CV 669 | Inscrits 4617 | Recruteurs 73 | Offres 6975

Recherche par poste

Recherche par curriculum

Publiez une offre / Post a job

Atelier de formation de formateurs en Afrique occidentale et centrale sur les mécanismes africains des droits de l’homme 2018 – Abuja, Nigeria

Accueil » Offres » Formations » Atelier de formation de formateurs en Afrique occidentale et centrale sur les mécanismes africains des droits de l’homme 2018 – Abuja, Nigeria

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Affichage: 452

Date de clôture : vendredi 24 août 2018

Atelier de formation de formateurs en Afrique occidentale et centrale sur les mécanismes africains des droits de l’homme 2018 – Abuja, Nigeria

 

Appel à candidatures pour l’atelier de formation des formateurs en Afrique centrale et occidentale sur les mécanismes africains de défense des droits humains du 26 au 28 septembre 2018,

Date limite d’inscription: 24 août 2018

Postulez ici

 

Pays éligibles:

Mali, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Cameroun, Ghana, Tchad, RDC, Gabon, Gambie, Guinée Conakry, Libéria, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone, Bénin, Togo, Niger, République centrafricaine, Congo Brazzaville

 

À prendre à (pays):

Abuja, Nigeria

 

A propos du prix:

La formation de formateurs (FDF) est une activité organisée par ACDHRS avec son partenaire local HURIDAC sous l’égide du projet “Renforcement du rôle de la société civile dans la réalisation des normes africaines des droits de l’homme”. mis en œuvre par la Commission internationale de juristes (institutions européennes et branche kényane), le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) et le Centre africain d’études sur la démocratie et les droits de l’homme (ACDHRS).

Société civile indépendante Les acteurs et défenseurs des droits humains sont des acteurs clés du changement social, tant au niveau national que régional, qui surveillent l’application des normes internationales relatives aux droits humains et contrôlent l’application des normes internationales relatives aux droits humains. l’exécution des arrêts, décisions et recommandations des mécanismes régionaux africains des droits de l’homme. Ils contribuent également au renforcement des capacités des États à assurer l’application des normes internationales relatives aux droits de l’homme.

 

Objectifs de formation:

L’objectif global de l’atelier du DFF est de renforcer les capacités d’un large groupe de formateurs représentant les ONG, journalistes et avocats spécialisés dans les droits de l’homme, afin de leur donner les connaissances et les capacités nécessaires pour un engagement plus efficace avec la Commission africaine des Droits des peuples (CADHP), le Comité d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant (CEDBEE) et la Cour africaine des droits de l’homme Homme et peuples pour un engagement stratégique et une gestion des litiges par la société civile. Cela servira d’intronisation, en particulier pour les défenseurs des droits de l’homme ayant peu ou pas d’expérience du système africain des droits de l’homme.

 

Type:

Formation

 

Éligibilité:

La formation s’adresse aux représentants d’ONG de défense des droits de l’homme, de praticiens / avocats et de journalistes d’Afrique centrale et occidentale (voir la liste des pays éligibles ci-dessus).

Les personnes intéressées sont invitées à postuler en ligne au plus tard le vendredi 24 août 2018 et doivent répondre aux critères suivants:

  • Soumettre une lettre de motivation;
  • Soumettre (avant l’arrivée au Nigeria) un rapport sur la situation des droits de l’homme dans leurs pays respectifs (5 pages maximum);
  • être activement engagé au cours des deux dernières années dans des activités liées aux droits de l’homme;
  • soumettre un bref curriculum vitae (une page maximum);
  • Soumettre une copie du passeport en cours de validité.

Personnes ressources: Les personnes ressources seront identifiées parmi les organisateurs et les partenaires.

 

Nombre de récompenses:

Non spécifié

 

Valeur du prix:

  • renforcement des capacités des formateurs sur le système africain des droits de l’homme;
  • Connaissance des instruments du système africain des droits de l’homme, y compris la connaissance théorique et pratique des instruments;
  • Amélioration des connaissances sur le plaidoyer, le lobbying pour la gestion de l’engagement et des litiges devant la Commission africaine, la Cour africaine et le Comité d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant;
  • Possibilités de réseautage avec des organisations de la société civile sur des questions d’intérêt général;
  • Apprendre et partager les bonnes pratiques d’engagement (pour demander le statut d’observateur, produire des communications, faire des déclarations lors des sessions de la Commission, etc.)

 

Durée du programme:

26-28 septembre 2018

 

Comment postuler:

Cliquez ici pour plus de détails

Postulez ici

 

 

Cliquez ici pour télécharger l'application Android et lire la suite de l'offre

Publiez votre CV et recevez directement les offres de votre profil par email

Ce site est gratuit. Cliquez ici pour nous soutenir!

Publicité