

Créée en 1994, TGH, association française de solidarité internationale basée à Lyon, élabore et met en œuvre des programmes d’urgence, de réhabilitation et de développement dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, du génie civil, de la sécurité alimentaire et du développement rural, du socio-éducatif et du psychosocial. TGH travaille actuellement dans 11 pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie et du Moyen-Orient.

 

Présentation de la mission

TGH a débuté son action en RCA en 2007 pour soutenir les populations vulnérables de la Vakaga puis les réfugiés du Darfour présent dans cette région du Nord Est. Aujourd’hui, l’association intervient en Vakaga dans les secteurs de la sécurité alimentaire et de l’éducation. TGH reste ainsi l’une des deux seules organisations présentes de manière continue dans cette région marginalisée et excentrée. Les projets qu’elle met en œuvre dans la préfecture sont notamment financés par le Centre de Crise et de Soutien (CDCS) et le Comité Interministériel de l’Aide Alimentaire (CIAA).

Parallèlement, l’association s’impose depuis 2011 comme l’un des acteurs humanitaires majeurs de la préfecture de la Ouaka, où elle mène différents projets d’urgence et post-urgence dans les secteurs de la sécurité alimentaire, l’eau, de l’hygiène et l’assainissement (EHA) et de l’éducation. Surtout, elle assure aujourd’hui une assistance d’urgence aux populations déplacées et aux communautés hôtes, dans la ville de Bambari, dans l’ensemble des camps de déplacés autour de Bambari ainsi que dans les villes de Grimari et Ngakobo. Les projets que TGH met actuellement en œuvre sont appuyés par des partenaires financiers tels que l’AFD, ECHO, UNICEF et le Centre de Crise et de Soutien (CDCS) du ministère des affaires étrangères.

A Bangui, où le phénomène des enfants de la rue (EDR) connait une progression alarmante, les services de l’antenne mobile mis en place depuis 2014 par TGH garantissent aux enfants un accès à des services socio-éducatifs et médicaux de base, et participent au processus de réunification familiale et de placement en famille d’accueil. TGH assure la protection des enfants de la rue par la mise en place d’un dispositif de prévention des abus à leur encontre, financé par l’AFD et l’UNICEF. Un projet multi pays sur la même problématique des EDR a commencé depuis mai 2016 sur Bangui, Brazzaville et Pointe Noire (Congo). Ses activités se réaliseront sur 3 ans, dans l’objectif de renforcer les acteurs locaux de la protection de l’enfance dans ces deux pays.

La mission est financée à hauteur de 3 millions d’Euros par différents bailleurs de fonds détaillés plus haut.

L’équipe actuelle est composée d’environ 15 expatriés et d’environ 90 personnels nationaux, répartis sur les différentes bases opérationnelles (Bangui, Bambari, Tiringoulou et Birao). L’équipe de Bambari est constituée à ce jour de 7 expatriés et d’environ 65 personnels nationaux.

 

Présentation des projets

En 2018, des financements ECHO, FH, CDCS et UNICEF ont permis de poursuivre les activités EHA en réponse à l’urgence dans la Préfecture de la Ouaka à travers du water trucking, sur les sites de déplacés de Bambari et en ville et le fonctionnement de stations de pompage et de mettre en place des solutions plus durables d’accès à l’eau à travers la réhabilitation de puits modernes de PMH. Pour accompagner les dynamiques de retour sur les axes, la distribution de kits d’hygiène et la réparation de Pompes à Motricité Humaine (PMH) vont également être assurées tant sur les sites des déplacés et dans les villages des retournés. Début 2018, les financements FH et Centre de crise et de soutien du Ministère des affaires étrangères permettent la continuité des activités.

Les principales activités sont :

  • Suivi quotidien de l’unité de traitement d’eau (UTE) et des livraisons d’eau sur les sites par camion ;
  • Pérennisation de l’accès à l’eau potable par la mise en place de solutions alternatives et durables dans les sites de déplacés dits de longue durée de Bambari et dans la ville même, notamment à travers le fonctionnement de stations de pompage et la réhabilitation de puits ;
  • Maintenance et construction de latrines d’urgence et semi durables, de douches et autres activités d’assainissement sur les sites de déplacés de la Ouaka et dans les villages des retournés ;
  • Activités de promotion de l’hygiène sur les sites de déplacés et dans les villages des retournés.

 

Poste :

Le/la Chef(fe) de projets  Eau, hygiène, assainissement (EHA) est placé sous la responsabilité du Coordinateur terrain et travaille en collaboration avec  la Coordinatrice programmes et le responsable de la cellule technique EHA basé au siège. Il/elle supervise l’équipe dédiée aux projets. Il/elle assure la supervision et la gestion des activités EHA urgence au sein de ces projets, à travers la mise en œuvre et le monitoring des activités, la logistique et l’administration liées à ces projets, et la gestion des équipes. Il/elle assume les responsabilités suivantes :

Gestion de projets :

  • Superviser la bonne mise en œuvre des activités ;
  • Mettre à jour les outils de suivi et de planification, permettant de mesurer l’avancement et l’impact des projets ;
  • Capitaliser les informations liées au travail effectué en fonction des besoins et opportunités ;
  • Se coordonner avec les ONG, institutions et partenaires œuvrant dans la zone d’intervention ;
  • Participer activement aux réunions du sous-cluster wash à Bambari, dont TGH est co-leader, et animer les sessions en l’absence d’UNICEF ;
  • Superviser les partenariats avec les ONG locales dans le cadre des projets.

