UNICEF recrute un consultant national pour l’étude sur la disponibilité des déchets plastiques à Abidjan et au-delà, et recommandations pour l’approvisionnement, Abidjan, Cote d’Ivoire

 

 

 

Job no : 541192

Contract type : Consultancy

Level : Consultancy

Location : Cote d’Ivoire

Categories : Consultancy, Innovation

 

 

Postuler ici

 

 

UNICEF travaille dans certaines parties du monde qui sont les plus difficiles, pour atteindre les enfants les plus désavantagés au monde. Pour sauver leurs vies. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, pour construire un monde meilleur pour tous. Et nous n’abandonnons jamais.

 

Pour chaque enfant, un(e) champion(ne) !

L’objectif général de la consultation est de : 

  • Réaliser une étude sur l’ensemble des canaux d’approvisionnement et de distribution du marché du recyclage des déchets plastiques en Côte d’Ivoire ;
  • Fournir des informations sur les différents arrangements contractuels disponibles pour mettre en œuvre la chaîne d’approvisionnement en déchets plastiques souhaitée avec des tiers, y compris des recommandations sur les éventuels systèmes de compensation/avantages et inconvénients selon les lois de la Côte d’Ivoire.

 

Comment pouvez-vous faire un impact?

Le/la consultant/e devra fournir une analyse exhaustive portant sur les questions suivantes :

Lois et règlements relatifs aux déchets et à l’environnement :

  1. La ville, le district ou la municipalité ont-ils des règlements concernant l’élimination finale des déchets ? Si oui, quelles sont ces réglementations ? Et si non, comment l’élimination des déchets est-elle gérée ?
  2. Quels sont les ministères du gouvernement responsables de la gestion des déchets ? (y compris les projets environnementaux et quelles sont les responsabilités et les obligations de chacun de ces organismes). Existe-t-il de nouvelles réglementations concernant les déchets plastiques ou les projets de recyclage ?
  3. Quelles sont les réglementations régissant les projets respectueux de l’environnement dans le pays ? Existe-t-il des incitations économiques, et quels sont les documents de politique gouvernementale pertinents ?
  4. Existe-t-il une réglementation sur la responsabilité élargie des producteurs pour les entreprises qui composent la chaîne du plastique ? Si oui, quelles sont les réglementations en place ? Et, qui sont les principaux producteurs de plastique et à qui appartiennent-ils ? (il est demandé une liste de noms de personnes, de contacts, etc.) ;
  5. Existe-t-il des exemptions ou des incitations, ou une législation sur l’importation d’équipements [générateurs, compacteurs, broyeurs, etc.], de véhicules qui transformeraient les déchets plastiques en d’autres produits ? Quels sont les droits d’importation et les lois et règlements en matière d’importation ?

Paysage de la production de plastique :

  1. Existe-t-il une « industrie du plastique » ? Quelle est la taille de ce secteur ? Quels sont les défis actuels et les possibilités offertes par l’industrie, et quelles sont les mesures prises par l’industrie pour réduire les déchets plastiques ? Qui sont les principaux acteurs et parties prenantes, et comment sont-ils connectés ? Comment le financement du secteur des plastiques est-il assuré ?
  2. S’il existe une industrie du plastique, est-il possible de trouver des fabricants d’emballages (emballages alimentaires) ? Quelles sont ces entreprises ? Qui sont les propriétaires, et s’agit-il d’entreprises étrangères ou locales ?
  3. Quelles sont les entreprises qui produisent des quantités importantes de déchets plastiques, et que font-elles de ces déchets ?

Paysage et processus de recyclage :

