UICN recrute un consultant pour l’étude diagnostique et prospective territoriale dans la périphérie du grand écosystème fonctionnel de Zakouma (GEFZ), Tchad

Contexte et justification :

Le Gouvernement du Tchad et l’Union Européenne ont signé une Convention de Financement (CF) N°FED/2016/039-048 pour la mise en œuvre du Programme d’Appui à la gestion concertée des Aires protégées et Ecosystèmes Fragiles du Tchad (APEF) qui, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme indicatif national (PIN) 11ème FED, secteur 2  »Gestion durable des ressources naturelles ».

Il sied de rappeler que le programme APEF vise une démarche concertée de conservation, gestion et mise en réseau de plusieurs aires protégées (AP) et écosystèmes fragiles (EF) à haute valeur écologique, culturelle et touristique au Tchad. Il s’agit notamment des écosystèmes et des patrimoines fragiles du Tchad ne bénéficiant pas d’appui malgré de grande valeur régionale et de réputation mondiale.

Pour la mise en œuvre des activités de ce programme sur le terrain, un appel à proposition en attribution directe a été lancé. En réponse à cet appel, un Consortium d’ONG dirigé par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a été constitué et a proposé l’action intitulée « Appui au développement et à la mise en œuvre d’un modèle concerté et intégré de conservation du Grand Écosystème Fonctionnel de Zakouma (GEFZ).».

L’objectif global poursuivit par ce projet est de contribuer à la conservation durable et concertée de la faune sauvage, de la biodiversité et du patrimoine du Tchad au bénéfice des populations. De manière spécifique, il s’agit de promouvoir le développement d’un modèle intégré et concerté de gestion du GEFZ pour le bien-être des populations. A terme, l’action devrait déboucher sur : (i) des modèles aboutis de gestion concertée des espaces partagés entre la faune sauvage, les éleveurs transhumants et les agro-pasteurs, et la réduction des conflits territoriaux sur les ressources naturelles ; (ii) des actions innovantes dans la gestion et la valorisation partagée des ressources naturelles au bénéfice des populations locales, et à l’amélioration des conditions de vie des jeunes par la création d’emplois dans les zones ciblées et la lutte contre l’exode rural.

Ce projet fait l’objet d’un contrat de subvention FED/2020/416-197 signé en juillet 2020, entre l’UICN (chef de fil), l’Union européenne (UE) et le Ministère de l’Economie et de la Planification du Développement. Le consortium dirigé par l’UICN est composé de l’Agence de Développement Economique et Social (ADES), l’Association pour l’Écodéveloppement et l’Autopromotion Rurale au SAHEL (SAHEL-ECODEV), Association MOUSTAGBAL « Avenir » et Association pour le Développement des Organisations Paysannes (ADOP).

Par ailleurs, il convient de mentionner que dans le cadre de ce projet, les quatre (4) ONG membres du consortium interviennent dans la zone périphérique du Parc national de Zakouma et leur positionnement territorial respectif est le suivant :

  • L’Agence de Développement Economique et Social (ADES), dans la province du Moyen-Chari, précisément dans le Département de Lac Iro ;
  • L’Association pour l’Écodéveloppement et l’Autopromotion Rurale au SAHEL (SAHEL-ECODEV) dans la province du Salamat, précisément dans le Département de Bahr-Azoum ;
  • L’Association MOUSTAGBAL « Avenir » dans la province du Guéra, précisément dans les départements de Siniaka Minia et de Garada ;
  • L’Association pour le Développement des Organisations Paysannes (ADOP) dans la province du Salamat, précisément dans le Département d’Aboudéia ;
  • L’UICN quant à elle, assure la coordination de l’ensemble des activités de ses partenaires dans toute la zone d’intervention dudit projet.

Parmi les activités prévues, figure la réalisation d’une étude diachronique et prospective des espaces situés dans la zone périphérique du Grand écosystème forestier de Zakouma (GEFZ) y compris la Réserve de Faune de Siniaka Minia (RFSM). Elle s’inscrit dans le cadre du processus d’aménagement intégré du territoire.

Cette étude doit prendre en compte les aspects liés aux changements climatiques sur la transhumance, la conservation, l’évolution des fronts pionniers de culture du berbéré en vue de proposer des options pour freiner le défrichement/déforestation anarchique. Les conclusions de cette étude doivent permettre aux communautés locales d’avoir une meilleure perception de leur terroir en termes d’occupation de sol, d’utilisation des terres et d’autres ressources naturelles (eau, pâturages, végétation ligneuse, habitations, couloirs, pistes, etc.) la prise en compte des espaces spécifiques tel que les lieux de récolte/ramassage des produits forestiers non ligneux par les femmes afin de disposer d’un outil important d’aide à la prise des décisions. Cette activité sera réalisée par une compétence externe spécialisée recrutée sur la base d’un appel compétitif et sera mise en œuvre en étroite collaboration avec les différentes parties prenantes du projet, dont notamment APN qui élabore le Plan Cadre et le Zonage.

 

Objectif de l’étude :

L’objectif général de cette étude est d’identifier les potentialités du territoire et de décliner une stratégie de perspective territoriale pour la rendre plus attractive.