Gestion des équipes :

  • Réaliser les recrutements nécessaires ;
  • Planifier, encadrer et superviser le travail de l’équipe ;
  • Evaluer le travail de l’adjoint CDP et superviser l’évaluation du reste de l’équipe ;
  • Renforcer les capacités de chaque membre de l’équipe selon les besoins évalués ;
  • Assurer une bonne coordination et une bonne communication interne, notamment par la tenue de réunions régulières avec l’équipe ;
  • Donner des retours au coordinateur terrain et le cas échéant au chef de mission sur les enjeux et problématiques soulevées par son équipe ;
  • Assurer la résolution des conflits au sein de l’équipe et tenir informé le coordinateur terrain.

Gestion logistique et administrative :

  • Planifier et réaliser les achats, leur suivi en lien avec l’équipe logistique ;
  • Participer activement au suivi du budget des différents projets ainsi qu’au prévisionnel des dépenses ;
  • Effectuer le suivi budgétaire des projets en lien avec l’administrateur de la base.

Participation à la coordination de la mission :

  • Participer aux réunions de coordination internes ;
  • Rédiger les rapports internes aux échéances prévues ;
  • Communiquer avec le coordinateur terrain, le chef de mission et le responsable de la cellule technique sur l’avancement des projets, les problèmes rencontrés, les risques évalués, etc. et proposer des solutions ;
  • Echanger autant que nécessaire avec les collègues centrafricains et expatriés sur le déroulement des projets, les interventions prévues, les contacts pris avec les autorités locales, etc.

Reporting / monitoring :

  • Mettre à jour et diffuser les outils de suivi projets internes ;
  • Participer à la rédaction des rapports d’activités destinés aux bailleurs ;
  • Participer à la rédaction des propositions de projets pour les activités EHA.

Sécurité :

  • Veiller à l’application des consignes de sécurité sur la base et par les équipes déployées sur le terrain ;
  • Participer à la collecte et à l’analyse des informations sécuritaires, en lien avec le Coordinateur terrain.

Ces responsabilités pourront être revues en fonction des évolutions des besoins sur le terrain.

 

Conditions de sécurité, de travail, et de vie

Le contexte sécuritaire impose le respect de règles de sécurité (couvre-feu, suivi des mouvements, etc.). Les déplacements sur le terrain en dehors des villes principales sont possibles mais nécessitent une analyse préalable. Les déplacements en ville ne sont en général pas sujets à restriction, sauf tensions. TGH est un acteur humanitaire connu et apprécié dans la zone.

TGH dispose d’une grande concession bureau-base de vie sécurisée en bordure de la rivière Ouaka et à proximité du centre-ville. Les expatriés partagent une maison / bureau divisés en deux bâtiments distincts et ont chacun leur espace de vie. L’électricité est fournie par un générateur durant les heures de travail, et un système de batterie auxiliaire permet d’alimenter les soirées et weekends. Une connexion wifi est disponible sur toute la base et le réseau téléphonique est fonctionnel dans la zone urbaine de Bambari. Un retour régulier sur Bangui permet aux expatriés de se reposer et de profiter de certains loisirs disponibles sur Bangui.

Expériences / Formation du candidat :

  • Formation EHA ;
  • Expérience d’au moins un an sur un poste de gestion de projet EHA souhaitée, idéalement en réponse à une crise humanitaire ;
  • Bonne connaissance du milieu humanitaire (ONG, UN, UE…) en particulier du fonctionnement institutionnel en cas de crise (SRP, clusters, bailleurs spécialisés, fonctionnement effectif des mécanismes de coordination…) ;
  • Connaissances en forage, réalisation de puits, aménagement de sources ;
  • Connaissances en assainissement en urgence (latrines, douches fosses à déchets) ;
  • Connaissances en traitement de l’eau en urgence : coagulation / floculation, chloration, etc. ;
  • Expérience et intérêt pour la promotion de l’hygiène et pour le travail en partenariat ;
  • Capacités à mettre en place et à dispenser des formations auprès des équipes locales ;
  • Maîtrise des outils informatiques, à minima Pack Office, Internet / Outlook, et Google Earth. La maîtrise de logiciels spécialisés en collecte de données / analyse statistique (ex : Kobo / ODK, SPHINX, LimeSurvey, R-Project, etc) et SIG (ex : QGIS) sera un plus ;
  • Bonnes capacités rédactionnelles en français ;
  • Capacité et motivation pour vivre et travailler en équipe ;
  • Capacité à vivre dans un contexte sécuritaire instable.

Salaire / Indemnité

contrat salarié, salaire mensuel brut de 1 550€ à 2 100 € selon expérience, per diem mensuel 580 €, prise en charge d’une couverture médicale à 100% + assurance rapatriement + prévoyance, prise en charge du logement et du transport international et local dans le cadre de la mission, repos tous les 3 mois. Plus d’informations sur www.trianglegh.org , rubrique « Participer ».

Possibilité de départ en famille : non

Documents à envoyer :

CV + lettre de motivation à [email protected]

 

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité