CV 1826 | Recruteurs 249 | Offres 28141

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

La Fondation Thomas Reuters rend compte des financements illicites en Afrique 2020 – Harare, Zimbabwe (financé)

Accueil » Offres » Concours » La Fondation Thomas Reuters rend compte des financements illicites en Afrique 2020 – Harare, Zimbabwe (financé)

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 246

Date de clôture : 23 février 2020

Catégorie:

Domaines: | Afficher tout

Regions: | Afficher tout

La Fondation Thomas Reuters rend compte des financements illicites en Afrique 2020 – Harare, Zimbabwe (financé)

 

 

Date limite : 23 février 2020

 

La description :

Les candidatures sont ouvertes pour le rapport de la Fondation Thomas Reuters sur le financement illicite en Afrique 2020 – Harare, Zimbabwe. La Fondation Thomson Reuters, en partenariat avec MISA Zimbabwe, du Media Institute of Southern Africa, recherche des journalistes zimbabwéens motivés à comprendre comment leur pays pourrait perdre de l’argent par des moyens illicites.

Wealth of Nations est un engagement à long terme, et les journalistes qui y participent doivent s’engager sur tous les éléments du programme et signer un accord à cet effet. Ces éléments comprennent :

Formation intensive sur le signalement des financements illicites :

  • Le premier atelier aura lieu du jeudi 19 mars au samedi 21 mars 2020 à Harare ;
  • Un atelier de suivi aura lieu du jeudi 23 avril au samedi 25 avril 2020 à Harare.

Pour les participants sélectionnés :

  • La production d’histoires sur les flux financiers illicites ;
  • Un programme de soutien au mentorat qui aidera à produire ces histoires ;
  • Les journalistes ne seront pas considérés comme ayant achevé le programme tant qu’ils n’auront pas terminé tous les éléments, ce qui, pour certains participants, comprend la production d’au moins une histoire sur les flux financiers illicites, et ne recevront pas leurs certificats avant ce stade.

 

Avantages :

Si vous êtes sélectionné, vous participerez à deux ateliers intensifs couvrant le financement illicite, les rapports sur les entreprises, les comptes et les budgets et les techniques d’enquête. Les ateliers auront lieu à Harare.

Vous proposerez une ou plusieurs idées d’articles sur lesquelles vous souhaitez travailler dans le cadre du programme – si vous êtes sélectionné, ils fourniront des journalistes expérimentés pour vous aider à poursuivre vos histoires jusqu’à leur publication / diffusion.

Les participants sélectionnés recevront un financement modeste pour les aider à réaliser leurs histoires :

  • Vous aurez un accès exclusif à l’expertise par le biais du réseau d’experts en financement illicite du TRF ;
  • Vous aurez également accès à des idées d’articles et à des conseils éditoriaux et serez invité à partager votre propre expertise avec d’autres participants.

 

Le financement :

Les candidats retenus recevront une bourse complète qui couvrira l’hébergement, les transferts locaux et les repas.

 

Admissibilité :

  • Ouvert aux journalistes qui n’ont jamais participé à Wealth of Nations auparavant ;
  • Journalistes avec au moins deux ans d’expérience professionnelle ;
  • C’est un avantage si vous êtes familier avec le journalisme d’investigation, le reportage sur les finances et / ou le traitement des chiffres de manière plus générale, mais si vous avez une forte motivation pour en savoir plus sur ces problèmes et les comprendre, nous considérerons votre candidature ;
  • Vous devez être en mesure de passer beaucoup de temps à travailler sur des histoires de financement illicite ;
  • Les pigistes et les journalistes peuvent postuler. Les journalistes travaillant pour un organisme de presse auront besoin du consentement de leur éditeur pour participer. Les pigistes doivent fournir la preuve qu’une ou plusieurs organisations de médias seront prêtes à accepter leur travail ;
  • Les journalistes travaillant sur tout support ou média sont invités à postuler (presse écrite, en ligne, radio ou télévision) ;
  • Les journalistes doivent être basés au Zimbabwe et travailler pour une ou plusieurs organisations de médias zimbabwéennes ;
  • Les journalistes candidats doivent avoir un anglais courant.

 

Application :

Les candidats doivent avoir les documents suivants :

  • Deux échantillons de travail ;
  • Une lettre de votre éditeur approuvant votre participation et confirmant qu’il publiera toute histoire produite par le biais du programme.

 

Cliquez ici pour postuler

 

Plus d’informations ici

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Cliquez ici pour recevoir la version PDF.

Publicité

Ils recrutent en ce moment