  1. Existe-t-il des recycleurs, des associations de recycleurs ou des organisations qui consacrent leur travail quotidien à la sélection et à la collecte des déchets dans les rues ? Si elles existent, ces organisations sont-elles aujourd’hui formelles ou informelles ? Existe-t-il une législation pour ces personnes ? Comment sont-elles organisées et réglementées ? Où sont situés ces groupes, et comment se fait la collecte ? Comment ces associations sont-elles gouvernées, et qui sont les propriétaires/leaders de ces groupes/associations ? Combien de plastique collectent-ils par jour ? Sont-ils responsables de la transformation du plastique collecté ? S’ils traitent les déchets plastiques, quelles machines utilisent-ils pour ces traitements ? Combien sont-elles ? Comment sont-ils payés, ou reçoivent-ils d’autres incitations ? Quelle est la fréquence des paiements, et quelles autres incitations sont utilisées pour motiver les collecteurs ? Quelles sont les ressources dont disposent ces associations pour le recyclage (véhicules, tricycles, poubelles, camions, etc.) ? Quelle est l’utilisation principale du plastique recyclé en Côte d’Ivoire ? Quels types de plastiques collectent-ils ? Quels autres matériaux recyclent-ils ?
  2. Quelles entreprises utilisent des matériaux recyclés, et dans quel but ? Quelle est l’utilisation ou la consommation moyenne de matériaux recyclés en tonnes par jour ? Comment les matériaux recyclés sont-ils stockés ? Quelle est la capacité de stockage des matériaux recyclés par les entreprises/associations ? Comment le plastique recyclé est-il collecté, et comment les matériaux sont-ils livrés pour être traités ?
  3. Quelle est une estimation prudente et optimiste de la quantité de plastique et de produits connexes déposés comme déchets à Abidjan ? Quels sont les quartiers de la ville où les dépôts sont les plus importants, et comment cela se passe-t-il ? Où sont situées les décharges, et quel est le nombre moyen de fois où des dépôts sont effectués dans ces décharges, et par qui ? Veuillez identifier les plus grands producteurs de déchets plastiques par catégorie en Côte d’Ivoire ;
  4. Quelles sont les cinq marques qui produisent la plus grande quantité de déchets plastiques à Abidjan ? Les fabricants de bouteilles produisent-ils les bouteilles préformées à Abidjan ? Mènent-ils des programmes de recyclage du PET dans le pays ?
  5. Existe-t-il des intermédiaires qui réalisent des processus à l’usage des recycleurs ? Si oui, comment cela se fait-il et quelles sont les possibilités à exploiter ?
  6. Quelles sont les technologies utilisées pour la gestion des déchets plastiques dans le pays, et comment sont-elles appliquées, notamment pour les communautés à faibles revenus ?

 

Informations économiques / de faisabilité pour l’évaluation préliminaire :

  1. Quel est le prix actuel du PP (Polypropylène), et sous quelle présentation le commercialise-t-on (compacté sale, broyé, lavé, pelletisé) ? USD par Kg et moyenne de la quantité sur le marché ;
  2. Quel est le prix actuel du PE (polyéthylène haute et basse densité, injection et soufflage), et sous quelle présentation le commercialise-t-on (sale compacté, broyé, lavé, granulé) ? USD par Kilogramme et moyenne de la quantité sur le marché ;
  3. Quel est le prix actuel du PET, PS (Polystyrène), HIPS (High Impact Polystyrene), ABS, PC, Nylon, et sous quelle présentation les commercialisent-ils (compacté sale, broyé, lavé, granulé) ? USD par Kilogramme et moyenne de la quantité sur le marché ;
  4. Ces sociétés de recyclage ont-elles la possibilité de collecter des matériaux contaminés ou coextrudés tels que les emballages alimentaires multicouches ou aluminisés ? Quel est leur prix (USD par Kg), et comment les déchets plastiques sont-ils présentés et commercialisés ? Quelle est la quantité moyenne sur le marché ?
  5. Existe-t-il des entreprises qui démantèlent les déchets électroniques ou DEEE ? Qui sont-elles ?
  6. Existe-t-il des entreprises de destruction de marques ? Qui sont-elles, et quelle est la composition de leur actionnariat ?
  7.  Quel est le prix de l’électricité (consommation de l’usine) ? (En USD par Kw / h). Quels sont le prix moyen, les périodes basses, moyennes et de pointe en USD par Kw/h) ?
  8.  A part l’électricité de la CIE, quelles sont les autres sources d’électricité en Côte d’Ivoire et le coût moyen de fonctionnement par heure ;
  9.   Quel est le prix de la main-d’œuvre qualifiée, semi-qualifiée et non qualifiée ? (USD par heure) et quelles sont les lois régissant les différents types de main-d’œuvre ?
  10. Quels sont les emplacements recommandés (en termes de coût, de proximité de la matière première et de livraison des produits recyclés) pour établir une usine de collecte/transformation ? La justification comprend le prix du mètre carré de terrain et les raisons du choix en termes d’efficacité. Quelles sont les réglementations foncières et les risques éventuels liés à l’acquisition du terrain ?
  11. Quelles sont les lois régissant la création d’ONG, de fondations, de coentreprises, de sociétés et de fondations en Côte d’Ivoire ?
  12. Y a-t-il des entreprises qui travaillent actuellement ou qui ont l’intention de travailler sur des projets de recyclage du plastique en Côte d’Ivoire ? Si oui, veuillez fournir des détails
  13. Quels sont les risques à prendre en compte dans la mise en œuvre d’un projet visant à transformer le plastique inutilisé en d’autres produits en Côte d’Ivoire ?
  14. Des activités de sensibilisation ont-elles été menées dans le pays en se concentrant sur le recyclage des déchets plastiques/en mettant l’accent sur les communautés à faibles revenus ? Si oui, par qui et quel est le niveau de sensibilisation. Fournissez des informations de contact, y compris des détails sur la propriété, la localisation, etc. ;
  15. Fournir une cartographie complète de toutes les parties (actuelles et potentielles) impliquées dans la gestion des déchets plastiques.

Conditions de travail :

Durant la période du contrat, le/la consultant(e) sera assujetti/e aux dispositions en vigueur à l’UNICEF relatives à la sécurité, au respect des règles, normes et procédures régissant le personnel des Nations Unies et de l’UNICEF en particulier. Il/elle exercera via le télétravail.

Les dossiers de candidature doivent comporter une proposition technique et une offre financière.

La proposition technique sera composée de :

  • Une note sur la compréhension des Termes de référence (TDR) ;
  • Une présentation de l’approche méthodologique à utiliser pour mener à bien les tâches ;
  • Un plan de travail et un chronogramme détaillé ;
  • Toute autre information pertinente qui pourrait être utile pour évaluer la capacité du (de la) candidat (e) à mener à bien cette consultation.

 

Pour être qualifié comme agent de changement pour chaque enfant, vous devez…

  • Etre titulaire d’une maîtrise en Sciences, en Sciences Sociales, en Droit ou en Gestion ;
  • Avoir un minimum de deux ans d’expérience dans la conduite d’études de marché ou de renseignements ;
  • Avoir une bonne connaissance des lois de la Côte d’Ivoire ;
  • Avoir d’excellentes compétences en communication en Français ;
  • Avoir une connaissance du marché ivoirien (souhaitée).

Pour chaque enfant, vous devez démontrer…

Nos valeurs fondamentales d’Attention, Respect, Intégrité, Confiance et Responsabilité.

 

Remarques :

L’UNICEF applique la politique de tolérance zéro à l’égard de l’abus et de l’exploitation sexuels, ainsi que de tout autre type de harcèlement, y compris le harcèlement sexuel et la discrimination. Tout(e) candidat(e)considéré(e) pour un recrutement fera l’objet d’une vérification rigoureuse des références et des antécédents.

L’UNICEF s’engage en faveur de la diversité et de l’inclusion au sein de ses effectifs et encourage tous les candidats, indépendamment de leur sexe, de leur nationalité, de leur appartenance religieuse et ethnique, y compris les personnes handicapées, présenter une demande pour faire partie de l’organisation.

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s et passeront à l’étape suivante du processus de sélection.

Les personnes engagées dans le cadre d’un contrat de consultant ou d’un contrat individuel ne seront pas considérées comme des « membres du personnel » au sens du statut et du règlement du personnel des Nations unies et des politiques et procédures de l’UNICEF, et n’auront pas droit aux avantages qui y sont prévus (tels que les droits à congé et la couverture d’assurance médicale). Leurs conditions d’emploi seront régies par leur contrat et par les Conditions générales des contrats pour les services de consultants et de contractants individuels. Les consultants et les contractants individuels sont responsables de la détermination de leurs obligations fiscales et du paiement de tout impôt et/ou taxe, conformément à la législation locale ou à toute autre législation applicable.

 

Deadline : 28 Jun 2021 Greenwich Standard Time.

 

Postuler ici