D’une manière spécifique ; il s’agit de :

  • Comprendre la dynamique d’utilisation et d’occupation du sol dans la zone périphérique du GEFZ, en s’appuyant sur les faits vécus au cours de 20 dernières années pour appréhender la dynamique future du territoire dans cet espace ;
  • Analyser les effets liés aux changements climatiques sur la transhumance, la conservation et l’évolution des fronts pionniers de culture du berbéré en vue de proposer des options pour freiner le défrichement/déforestation anarchique ;
  • Identifier les potentialités du territoire et de décliner une stratégie de développement territorial soutenu par des outils de planification et de dialogue ;
  • Valider les résultats au niveau provincial en impliquant toutes les parties prenantes pour éclairer la prise des décisions futures sur le GEFZ.

 

Résultats attendus :

Les résultats attendus sont :

  • Un état des lieux exhaustif de l’utilisation de l’espace dans la périphérie du GEFZ y compris la RFSM est disponible (cartographie des principaux acteurs et la prise en compte des effets liés aux changements climatiques sur la transhumance, la conservation et l’évolution des fronts pionniers de culture du berbéré) ;
  • Une analyse cartographique de l’évolution de l’espace et l’occupation du sol (dans la zone périphérique du PNZ et Réserve de Faune de Siniaka Minia (RFSM)), par interprétation et traitement d’image satellitaire, sur la période de 2000 – 2010 et 2011 – 2021 est établie et disponible ;
  • Un plan stratégique de développement territorial (utilisation de l’espace dans la zone périphérique du PNZ et RFSM) assorti des outils de planification et de dialogue est disponible ;
  • Les résultats de l’étude sont validés au niveau provincial par l’ensemble des acteurs et les parties prenantes.

 

Méthodologie :

Pour la réussite de cette étude, le prestataire doit adopter une méthodologie participative en impliquant toutes les parties prenantes dans le déroulement du travail. Le prestataire doit exploiter la documentation existante, collecter les données sur le terrain auprès des populations et institutions locales ; puis les analyser et produire des résultats.

 

Livrables :

A la fin de cette étude, le consultant doit livrer ce qui suit :

  • Trois (3) rapports différents correspondants aux 3 Provinces de la zone du projet selon leur réalités ;
  • Une cartographique de l’évolution de l’espace et l’occupation du sol (dans la zone périphérique du PNZ et Réserve de Faune de Siniaka Minia (RFSM)), par interprétation et traitement d’image satellitaire, sur la période de 2000 – 2010 et 2011 – 2021 ;
  • Un plan stratégique de développement territorial (utilisation de l’espace dans la zone périphérique du PNZ et RFSM) assorti des outils de planification et de dialogue ;
  • Un rapport final des résultats de l’étude pour validation provincial.

 

Profil recherché :

Un Bureau d’étude spécialisé ou une équipe de consultants indépendants. Dans les deux cas, le soumissionnaire doit remplir les conditions ci-dessous :

  • Avoir un niveau du cycle universitaire supérieur à Bac+5 en Géographie aménagement du territoire, Développement Territorial ou en environnement ;
  • Au moins 5 ans d’expériences professionnelles dans le(s) secteur(s) lié(s) à la mission : Géographie aménagement du territoire, Développement Territorial, organisation des Organisations de base ;
  • Avoir déjà réalisé ou participé à des expertises, formations en aménagements des territoires, biodiversité, développement durable et planification ;
  • Avoir déjà eu une expérience et une bonne connaissance des problématiques développement territoriale dans un contexte de conservation de la biodiversité au Tchad ;
  • Disposer de bonnes capacités rédactionnelles et communicationnelles ;
  • Maitrise de la langue française ;
  • Connaissances des langues : arabe locale et l’anglais sont des atouts ;
  • Disposer à travailler sous pression et à effectuer des déplacements sur le terrain ;
  • Disposer d’une bonne connaissance du contexte du grand écosystème fonctionnel de Zakouma

 

Offres :

Les offres sont composées d’une partie Technique et Financière et reçues à l’adresse : [email protected], [email protected] et avec copie obligatoire à [email protected] et mention de l’objet : Etude diachronique

L’offre Technique est composée :

  • Méthodologie et chronogramme ;
  • CV des consultants ;
  • et au moins trois(3) références de travaux similaires réalisés ;
  • le template_4a_-_rfp_annex_1_-_declaration renseigné et signé ‘’Proposer’s Declaration’’

L’offre financière :

L’offre financière doit être présenté comme suit :

Détails Unité Nbre d’unité Cout unitaire Montant Observation :

  1. Honoraires de consultation à détailler Il prend en compte tous les couts de services (montage de modules, formation, etc…) ;
  2. Frais de déplacement ;
  3. détailler Pour la collecte de données et déplacement sur le site ;
  4. Frais annexe

à détailler Communication et production document.

Total

Evaluation des offres :

Les offres seront évaluées selon les critères et scores ci-après :

  • Qualification des consultants : 20% ;
  • Expériences des consultants : 20% à justifier par les attestations et certificats obtenus ;
  • Méthodologie :30% ;
  • Offre financière : 30%

BN : Les offres signées sont attendues au plus tard le 25 juillet 2021 à 15h sous format PDF. Le respect de l’objet du mail et de format des fichiers attachés sont nécessaires.

Les Tdrs de l’Etude sont disponibles sur le site de l’UICN : https://hrms.iucn.org/iresy/index.cfm?event=vac.offline.download&offline_vacancy_id=5014